Sondage

Que pensez-vous de la nouvelle équipe de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
2 septembre 2014, 8 h 41 min
Ensoleillé
Ensoleillé
13°C
Vents : 0 m/s N
Prévisions 2 septembre 2014
jour
Partiellement ensoleillé
Partiellement ensoleillé
22°C
Vents : 1 m/s NE
nuit
 
Prévisions 3 septembre 2014
jour
Ensoleillé
Ensoleillé
23°C
Vents : 3 m/s ENE
nuit
 
 

SACREE HISTOIRE…

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

ALM-Fos (2)Le Kindarena … chocolat ?????????????

Aux marches du Palais, y’a le directeur qui a choisi de virer. Il s’appelait Jean-Louis FOUCRIER.

Ne doutez pas un seul instant de mes révélations car, même si ça n’est plus tout frais, c’est la vérité.

Ce que je vais vous dévoiler, je le tiens – et le tiens bien – d’un gratuit que j’ai récupéré à ROUEN au sortir d’une boutique, le 10 juillet de cette année. Comme quoi, le shopping, c’est pas forcément qu’une activité inutile …

L’édito de l’anonyme est intitulé « Kindarena, la transition risquée ». Ça génère immédiat de la tension et du suspense. De quoi ? De quoi ! Wahwahwah !

Si je l’en crois, l’anonyme de l’édito, c’est pas impossible que le carrosse se transforme en citrouille. D’ailleurs, à ROUEN, ça a l’air de leur foutre la trouille. Ouille. Mon Kindarena !!!

Mais venons-en aux faits. Ça vous énerve, hein, toutes mes digressions …

Tout d’abord, et grâce à cet article, j’ai appris que Kindarena, c’était du masculin, rapport au Palais. Moi, j’ai toujours cru que c’était du féminin, rapport à la salle. Passons. Les cousins Rouennais sont ainsi qu’ils croient avoir le plus gros outil.

Ensuite, mesdames, messieurs, sachez que cet outil est en régression. Si. Le Kindarena est dans le rouge. Grave ou pas, on sait pas. On n’a aucun chiffre. Déjà que l’anonyme était pas connu, il aurait pu se fendre d’un montant. Donc, on apprend juste que le Royal Palais « perd un peu d’argent ». Notion un peu relative. Non ? On lit que ce serait normal pour une salle récente (ouverture en 2012) mais qu’il sera possible d’équilibrer le budget dans les années à venir ». Tant mieux alors … Mais quand ?

La salle s’est remplie qu’à 65% en 2013-2014, et ce, malgré les quelques grandes manifestations qu’auraient pu équilibrer, comme par exemple, le France-Allemagne de volley-ball.

Bah justement, parlons-en du volley. C’est un volet qui pourrait bien se refermer en se rabattant sur la gueule des volleyeurs. MALHEUR !!! Hé oui, le club de volley qui est monté sportivement en 1ère division est, malgré cela, menacé de disparition pour des raisons financières. Donc, plus de volley au Kindarena … Ça va lui en « filet » un coup à Le Kindarena …

Dans les dédales du Palais, y’a aussi des handballeurs. MALHEUR !!! Ils zévoluent qu’en 3ème division. Pas sûr qu’ils soulèvent la passion. Pour eux, y’aura pas foule. Pas cool !

Reste le basket qui caracole sauvagement en Pro A après une saison qui a laissé graver dans les mémoires de gros déboires en Pro B … À ta santé ! Par conséquent, rien n’est fait. Déjà, faut astiquer le parquet …

Mais le Directeur qui part, il a dit qu’il avait dit dès qu’il était arrivé en 2012 que ce serait dur d’y arriver vu qu’à Le Kindarena, on n’organisait jamais des concerts. Alors, pourquoi qu’on n’en organise pas des concerts ?

D’où la question que je vous pose, chers lecteurs : Le Kindarena, à quoi ça sert, à part faire des dettes ? Tiens, ça me rappelle ma voisine qu’on surnomme Dédette et qu’en a pas une. Bref.

Voilà, c’est pour ça qu’en attendant, ils « rap » les fonds de tiroir en se regardant dans le miroir : Qui est le plus belle ? Ta salle, votre grandeur Kindarena.

Enfin, un nouveau monarque apparaît et son nom est Olivier LEROUX, membre du Comité Régional du Sport Universitaire. Parfaitement. C’est lui qui est assis sur le trône. « Throne » éjectable ? Game of Throne ? Game Over ? Mais nous n’en sommes pas encore là. Enfin, j’en sais rien.

Apparemment, on connaît pas encore les projets du nouveau patron qu’est pas encore en fonction en juillet. C’est pour après. Y fait pareil qu’avant ? Y change deux-trois trucs ? Pas d’infiltration à Le Kindarena, même en période d’orage.

Mais pas de panique parce qu’y a pas de quoi, d’après Patrick CALLAIS, conseiller communautaire délégué en charge du Palais. Poil au nez. Pourquoi donc qui faut pas s’affoler ?

En premier lieu, y’a le contrat de naming au profit de la Communauté d’Agglomération Rouennaise dite la Créa – qui court encore 8 ans (2012 – 2022). 500.000 euros par an qui donne Kinder jusqu’en 2017 puis 420.000 euros par an jusqu’en 2022. Espérons qu’y finira pas par avoir le chocolat amer …

En second lieu, le Kindarena organise plein d’évènements dont voici le planning à partir de juillet 2014 :

- 30 Juillet : match amical de basket entre la France et la Belgique (ne manquez pas mon interview à paraître de Flo Pietrus),

- 30 Août : un challenge international de handball,

- 13 Septembre : une compétition internationale de gym,

- Novembre : un jumping,

- Décembre : du futsal,

- 2017 : plusieurs matches du mondial 2017 de handball masculin.

Espérons que la salle se remplira aussi bien que les projets sur les lignes de l’agenda parce que nous, on demande qu’à profiter de la vie sportive en famille. Hein cousins ?

Outre ces évènements, la vitrine – pour attirer nonchalamment le chaland – c’est le SPO ROUEN. La Pro A devrait faire se pâââmer le Rouennaaais qui accourrait donc à toute blinde vers ses héros bondissants !

Et puis, n’oublions pas la Créa Handball Oissel qui, à moyen terme, déploiera ses ailes.

En attendant, c’est sûr, la vie est dure.

Et pour ce ton provocateur, j’attends les flingueurs !

MHD qui dégomme les Tontons …

BOULOGNE – EVREUX : LA FEUILLE DE MATCH

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook
7ème match de préparation de l’ALM Evreux Basket (3 v – 4 d)

SOM BOULOGNE 86 – 83 ALM EVREUX BASKET

(27-20) (20-21) (MT 47-41) (14-28) (25-14)

Salle Damrémont à Boulogne-sur-Mer – Environ 1000 spectateurs

MVP DU MATCH : Kenny BOYNTON (SOM BOULOGNE)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Lahaou KONATE* 29 5/8 2/3 7/9 1 9 0 1 4 3 1 5 19 25
Babacar NIANG 23 6/7 0/0 2/3 3 2 0 1 4 0 0 0 14 16
Mark SANCHEZ* 24 4/7 4/7 0/0 2 1 0 1 3 0 1 2 12 13
Mathis KEITA 17 4/9 0/5 2/3 3 4 0 2 4 4 2 0 10 10
Glenn COSEY* 35 6/16 3/7 3/6 1 3 0 1 4 0 2 2 18 9
Eugene TEAGUE* 16 1/3 0/0 0/2 5 3 0 1 5 0 0 0 2 3
Desmond QUINCY-JONES 17 1/3 1/3 0/0 1 0 0 0 2 1 2 1 3 3
Guillaume COSTENTIN* 24 0/1 0/1 2/2 1 1 0 0 0 0 0 2 2 3
Pierre-Etienne DROUAULT 15 1/3 0/2 1/2 1 1 0 0 1 0 1 0 3 0
Isaia CORDINIER 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
ALM EVREUX BASKET 200 28/57 10/28 17/27 18 24 0 7 27 8 9 12 83 82

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Kenny BOYNTON* 37 11/14 4/5 3/3 3 5 0 0 2 2 0 6 29 36
Kenneth SIMMS* 34 5/9 0/0 2/5 4 5 1 3 11 0 3 3 12 17
Stephen BRUN* 29 4/10 3/7 0/0 3 1 1 0 4 1 1 4 11 14
Angelo TSAGARAKIS* 32 6/13 4/9 0/0 4 0 0 0 3 2 2 2 16 14
Loïc AKONO* 26 2/6 1/4 1/1 4 2 0 0 4 1 0 3 6 10
Mickael VAR 22 3/4 0/1 4/6 5 3 0 1 2 0 1 1 10 9
Murat KOZAN 16 1/2 0/0 0/2 1 2 0 0 3 0 0 1 2 3
Nicholas BOHLING 4 0/0 0/0 0/0 1 0 0 0 1 0 1 0 0 0
Denys LAURATET 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 -
Gaylor LOBELA 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
SOM BOULOGNE 200 32/58 12/26 10/17 25 18 2 4 30 6 8 20 86 102

7ème rencontre amicale à Boulogne

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN ont équilibré leur bilan lors des rencontres amicales de pré-saison, en s’imposant à Jean Fourré dimanche après-midi face à Lille (69-53).

Avec trois victoires obtenues face à Angers, Saint-Francis (NCAA) et Lille, et trois défaites à Lille, Saint-Quentin et Nanterre (Pro A), l’ALM Evreux Basket va retrouver ce soir à 19h00 la salle Damrémont et le Champion de France de Pro B, Boulogne-sur-Mer, qui évoluera cette saison en Pro A. Les nordistes n’ont disputé qu’un seul match amical, vendredi dernier, lequel s’est soldé par une défaite face à Lille (65-88).

BREVES DE PARQUET

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Catch & Shoot jette l’éponge…

play-offs_ALM-Portel (21)… Stupéfaction ce matin en allant consulter le site de nos confrères « Catch & Shoot.com » et en découvrant le dernier message en ligne : « La Fin d’une Aventure ! ». Nous ne sommes pas le 1er avril et il faut donc prendre l’information au sérieux en ce 25 août, décidément une drôle de journée pour les démissions en tous genres !

Gabriel Pantel-Jouve et Julien Dalcanale, Co-fondateurs de Catch-and-shoot.com ont rédigé ce matin leur dernier article :  » Ce lundi matin, nous vous annonçons l’arrêt immédiat et définitif de catch-and-shoot.com. Site Internet créé il y a plus de cinq ans à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault), Catch & Shoot a trouvé sa place dans le petit monde du basketball français en devenant l’un de ses relais les plus importants. Lycéens, bacheliers ou jeunes étudiants lors de sa création en 2009, nous, rédacteurs de Catch & Shoot, avons évolué, grandi et mûri en même temps que le site… Aujourd’hui, à l’heure de clore ce chapitre, nous souhaitons par-dessus tout vous remercier pour votre fidélité. Lors de la création de Catch & Shoot, nous partions d’une page blanche, vous nous avez aidés à en écrire les plus belles lignes. Jamais nous n’aurions imaginé que le site allait prendre une telle ampleur. C’est cliché mais vrai, Catch & Shoot ne doit sa place dans le basketball français que grâce à vous, nos lecteurs, qui avez toujours été plus nombreux et fidèles.« 

Quelles que soient les raisons qui ont amené nos confrères à prendre cette décision, nous tenons à rendre hommage à leur excellent travail et nous sommes particulièrement bien placés, à l’aube de notre 12ème saison, pour savoir ce que cela représente comme investissement au fil des années. Catch & Shoot va manquer aux internautes fans de basket…

JYC

REACTION PROMETTEUSE

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Trois semaines après la reprise, les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN ont remis les pendules à l’heure et équilibré leur parcours (3 victoires pour 3 défaites) devant une assistance particulièrement nombreuse pour un 24 août. Lors de la première confrontation entre les deux équipes dans le Nord il y a seulement huit jours, perdue 78-60 (et 96-52 à l’évaluation), Rémy VALIN avait trouvé son équipe désastreuse dans à peu près tous les compartiments du jeu. En fin stratège et psychologue, il n’avait vu là que de bonnes raisons de travailler davantage, s’adressant en priorité à son trio américain qui avait totalisé une évaluation de… – 5 ! Ce dimanche soir, son équipe a connu une saine réaction, à peu près dans les mêmes proportions (69-53 et 84-44 à l’évaluation).

Surtout, les amicalistes auront offert quelques belles promesses et confirmé quelques acquis, à l’image de son duo de rescapés, Lahaou KONATE et Pierre-Etienne DROUAULT, particulièrement tranchants (28 pts à eux deux à 11/18 aux tirs) et inspirés. A l’image, surtout, de Babacar NIANG, décidément en verve lors de ces matches de préparation (et MVP sur ce match avec ses 9 pts à 4/5 et ses 11 rebonds). Glenn COSEY, le jeune meneur US, a lui aussi posé ses jalons au sein de l’équipe, malgré un marquage à la culotte, notamment de la part de l’ex-ébroïcien Bryan PAMBA, en montrant qu’il saurait alterner son rôle de marqueur, surtout en pénétration et de relayeur, meneur de jeu. La relation avec son alter-ego Mathis KEITA (ils ont joué de longues minutes côte à côte) n’a pas semblé parfaite, mais à ce niveau et en attendant l’avènement du jeune International Isaia CORDINIER (qui a rejoint ses camarades depuis quelques jours), il y a de bonnes raisons de positiver. Le duo américain Gene TEAGUE et Mark SANCHEZ a laissé un peu tout le monde sur sa faim, mais chacun sait que les joueurs US n’aiment rien tant que la saveur de la compétition… Pas besoin de relater le bon travail du duo d’expérience de l’ALM Evreux : Guillaume COSTENTIN et Desmond QUINCY-JONES, qui sont des valeurs sûres, sur et en dehors du terrain. Il y a fort à parier que les prochains matches de préparation  vont permettre au stratège de l’ALM Evreux de peaufiner tout cela. Reste qu’en maintenant cette équipe séduisante de Lille à 53 points (et à un piteux 19/50 aux tirs, archi-dominée à l’intérieur, 45 rebonds à 26) l’ALM Evreux a clairement montré que la défense serait encore son socle de départ cette saison, en attendant que la mayonnaise prenne en attaque où l’adresse extérieure laisse encore à désirer (6/22).

Cela fait un moment que l’équipe ébroïcienne sait mieux démarrer ses matches, grâce cette fois à un duo de feu, Glenn COSEY – Lahaou KONATE qui les a vite propulsés devant (8-2). Comme l’autre duo Gene TEAGUE, avec envie et Mark SANCHEZ, irrésistible, en force et vitesse, s’y mettait aussi, l’ALM Evreux a vite fait la course en tête, 12-7 et bientôt 15-7 (6ème) sur un tir primé à la limite des 24 secondes de COSEY, malgré un Bryan PAMBA, teigneux au possible devant son ancienne équipe. Le temps mort demandé par Cédric BINAULD n’y changera rien. Une action en triangle Pierre Etienne DROUAULT, qui venait d’entrer, Mark SANCHEZ et enfin Babacar NIANG, dans un trou de souris, maintient la pression. Ensuite, DROUAULT assomme quasiment ses adversaires, diabolique d’un tir soyeux de l’aile, puis en concluant à toute allure un contre de SANCHEZ sur Thomas CECI-DIOP et enfin en mystifiant Marc BOURGAULT. 24-9, un écart que l’on retrouvera à la fin du match.

La démonstration continue jusqu’à 32-12, malgré un tir lointain de l’autre ex-ébroïcien Victor TRAORE (37 minutes de jeu dans le cinq majeur lillois !), par la grâce d’un autre tir lointain, celui de Mathis KEITA qui se penche, ramasse la balle et arme de l’extrême aile (27-9). Tout le monde rate son tir primé (QUINCY-JONES, KEITA et COSEY côté ébroïcien, TRAORE côté lillois) mais DROUAULT met tout le monde d’accord (30-12). Et toujours le même, avec énergie et vitesse, lancé par COSEY (32-12 à la 13ème). Vingt points d’écart, la cause semble entendue. Un 0-11 plus tard, le compte n’y est plus. Passage à vide des locaux ? Sursaut d’orgueil des visiteurs ? CECI-DIOP dessous, ALMEIDA à mi-distance et CAIRO sur deux lancers (1ère faute de Gene TEAGUE) adoucissent la note (32-18). Sur une faute technique de KEITA, ALMEIDA ne met qu’un lancer. Entre temps, Rémy VALIN a remis son cinq de départ sur le parquet. Mais sur la possession suivante, c’est Jonathan KALE, peu vu jusqu’à présent qui s’y colle et réduit le score par deux fois (32-21 et 32-23). Pour le spectacle et pour une opposition digne de ce nom, finalement, ce n’est pas une mauvaise chose. Le coach local y verra sûrement que c’est son jeune meneur US Glenn COSEY qui s’y est collé à deux reprises pour stopper l’hémorragie, malgré l’embellie finale d’un Victor TRAORE de feu, surpris dans un rôle d’aboyeur et de rameuteur de troupes qu’on ne lui connaissait pas (36-29). Un vrai match de compétition semble se dessiner.

A la reprise, Rémy VALIN remet son cinq de départ, à l’exception de Gene TEAGUE, remplacé par Babacar NIANG. Les bleus de l’ALM Evreux reprennent leur match comme ils l’ont commencé et c’est Babacar NIANG, lucide, qui donne à Lahaou KONATE à l’autre bout de la salle (38-29). Mais l’équipe de Lille se met à durcir le jeu, ou plutôt à jouer le jeu. ALMEIDA arme à trois points et TRAORE puis KALE réduisent encore le score (40-36). Il était temps de réagir pour les ébroïciens ! C’est chose faite par NIANG à 42-36, puis encore par le même, qui reprend un tir raté de COSEY, après que le même ait conclu un 2-1 en pénétration (47-36 à la 25ème). L’ALM Evreux est en mode compétition et rassure tout son monde. Le match monte en intensité, ce que ne regretteront sûrement aucun des deux coaches. ALMEIDA, gourmand, rate une première fois de loin, pas la seconde et le duel reprend (48-39). Avant que Gene TEAGUE, enfin lui, montre le bout de son nez. Le sculptural pivot de l’ALM Evreux marque son second panier du match. On l’avait peu vu jusqu’à présent, semblant ne trouver aucune solution, cerné qu’il était par la défense lilloise. Le même TEAGUE donne de loin à QUINCY-JONES qui allume à son tour. Bien que cerné, « Gene » sait faire jouer les autres. C’est ce diablotin de Lahaou KONATE à 2 secondes de la fin, qui conclut le score et l’avance confirmée de l’ALM Evreux sur son adversaire du jour (55-42).

Si Lille espérait revenir encore dans le match, Jérémy WISE ne l’y aidera pas en ratant ses deux lancers, une erreur dont profitera Lahaou KONATE pour mettre les siens encore plus loin devant (57-42). D’autant que Gene TEAGUE confirme sa bonne fin de match (59-44), tout en énergie, avant de s’arracher pour reprendre main… gauche un tir raté de COSEY (63-44). Les protégés de Rémy VALIN tiennent leur revanche, Lahaou KONATE, intenable, ira de son interception pour filer au dunk… 65-44, ce sera le plus gros écart du match ! Mais l’essentiel est ailleurs. Cette jeune, très jeune équipe, a du potentiel, c’est indéniable. Il ne faut pas trop montrer ses forces en période de préparation, mais pas non plus ses faiblesses. Face à Lille, l’ALM Evreux aura réussi l’un et l’autre. 

JC & JYC

EVREUX – LILLE : LA FEUILLE DE MATCH

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

6ème match de préparation pour l’ALM Evreux Basket (3V-3D)

ALM EVREUX BASKET 69– 53 LILLE MBC

(24-9) (12-20) (MT 36-29) (19-13) (14-11)

Salle Jean Fourré – Environ 1200 spectateurs

MVP DU MATCH : Babacar NIANG (ALM EVREUX BASKET)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Babacar NIANG 20 4/5 0/0 1/2 2 1 0 5 11 0 2 2 9 18
Lahaou KONATE* 30 6/9 1/2 2/3 2 4 1 1 6 2 3 0 15 17
Glenn COSEY* 34 5/13 1/7 5/7 0 4 0 0 7 2 2 2 16 15
Mark SANCHEZ 25 1/5 0/2 0/0 3 0 2 2 8 0 0 2 2 10
Eugene TEAGUE* 20 4/5 0/0 0/2 4 5 0 1 3 0 1 2 8 9
Pierre-Etienne DROUAULT* 24 5/9 2/4 1/2 3 4 1 0 0 1 2 1 13 9
Desmond QUINCY-JONES* 15 1/6 1/4 0/0 1 0 0 2 4 1 0 2 3 5
Guillaume COSTENTIN 17 0/1 0/1 0/0 3 0 0 0 1 0 1 1 0 0
Mathis KEITA* 15 1/3 1/2 0/0 4 1 0 0 1 0 4 0 3 - 2
       
       
ALM EVREUX BASKET 200 27/56 6/22 9/16 22 19 4 11 41 6 15 12 69 81

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Jonathan KALE 26 4/6 0/0 3/4 2 3 0 2 5 2 1 3 11 17
Jean-Victor TRAORE* 37 5/8 1/4 1/4 2 4 2 0 5 2 1 0 12 14
Ivan ALMEIDA 26 3/10 2/7 5/6 3 10 1 0 5 2 4 1 13 10
Thomas CECI-DIOP 13 1/3 0/1 0/1 1 1 1 0 3 0 0 0 2 3
Chrislain CAIRO* 17 0/1 0/0 2/2 5 1 1 0 1 0 2 2 2 3
Bryan PAMBA 27 4/10 0/1 1/2 1 1 0 2 2 2 3 0 9 3
Marc BOURGAULT 11 1/4 0/2 0/0 1 0 0 0 2 0 2 1 2 0
Jeremy WISE* 15 1/5 0/1 0/2 2 2 0 0 1 0 1 1 2 - 3
Aurélien RIGAUX* 27 0/3 0/2 0/0 2 0 0 0 1 0 3 1 0 - 4
Tristan TONEGUZZO* 1 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
LILLE MBC 200 19/50 3/18 12/21 19 22 5 4 25 8 17 9 53 43

TROISIEME DEFAITE A NANTERRE

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

5ème match amical de l’ALM Evreux Basket

JSF NANTERRE 89 – 74 ALM EVREUX BASKET

(24-18) (24-17) (MT 48-35) (23-16) (18-23)

Palais des Sports Maurice Thorez

MVP DU MATCH : Mykal RILEY (JSF NANTERRE)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Mark SANCHEZ* 24 5/8 1/4 1/1 1 1 0 2 6 1 1 2 12 17
Eugene TEAGUE* 25 7/11 0/0 5/7 5 7 0 2 4 2 4 0 19 15
Glenn COSEY* 35 6/13 2/7 1/2 3 3 0 1 4 3 3 3 15 14
Lahaou KONATE* 25 4/9 1/4 2/3 3 4 0 1 4 3 3 0 11 9
Mathis KEITA 19 0/4 0/2 3/4 0 4 0 2 6 4 3 2 3 7
Babacar NIANG 15 2/3 0/0 0/0 2 1 0 0 2 0 0 0 4 5
Pierre-Etienne DROUAULT 25 1/4 0/2 3/3 1 3 0 1 3 0 3 2 5 4
Desmond QUINCY-JONES 15 2/5 1/3 0/0 2 0 0 0 2 0 4 0 5 0
Guillaume COSTENTIN* 17 0/3 0/3 0/0 4 1 0 0 0 0 1 0 0 - 4
       
       
ALM EVREUX BASKET 200 27/60 5/25 15/20 21 24 0 9 31 13 22 9 74 67

RETOUR SUR TERRE

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

ALM-Fos (5)Par rapport aux autres équipes de Pro B, l’ALM Evreux Basket semble un peu boulimique avec déjà quatre rencontres amicales disputées au cours des trois semaines écoulées.

Après une entame très confortable face au faible promu Angevin (86-65) qui s’est fait étriller depuis par Challans, promu en Nationale 1 (58-77) et une parodie de match de basket face aux universitaires américains de Saint Francis (94-47), le coach Rémy VALIN se refusait à tout commentaire, ses huit périodes de préparation avec l’ALM Evreux Basket le rendant pour le moins philosophe. Tout au plus, le coach ébroïcien se plaisait à souligner les qualités individuelles de certaines de ses recrues et le bon retour de Lahaou KONATE.

Mais avec les deux matches suivants, les mouches ont changé d’âne et les ébroïciens ont du vite revenir à leurs fondamentaux de début de saison, et revoir leur copie en toute humilité. Largement défaits samedi soir face à Lille (78-60) qui venait de perdre face à Saint-Quentin (66-77), les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN ont réagi hier soir sur le parquet de Saint-Quentin malgré une seconde défaite (76-70).

Concernant le match de Lille, et malgré un score de parité à la mi-temps (39-39), les ébroïciens ont sombré en seconde période (39-21) avec  une évaluation finale très évocatrice (96-52) et deux américains dans le rouge (COSEY – 1 et SANCHEZ – 7 !). de quoi justifier le commentaire laconique du coach ébroïcien : « Concéder une défaite en jouant de cette manière est finalement une bonne chose car cela montre aux joueurs le travail qui reste à accomplir. On a été nul en attaque et en défense, rien d’autre à dire... ». Côté satisfactions, les 13 points et 13 d’évaluation de Lahaou KONATE, les 9 points et 12 d’évaluation de Desmond QUINCY-JONES et les 11 points et 11 d’évaluation de Babacar NIANG. Par contre, ce fut la faillite complète pour le trio américain qui cumula 12 points à 4 sur 25 et une évaluation négative de – 5 ! A signaler les 16 points et 21 d’évaluation de l’ex-ébroïcien Jean-Victor TRAORE… Pour les stats : CLIQUEZ ICI

Après Lille et Denain, Saint-Quentin a donc disposé de l’ALM Evreux Basket, mais sur un score plus raisonnable (76-70). Face au trio LESIEU, SIGGERS, SMITH (59 points à eux trois), les protégés de Rémy VALIN ont fait meilleure figure que dans le nord, avec toujours un Lahaou KONATE en train de revenir à son meilleur niveau (19 points et 21 d’évaluation). Devant à la mi-temps (31-39), l’ALM Evreux Basket a baissé pavillon à nouveau en seconde période (45-31). Mais les ébroïciens se sont montrés plus adroits que leurs adversaires (40 % – 50 %), ont maîtrisé le rebond (28-29) et ont réduit l’écart à l’évaluation collective (68-65). Quant au trio américain, il a repris quelques couleurs en cumulant 33 points à 11 sur 24…, et 24 d’évaluation. A remarquer également la nouvelle bonne sortie de Babacar NIANG avec ses 11 points à 100 %, 5 rebonds, 5 fautes provoquées et 14 d’évaluation. Pour les stats : CLIQUEZ ICI

Maintenant, direction la capitale avec un troisième match en quatre jours, cette fois face à une équipe de Pro A… la JSF Nanterre. Encore du travail en perspective pour atteindre le niveau attendu !

JYC

BREVES DE PARQUET

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Second match amical, et seconde victoire…

… Après la mise en bouche angevine, les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN sont aller se frotter à l’équipe universitaire américaine de Saint Francis (NCAA) ce lundi soir à 19h30 à Paris (Stadium, 66 avenue d’Ivry dans le 13ème). Le jeune International Isaia CORDINIER était laissé au repos pour une quinzaine de jours, d’une part pour récupérer du Championnat d’Europe des U 18 qui s’est déroulé en Turquie, d’autre part pour soigner une tendinite. Les protégés de Rémy VALIN se sont facilement imposés sur le score sans appel de 94 à 47 !

Ce soir, Rémy VALIN avait aligné COSEY, DROUAULT, KONATE, NIANG et SANCHEZ dans le cinq de départ, mais c’est Eugene TEAGUE qui sort à nouveau MVP du match, au coude à coude avec Pierre-Etienne DROUAULT. Les stats pour l’ALM Evreux Basket :

TEAGUE (16 pts, 9 rd, Eval 21)

DROUAULT (15 pts, 5 rd, Eval 21)

NIANG (11 pts, 8 rd, 2 co, Eval 15)

COSEY (13 pts, 3 rd, 3 pd, Eval 14)

KEITA (11 pts, 2 rd, 4 pd, Eval 13)

QUINCY-JONES (11 pts, 2 rd, Eval 11)

KONATE (7 pts, 5 rd, 2 pd, Eval 9)

SANCHEZ (8 pts, 7 rd, 3 pd, Eval 8)

COSTENTIN (2 pts, 6 rd, 4 pd, Eval 8)

QUITTE OU DRIBBLE

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

ALM-St_Vallier (8)Matches de Prépa : Prêts ou pas ?

RAPPEL : les matches de Prépa, c’est pas fait pour se balader en regardant l’avant du véhicule marquer des paniers.

Certes, on a vu que les Très Grands Avants avaient d’la reprise sous l’capot. Mais si on veut bien rôder la bagnole, faut que tout roule. Y’a pas à tortiller.

Les ailes doivent être affûtées, l’intérieur rutilant et le volant avec une bonne direction assistée, sous peine de se planter.

Bref, faut pas que l’embrayage se ménage. La 5ème s’appelle Pivot et c’est du pur luxe quand tous les autres matériaux sont de belle facture sinon … qui va payer l’addition ?

Vous, joueurs de basket !

Ouais. D’accord. C’est la Prépa. Bon ça va. On va pas non plus comparer ce match avec plus tard.

Mais cette équipe d’Angers – sauf le respect que je devrais lui devoir – méritait bien qu’on lui en mette 30 dans le train arrière si tout le monde s’y était collé … même sans pousser trop fort le moteur … puisque c’est en rodage …

En tous cas les mecs, vous êtes prévenus : si vous n’êtes pas à fond, ça risque de FUMER !!!

MHDépanneuse !