Derniers articles :
Journée N° 18
Aix Maurienne73 / 72 Monaco
Angers66 / 76Lille
Antibes69 / 60 Poitiers
Charleville-Mézières71 / 86Hyères-Toulon
Denain71 / 68 Orchies
Nantes91 / 63 Roanne
St Quentin81 / 79 Le Portel
Souffelweyersheim81 / 88Provence
Boulazac66 / 54 EVREUX
Journée N° 19
Charleville-Mézières- / - Antibes
EVREUX- / - St Quentin
Provence- / - Denain
Hyères-Toulon- / - Orchies
Le Portel- / - Nantes
Roanne- / - Boulazac
Souffelweyersheim- / - Aix Maurienne
Monaco- / - Angers
Poitiers- / - Lille
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Hyères-Toulon33181539614381298
2Monaco31181358513911290
3Denain30181269313831252
4Antibes30181266613771287
5Boulazac30181267514051345
6Roanne30181266613511353
7Orchies29181178312521186
8Le Portel2718996314611380
9EVREUX2718998112811253
10Nantes2718996313441395
11St Quentin26188106213891483
12Poitiers25187114313541371
13Lille25187114313571395
14Provence25187115213681408
15Charleville-Mézières25187113413721425
16Souffelweyersheim23185133212531362
17Aix Maurienne23185133213431475
18Angers20182161112371398

Sondage

Etes-vous satisfait du retour de James MATHIS à l'ALM Evreux ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
1 février 2015, 11 h 08 min
Rafales
Rafales
1°C
Vents : 4 m/s ONO
Prévisions 1 février 2015
jour
Pluie et neige
Pluie et neige
4°C
Vents : 6 m/s NO
nuit
 
Prévisions 2 février 2015
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
3°C
Vents : 2 m/s ONO
nuit
 
 

QUITTE OU DRIBBLE

Le mystère de l’antichambre en jaune …

ALM-Lille (26)C’est une série noire à laquelle on assiste. Dès qui sortent de la maison, faut mettre le drapeau en berne.

Alors quoi, y savent pas s’exprimer quand y sont pas « Fourré » dans leur terrier. Pour sûr, quand y sont de sortie, y s’en sortent pas et y rentrent penauds et ça nous peine et ça les freine dans leur ascension.

C’est récurrent, c’est accablant. Poil aux dents.

Et justement, c’est quand qu’on voit leurs crocs ? Faut qu’ça saigne. Une victoire, ça s’arrache, et pour ça, faut qu’ça cravache.

Pour l’emporter, devant rien faut reculer. S’agit plus d’être humain, faut être surhumain.

Mais j’y pense, suis-je donc la seule et l’unique à me demander comment sortir l’antichambre en jaune de cette impasse dès qu’elle se trouve loin de ses traces ?

Apparemment, ceux qui se sont penchés sur ce cas, sont tombés de haut avec fracas. Voilà le terrible constat : personne sait précisément. C’est dément. On est vraiment dans l’embarras.

Et Rouletabille qui n’est plus là ni Freud non plus d’ailleurs. Quel malheur.

Pour ceux qui auraient du mal à suivre, je les encourage à se référer notamment à cet excellent ouvrage de Gaston LEROUX « Le mystère de la chambre jaune » qui, pour l’occase, m’a inspirée.

Heureusement, il reste d’autres détectives et d’autres psys pour les aider à résoudre ce mystère bien encombrant dans le classement. 

Y’a pas de mystères qui ne soient élucidés. Vaudrait mieux faire vite avant qu’ils se fassent trucidés. C’est si vite arrivé.

MHD, très choquée.       

EN TETE DE RAQUETTE AVEC PAPE BEYE

ALM-Denain (15)MHD : Bonsoir Pape. C’est pas mal en première mi-temps. Vous les bousculez un peu.

Pape : Oui. On a commencé le match avec beaucoup d’agressivité. Et maintenant, c’est notre marque de fabrique. On a tenu pendant toute la première mi-temps et en deuxième, ils ont été adroits, en particulier leur meneur, COSEY. (Tu m’étonnes : 8/11 à 3 points … / 31 points au total)  

MHD : Oui, mais avant ça, ils vous mettent dans les 5 premières minutes du 3ème quart, un impressionnant 11-1 avant de vraiment débuter un invraisemblable festival à 3 points ! (3 tirs réussis de Glenn et 1 de Lahaou dans les 2 minutes qui suivent et je n’oublie pas celui de Mickaël dans les premières minutes … forcément, ça plombe …)    

Pape : C’est exact.

MHD : Et puis finalement, quand vous commencez à reprendre vos esprits en fin de quatrième, c’est trop tard.

Pape : Je pense qu’on aurait pu éviter les shoots à 3 points du meneur. Mais je pense que c’est plus un problème de collectif, je pense qu’il y avait aussi beaucoup de déchets sur les rotations défensives. Mais l’équipe d’EVREUX a été adroite et a bien joué.

MHD : C’est vrai que vous n’êtes qu’à 1/10 à 3 points.

Pape : On a pourtant des shooteurs, mais ce soir, on n’a pas été adroit. Et les arbitres ne nous ont pas facilité la tâche non plus car on n’a pas eu beaucoup de fautes sifflées pour aller aux Lancers-Francs.

MHD : Et pourquoi donc ? Vous n’avez pas provoqué de fautes ? 

Pape : Si. On a provoqué. Mais quelquefois, c’est le jeu qui est comme ça. Des fois, c’est sifflé, des fois non. C’est comme ça. Ce n’est pas quelque chose qu’on contrôle.    

MHD : Comment t’analyses votre match ?  

Pape : Je pense que pour la deuxième partie de saison, dans l’intensité qu’on recherchait, c’est une bonne chose. Après, il y a 2 – 3 trucs à corriger. 

MHD : Lesquels ?

Pape :  Sur les rotations défensives et sur la dureté.

MHD : Vous n’êtes pas à fond pendant tout le match ?

Pape :  Non. On a été à fond pendant tout le match. On a tenu … ce que l’on ne serait pas arriver à faire il y a 2 – 3 mois je pense. On a fait un bon match dans l’ensemble. Il y a juste quelques trucs à corriger. C’est tout.

MHD : Bon alors, y’a plus qu’à !!! Bon courage pour la suite.

Pape :  Merci.

MHD

EN TETE DE RAQUETTE AVEC GUILLAUME COSTENTIN

ALM-Lille (36)MHD : Bonsoir Guillaume et tous mes voeux pour cette nouvelle année 2015.

Guillaume : Merci. Bonne année également. 

MHD : L’année commence bien. Vous gagnez à domicile ! Là, vous êtes sur la corde raide … faut pas en paumer un à domicile …   

Guillaume : Vu que pour l’instant, tous nos points sont acquis à domicile, sauf le premier match, c’est sûr qu’il faut en profiter …

MHD : Si vous paumez à domicile, vous êtes mal … 

Guillaume : Du coup, si ça arrive, il va falloir aller récupérer ce match manqué à l’extérieur … Sinon, par rapport à ça, ce serait bien de commencer à gagner à l’extérieur.

MHD : Alors, justement, c’est ça … J’attaque !!! (Évidemment, Guillaume a bien compris où je voulais en venir …) Pourquoi vous ne tenez pas vos matches à l’extérieur ?

Guillaume : Ouais … Il n’y a pas forcément d’explication. 

MHD : Y’en a forcément une parce que c’est pas normal. Vu le niveau que vous affichez ici (même si c’est des fois un peu laborieux, notamment en début de match … ) …

Guillaume : … C’est ça le problème, on l’a pas trouvée encore … parce que si on l’avait trouvée, ce serait facile …

MHD : … Mais comment vous vous préparez pour l’extérieur ? 

Guillaume : Bah … Ça se passe très bien. Je pense au match à TOULON, ça s’est bien passé, on a bien démarré, on est devant à la mi-temps, on est encore devant dans le troisième, et puis après, par contre … 

MHD : … Vous tenez pas tout le match. C’est ça le problème. Alors, est-ce que ça devient pathologique ?

Guillaume : Non. Non. Non. Je ne pense pas que ça devienne pathologique. Je ne pense pas que ce soit bien méchant en soi. C’est juste dommage car gagner à l’extérieur nous permettrait d’être plus haut au classement vu justement qu’à domicile, on est assez difficile à jouer. Disons qu’une petite victoire ou deux à l’extérieur nous permettraient de nous lancer et de confirmer toutes ces victoires à domicile, de nous donner un petit peu d’air dans le classement en remontant un petit peu.

MHD : En même temps, je trouve pas que tout le monde joue avec la même intensité à l’extérieur. Y’en a 2 – 3 qui tiennent le match et derrière, c’est à la rame. Je peux dire ça ? J’ai le droit ?

Guillaume : Heu, après c’est difficile de l’intérieur de … 

MHD : Ça peut pas être de la malchance quand on voit votre niveau à domicile (j’insiste …).  

Guillaume : Non. Non. C’est clair.

MHD : En plus, à l’extérieur, ça va devenir plus confortable car ici ça caille. J’imagine que vous aussi, vous vous caillez !!!

AS : Rémy VALIN  a pointé votre manque d’intensité sur le match.

Guillaume : Oui. C’est ça. Même des fois à domicile et encore ce soir, on ne joue pas 40 minutes. À l’extérieur, comme à domicile, il faut qu’on joue notre jeu 40 minutes, qu’on joue le match 40 minutes, et après on verra. Je pense qu’on sera plus facilement dans le match à l’extérieur si déjà on est aussi agressif à l’extérieur qu’à domicile. On l’a bien été par le passé.

MHD : Donc, il n’y a aucune raison que ça ne marche pas à l’extérieur.

Guillaume : Non. Il n’y a aucune raison.

MHD : Voilà. Donc de l’intensité parce que là, ça devient énervant. Faut repenser à tout ça. Merci Guillaume et bon courage pour la suite.

Guillaume, excuse-moi d’avoir abrégé l’interview en te saluant pratiquement en te tournant le dos mais parfois, le timing est chaud pour obtenir « l’interview d’en face ». En tout cas, je voulais saluer ta capacité à assumer ton équipe et ses problèmes sans jamais te dérober à aucune de nos questions. 

MHD

ET MAINTENANT ?!

ALM-Charleville_28-11-2014 (18)Cette fois, on en a terminé avec la phase aller du Championnat de Pro B 2014-15 et l’ALM Evreux Basket termine en neuvième position, l’extrême limite pour espérer participer aux Play-Offs.

Pour le négatif, on retiendra les perturbations causées par le nombre de joueurs blessés et passés par l’infirmerie (Isaia CORDINIER dès son arrivée, Desmond QUINCY JONES, Pierre-Etienne DROUAULT) puis les joueurs ayant effectué des piges (Florent TORTOSA et Sambou TRAORE), enfin ceux qui se sont succédés au Poste 4 (Mark SANCHEZ, Sam MULDROW et depuis peu James MATHIS), sans oublier le recrutement jusqu’à la fin de la saison de Mickael VAR. Cela fait beaucoup en quatre mois de compétition ! Que dire aussi de cette incapacité à gagner à l’extérieur (1 victoire pour 7 défaites), véritable handicap pour parvenir à évoluer au classement général.

Pour le positif, les arrivées définitives de Mickael VAR puis de James MATHIS devraient contribuer à équilibrer le collectif, sans oublier le retour au printemps de Pierre-Etienne DROUAULT. L’ALM Evreux fait de la résistance au classement grâce à un quasi sans faute à domicile (8 victoires pour 1 défaite).

Lors du cycle retour, les protégés de Rémy VALIN recevront 4 équipes du Top 8 (Hyères-Toulon, Monaco, Antibes et Le Portel) et auront l’occasion de débloquer leur compteur à l’extérieur chez des adversaires classés dans la seconde moitié de Pro B tels que Lille, Aix-Maurienne, Angers, Provence, Charleville-Mézières. Mais dès demain, c’est à Boulazac qu’ils tenteront de prendre une revanche sur la seule équipe victorieuse à Jean Fourré cette saison (80-87 le 31 octobre dernier).

LE CLASSEMENT A L’ANGLAISE

Ce classement permet de situer les équipes les unes par rapport aux autres, quel que soit le nombre de matchs disputés à domicile ou à l’extérieur. Ce classement fonctionne de la manière suivante : Victoire à domicile ou Défaite à l’extérieur : 0 point – Victoire à l’extérieur : + 1 point – Défaite à domicile : – 1 point

1er – HYERES-TOULON : + 5 Points

2ème – MONACO : + 4 Points

3ème – ANTIBES – BOULAZAC – ORCHIES – ROANNE : + 3 Points

7ème – DENAIN : + 2 Points

8ème EVREUX – LE PORTEL – NANTES : 0 Point

————————————————————————————————————

11ème – SAINT-QUENTIN : – 1 Point

12ème – CHARLEVILLE-MEZIERES – POITIERS – PROVENCE : – 2 Points

15ème – LILLE – SOUFFELWEYERSHEIM : – 3 Points

17ème – AIX-MAURIENNE : – 4 Points

18ème – ANGERS : – 6 Points

LES CLASSEMENTS 

9ème au GENERAL (17 matches – 9 victoires – 8 défaites / 53 %)

3ème à DOMICILE (9 matches – 8 victoires – 1 défaite / 89 %)

16ème à l’EXTERIEUR (8 matches – 1 victoire – 7 défaites / 13 %)

LE TABLEAU DE MARCHE MENSUEL

SEPTEMBRE 2014 : 1V – 2 D (209 – 214 / - 5)

OCTOBRE 2014 : 3 V – 3 D (454 – 448 / + 6)

NOVEMBRE 2014 : 3 V – 2 D (343 – 340 / + 3)

DECEMBRE 2014 : 3 V – 3 D (445 – 416 / + 29)

JANVIER 2015 : 1 V – 1 D (141 – 142 / – 1)

* Toutes Compétitions Confondues

JYC

COSEY STRATOSPHERIQUE

ALM-Denain (10)Face à une équipe savoyarde en mode sauvetage, avec le retour de ses deux blessés, Théo Léon et Boris Meno, son changement d’entraîneur et le recrutement de l’immense pivot Ivoirien de 2m11, Mohamed Kone, les amicalistes n’avaient pas la moindre certitude. La méfiance était de rigueur, surtout après la probante victoire de ces derniers la semaine dernière, contre Orchies (74-51). Si ce n’est qu’ils n’avaient le droit de perdre à domicile contre l’avant dernier de la classe, toujours en position de relégable.

De fait, ils ont toujours couru derrière leurs adversaires au cours de la 1ère mi-temps, où les montagnards d’Aix-Maurienne ont longtemps fait la course en tête. Ne menant qu’à 4-2, puis 27-26, après avoir même été distancés de 7 points à la 9ème (10-17). A la pause, leur avance d’un point (37-36) paraissait même flatteuse, tant les locaux semblaient poussifs, à l’image d’un James Mathis, manifestement pas au point au niveau physique et à la recherche de son adresse, ou d’un Eugène Teague, qui n’a eu que le mérite de mettre les siens sur orbite au début du match (4-2 à la 4ème) mais qui a multiplié les pertes de balle par la suite. Il faut dire que l’ALM avait été très vite privée de Lahaou Konate, bloqué par les fautes, qu’un Mathis Keita n’a pas fait oublier, en panne d’adresse. Heureusement que Rémy Valin avait pu compter déjà sur un Glenn Cosey à la main chaude, auteur de 14 points avec un superbe 4/5 à trois points, qui avait notamment mis les siens devant de 32-34 à 37-34 à lui tout seul.

Au retour sur le parquet, le coach d’Évreux reconduisait son cinq initial, Cosey – Konate – Costentin – Mathis – Teague. Et ça partait mal, avec cette 3ème faute concédée d’entrée par Lahaou Konate (que Rémy Valin maintenait pourtant sur le parquet). Une défense-étau plus loin, qui paralysait toutes les tentatives des hommes de François Sence et l’ALM se détachait doucement, 41-36 par Cosey (un seul lancer) Teague, mis sur orbite par Konate, puis Mathis (sur un seul lancer lui aussi). En ne mettant qu’un seul lancer à 41-37, Markel Humphrey ne savait pas qu’alors son équipe allait encaisser un 13-0 et même un 17-1 depuis la mi-temps (de 37-36 à 54-37 à la 26ème). D’abord initié par une belle action de Konate démarquant parfaitement un Mickaël Var très adroit de loin (44-37). Et surtout un Glenn Cosey stratosphérique, qui allait tuer le match à lui seul, par deux paniers coup sur coup, dont l’un dans une pénétration rageuse (48-37) et surtout par deux tirs venus d’ailleurs, véritablement prodigieux, puis diabolique (54-37) et même un 5ème panier consécutif, après que Théo Leon ait enfin stoppé l’hémorragie (57-40 à la 27ème). Toute une équipe doit cette victoire à cet homme, Glenn Cosey, qui a entraîné derrière lui tous ses partenaires et notamment Lahaou Konate (de loin, avec la baraka) et surtout Mickaël Var, propre, sobre, élégant et opportuniste (portant le score à son écart maximum de 20 points à 64-44 à la 29ème d’une claquette).

La marge de progression des protégés de Rémy Valin semble énorme, si l’on songe que le duo d’intérieurs James Mathis et Eugène Teague a raté son match (11 points seulement à 4/12 aux tirs et 11 seulement à l’évaluation, la faute à leurs 6 balles perdues, même s’ils ont fait le job au rebond, 7 chacun en 43′ de jeu). Heureusement bien relayée par la paire française Mickaël Var et Babacar Niang, bien plus sobre (20 points à 8/14 et 22 à l’évaluation en 37′). Lahaou Konate, hélas sur une seule mi-temps, la deuxième, est évidemment précieux, lui aussi monte en puissance, on le voit à son envie. Comme celle d’Isaia Cordinier, minot de 18 ans, au culot monstre et qui apporte toujours un plus à chacune de ses entrées (voir son panier autoritaire à 6-9 puis de funambule à 10-11). Elle ne trouvera pas tous les jours un sauveur comme Glenn Cosey (31 points ce soir avec un incroyable 8/11 dans les tirs primés, d’autant plus incroyable qu’il a dû prendre deux tirs casquettes à la limite des 24 secondes) qui va être de plus en plus ciblé. Mais elle peut compter sur ses autres forces. Si les joueurs pouvaient montrer la même envie de victoire à l’extérieur, nul doute qu’elle pourrait s’installer plus durablement au sein du Top 8, qui lui tend les bras. 8èmes ex-æquo avec le Portel, les protégés du président Rostol doivent impérativement ouvrir de nouveau leur compteur de victoires à l’extérieur. En Dordogne, lors de la 1ère journée des matches retour, à Boulazac, ils auront deux bonnes raisons de tout donner pour cela, puisque les périgourdins sont les seuls à être venus gagner à la salle omnisports cette saison…

JC

EVREUX – AIX-MAURIENNE : LA FEUILLE DE MATCH

Championnat de Pro B 2014-2015 – 28ème Saison en LNB

17ème Journée – Vendredi 23 Janvier 2015

ALM EVREUX BASKET 77 – 65 AIX-MAURIENNE SB

(13-17) (24-19) (MT 37-36) (28-10) (12-19)

Salle Jean Fourré – Environ 2300 spectateurs

Arbitrage de Sébastien LUBIENSKI & Jean-Michel TARTARE

MVP DU MATCH : Glenn COSEY (ALM EVREUX BASKET)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Glenn COSEY* 31 11/16 8/11 1/2 1 3 0 0 3 0 3 4 31 29
Lahaou KONATE* 26 2/3 2/2 1/2 3 1 0 0 3 0 1 5 7 12
Babacar NIANG 18 4/5 0/0 0/0 3 0 0 2 3 1 0 0 8 11
Mickael VAR 19 4/9 2/4 2/2 2 1 0 0 3 1 0 0 12 11
Eugene TEAGUE* 22 3/5 0/0 0/2 1 2 1 3 7 0 4 1 6 7
Isaia CORDINIER 23 3/5 0/2 0/2 2 4 0 1 3 1 3 3 6 6
James MATHIS* 21 1/7 0/2 3/4 4 3 1 1 7 0 2 0 5 4
Mathis KEITA 16 0/4 0/2 2/2 2 2 0 0 0 1 0 2 2 1
Guillaume COSTENTIN* 24 0/2 0/2 0/0 3 2 0 0 1 0 1 3 0 1
Thomas DOLOMINGO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
ALM EVREUX BASKET 200 28/56 12/25 9/16 21 18 2 7 30 4 14 18 77 82

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Théo LEON 27 5/9 0/2 0/1 3 2 0 0 2 3 2 5 10 13
Pape BEYE 21 6/8 0/0 2/3 4 3 0 3 4 0 3 0 14 12
Boris MENO* 26 2/5 0/0 1/3 2 5 1 1 7 2 0 0 5 10
Joachim EKANGA-EHAWA 18 3/5 1/3 2/2 1 1 0 3 3 0 3 2 9 9
Markel HUMPHREY* 32 5/10 0/2 2/4 1 3 0 0 2 1 0 1 12 9
Karim GOURARI 18 3/5 0/2 1/3 1 2 0 0 2 1 1 2 7 7
Thomas YVRANDE 6 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1
Mohamed KONE* 19 0/4 0/0 0/0 3 1 0 1 6 0 1 0 0 1
Chris DOWE* 20 2/6 0/2 2/2 3 2 0 1 2 1 6 2 6 1
Malela MUTUALE* 13 1/5 0/2 0/0 0 2 0 0 1 1 0 0 0
       
AIX-MAURIENNE SB 200 27/57 1/13 10/18 18 21 1 9 30 9 16 12 65 63

SUR LE FIL DU RASOIR

Big JamesPour la 17ème et dernière journée des matches aller, l’ALM Evreux Basket se retrouve à nouveau sur le fil du rasoir sur son parquet de Jean Fourré.

Cette fois, c’est face aux savoyards d’Aix-Maurienne que les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN vont devoir se serrer les coudes. Moribonds avant la trêve (3 victoires pour 12 défaites et 4 défaites consécutives en décembre), et revigorés après les fêtes à la faveur d’une infirmerie enfin vide (retour de Boris MENO et Théo LEON) et d’un renfort de poids, l’expérimenté Mohamed KONE (2.11 m), c’est Orchies qui a fait les frais du réveil d’Aix-Maurienne (74-51) avec un bel apport du trio précité (19 points, 25 rebonds, 12 fautes provoquées et 17 d’évaluation pour un temps moyen de 23 minutes).

Déjà aux abois lors de chaque sortie sur leur parquet de Jean Fourré, en raison de leur incurie sur terrain adverse (Evreux est la seule équipe du Top 10 à ne compter qu’une seule victoire à l’extérieur alors que toutes les autres totalisent entre 3 et 6 victoires loin de leur base), les protégés de Rémy VALIN sont prévenus, plutôt deux fois qu’une. L’adversaire du soir n’est pas forcément « bon à prendre » en ce 23 janvier !

Quant au valeureux James MATHIS, en panne complète d’adresse à Hyères-Toulon pour son retour sous les couleurs ébroïciennes (0 sur 8), il aura certainement l’esprit revanchard face à son ancien club et devant des supporters ébroïciens prêts à lui faire une « standing ovation ».

JYC

FACE A FACE STATS

PRO B – 17ème Journée Aller

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX BASKET

48.1

33.3

42.8

76.7

10.4

27.4

37.8

15.8

8.1

17.2

1.7

71.9

70.1

80.4

AIX-MAURIENNE SB

51.3

28.4

44.8

68.9

11.7

23.8

35.5

12.9

6.9

15.6

1.9

75.3

82.9

75.9

EVREUX TOUJOURS EN RADE

La défaite concédée par l’ALM Evreux Basket sur le parquet du leader Hyères-Toulon, la 7ème de suite en championnat à l’extérieur, va laisser à nouveau un goût amer.

En effet, même s’il était déraisonnable d’espérer l’emporter dans le Var, le HTV réalisant pour l’instant un sans faute sur son parquet (8 victoires – 0 défaite), la récente arrivée de James MATHIS avait remis le moral au beau fixe sur les bords de l’Iton et chacun s’était mis à rêver d’un petit exploit possible chez le leader. Ce sera pour une autre fois !

Fort heureusement, Orchies, Boulazac et Le Portel ont eu la riche idée de perdre également, mais Nantes est revenu à hauteur de l’ALM Evreux. Dur, dur pour les Normands qui stagnent dans le ventre mou du championnat, à une 9ème place peu reluisante (déjà 2 points de retard sur Orchies et Boulazac), et surtout avec le risque imminent de décrocher en cas de défaite à domicile ! Il ne faut pas oublier que le prochain adversaire des hommes de Rémy VALIN (Aix-Maurienne) vient de redresser la tête en s’imposant brillamment face à la difficile équipe d’Orchies (74-51) . Il va falloir une nouvelle fois se serrer les coudes !

LE CLASSEMENT A L’ANGLAISE

Ce classement permet de situer les équipes les unes par rapport aux autres, quel que soit le nombre de matchs disputés à domicile ou à l’extérieur. Ce classement fonctionne de la manière suivante : Victoire à domicile ou Défaite à l’extérieur : 0 point – Victoire à l’extérieur : + 1 point – Défaite à domicile : – 1 point

1er – HYERES-TOULON : + 5 Points

2ème – MONACO – ROANNE : + 4 Points

4ème – ANTIBES – ORCHIES : + 3 Points

6ème – BOULAZAC – DENAIN : + 2 Points

8ème EVREUX – LE PORTEL – NANTES : 0 Point

————————————————————————————————————

11ème – POITIERS – SAINT-QUENTIN : – 1 Point

13ème – PROVENCE : – 2 Points

14ème – CHARLEVILLE-MEZIERES – LILLE – SOUFFELWEYERSHEIM : – 3 Points

17ème – AIX-MAURIENNE : – 4 Points

18ème – ANGERS : – 6 Points

LES CLASSEMENTS 

9ème au GENERAL (16 matches – 8 victoires – 8 défaites / 50 %)

4ème à DOMICILE (8 matches – 7 victoires – 1 défaite / 87.5 %)

16ème à l’EXTERIEUR (8 matches – 1 victoire – 7 défaites / 14.3 %)

LE TABLEAU DE MARCHE MENSUEL

SEPTEMBRE 2014 : 1V – 2 D (209 – 214 / - 5)

OCTOBRE 2014 : 3 V – 3 D (454 – 448 / + 6)

NOVEMBRE 2014 : 3 V – 2 D (343 – 340 / + 3)

DECEMBRE 2014 : 3 V – 3 D (445 – 416 / + 29)

JANVIER 2015 : 0 V – 1 D (64 – 77 / - 13)

* Toutes Compétitions Confondues

JYC

HYERES-TOULON – EVREUX : LA FEUILLE DE MATCH

Championnat de Pro B 2014-2015 – 28ème Saison en LNB

16ème Journée – Mardi 20 Janvier 2015

HYERES-TOULON V 77 – 64 ALM EVREUX BASKET

(16-16) (19-20) (MT 35-36) (22-14) (20-14)

Espace 3000 à Hyères – Environ 2000 spectateurs

Arbitrage de messieurs CASTANO & MELAB

MVP DU MATCH : Kyle SPAIN (HYERES-TOULON)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Lahaou KONATE* 34 6/9 2/4 0/0 1 2 0 0 5 0 1 2 14 17
Mickael VAR 21 3/6 1/3 2/2 3 2 0 1 5 1 0 2 9 14
Glenn COSEY* 33 7/15 3/10 0/0 2 2 0 0 3 0 1 1 17 12
Eugene TEAGUE* 24 5/7 0/0 0/3 5 2 0 1 6 1 3 1 10 10
Babacar NIANG 16 1/3 0/0 0/0 3 1 1 2 3 0 1 1 2 4
James MATHIS* 19 0/8 0/2 2/2 3 0 0 4 6 1 2 3 2 2
Mathis KEITA 11 1/2 1/2 0/0 2 2 0 0 0 0 2 1 3 1
Isaia CORDINIER 22 1/8 1/4 4/4 0 4 0 1 1 1 2 1 7 1
Guillaume COSTENTIN* 20 0/2 0/2 0/2 3 2 0 0 1 1 1 2 0 - 1
Thomas DOLOMINGO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
ALM EVREUX BASKET 200 24/60 8/27 8/13 22 17 1 9 30 5 13 14 64 60

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Kyle SPAIN* 37 6/12 3/4 7/8 2 7 1 4 7 1 2 1 22 23
Axel JULIEN* 33 5/10 1/4 4/6 1 5 0 0 3 1 2 7 15 17
Fabien ATEBA 18 4/6 3/4 0/0 0 2 0 0 2 0 0 1 11 12
Davante GARDNER* 28 3/8 0/0 6/8 3 4 1 2 5 2 3 1 12 11
Charly PONTENS 19 3/4 2/3 0/0 3 0 0 0 1 0 0 1 8 9
Vincent POIRIER 12 1/2 0/0 0/0 2 1 0 2 5 0 0 1 2 7
Charlie WESTBROOK* 15 2/7 0/0 3/5 1 3 0 1 6 1 2 2 7 7
Clément CAVALLO* 24 0/1 0/1 0/0 3 0 0 0 3 2 2 3 0 5
Ludovic CHELLE 14 0/4 0/3 0/0 2 0 0 0 3 0 1 0 0 - 2
Kingsley PINDA 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
HYERES-TOULON V 200 24/54 9/19 20/27 17 22 2 9 35 7 12 17 77 89

RETOUR DE JAMES MATHIS LE COMPLICE

alm -20081212-23-05-le portel_04 - TEDepuis la trêve, les rumeurs allaient bon train sur les bords de l’Iton.

En effet, jamais deux sans trois semble devoir s’appliquer au poste 4 de l’ALM Evreux Basket cette saison après le départ du décevant Mark SANCHEZ le 4 novembre dernier (9 matches dont 4 en championnat, pour 7.5 points, 3.8 rebonds, 0.8 passe et 6.8 d’évaluation en 17 minutes de jeu), puis le transparent passage du pourtant prometteur (sur le papier) Sam MULDROW, arrivé hors de forme et éloigné de toute compétition depuis de trop nombreux mois (10 matches pour 3.2 points, 2.6 rebonds, 0.7 contre – pourtant sa spécialité ! – et 4.6 d’évaluation en 15 minutes de jeu) et dont le staff amicaliste a décidé de se séparer à l’amiable après six laborieuses semaines passées dans la Capitale de l’Eure.

Rémy VALIN, qui ne s’est pas souvent trompé malgré les risques pris et inhérents à des budgets parfois étriqués, fait à nouveau preuve de réactivité face à l’adversité et profite de l’attractivité du club auprès des anciens de la maison. Il a décidé de faire appel à son vieux complice, le charismatique James MATHIS, meilleur joueur de l’ALM Evreux Basket pendant trois saisons consécutives, de 2007 à 2010 (14.1 points, 7.2 rebonds et 15.6 d’évaluation en 33 minutes) et qui laissa un souvenir impérissable à tous les supporters ébroïciens. Et voilà une excellente nouvelle pour débuter cette année 2015 !

James MATHIS (2.00 m et 31 ans l’été prochain) est un fin connaisseur de la Pro B puisqu’après avoir fait sensation sous les couleurs ébroïciennes, il a porté avec succés le maillot d’Aix-Maurienne en 2010-11 (14.5 points, 8.9 rebonds et 17.8 d’évaluation), puis de Boulogne-sur-Mer en 2011-12 (10.8 points, 6.4 rebonds et 13 d’évaluation), Nantes en 2013-13 (15.4 points, 7.7 rebonds et 18.5 d’évaluation) et enfin Lille pour quelques matches cette saison (8.4 points, 6.9 rebonds et 8.3 d’évaluation), soit plus de 200 matches disputés en Pro B (13.6 points, 7.4 rebonds et 15.6 d’évaluation en 31 minutes de temps de jeu moyen). La saison dernière, James MATHIS a confirmé ses qualités et ses performances habituelles avec le club Suisse de Monthey en LNA1 (16 points, 9.3 rebonds et 18.5 d’évaluation en 34 minutes de jeu).

Big JamesAprès les piges concluantes de Florent TORTOSA et de Sambou TRAORE et en attendant les retours de Pierre-Etienne DROUAULT et Desmond QUINCY-JONES au printemps prochain, les arrivées de Mickael VAR et de James MATHIS jusqu’à la fin de la saison sont de nature à transformer considérablement le rendement de l’équipe initialement concoctée par Rémy VALIN et de permettre à Glenn COSEY et Eugene TEAGUE d’évoluer avec une bien plus grande sérénité. Administrativement, l’ALM Evreux Basket fait donc signer son quinzième contrat Pro de la saison (sur les 16 autorisés) et se donne toutes les chances de bien figurer au classement général à la fin de la saison régulière.

Pour le coach ébroïcien cela change tout car James MATHIS est sans nul doute le joueur avec lequel il a entretenu la plus grande complicité et à qui il a accordé la plus grande confiance depuis son arrivée à Evreux. Le duo magique est à nouveau réuni pour le plus grand bonheur de tous et on a hâte de revoir ce bon James sur le parquet de Jean Fourré, le 23 janvier prochain, face à son ancien club d’Aix-Maurienne. Quant au déplacement chez le leader Hyères-Toulon le 20 janvier, dans cette nouvelle configuration, il sera bien sûr scruté à la loupe !

JYC