Derniers articles :
Journée N° 1
Charleville-Mézières- / - Orchies
Le Portel- / - Hyères-Toulon
Lille- / - Antibes
Nantes- / - Denain
Roanne- / - Poitiers
Souffelweyersheim- / - EVREUX
Boulazac- / - Monaco
St Quentin- / - Angers
Provence- / - Aix Maurienne
Journée N° 2
Aix Maurienne- / - Lille
Antibes- / - Le Portel
Charleville-Mézières- / - Nantes
Denain- / - St Quentin
EVREUX- / - Roanne
Hyères-Toulon- / - Angers
Poitiers- / - Provence
Souffelweyersheim- / - Boulazac
Monaco- / - Orchies
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Aix Maurienne00000000
2Angers00000000
3Antibes00000000
4Boulazac00000000
5Charleville-Mézières00000000
6Denain00000000
7EVREUX00000000
8Hyères-Toulon00000000
9Le Portel00000000
10Lille00000000
11Monaco00000000
12Nantes00000000
13Orchies00000000
14Poitiers00000000
15Provence00000000
16Roanne00000000
17Souffelweyersheim00000000
18St Quentin00000000

Sondage

Faut-il modifier l'effectif de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
2 octobre 2014, 18 h 28 min
Partiellement ensoleillé
Partiellement ensoleillé
20°C
Vents : 3 m/s ENE
Prévisions 2 octobre 2014
jour
Nuageux avec averses
Nuageux avec averses
21°C
Vents : 1 m/s NE
nuit
 
Prévisions 3 octobre 2014
jour
Parfois ensoleillé
Parfois ensoleillé
22°C
Vents : 1 m/s SE
nuit
 
 

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)ANTIBES – Lesly BENGABER de retour chez lui !

Afin de pallier à l’absence de Junior M’BIDA (24 ans, 2.06 m) jusqu’à la fin du mois d’Octobre, en raison d’une déchirure musculaire à la cuisse, les sharks ont rapatrié Lesly BENGABER (34 ans, 1.96 m) sur la Côte d’Azur. L’ailier guadeloupéen a, en effet, évolué à Antibes entre 2005 et 2006 puis entre 2010 et 2013 et est devenu l’un des chouchou des supporters du club. Champion de France de Pro B en Juin 2013, BENGABER n’avait pas été prolongé par le club sudiste et était sans club jusqu’à ce que Poitiers ne le signe comme pigiste médical d’Arnaud THINON pour le mois d’Octobre (4.4 points, 3.8 rebonds, 1.6 passe pour 5 d’évaluation en 5 matchs). C’est ensuite à l’ALM Evreux que BENGABER poursuit la saison 2013/2014 en qualité de remplaçant de Lahaou KONATE. Il participe au bon dernier tiers de la saison du club ébroicien (6ème du Championnat et demi-finaliste des playoffs face à Bourg-en-Bresse) et aligne 5.6 points, 4 rebonds, 1.9 passe pour 7 d’évaluation en 21 rencontres. Véritable energizer sur un parquet, leader dans l’âme, polyvalent sur les postes extérieurs, le natif des Abymes fera tout pour mettre Antibes sur de bons rails.

HYERES-TOULON – Réajustements d’effectif

Au moins la  »Coupe Mickey » aura servi à quelque chose. Décevant en préparation et au cours des deux rencontres de Leaders Cup, les américains David LOUBEAU (25 ans, 2.03 m) et Zaccheus MASON (23 ans, 1.98 m) quittent les bords de la Méditerranée. Laurent LEGNAME a jeté son dévolu sur l’arrière-ailier Charlie WESTBROOK (25 ans, 1.93 m) et le pivot Davante GARDNER (23 ans, 2.03 m). Le premier a partagé sa formation entre Iowa Western Community College (2008-2010) et South Dakota University (2010-2012). Il prend part à la Summer League de Las Vegas en 2012 avec le Magic d’Orlando afin d’obtenir une place dans la Grande Ligue. Loin d’être ridicule (8 points, 2.3 rebonds en 13 minutes), il est remercié au bout de 3 matchs. Le néo-toulonnais rejoint l’Italie pour la saison 2012-2013 et défend les couleurs Tezenis Verona. Au sein de la seconde divison, l’américain frappe les esprits, tournant à 16.2 points, 3.7 rebonds, 2 passes en 31 minutes. Recruté il y a un an tout juste par le Heat de Miami, il ne resta que 3 semaines au sein de la formation floridienne avant de devenir free-agent. Sa saison 2013-2014 est partagée entre deux équipes de NBA D-League. D’abord avec Sioux Falls Skyforce (12 points, 3 rebonds, 2 passes, 1.3 interception en 10 matchs) puis Austin Toros (8.2 points, 2 rebonds, 1.8 passe en 27 matchs). Bon attaquant, c’est donc un choix de plus dans le dispositif offensif du HTV. Il aura à cœur de s’installer en Europe. Davante GARDNER est en revanche un rookie et vient découvrir le monde professionnel dans le Sud de la France. Issu de l’excellente université de Marquette (2010-2014), GARDNER a accompli une saison senior de bonne qualité (14.9 points à 53%, 5.7 rebonds, 1.3 passe en 27 minutes). A noter que ce massif pivot (132 kg !) a été élu meilleur 6ème homme en 2013 et 2014 au sein de sa conférence, la Big East Conference. En raison de quelques kilos superflus, GARDNER a eu des difficultés à accumuler les minutes (19 minutes de jeu en moyenne en 4 ans). En s’appuyant sur les statistiques qu’il a obtenu au cours de ses 4 années passées à Marquette, le natif de Suffolk (Virginie) est doté de bonnes mains (56 %), adroit aux lancers-francs (79 %) – ce qui n’est pas courant chez les pivots – mais rencontre quelques difficultés aux rebonds (4.5 prises). Enfin, le HTV a dû engager Fabien ATEBA (23 ans, 1.91 m) en tant que pigiste médical de Ludovic CHELLE (blessure à la cheville). L’ancien joueur du SPO Rouen et de Fos-sur-Mer retrouve son club formateur mais surtout un club, lui qui était sans club depuis la fin de la saison 2014. Les trois joueurs sont qualifiés pour le déplacement au Portel.

LILLE – CAIRO « out », ZAKI débarque

Décidément, Lille n’est pas verni et multiplie les changements depuis le début de la pré-saison. Après avoir rapidement coupé Jeremy WISE pour B.A. WALKER, engagé Bryan PAMBA comme pigiste médical d’Émilien BARBRY jusqu’en Janvier 2015, en plus des petits  »pépins physiques » des autres joueurs (voûte plantaire pour Jean-Victor TRAORE, entorse de la cheville pour Tristan TONEGUZZO), c’est au tour de Chrislain CAIRO de rejoindre l’infirmerie. Le pivot français s’est fait une luxation du pouce à l’entraînement et est indisponible un mois. Cédric BINAULD a rapidement réagi fait appel à Roger ZAKI (26 ans, 2.14 m): « Il a un profil différent de Chrislain. Notre travail principal va consister à le remettre en rythme et l’intégrer au collectif offensif et défensif…Cela devrait nous prendre une quinzaine de jours ». ZAKI devrait être de la partie, demain, pour la réception d’Antibes.

AS

EN OCTOBRE RESTE SOBRE

Leaders Cup_ALM-Portel (1) (Photo EBC – Il faudra un Glenn COSEY très inspiré pour tirer l’ALM Evreux Basket vers le haut au cours du mois d’octobre)

Cette fois, nous y voilà ! Après un tour de Coupe de France raté à Blois (68-62) et deux matches de Poule de la Leaders Cup mitigés à Jean Fourré face à Angers (85-77) et Le Portel (62-69), les hommes de Rémy VALIN vont enfin attaquer la troisième compétition de la saison, le Championnat de Pro B.

L’élimination en Coupe de France fut peut-être un mal pour un bien quand on sait que les ébroïciens auraient été amenés à enchainer un match éprouvant face au Paris Levallois, 72 heures seulement avant leur déplacement en Alsace à Souffelweyersheim. Les deux premiers matches de Leaders Cup  décevants sur leur parquet avec notamment une défaite face au Portel qui pourrait bien sonner le glas des espérances normandes dans cette compétition et du même coup alléger un calendrier qui sera démentiel au mois de décembre pour tous ceux qui croiseront le fer en quart de finale et demi finale de la Leaders Cup (6 matches de championnat plus 2 ou 4 matches de Leaders Cup !)

Le mois d’octobre sera déjà bien rempli et à hauts risques pour l’ALM Evreux Basket, avec ses trois blessés à l’infirmerie (CORDINIER, DROUAULT et QUINCY-JONES), remplacés par deux pigistes (TORTOSA et TRAORE), d’autant que les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN sont peu à l’aise à l’extérieur depuis la reprise (2 victoires – 6 défaites) et qu’ils devront faire 4 déplacements au cours des 6 matches du mois d’octobre (Souffelweyersheim, Saint-Quentin, Le Portel et Angers). Quant aux 2 matches à Jean Fourré face à Roanne et Boulazac, ce ne seront certainement pas des promenades de santé.

Pour Souffelweyersheim, le premier adversaire de l’ALM Evreux Basket en championnat, c’est un peu tout le contraire : une qualification en Coupe de France aux dépens de Mulhouse (63-70) et un match à la maison ce mercredi soir face à Denain pour le compte des 16ème de finale, deux victoires en Leaders Cup face à Saint-Quentin (83-79) et à Charleville-Mézières (72-77), soit 3 victoires en 3 matches, même si elles furent acquises par de petits écarts.

LE CALENDRIER D’OCTOBRE

J1 – Vendredi 3 octobre – SOUFFLEWEYERSHEIM – EVREUX

J2 – Vendredi 10 octobre – EVREUX – ROANNE

J3 – Samedi 18 octobre – SAINT-QUENTIN – EVREUX

LC – Vendredi 24 octobre – LE PORTEL – EVREUX

LC – Mardi 28 octobre – ANGERS – EVREUX

J4 – Vendredi 31 octobre – EVREUX – BOULAZAC

JYC

LEADERS CUP PRO B

Malgré tout le « bien » que nous pensons de cette nouvelle compétition, nous allons faire un premier point à l’issue des matches aller des 6 Poules Régionales.

Six équipes virent en tête avec deux victoires : Poitiers, Le Portel, Denain, Souffelweyersheim, Monaco et Provence (Fos). Ces six là sont bien partis pour aller en quart de finale de la compétition, surtout Le Portel qui compte deux victoires à l’extérieur. Pour l’instant les deux meilleurs seconds (1 victoire – 1 défaite) sont Saint-Quentin (+ 9) et Antibes (+4). Nantes (+ 1) et Evreux (+ 1) suivent de près mais les ébroïciens devront se déplacer deux fois, le 24 octobre prochain au Portel et le 28 octobre à Angers. Quelques ténors sont encore plus en difficulté avec deux défaites, c’est le cas pour Boulazac, Roanne et Hyères-Toulon.

POULE A : 1er – POITIERS (2v-0d / + 8) – 2ème – NANTES (1v-1d / + 1) – 3ème – BOULAZAC (0v-2d / – 9)

POULE B : 1er – LE PORTEL (2v-0d / + 38) – 2ème – EVREUX (1v-1d / +1) – 3ème – ANGERS (0v-2d / – 39)

POULE C : 1er – DENAIN (2v-0d / + 25) – 2ème – LILLE (1v-1d / – 12) – 3ème – ORCHIES (0v-2d / – 13)

POULE D : 1er – SOUFFELWERYERSHEIM (2v-0d / + 9) – 2ème – SAINT-QUENTIN (1v-1d / + 9) – 3ème – CHARLEVILLE-MEZIERES (0v-2d / – 18)

POULE E : 1er – MONACO (2v-0d / + 17) – 2ème – AIX-MAURIENNE (1v-1d / – 5) – 3ème – ROANNE (0v-2d / – 12)

POULE F : 1er – PROVENCE FOS (2v-0d / + 13) – 2ème – ANTIBES (1v-1d / + 4) – 3ème – HYERES-TOULON (0v-2d / – 17)

JYC

BREVES DE PARQUET

OPEN REGIONAL…

C’est ce week-end que le Championnat d’Excellence Région Féminine reprend avec comme le veut désormais la coutume tous les matches de la première journée dans la même salle.

Cette saison, Evreux est à l’honneur puisque l’Open Régional organisé par la Ligue Régionale de Basket-Ball se déroulera à la Salle Jean Fourré le Samedi 27 Septembre (matches de 14h00 à 20h30) et le Dimanche 28 Septembre (matches de 14h00 à 16h00). L’entrée est gratuite et l’Evreux AC Basket attend votre soutien franc et massif !

CONCOURS DE PRONOSTICS…

Et c’est reparti pour le concours de pronostics 2014-2015. Vous pouvez vous inscrire et recommencer à parier pour le compte de la première journée. Cette saison, evreux-basket.com va renouer avec le passé et proposer de récompenser les meilleurs d’entre vous au cours d’une petite soirée conviviale juste après la saison. Bonne saison et bons pronostic à toutes et à tous !

ET DE TROIS A L’INFIRMERIE…

Nouveau coup dur pour l’ALM Evreux Basket ! Après Isaia CORDINIER et Pierre-Etienne DROUAULT, c’est au tour de Desmond QUINCY-JONES de se retrouver à l’infirmerie pour huit semaines avec une entorse à la cheville. Les premières rumeurs donnent l’international Malien Sambou TRAORE (34 ans – 1.98 m) comme pigiste médical. L’ex-joueur du CSP Limoges et de la JDA Dijon (Pro A) est bien connu sur les bords de l’Iton puisqu’il a évolué en Pro B sous le maillot ébroïcien en 2007-08 (8.6 points, 5 rebonds et 11 d’évaluation en 19 minutes), puis de nouveau quelques matches en 2010-11 (10 points, 7 rebonds et 12 d’évaluation en 29 minutes). A suivre dans les prochains jours…

COMME UN MAUVAIS RÊVE

play-offs_ALM-Portel (1)J’ai fait un rêve… comme un mauvais rêve !

Je me suis retrouvé un mardi soir dans la salle Jean Fourré, alors que la radio locale n’avait même pas annoncé dans ses éditions du matin le match qui devait s’y dérouler le soir. J’étais assis, désespérément isolé dans ma travée avec comme seules perspectives un escalier sur ma gauche et un autre sur ma droite. De toute évidence, il allait y avoir un match de basket car je voyais les deux arbitres et tous les préposés à la table de marque s’agiter. Était-ce le premier match amical du mois d’Août ? Sans doute car nous étions peu nombreux dans les tribunes.

Mon regard se porte alors sur le tableau d’affichage, vierge de numéros et de noms de joueurs, noir, comme l’attelle que portait Pierre-Etienne DROUAULT au poignet. Il s’agissait apparemment d’un match entre l’ALM Evreux Basket et je ne sais quelle équipe venue d’une autre planète dans son bel habit vert. Seule la mascotte de Mickey aurait pu égayer cette mascarade. On s’ennuie ferme, l’ambiance est plombée.

« Ce n’est pas le joueur qu’il nous fallait » avait déclaré dans la presse le président ROSTOL à propos de son pivot américain Eugène TEAGUE. Sous les yeux bienveillants de son agent, Eugène se débat et tous les copains tentent de sauver le soldat Teague. C’est vrai qu’il est sympa ce gars là et que dans mon rêve il tenait une bonne place dans l’équipe. Oui, je dois rêver, car je le vois errer sur le parquet, ne parvenant pas à se défaire de la défense adverse, oui je dois rêver car à la lecture des stats il est le deuxième meilleur joueur de l’équipe aux points et à l’évaluation. Je me pince, je n’y comprends rien !

Je dois me réveiller car ce que je vois dans mon rêve ne colle pas avec les exigences de la première journée du championnat de Pro B ! Au secours qu’allons-nous faire en Alsace ?! Tout le monde est triste autour de moi, mon rêve vire au cauchemar, Jean Fourré fout la trouille car des spectateurs y en avait pas beaucoup, pas beaucoup, y en avait bien peu, bien peu, y en avait si peu, si peu, si peu, vraiment si peu j’vous jure entre nous, y en avait pas beaucoup, pas beaucoup, pas beaucoup, presque pas du tout !

Dehors il fait noir comme sur le tableau d’affichage et l’attelle de Pierre-Etienne. Doit-on grimper aux réverbères pour raviver une lueur d’espoir ? Mieux vaut rentrer chez soi et se coucher… Le lendemain matin, la radio locale ne parle pas du match dans ses éditions… j’ai vraiment fait un mauvais rêve…

JYC

FLORENT TORTOSA A LA RESCOUSSE

LC_ALM-Angers (3) (Photo EBC – L’arrivée de Florent TORTOSA va permettre de compenser les absences de Pierre-Etienne DROUAULT et Isaia CORDINIER)

L’inquiétude se dissipe un peu sur les bords de l’Iton… En effet, les deux joueurs actuellement à l’infirmerie, Isaia CORDINIER et Pierre-Etienne DROUAULT, sont tous deux au poste d’arrière et la situation devenait préoccupante à huit jours de l’ouverture du championnat.

Rémy VALIN a donc décidé d’engager Florent TORTOSA (25 ans – 1.96 m), actuellement sans club. L’ailier français a été formé à Hyères-Toulon, club avec lequel il a évolué de 2006 à 2010. Il a ensuite passé trois saisons en Pro B avec Saint-Vallier (2010-2013) avec de bonnes stats la dernière année (11.1 points à 47 %, 39 % à 3 points et 77 % aux lancers francs, 3.2 rebonds, 1.6 passe et 10.1 d’évaluation en 25 minutes de jeu). Il jouait la saison dernière avec Châlons-Reims, toujours en Pro B, mais avec un temps de jeu à la baisse (12 minutes) et des stats beaucoup moins avantageuses.

Comme à son habitude, Rémy VALIN va donc s’employer à relancer le natif de Montpellier qui aura certainement à cœur de se montrer à son avantage en terre normande.

JYC

L’ALM EVREUX BASKET DANS LA BONNE MOYENNE

play-offs_ALM-Portel (21)Chaque année, la LNB publie le classement des budgets et des masses salariales pour les clubs de Pro A et de Pro B.

Pour cette saison 2014-2015, l’ALM Evreux Basket figure à nouveau parmi les bons élèves puisque faisant partie des 5 clubs engagés sans réserve avec Aix-Maurienne, Boulazac, Poitiers et Souffelweyersheim, tandis que 3 clubs sont un peu sous surveillance (Antibes, Roanne et Saint-Quentin) et que les 7 autres sont limités à leur budget.

Avec 1824 K€ de budget, l’ALM Evreux Basket se classe en 9ème position, au coude à coude avec le BC Orchies. Côté masse salariale, le club Eurois pointe également au 9ème rang avec 628 K€, un niveau partagé avec Denain, Le Portel et Nantes.

Mais le nouvel épouvantail de la Pro B n’est autre que le promu monégasque. Avec 3101 K€ de budget et 1289 K€ de masse salariale, l’AS Monaco Basket est loin devant les anciens pensionnaires de Pro A que sont Antibes, Boulazac, Poitiers et Roanne.

Reste à vérifier si l’argent fait le bonheur…

JYC

LA PEUR DU VIDE

Leaders Cup_ALM-Portel (4)

 (Photo EBC – Eugene TEAGUE au cœur de tous les débats)

Quel match étrange ! D’abord parce que la salle Jean Fourré, pour la deuxième fois en quatre jours, sonnait le creux, tout juste remplie au tiers, comme si le public ébroïcien voulait sanctionner la politique de la Ligue, en boudant cette compétition qui n’en est pas une. Ensuite, parce que chacun, au bruit des rumeurs qui circulaient ces derniers temps sur les bords de l’Iton, était curieux de voir comment Eugène Teague, le pivot mis sur la sellette, allait bien pouvoir s’en tirer. Mis sous pression, l’imposant pivot de l’ALM a reçu un soutien massif de ses coéquipiers, qui l’ont … recherché quasi en permanence, dans la peinture, comme s’ils voulaient lui donner l’occasion de se montrer. Force est de reconnaître que le gaillard n’a pas réussi sa démonstration…

Reste que l’ALM de Rémy Valin, avec cette défaite à domicile, a sans doute laissé la première place de ce groupe de Leaders cup à son hôte du soir, ce qu’il ne regrettera que parce qu’il y aura un vide dans le calendrier, au moment du tour final. Place au championnat désormais, mais dans quel état, avec deux joueurs blessés et une inconnue ?

Parce que le déplacement en Alsace, pour l’ouverture de la saison, est déjà là !

C’est … Gene Teague, qui ouvre le score dessous, en force, cherché par son meneur Glenn Cosey. Son homologue d’en face, Jakim Donaldson, lui répond aussitôt, à mi-distance. Lahaou Konate, comme à son habitude, rentre bien dans le match, c’est en déséquilibre qu’il marque son premier panier, à deux mètres. Teague, lui, prend d’abord un rebond défensif avec autorité, avant de convertir la passe de Lahaou (6-2). Le score évolue très vite, Cosey à mi-distance, répond à Donaldson dessous et Mehdi Cherriet, montre que les nordistes, malgré l’absence de leur 3ème américain, sont bien décidés, à jouer leur chance à fond, ce que confirme Benoît Mangin de l’aile (8-10 à la 4ème). C’est du basket champagne à cet instant et l’on se prend à rêver à un match de All Star game. Sauf que Gary Chathuant, qui avait déjà provoqué une faute de Konate peu avant, en provoque une autre de Guillaume Costentin: c’est bien en défense que ce match va se jouer. Gene Teague, durant ce temps? Bloqué dessous ou plutôt encerclé, il ressort la balle vers Mark Sanchez qui échoue, le pivot de l’ALM s’arrache au rebond offensif et marque (10-12). Il ne convertit pas son 2+1 mais score encore dans la foulée… Le colosse d’Évreux a alors marqué 8 des 12 premiers points de son équipe, même si l’impression visuelle, n’est pas dans la facilité. Cela ressemble à un scénario pathétique. Au delà du mélodrame qui se joue, le match se poursuit, Donaldson continue à marquer son territoire et le manque de réussite de l’ALM débute. Desmond Quincy-Jones y va de son contre spectaculaire, puis s’impose au rebond dans la foulée, mais c’est Cherriet qui a le dernier mot, à la suite d’une mésentente entre Cosey et Konate et cela fait 12-16, mine de rien. Glenn Cosey, en patron, prend ses responsabilités: lui qui a fait jouer ses partenaires jusqu’à présent (déjà 3 passes décisives) envoie son missile d’au moins huit mètres pour remettre les siens dans la course (15-16). Ce diable d’intérieur de Cherriet montre qu’il sait tout faire ? (15-21 à lui tout seul) Mathis Keita qui vient d’entrer et surtout Glenn Cosey, magistral, qui tergiverse, avant d’aligner le missile que tout le monde attendait et qui fait mouche, montrent qu’ils savent le faire aussi … (21-21)

Le 2ème quart temps, les deux équipes ayant décidé de resserrer leur défense, va se transformer en un long chemin de croix pour l’équipe locale, qui ne va plus trouver son salut en attaque (avec un affreux 3/17 aux tirs, notamment à mi-distance ou dans les tirs primés à 0/9) mais qui va, heureusement, savoir limiter les dégâts en défense. Plus question de sauver le soldat Teague, on ne le voit plus, l’équipe locale fait juste de la résistance. Cela n’est pas agréable à voir, les échecs aux tirs succédant aux échecs aux tirs et à ce petit jeu, c’est l’équipe nordiste qui s’en sort le moins mal. Chathuant, irrésistible en pénétration porte le score à 23-28. Mark Sanchez marque alors son premier panier du match, mais l’ailier fort, Mathieu Wojciechowski en fait autant avec autorité, 25-30. Même si Sanchez fait illusion en reprenant le tir raté de Keita, force est de constater que c’est l’équipe nordiste qui a la main mise … A la mi-temps, l’armada nordiste est devant (29-34) Et ceci, d’autant plus que le rapport de force initial, n’a pas eu lieu. L’ALM craignait, avant ce match de ne se retrouver qu’à sept contre dix, c’est en fait à huit contre huit que les deux équipes se sont affrontées. Pas réjouissant !

Teague, avec autorité, réduit bien le score (31-34) mais peu à peu les Chtimis vont accentuer l’écart, malgré Cosey, qui perd la balle, la récupère avant d’armer à cinq mètres, par ce diable de Chathuant à deux reprises, Jimmy Djimrabaye et Donaldson, adroit en reculant (35-42). Les ratages se succèdent chez les locaux, Konate met un pied dehors, Costentin écope de sa 3ème faute (en 8 min de jeu). Lorsque Donaldson marque, son banc se lève comme un seul homme, Rémy Valin demande un temps mort (35-45 à la 25ème), qui ne va pas porter ses fruits dans l’immédiat: Cherriet porte la marque à 39-51, plus gros écart du match à ce moment. Desmond Quincy-Jones sème la révolte cependant, dans la foulée des deux lancers réussis par Lahaou Konate, imperturbable, en volant un ballon et en envoyant le même Konate au dunk (43-51) puis en chopant un rebond offensif salvateur, sur le 2ème lancer raté de son meneur Cosey. C’est l’incontournable Konate, d’une petite claquette à la sirène qui permet d’entretenir l’espoir (47-53)

Leaders Cup_ALM-Portel (2) (Photo EBC – KONATE MVP courageux mais trop seul)

En 3 minutes, le cinq d’Eric Girard va mettre les locaux à la raison, par la grâce de deux tirs primés de Benoît Mangin aidé de Wojciechowski et Chathuant, tous les deux à mi-distance (50-64 à la 33ème). Rémy Valin rameute ses troupes sur le banc. Et les hommes du président Rostol, qui ont été plus dans la réaction que dans l’action lors de ce match, réagissent une nouvelle fois et en nombre, pas seulement avec un seul homme. C’est d’abord Konate qui décale Sanchez, dont le missile est enfin dedans (1/7 à trois points ce soir). Le même Sanchez trouve Teague dessous et Gene, présent sous les deux panneaux où la bataille fait rage, réduit encore l’écart (57-64) donnant l’espoir d’un final haletant. Las, Chathuant, d’une claquette, éloigne le retour des locaux et Konate manque encore de réussite, tout près, en s’aidant de la planche, comme en 1ère mi-temps (le chouchou du public sera pourtant le MVP de son équipe malgré ses ratés, ce qui démontre les manquements de ses coéquipiers). Mais le jeune homme a du caractère et de l’envie, malgré son échec, il ne perd pas courage et réussit un truc impossible pour ranimer l’espoir (59-66 à la 38ème) … Le jeu est totalement décousu, la pression des locaux est infernale, preuve d’une bonne condition physique et fait déjouer Donaldson. Sanchez fait gamelle sur son tir, mais ce n’est toujours pas fini, décalé par Konate, Cosey fait mouche à 8 mètres (62-66 à la 39ème). L’ALM joue son va-tout et a même une balle de -1 dans les mains de Costentin, qui hélas rate son tir ouvert. Le miracle n’a pas eu lieu et c’est sans doute le Portel qui se dirige vers la 1ère place de cette Leaders Cup sortie de nulle part.

Place au championnat et à la vraie compétition, mais force est de constater que les amicalistes ne vont pas l’aborder dans les meilleures conditions, sans Isaia Cordinier, ni Pierre-Étienne Drouault, forfaits à coup sûr et avec toujours l’inconnue Gene Teague, son pivot, qui n’a pas rassuré ce soir, malgré un bilan statistique plus qu’honorable en attaque (7/9 aux tirs) mais terni par ses six balles perdues et cette désagréable impression de ne pas pouvoir se défaire du marquage de ses vis-à-vis… Go ALM Go, qui a quand même montré de belles choses, face à un adversaire, qui ne sera pas loin de la tête du classement.

JC

EVREUX – LE PORTEL : LA FEUILLE DE MATCH

Leaders Cup – Poule B - 2ème Journée

ALM EVREUX BASKET 62 – 69 ESSM LE PORTEL

(21-21) (8-13) (MT 29-34) (18-19) (15-16)

Salle Jean Fourré – Environ 800 spectateurs

MVP DU MATCH : Jakim DONALDSON (ESSM LE PORTEL)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Lahaou KONATE* 35 6/13 0/3 2/2 3 4 1 3 6 2 3 4 14 17
Eugene TEAGUE* 30 7/9 0/0 0/3 3 5 1 1 7 1 6 0 14 12
Glenn COSEY* 38 6/15 3/9 2/3 2 1 0 0 1 0 3 5 17 10
Mark SANCHEZ* 31 3/9 1/7 0/0 2 3 0 3 7 0 3 1 7 6
Desmond QUINCY-JONES 15 0/2 0/0 2/2 2 1 1 2 4 1 1 0 2 5
Mathis KEITA 21 2/6 1/3 0/0 1 1 0 0 1 2 1 1 5 4
Guillaume COSTENTIN* 19 0/1 0/1 0/0 4 1 0 0 3 0 0 1 0 3
Babacar NIANG 11 0/1 0/0 3/4 2 2 0 0 2 0 2 0 3 1
Pierre-Etienne DROUAULT 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
Thomas DOLOMINGO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
ALM EVREUX BASKET 200 24/56 5/23 9/14 19 18 3 9 31 6 19 12 62 58

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Jakim DONALDSON* 32 7/13 0/1 5/7 3 4 0 2 6 1 1 3 19 20
Mathieu WOJCIECHOWSKI 23 4/6 0/1 0/2 2 2 0 1 7 1 2 3 8 13
Mehdi CHERIET* 25 5/13 1/5 2/2 3 2 0 3 6 0 2 2 13 11
Benoit MANGIN* 35 3/7 3/5 2/2 1 3 0 1 3 1 2 2 11 11
Jimmy DJIMRABAYE 22 3/7 0/0 1/1 3 3 1 0 3 1 2 0 7 6
Garry CHATHUANT* 26 4/9 0/1 3/4 3 4 0 2 4 0 4 1 11 6
Dominique COLEMAN* 30 0/4 0/2 0/0 3 1 1 1 6 2 1 1 0 5
Tom FOUCAULT 7 0/2 0/0 0/0 0 0 0 2 2 0 1 0 0 - 1
Florian GALLOO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
Charles GURGEY 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 - 
       
ESSM LE PORTEL 200 26/61 4/15 13/18 18 19 2 12 37 6 15 12 69 71

BREVES DE PARQUET

Evreux dans le dur…

Pour son second match de suite à Jean Fourré, l’ALM Evreux Basket est dans le dur avec le forfait de Pierre-Etienne DROUAULT pour plusieurs semaines (blessure au poignet), et un Mathis KEITA incertain (blessure à la hanche), preuves que Angers n’a pas fait dans la dentelle lors de sa venue à Evreux vendredi soir. Pour compléter le tableau, Isaia CORDINIER n’a toujours pas repris l’entraînement suite à sa campagne avec les bleuets l’été dernier et surtout l’intérieur américain Eugène TEAGUE joue peut-être son dernier match sous les couleurs ébroïciennes, à condition bien sûr que le staff amicaliste trouve un accord amiable avec l’agent du joueur qui n’est autre que Didier SALVAT, l’ex-manager de l’ALM Evreux Basket dans les années 90. Business is business mais quand même ce serait un comble qu’il n’y ait pas d’accord…!

Le Portel également handicapé…

Pour son entrée dans la Leaders Cup (le club nordiste était exempt lors de la première journée), l’ESSM Le Portel jouera à Evreux avec un américain en moins car Justin SAFFORD, pigiste médical de Wilbert BROWN, n’est pas encore qualifié. Lors de sa préparation (4 victoires pour 2 défaites), les hommes d’Eric GIRARD l’ont emporté par deux fois face à Bruxelles (103-91 et 88-89) puis par deux fois face à des équipes de Pro B (à Orchies 57-74 puis face à Lille 76-59), mais se sont assez lourdement inclinés à Liège (85-53) et à Gravelines-Dunkerque (93-73). Les Portelois se sont également qualifiés en Coupe de France en éliminant Alfortville (54-90)…

JYC