Sondage

Que pensez-vous de la nouvelle équipe de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
21 septembre 2014, 6 h 02 min
Brouillard
Brouillard
16°C
Vents : 1 m/s NNO
Prévisions 21 septembre 2014
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
19°C
Vents : 4 m/s NNE
nuit
 
Prévisions 22 septembre 2014
jour
Partiellement ensoleillé
Partiellement ensoleillé
17°C
Vents : 3 m/s NE
nuit
 
 

Le journal de Pro B

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)Le Comité Directeur de la Ligue Nationale de Basket, réuni à Paris le jeudi 4 septembre, a longuement débattu de la situation des clubs ayant déposé des recours ces deux derniers mois contre la LNB auprès de différentes instances disciplinaires et judiciaires. Le Comité Directeur a conclu que le plus important est que la famille du basket professionnel ressorte unie de cet été mouvementé plutôt que divisée et que les équipes puissent se concentrer sur la préparation de leurs  championnats. Le Comité Directeur a saisi également cette opportunité pour étudier un renforcement de ses positions sur le territoire.

Dans cet état d’esprit, le Comité Directeur a voté à l’unanimité de convoquer une Assemblée Générale d’urgence le 15 septembre prochain avec pour ordre du jour le passage de la PROB de 16 à 18 Clubs à compter de la saison 2014-15. Parmi les 18 équipes engagées, figureront les clubs de l’Etoile de Charleville-Mézières, de l’AS Monaco Basket et du BC Orchies conformément aux règlements de la FFBB concernant l’accession des clubs de NM1 vers la PROB et aux règlements de la LNB concernant le repêchage éventuel des clubs de PROB. Sous réserve de validation par l’Assemblée Générale du 15 septembre, le Championnat de France PROB pour la saison 2014-15 aura donc 18 clubs avec deux montées (le Premier de la saison régulière et le vainqueur des Playoffs d’Accession et deux descentes (les clubs classés 17ème et 18ème à l’issue de la saison régulière).

Le format de la Disneyland Paris Leaders Cup PROB est modifié. Les 18 clubs seront répartis en 6 poules régionales de 3 équipes qui se rencontreront en matches aller-retour. Les six premiers et les deux meilleurs seconds seront qualifiés pour les quarts de finale. Quarts et demi-finales se disputeront en aller-retour tandis que la Finale se déroulera à Disneyland Paris le 22 février 2014 en lever de rideau de la Leaders Cup PROA.

 La reprise de la PROB 2014-15 est fixée au samedi 20 septembre 2014 avec la première journée de la Leaders Cup PROB. Le Championnat débutera quant à lui le vendredi 3 octobre 2014.

JYC

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)Une 16ème Place Convoitée !…

Alors que presque toutes les écuries de Pro B reprennent une à une le chemin des parquets, le promu Monégasque reste bloqué sur son rocher, interdit de Pro B par une LNB qui n’a toujours pas qualifié le Champion de Nationale 1. Selon le quotidien Nice Matin la LNB aurait réclamé à l’AS Monaco Basket un ticket d’entrée de 150.000 euros par an. Pour compenser le fait que le siège du club n’est pas situé en France, et que le club n’est donc pas soumis aux mêmes règles (en terme de charges patronales et de fiscalité  notamment) que les autres clubs de la division. On est ravi de constater que la LNB recherche l’équité entre les clubs qui composent les championnats de Pro A et Pro B !… Le Président Arnaud GIUSTI commente : « C’est un véritable imbroglio. Le 4 juillet, on a reçu un courrier nous indiquant que nous n’étions pas engagés en Pro B. On ne nous a même pas proposés de rester en N1, il n’y a aucune alternative. C’est complètement surprenant, d’autant plus qu’on n’avait reçu aucun avertissement officiel auparavant. On a voulu nous faire signer un protocole financier qui était très bancal. La somme demandée pouvait être remise en question n’importe quand. Surtout, elle n’a aucun fondement juridique ».

S’estimant dans son bon droit, l’AS Monaco Basket a déposé un dossier au Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) indique Nice Matin. Et continue de négocier avec la LNB pour pouvoir évoluer en Pro B à la reprise. Selon France 3 Côte d’Azur, l’Etat monégasque serait même prêt à prendre le dossier en main si la situation n’évolue pas favorablement. Suite à une requête déposée le 18 juillet dernier, le Comité Olympique a convoqué les parties le 5 août prochain à 15h. L’AS Monaco Basket espère vivement que cette audience de conciliation permettra de préparer, rapidement et sereinement, la prochaine saison de Pro B.

Du coup, certaines équipes de Nationale 1, s’appuyant sur le fait que la LNB avait annoncé qu’en cas de non montée de l’AS Monaco Basket en Pro B, il serait demandé à la FFBB de proposer deux clubs de Nationale 1 pour que l’un deux devienne la seizième équipe de Pro B, ont commencé à pointer le bout de leurs baskets ! C’est déjà le cas de l’ADA Blois (8ème de la Saison régulière) qui a fait une demande officielle de « Wild Card » ! Décidément, c’est la mode à tous les étages et on a de plus en plus l’impression que le Basket Pro Français se joue désormais à la Loterie !

JYC

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)AIX-MAURIENNE – SENCE, nouvel assistant coach, LEON de retour en Savoie

Le banc d’Aix-Maurienne change radicalement de têtes. Après les départs actés d’Antoine MICHON pour Boulazac et de Sébastien BOZON, Aix a recruté Damien LEYROLLES en tant que coach principal de l’AMSB. Restait donc à trouver un assistant coach. Ce poste sera occupé par François SENCE. Cette saison, il était le coach de la réserve du Portel qui évolue en Nationale 3 ainsi que des U20. François SENCE est également à l’origine de la création du centre de formation du club du Pas-de-Calais. Le nouveau binôme savoyard tentera de faire aussi bien que la saison précédente, à savoir un quart de finale de Playoffs. Théo LEON (21 ans, 1.80 m) a signé pour une saison en faveur de l’AMSB. Le natif de Chambéry retrouve donc un environnement familier. Pisté par l’ambitieux promu monégasque, le jeune meneur a donc fait le choix du cœur. Arrivé à Fos-sur-Mer au cours de la saison 2012-2013 en provenance de Lyon-Villeurbanne, où Pierre VINCENT ne lui donnait pas sa chance, LEON n’y avait fait que deux petites apparitions en raison d’une fracture du scaphoïde. Cette saison, il n’a pas loupé un match et sort d’une première saison professionnelle aboutie (5.6 points, 2.3 rebonds, 4.2 passes, 1.7 interception pour 8 d’évaluation en 24 minutes et 46 matchs disputés). Le médaillé de bronze au Championnat d’Europe U20 en 2011 va également retrouver Damien LEYROLLES, ex-assistant de Fos la saison passée. Ce dernier pourrait lui confier le poste de meneur titulaire. Quoiqu’il en soit, le joueur formé à l’ASVEL va pouvoir continuer sa progression dans un environnement qui lui est propice.

ANTIBES – Enfin du mouvement !

Oui les sharks sont bel et bien vivants ! Depuis environ 2 mois et la fin du Championnat de France de Pro A, plus aucune information ne filtrait autour du club. Mais les récentes arrivées de joueurs français ont soulagé les supporters qui commençaient à s’inquiéter. Mamoutou DIARRA (34 ans, 2.00 m) a rejoint le club sudiste pour une année. Un joli coup pour Antibes même si ces derniers temps, DIARRA a connu des périodes un peu compliquées. Après 2011, il réalise 2 piges de 16 matchs sur 2 saisons avec Nanterre. Auteur d’un passage convaincant avec la JSF Nanterre en 2011-2012 (8.2 d’évaluation), il a connu beaucoup plus de difficultés la saison suivante (1.6 d’évaluation). Après quasiment un an de chômage, il termine la saison 2013-2014 avec Orléans (5.7 d’évaluation). L’homme aux 46 sélections en Équipe de France, aux 3 participations au All-Star Game (2004, 2005, 2006) et aux expériences européennes (Italie, Grèce) revient en Pro B, 14 ans après son unique passage, au sortir du Centre Fédéral. L’ailier français évoluait en 1999-2000 avec Bondy et cumulait 14.8 d’évaluation. Son futur coach, Julien ESPINOSA s’est exprimé sur sa venue : « Mamoutou DIARRA va apporter à l’équipe son expérience du très haut niveau. En retrouvant du rythme et de la compétition, sa science du jeu et son âme de compétiteur feront de lui une des attractions du championnat. Mamoutou a l’étoffe d’un capitaine et il a montré partout où il est passé qu’il est capable de tirer ses coéquipiers à développer le meilleur ». Les sharks ont également engagé le récent Champion de France avec Boulogne-sur-Mer, Junior MBIDA (24 ans, 2.06 m). Après deux années d’apprentissage avec Lille (2011-2013), il rejoint l’été dernier le SOMB. Dans l’ombre du MVP de Pro B, Zachery PEACOCK, l’intérieur camerounais n’a pas pu beaucoup s’exprimer (3.7 points, 2.3 rebonds pour 4.3 d’évaluation en 11 minutes). Alors qu’il compte un peu plus de 100 matchs en Pro B, MBIDA voudra véritablement lancer sa carrière professionnelle. Julien ESPINOSA souhaite le voir saisir sa chance dans sa formation : « Junior MBIDA aura à cœur de montrer qu’il vaut mieux que les 11 minutes par matchs dont il a bénéficié l’an dernier ».Autre joueur qui voudra lancer sa carrière à Antibes, c’est Lens ABOUDOU (24 ans, 1.87 m). Formé au Paris-Levallois, il était à la JDA Dijon depuis 2009. Celui qui fût un des tous meilleurs Espoirs en 2009-2010 (17.8 points, 7.4 rebonds, 2.9 passes) a continué son développement à la fois en Pro B et en Pro A . Mais à chaque saison, ABOUDOU est peu utilisé pour pouvoir exprimer tout son potentiel. Les sharks ont de nouveau pioché à Dijon pour s’attacher les services d’un jeune joueur après les expériences convaincantes avec Benjamin MONCLAR et Ferdinand PRENOM en 2011-2012. Bon défenseur, doté de belles qualités physiques et athlétique, il aura l’occasion en Pro B de se faire connaître du grand public. Enfin la dernière recrue est Karim ATAMNA (33 ans, 1.96 m). L’expérimenté franco-algérien débarque de Fos-sur-Mer, où il y évoluait depuis 4 saisons. Revenu à la compétition début Décembre après s’être rompu le tendon d’Achille en fin de saison 2012/2013 sur le parquet de Pau, le natif de Cluses (Haute-Savoie) formera un duo complémentaire avec ABOUDOU au poste 2. Moins athlétique que le dijonnais, ATAMNA a de l’expérience à revendre et est doté d’une belle qualité de tir. En 26 matchs, le désormais ex-fosséen tournait à 6.2 points (dont 42.4 % à 3 points), 2.6 rebonds pour 7.9 d’évaluation en 17 minutes. « Karim ATAMNA est un véritable couteau suisse. C’est un poste 2 capable d’être dangereux aussi bien au poste bas que derrière la ligne à 3 points. Joueur expérimenté et professionnel exemplaire, Karim sera un exemple pour notre jeune garde et soutiendra Mamoutou DIARRA dans son leadership ».

BOULAZAC – CHARLES et ADJIWANOU rallient la Dordogne

Le recrutement suit son cours du côté de Boulazac. Armand CHARLES (31 ans, 1.96 m) a officiellement rejoint le BBD. Depuis deux saisons, le guyanais évoluait au Portel pour une moyenne de 5.7 points, 2.5 rebonds, 1.2 passe pour 6.2 d’évaluation en 84 matchs. Il retrouvera Antoine MICHON qui fût son entraîneur à Nantes entre 2005 et 2007 puis lors de la saison 2010-2011. CHARLES est réputé pour ses qualités défensives et son état d’esprit tourné vers le collectif. Il apportera de précieuses minutes en rotation. Quant à Frédéric ADJIWANOU (34 ans, 2.04 m), il s’agit d’un retour. En effet, le pivot français avait déjà porté le maillot périgourdin entre 2010 et 2012 et avait donc contribué à la montée en Pro A de Boulazac en 2012. Après son départ, ADJIWANOU avait décidé de prendre une année sabbatique pour réaliser un projet cinématographique aux Etats-Unis, intitulé « One Million Dollar film ». Antoine MICHON l’a parfaitement relancé à Aix (9.6 points à 47.5 %, 4.1 rebonds pour 9 d’évaluation en 24 minutes). Au sein de la raquette boulazacoise, il apportera toute son énergie et son envergure comme il sait si bien le faire.

DENAIN – Deux ex-rouennais et un ex-souffelois se sont engagés

Henri KAHUDI (23 ans, 1.94 m) et Jerry BOUTSIELE (21 ans, 2.07 m) se sont engagés pour un an avec les dragons de Denain. Auteur d’une bonne première saison professionnelle dans le marasme rouennais (7.8 points à 47 %, 2.7 rebonds, 2.7 passes pour 8.6 d’évaluation en 25 minutes), KAHUDI devra confirmer dans le Nord. Il remplace Pierric POUPET qui a activé sa clause de sortie. BOUTSIELE a vécu une saison galère. Utilisé à seulement 24 reprises pour une moyenne de 1.9 point en 10 minutes, il voudra véritablement lancer sa carrière. Le joueur formé à Nanterre sera en rotation des postes 4 et 5 des futurs américains. Enfin, le club s’est attaché les services de Jérôme CAZENOBE (25 ans, 2.03 m). Ce joueur au parcours atypique – il n’a jamais évolué dans un centre de formation et a commencé le basket à 16 ans (!) – évoluait pour la 1ère fois en Pro B avec le promu, Souffelweyersheim. Auteur d’une belle saison (7.4 points à 53 %, 5.7 rebonds pour 10.5 d’évaluation en 25 minutes), CAZENOBE se voit l’opportunité de confirmer et de progresser dans le Nord.

EVREUX – Isaïa CORDINIER se distingue

L’ALM Evreux Basket a bouclé son recrutement depuis plusieurs semaines avec le jeune international Isaïa CORDINIER, qui participe au Championnat d’Europe en Turquie avec l’Equipe de France des U 18. Lors du match perdu par les français de deux petits points face à la Lituanie le 24 juillet dernier, CORDINIER a eu le plus gros temps de jeu (31 minutes) et il signe une belle ligne de stats (9 points, 4 passes, 2 interceptions, 5 fautes provoquées) qui a ravi son nouveau coach Rémy VALIN.

HYERES-TOULON – Arrivée de deux américains

Le HTV a enrôlé un joueur désormais connu de l’antichambre, à savoir Kyle SPAIN (25 ans, 1.96 m). Au SPO Rouen, il fût le meilleur joueur et a pas mal de fois débloqué des situations à lui tout seul. Une arrivée qui scelle le sort de Tyren JOHNSON, qui était pourtant la priorité du club. En Normandie, ce poste 4/3 tournait à 14.1 points dont 42.5 % à 3 points, 4.9 rebonds, 1 passe pour 13 d’évaluation en seulement 24 minutes. SPAIN s’est classé 6ème meilleur marqueur de Pro B à la minute et 4ème meilleur shooteur à 3 points. Au match aller, au Kindarena, le joueur formé à San Diego avait réalisé l’un de ses tous meilleurs matchs avec un double-double – le seul qu’il ait réalisé de sa saison – avec 20 points, 10 rebonds et 3 passes pour 26 d’évaluation en 31 minutes. Après des passages en Belgique, aux Pays-Bas et à Rouen, le HTV sera ainsi son 4ème club européen. Le poste de pivot sera tenu par David LOUBEAU (25 ans, 2.03 m). Formé à Texas A&M University (9.1 points à 50 %, 4.4 rebonds entre 2008 et 2012), LOUBEAU a débuté sa carrière en 2ème division Russe avec le club de Planeta-Universitet Ukhta. Malgré un faible temps de jeu pour un américain, il parvient à être très rentable (12.6 points à 57 %, 6.2 rebonds pour 15.5 d’évaluation en 20 minutes). La saison passée, il est parti au Sud de l’Europe rejoindre l’Hapoel Kazrin, club de seconde division israélienne. LOUBEAU a été élu meilleur ailier-fort du championnat avec ses 19.7 points à 63 %, 11.5 rebonds pour 26 d’évaluation en 34 minutes. Au HTV, il sera principalement utilisé comme pivot. Décrit comme un joueur athlétique, possédant de très bon  »moves », efficace sous l’arceau, il pourrait être une bonne surprise de la future saison de Pro B.

LE PORTEL – La base JFL connue

Après avoir dû trouver une nouvelle salle, en raison de la montée de Boulogne en Pro A, Le Portel a pu s’atteler au recrutement. Seuls trois joueurs français sont sous-contrat : Gary CHATHUANT, Mathieu WOJCIECHOWSKI et Benoît MANGIN. Éric GIRARD a rapidement engagé les quatre autres joueurs français. D’abord Mehdi CHERIET (27 ans, 2.04 m) en provenance du voisin boulonnais. Formé entre la France (Roanne) et les États-Unis (Arizona Western College puis San Diego State University), il a retrouvé l’Hexagone depuis trois ans, évoluant successivement à Boulazac (2011-2013) et à Boulogne (2013-2014). Avec le SOMB, il fût un élément essentiel pour l’obtention du titre de Champion de France. Il sort tout simplement de sa meilleure saison en LNB avec 8.2 points à 48%, 3.4 rebonds pour 8.2 d’évaluation en 17 minutes. « Je suis très satisfait de pouvoir compter sur Mehdi. C’est un joueur au QI basket élevé, un coéquipier exemplaire, excellent à 3 points… Il aura un rôle important dans notre dispositif, il apportera toute son expérience au nouveau groupe et aux nombreux jeunes qui composeront notre effectif » a déclaré Éric GIRARD. CHERIET s’est engagé pour 2 ans. Martin NGALORO (25 ans, 2.05 m) sera l’ailier remplaçant de l’ESSM. Joueur inconnu du public français, il évoluait la saison dernière à Ormes (N2), club situé dans le Loiret. Formé à la JL Bourg durant trois ans (2004-2007), il rallie ensuite le Paris-Levallois (2007-2008) avant de partir pour Gran Canaria. Une progression idéale mais qui est stoppée par une vilaine blessure au genou, à l’été 2009, au cours d’un stage en Équipe de France U20 alors qu’il était sur le point de signer avec l’Olimpija Ljubljana en Slovénie ! Une blessure qui a freiné son avenir. Revenu à la compétition en 2011-2012 avec Clermont (N1), il a ensuite évolué pour Avignon (N2) et donc cette saison avec Ormes. NGALORO aura à cœur de vouloir se faire un nom en Pro B. Tom FOUCAULT (20 ans, 1.87 m) débarque des Espoirs du Mans. Faisant partie des tous meilleurs de sa génération (18.3 points, 4.4 rebonds, 4 passes, 1.6 interception pour 16 d’évaluation en 33 minutes), il a décidé de quitter sa ville natale pour rejoindre l’ESSM. Capable d’alterner sur les postes 1 et 2, il aura pour mission de suppléer Benoît MANGIN et le futur arrière américain. Enfin, le dernier JFL a s’être engagé pour les stellistes, se nomme Jimmy DJIMRABAYE (22 ans, 2.02 m). Formé en République Centrafricaine avant de rejoindre Vichy et Gravelines, il a réellement lancé sa carrière cette saison à Denain (2.9 points, 2.2 rebonds pour 3 d’évaluation en 11 minutes). Au Portel, il tentera de passer un nouveau cap sous les ordres d’Éric GIRARD.

LILLE – WISE pour une saison

Cédric BINAULD a convaincu Jeremy WISE (28 ans, 1.91 m) de rejoindre Lille pour un an. Il remplace Benoît GILLET sur le poste 2. Ce combo-guard formé à Southern Mississippi University, est un habitué des joutes de la D-League. Il a porté le maillot de Bakersfield à 113 reprises (de 2009 à 2012 puis 2013-2014), cumulant au final 14.2 points, 3.4 rebonds, 5.2 passes en 30 minutes. Mais malgré de bonnes performances dans l’antichambre de la NBA, il n’a jamais réussi à décrocher un contrat dans l’Association. WISE a connu divers championnats exotiques tels que les Philippines, le Venezuela ou encore la République Dominicaine et championnats européens en évoluant en 2ème division italienne, 2ème division israélienne et 1ère division hongroise. La Hongrie, fût son dernier passage sur le Vieux Continent, et il avait réalisé un excellent passage (19.2 points, 4.6 rebonds, 3.8 passes, 1.8 interception pour 21.9 d’évaluation en 9 matchs). Gaucher, athlétique et rapide, WISE possède un bon profil pour faire bonne figure dans le championnat. L’entraîneur lillois a réagi : « Jérémy va nous apporter beaucoup sur le plan offensif, dans le dribble et le scoring. Sa signature va apporter une saine concurrence sur la base arrière puisqu’il peut aussi jouer meneur. Je l’attend beaucoup dans le registre défensif à la mène, ce qui nous a fait parfois défaut la saison passée ».

MONACO – Le club passe à l’offensive

Si la communication n’est (vraiment) pas le point fort de l’AS Monaco, en revanche les arguments financiers sont plus convaincants. Ce sont deux joueurs aux belles progressions la saison passée en Pro B qui ont rejoint le Rocher. Olivier ROMAIN (26 ans, 1.80 m) a décidé de rejoindre l’ambitieux projet monégasque. Élu meilleure progression de la saison 2013-2014, ROMAIN a tout simplement réalisé le meilleur exercice de sa carrière tournant à 11.7 points, 2.5 rebonds, 4.8 passes, 1.5 interception pour 12.4 d’évaluation en 27 minutes sous le maillot de Saint-Quentin. Alors qu’il avait des contacts avec des formations de Pro A (Dijon, Rouen, Nanterre), le joueur estime qu’il n’a pas réussi à trouver ce qu’il voulait. Après 4 ans de bons et loyaux services au SQBB, le départ n’a pas été simple: « Ça a été compliqué de me dire que j’allais partir de Saint-Quentin. Quand tu passes quatre ans et que tu t’inscris dans la durée avec un club, tu as envie de rester le plus longtemps possible ». Moustapha FALL (22 ans, 2.18 m) prend la direction de la Principauté. Si le jeune pivot était lié au PB86 jusqu’au 30 Juin 2015, il disposait toutefois d’une clause de sortie dans son contrat. Contacté par Le Havre, FALL a finalement rejeté leurs avances et opter pour le projet de l’ASM. Celui qui a commencé le basket à 17 ans en départemental, a su se révéler en Pro B alors qu’il n’avait que très peu d’expérience (5.5 points à 69 %, 4.2 rebonds, 0.8 contre pour 8.5 d’évaluation en 17 minutes). Véritable dissuasion défensive avec ses longs bras, redoutable finisseur, il a séduit Savo VUSEVIC qui souhaitait disposer dans son effectif d’un pivot de grande taille.

POITIERS – ONA EMBO, le retour !

La première recrue du PB86 est Carl ONA EMBO (25 ans, 1.85 m). Il s’agit d’un retour aux sources pour le meneur français puisqu’il a porté le maillot poitevin, alors en Pro A, lors de la saison 2010-2011 (8.4 points, 2.7 rebonds, 3 passes pour 8.8 d’évaluation en 25 minutes). La suite de sa carrière est moins brillante par contre. A l’issue de cette saison, il retourne à Cholet, son club formateur, qui venait d’être sacré Champion de France et donc qualifié pour l’Euroleague. Après deux saisons moyennes dans les Mauges, il se retrouve sans club jusqu’à ce qu’en Novembre dernier, Antibes, décide de le faire signer. Dans une saison très compliquée collectivement (6 victoires et 24 défaites), difficile de briller. Pour la 1ère fois de sa carrière ONA EMBO va évoluer en Pro B. Sa venue dans le Poitou est clairement une logique de relance. Il formera une mène 100 % française avec Arnauld THINON.

PROVENCE BASKET – CLERC s’est engagé

Courtisé par Boulazac et Châlons-Reims, c’est finalement pour l’intérêt du club sudiste que Gaétan CLERC (23 ans, 1.89 m) a donné une réponse favorable. Le meneur-arrière français, qui a signé un an, a privilégié Provence Basket pour avoir du temps de jeu et des responsabilités plus importantes, ce qu’il n’aurait pas eu en Pro A avec le club marnais. Au club d’Aix-Maurienne depuis 2011, CLERC sort de sa meilleure saison avec 7.6 points, 2.2 rebonds, 2.5 passes pour 8.5 d’évaluation en 26 minutes au cours de la saison régulière. En Playoffs, il a même élevé son niveau de jeu en terminant à 10 d’évaluation en 3 matchs et un temps de jeu similaire qu’en saison régulière. Bon shooteur, ayant peu de déchet dans son jeu, CLERC va poursuivre sa belle progression dans la cité phocéenne. Il est la seconde recrue des Black&Yellow après l’américain BROUSSARD.

ROANNE – Deux joueurs expérimentés à la relance

Après Torrell MARTIN et Steeve HO YOU FAT, Roanne continue de piocher en Pro A. Le club se prend même à relancer des joueurs d’expérience qui ont connu des saisons un peu compliquées pour diverses raisons. Kenny GRANT (32 ans, 1.88 m) débarque du SLUC Nancy. Après quatre années dans la Lorraine, l’international suédois d’origine américaine, a décidé de migrer dans la Loire mais aussi de retourner en Pro B, 7 ans après son unique passage dans cette division. C’était avec l’Hermine de Nantes (7.8 points, 2.1 rebonds, 3.4 passes pour 7.5 d’évaluation en 23 minutes). A Nancy, plus les saisons passaient, plus son temps de jeu diminuait. La saison dernière, il ne rentrait qu’en moyenne 10 minutes. A Roanne, il aura à cœur de prouver qu’il peut être encore un joueur essentiel au sein d’une formation. Davantage responsabilisé, il partagera son expérience aux jeunes joueurs qui formeront le groupe. « Il remplace poste pour poste AMAGOU. Kenny est un joueur d’expérience qui pourra encadrer les jeunes de l’équipe. Il est revanchard, shooteur et sera un des leaders de l’équipe », confie le président Daniel PEREZ. Le second joueur a rejoindre le club ligérien est Luc-Arthur VEBOBE (34 ans, 2.02 m). Relégué avec Antibes, son club de cœur, Luca VEBOBE n’a pas brillé avec le club sudiste (3.2 points, 4.7 rebonds pour 5.9 d’évaluation en 18 minutes). Souvent blessé ces dernières années, VEBOBE n’en reste pas moins un guerrier sur le terrain, un joueur de devoir, qui a le sens du sacrifice. Son expérience sera également précieuse. A Roanne, le double All-Star (2004 et 2010) retrouvera Torrell MARTIN passé sur la Côte d’Azur la saison dernière. « C’est un gars avec un super état d’esprit, un vrai batailleur au rebond, qui se bat sur tous les ballons, a expliqué son futur entraîneur. Il possède une grosse connaissance de la raquette, un grosse expérience, son pedigree est intéressant. Il sort d’une saison difficile à Antibes, mais il est revanchard ». VEBOBE sera en relais d’un pivot américain.

SAINT-QUENTIN – Trois arrivées au SQBB

Saint-Quentin s’est attaché les services de deux joueurs français d’expérience. Le premier est Zainoul BAH (30 ans, 1.83 m). Le meneur de jeu connaît bien la division pour y avoir porté les couleurs d’Orléans (2004-2006), de Fos-sur-Mer (2010-2011) et Boulogne-sur-Mer (2011-2013). En échec à Antibes, où il n’a pu s’exprimer en raison d’une pubalgie qui l’a éloigné des parquets pendant de longues semaines (2.9 points pour 2.6 d’évaluation en 11 rencontres), il s’apprête à remplacer Olivier ROMAIN, pas une mince affaire: « Le coach attend de moi que je sois un vrai meneur d’hommes, mais aussi gérer les égos, le tempo offensivement, et mettre la pression défensivement ». BAH est un leader, doté d’une bonne qualité aux tirs et un excellent défenseur. Le meneur français a signé deux ans. 

Mory CORREA (35 ans, 2.04 m) a signé pour un an. Il arrive de Denain, non loin de Saint-Quentin d’ailleurs, où il a réalisé un bel exercice (6.2 points à 62.4 %, 4.2 rebonds, 0.8 contre pour 8.4 d’évaluation en 19 minutes). Joueur de devoir, redoutable défenseur, le versaillais est un très bon back-up en poste de pivot. Une satisfaction pour Sébastien LAMBERT, l’entraîneur, de l’avoir enrôlé: « Mory est un role player parfait et qui plus est un joueur à la mentalité extraordinaire. Il va apporter de la dureté et un état d’esprit un peu plus défensif à notre secteur intérieur. Ce genre de joueur nous a manqué cette saison. C’est un joueur qui a le sens du sacrifice, qui se connaît parfaitement et qui sait ce que nous attendons de lui […] ». Enfin la dernière recrue est l’ailier américain Anthony SMITH (27 ans, 1.96 m) auteur d’une saison irrégulière du côté de Poitiers en 2012-2013 (10.8 points à 38 %, 2.8 rebonds, 1.5 passe pour 7.1 d’évaluation en 28 minutes). Il remplace Markel HUMPHREY, non conservé. Habitué des joutes allemandes, celui qui fût sélectionné au concours de dunks lors du All-Star Game en Décembre 2012, va découvrir la Pro B pour la première fois de sa carrière. Doté de belles qualités athlétiques, il n’est en revanche pas un grand shooteur. En 2013-2014, avec Bremerhaven, il sort d’une saison mitigée, dans la lignée de celle réalisée dans la Vienne (8.1 points à 40 %, 4 rebonds, 1.8 passe en 22 matchs).

SOUFFELWEYERSHEIM – Effectif complet !

En Alsace, l’effectif est bouclé avec les arrivées des deux derniers intérieurs. Moustapha DIARRA (27 ans, 2.04 m) débarque d’Evreux où il sort d’une saison en deçà de ce qu’il avait produit à Rouen (5.9 points à 47 %, 3.3 rebonds pour 5.2 d’évaluation en 17 minutes). Stéphane EBERLIN, le coach de Souffel, fera de DIARRA son poste 5 titulaire « C’est un joueur qui a besoin d’avoir un rôle pour exploser. Par rapport à Jérôme CAZENOBE, il est plus athlétique, mais moins lourd, et moins shooteur à l’extérieur ». Abdoulaye N’DIAYE, ex-ébroicien également, sera son remplaçant. Un temps annoncé partant, le sénégalais reste dans l’Est de la France. L’américain Austin DUFAULT (24 ans, 2.05 m) succède à Jacques ALINGUE, parti à Dijon. « Sa première arme, c’est le tir à trois points » a d’abord commenté le coach avant de poursuivre « Je voulais un shooteur. Il court, il est intéressant offensivement. On gagne en danger intérieur même s’il n’est pas aussi athlétique que Jacques ALINGUE ». DUFAULT débarque du méconnu championnat de Macédoine où il valait 9.1 points à 57%, 4.2 rebonds pour 8.9 d’évaluation en 14 rencontres de championnat et 8.9 points à 49%, 4.6 rebonds en 16 matchs de Balkan League. Avant d’évoluer en Macédoine, l’ancien étudiant de Colorado University avait évoluer en République Tchèque. Il avait brillé, pour sa saison rookie, avec le BK Orli Prostejov (15.7 points, 5.4 rebonds, 1.4 interception pour 16.1 d’évaluation en 19 matchs) au point d’être sélectionné pour le All-Star Game Tchèque. Nul doute que Souffel signerait des deux mains pour le même impact.

AS

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)ANGERS – DOUMBIA prolongé, CURIER première recrue

Ahmed DOUMBIA (24 ans, 1.95 m) continue son ascension. Alors qu’il évoluait en Nationale 2 il y a deux ans, le voilà propulsé en Pro B. Le récent vainqueur du Final Four Nationale 1 a prolongé son arrière d’une année. DOUMBIA sort d’une saison honorable pour sa découverte du haut niveau (3.8 points, 2.6 rebonds, 1.1 passe pour 3.9 d’évaluation en 16 minutes). En Pro B, il devra hausser son niveau de jeu s’il souhaite exister. Le joueur formé à Bordeaux dispose de très bonnes qualités athlétiques et pour son entraîneur, Vincent LAVANDIER « elles doivent lui permettre de franchir un palier » et il ajoute par la même occasion « il sera notre stoppeur défensif en Pro B ». Gaylor CURIER (22 ans, 1.97 m) va être prêté une saison à Angers par le CSP Limoges. Ce poste 3 de formation a rejoint le Limousin en 2012 en provenance de Pau-Lacq-Orthez. Très bon avec les Espoirs en 2012/2013 (16.4 points, 4.5 rebonds, 1.6 passe en 22 matchs), CURIER était, cette saison, pleinement intégré au groupe professionnel. Son meilleur match fut contre Angers, en Octobre dernier, dans le cadre de la Coupe de France (11 points, 4 rebonds pour 7 d’évaluation en 25 minutes). Dans le Maine-et-Loire, le récent Champion de France de Pro A viendra chercher du temps de jeu et lancer sa carrière.

AIX-MAURIENNE – Deux recrues officialisées

Karim GOURARI (25 ans, 2.02 m) a décidé de franchir le palier pour évoluer en Pro B à la rentrée prochaine. Au club de Rueil-Malmaison (N1) depuis plusieurs années, l’ailier-fort français va changer d’air en passant de la région parisienne à la région savoyarde. Cette saison, il a eu un rôle important au sein de la formation des Hauts-de-Seine mais il n’a pas réussi à qualifier son équipe pour les playoffs (8.9 points à 40.6 %, 6.1 rebonds, 3.3 passes pour 12.8 d’évaluation en 28 minutes). Encore perfectible au niveau de son shoot notamment derrière l’arc, il n’en reste pas moins un joueur complet et polyvalent. Le second joueur a rejoindre les rangs de l’AMSB est le pivot franco-sénégalais Pape BEYE (24 ans, 2.02 m). Après 3 saisons passées sous les ordres de Nikola ANTIC à Châlons-Reims, BEYE s’est lancé un nouveau challenge avec Aix-Maurienne. Abattant le « sale boulot » dans la raquette entre 10 et 15 minutes par match, le natif de Dakar a progressé d’année en année sous les ordres du technicien monténégrin. Il sort de son meilleur exercice en LNB avec 5.1 points à 67 %, 2.5 rebonds pour 5.7 d’évaluation en 11 minutes. Avec l’invitation accordée au CCRB pour évoluer en Pro A la saison prochaine, il a certainement été jugé trop juste. Sous les ordres de Damien LEYROLLES, le joueur formé à l’Élan Chalon apportera toute son intensité et continuera à abattre le « sale boulot ».

DENAIN – FOFANA seul joueur conservé, OUATARRA arrive en prêt

De l’effectif 2013-2014, il n’en restera qu’un, à savoir Vafessa FOFANA (22 ans, 1.98 m). En plus de rentrer dans la catégorie des -23 ans (il en faut au moins 4 à Denain), il possède un profil très intéressant et une belle marge de progression. Il a réalisé une saison honorable sous les ordres de Fabrice COURICER (4.1 points, 2.7 rebonds pour 5.3 d’évaluation en 13 minutes). Il continuera l’apprentissage du haut-niveau avec le club nordiste mais cette fois-ci avec Jean-Christophe PRAT. Yakuba OUATTARA (22 ans, 1.91 m) débarque à Denain sous la forme d’un prêt. Pur produit de la formation chalonnaise, OUATTARA a tout raflé avec les Espoirs lors de la saison 2012/2013 (Champion de France, MVP du championnat Espoirs et vainqueur du Trophée du Futur). En 2013/2014, il signe son premier contrat professionnel mais comme quasiment tous les jeunes de son âge, il n’a pas de temps de jeu. A Denain, il en aura et remplacera Pierric POUPET qui a activé sa clause de sortie.

FOS-SUR-MER – Le club change de nom et devient Provence Basket !

Ces derniers jours, l’actualité fût riche à Fos. Non retenu par le Comité Directeur de la LNB pour évoluer en Pro A la saison prochaine, le Comité de Direction de la SAS Provence Basket s’est montré déçu par le biais d’un communiqué et s’est (logiquement) interrogé quant aux réelles motivations de la LNB : « Elles ont glissé de l’ambitieux objectif de repositionner le Basket professionnel dans des marchés où il aurait eu le plus de chance de développer une meilleure compétitivité européenne au modeste objectif d’accompagner des projets de club dans des marchés permettant de, je cite, – subvenir à long terme à l’économie d’un club de PRO A ». Une décision qui ne change rien à la détermination de tous ces acteurs, d’implanter une équipe de basket de haut-niveau sur Marseille et la Provence. Ensuite, Fos Ouest Provence Basket (FOPB) change d’identité et devient Provence Basket. Au 1er Juillet, le club adoptera une structure professionnelle et basculera en SASP (Société Anonyme Sportive Professionnelle). Antony THIODET, ex-directeur exécutif de l’ASVEL, est le nouveau Président de Provence Basket. Jean-Pierre BARNES restera le Président de l’association FOPB et sera également Président d’honneur de la société (titre honorifique sans en exercer les fonctions). Fos ou plutôt Provence Basket désormais, franchi une première étape. Concernant le recrutement, le club a enregistré la venue pour une saison d’Aaron BROUSSARD (24 ans, 1.95 m) meilleur marqueur de N1 avec Sorgues. Formé à Seattle University (12.9 points, 5.9 rebonds en 109 rencontres de NCAA entre 2008 et 2012), l’ailier américain a débuté sa carrière professionnelle en Islande avec le club de Grindavik où il a tout raflé (Champion National et MVP de la saison). Il valait 24.3 points, 9.3 rebonds, 3.7 passes, 2.4 interceptions pour 28.2 d’évaluation en 33 minutes. Cette saison, dans le Vaucluse, BROUSSARD a survolé la N1 avec 19.3 points à 47 %, 5.5 rebonds, 2.8 passes, 2.1 interceptions pour 16.1 d’évaluation en 34 minutes et emmener son club jusqu’au Final Four. Capable d’évoluer sur les postes 2 et 3, le nouveau fosséen présente de bonnes qualités de shooteurs, de créateur et possède un bon sens du rebond. Pour la deuxième fois en 2 ans, Sorgues voit donc son meilleur marqueur (du championnat) partir en Pro B. Cette année, Ryan ZAMROZ fût un échec à Saint-Vallier. En espérant que pour Fos, la donne soit différente. Enfin pour terminer, Provence Basket annonce la venue de Jean-Philippe BESSON – ancien entraîneur de la JA Vichy – comme assistant-coach de Rémi GIUITTA. Il remplace Damien LEYROLLES parti à Aix-Maurienne.

HYERES-TOULON – La jeunesse au pouvoir !

L’effectif varois commence à prendre forme. Tout d’abord, le club a convaincu Clément CAVALLO (23 ans, 1.99 m) de prolonger son bail d’une année supplémentaire. Le natif de Menton, sort d’une saison encourageante (5.5 points à 49 %, 2.4 rebonds pour 6.7 d’évaluation en 20 minutes). Il a pu bénéficier d’un temps de jeu plus important en raison de la blessure de Christophe LEONARD sur toute la seconde partie de la saison. Également bon défenseur, l’ailier gaucher va donc continuer sa progression au sein de son club formateur. Hyères-Toulon a fait signer ses deux premières recrues de l’intersaison. Le premier est Charly PONTENS (18 ans, 1.90 m). Le jeune meneur international quitte Boulogne-sur-Mer sur un titre de Champion de France de Pro B pour rallier le Sud. Il avait rejoint le Nord l’été dernier à la sortie de l’INSEP. Le joueur a rompu son contrat qui le liait au SOMB jusqu’en 2016 dans le but d’avoir du temps de jeu. Doté de bons fondamentaux, il doit en revanche s’étoffer physiquement pour rivaliser avec les autres meneurs de la division. Il sera associé à la mène avec Axel JULIEN. La seconde recrue est de taille puisqu’il s’agit de Vincent POIRIER (20 ans, 2.11 m). Formé au Paris-Levallois, il a récemment prolongé son contrat avec le club de la Capitale pour 3 ans. Le joueur et ses dirigeants avaient convenu de le prêter en Pro B pour qu’il puisse jouer et progresser. Le HTV renouvelle ainsi l’expérience d’accueillir un jeune joueur parisien. En 2012-2013, Landing SANE avait fait très bonne impression (14.3 d’évaluation en 28 minutes).

LE PORTEL – Le club a trouvé une nouvelle salle

Privé de la Salle Damrémont par l’adjoint aux sports de Boulogne-sur-Mer dans le but de mettre le SOMB dans les meilleures conditions possibles pour évoluer en Pro A, l’ESSM Le Portel se retrouvait sans infrastructure. Après quasiment un mois de recherches, le problème s’est enfin réglé. Yann RIVOAL, le Président du Portel, a annoncé que son club jouera la saison prochaine à la salle Giraux-Sannier de Saint-Martin-Boulogne. Cette nouvelle infrastructure appartient à un lycée et a une capacité de 600 places. De nombreux aménagements vont être faits au cours de l’été (pose d’un nouveau parquet, tribunes, tableau d’affichage…) afin de respecter les critères du cahier des charges de la LNB. Une décision qui a fortement contrarié dirigeants, supporters mais il s’agit d’une année de transition puisque l’ESSM disposera d’une salle flambant neuve pour la rentrée 2015/2016.

LILLE – La raquette prend forme

Après l’arrivée de Jean-Victor TRAORE, Lille continue de compléter sa raquette avec les arrivées de Chrislain CAIRO (22 ans, 2.00 m) et Tristan TONEGUZZO (20 ans, 1.99 m). Le premier sort d’une mauvaise saison individuelle à Rouen (4.4 points, 2.5 rebonds pour 3.9 d’évaluation en 16 minutes) alors que Laurent SCIARRA avait fondé beaucoup d’espoirs sur ce joueur après un premier exercice réussi sous les couleurs de Denain (8.2 points, 4.7 rebonds pour 8.8 d’évaluation en 25 minutes). Le guadeloupéen apportera toute sa densité physique. Le second arrive d’Antibes. TONEGUZZO a commencé à faire ses gammes entre 2011 et 2013 quand le club azuréen était en Pro B. Cette année, il évoluait en Espoirs Pro A et a réalisé une bonne saison (11 points, 6.4 rebonds, 2.3 passes en 29 minutes pour 28 matchs). Il sera la rotation de l’ex-ébroicien TRAORE. Un choix qui peut paraître un peu surprenant étant donné la relégation d’Antibes en Pro B et la volonté du club de le conserver…

NANTES – Premier club à boucler son recrutement !

L’Hermine a finalisé son recrutement avec ses 3 JNFL. Le club de la Loire-Atlantique a réalisé un excellent coup en prolongeant d’une année Allen DURHAM (26 ans, 1.98 m). Au sortir d’une saison digne d’un MVP (19 points, 10.4 rebonds, 2.1 passes pour 24.7 d’évaluation en 34 minutes), le pivot US a logiquement eu des propositions plus lucratives. Mais le joueur mise sur la stabilité. Pour qu’un tel joueur reste, c’est qu’il y a forcément des garanties derrière cela. DURHAM va donc continuer à faire des ravages dans les raquettes adverses grâces à ses excellentes qualités athlétiques et son activité incessante. Actuellement, il fait ses « travaux d’été » aux Philippines. Nantes a ensuite engagé deux américains en provenance de Finlande. En général, il s’agit d’un gage de sécurité. Storm WARREN (25 ans, 2.01 m) présente le profil type du bon intérieur de Pro B. Formé à Louisiana State Univserity de 2008 à 2012 (7.6 points à 49%, 5 rebonds, 1 contre en 122 matchs NCAA), il a vécu sa première expérience professionnelle aux Pays-Bas avec Le Helder (12.8 points à 52%, 6.6 rebonds en 23 minutes), puis rallié le Namika Lahti où il s’est imposé comme un des meilleurs intérieurs de Korisliiga (16.7 points à 55%, 9.1 rebonds, 1.5 interception, 1.4 contre pour 19.5 d’évaluation en 30 minutes). Il formera un très joli duo avec DURHAM. Enfin la troisième recrue américaine se nomme Marcus RELPHORDE (25 ans, 2.01 m). Passé par les universités de Saint-Louis et Colorado, il a débuté en D-League avant d’enchaîner les expériences européennes en Suède, en Lituanie et en Finlande. A Salon Vilaps cette saison, le néo-nantais cumulait 19 points, 6.1 rebonds, 3.1 passes en 33 minutes. RELPHORDE est décrit comme un joueur complet, physique et athlétique. Le trio étranger de l’Hermine semble avoir fière allure.

ROANNE – Début de recrutement prometteur

Orthez, Nancy, Antibes et Roanne) et 1 en Pro B (Orchies). Lors de son passage à Roanne entre Janvier et Février dernier, MARTIN a laissé une très bonne image aux supporters. L’américain a signé pour deux ans. Frédéric BROUILLAUD, le coach de la Chorale, revient sur son choix : « Humainement, c’est une très bonne personne. Sportivement, ce n’est pas facile d’avoir ce type de joueur en Pro B. Même s’il n’a jamais écrasé la Pro A par ses statistiques, il a toujours apporté beaucoup à chaque fois qu’il a eu la possibilité d’être sur le terrain. [....] Torrell, je ne le veux pas simplement comme joueur au sein de l’effectif, je le veux comme relais, qu’il soit capable de prendre sous son aile les Américains qu’on fera venir. Alors qu’on l’annonçait à Évreux, Steeve HO YOU FAT (26 ans, 2.03 m) s’est engagé pour deux ans, comme Torrell MARTIN. En 2012/2013, il fût l’un des tous meilleurs JFL de Pro B.  fort JFL y a connu un exercice très délicat tant sur le plan collectif qu’individuel. Nul doute qu’à Roanne, il aura un esprit revanchard et prêt à relever le défi choralien.« Le projet du club l’a séduit. Il va nous apporter sa connaissance de la Pro B, mais aussi son impact physique. C’est un joueur très athlétique, très agressif, il aura un rôle important dans l’équipe.» entraîneur. HO YOU FAT partagera le poste 4 avec Guerschon YABUSELE (18 ans, 2.00 m), qui évoluait avec les Espoirs cette saison (17.2 points à 59.5% aux tirs dont 37% à 3 points, 7.4 rebonds, 1.8 passe décisive en 30 minutes).

AS

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)ANGERS accède à la Pro B

Auteur d’une saison magnifique, Angers évoluera en Pro B à la rentrée prochaine. Pourtant rien ne prédestinait le club de l’Anjou à l’accession dans l’antichambre du basket français. Avec le 10ème budget, la 13ème masse salariale et au sortir d’une saison 2012/2013 délicate, Vincent LAVANDIER a dû reconstruire un effectif. En jouant la carte de la jeunesse (2ème plus jeune équipe de Nationale 1 après le Centre Fédéral), le technicien angevin a réussi à bâtir un vrai collectif, notamment autour de son axe meneur-pivot composé de Carlos CHERRY et Richie GORDON. En terminant 2ème de la saison régulière, derrière l’armada monégasque, l’ABC 49 s’est donc offert le luxe d’organiser le Final Four dans sa salle de Jean Bouin. Ainsi, à l’image de Souffelweyersheim la saison passée, Angers a profité à plein de l’avantage du terrain pour arracher son ticket pour la Pro B. Le club du Maine-et-Loire prépare déjà activement sa rentrée et mise sur la stabilité. Ainsi Richie GORDON (24 ans, 2.03 m) élu MVP du championnat (17.7 points à 56 %, 9 rebonds, 1.8 passe, 1.6 interception et 1.6 contre pour 21.5 d’évaluation en 30 minutes) a resigné pour 1 an. Il pourra ainsi prouver l’étendue de sa valeur à l’étage supérieur. Hugo SUHARD (22 ans, 1.84 m) et Thibaut LONZIEME (25 ans, 1.95 m) ont paraphé un nouveau contrat de 2 ans. Enfin Yannis IRID (22 ans, 2.06 m), arrivé en cours de saison, va prolonger son bail d’une saison et continuer à progresser au côté de Vincent LAVANDIER. A noter que 3 joueurs sont encore sous contrat : Carlos CHERRY (35 ans, 1.84 m), Antoine BELKESSA (26 ans, 1.86 m) et Julien BESTRON (28 ans, 2.05 m).

AIX-MAURIENNE – LEYROLLES officiellement nouveau coach

Suite au départ d’Antoine MICHON à Boulazac, Aix-Maurienne a engagé Damien LEYROLLES (44 ans) pour 1 an, dans un premier temps. Ce dernier a déjà par le passé occupé le poste d’entraîneur à Tarbes (LFB) de 2000 à 2003 puis à l’Hermine de Nantes en Pro B en 2004-2005 et dans le club suisse de Fribourg de 2005 à 2013, où il a raflé 2 titres de champion national. Cette saison, il était l’assistant de Rémi GIUITTA à Fos-sur-Mer.

BOULAZAC – SALMON, 2 ans de plus !

Le BBD commence son recrutement. Arrivé sur la pointe des pieds la saison dernière en Dordogne, après une année 2012/2013 particulièrement difficile passée entre le chômage et une pige de 13 matchs à Hyères-Toulon, Aurélien SALMON (27 ans, 2.02 m) a vite convaincu les dirigeants boulazacois de le prolonger. Auteur d’une belle saison individuelle (9.1 points, 3.8 rebonds pour 9.8 d’évaluation en 19 minutes), l’ailier-fort français était même la priorité du club. Un souhait également partagé par Antoine MICHON. Ainsi, SALMON évoluera avec Boulazac ces 2 prochaines années. Intérieur moderne, capable de marquer sous les panneaux comme de prendre des rebonds, SALMON est surtout reconnu pour être un shooteur fiable à longue distance (40 % à 3 points cette saison). Une arme non négligeable pour le BBD qui visera à nouveau le haut de tableau la saison prochaine. Désormais, le nouveau coach souhaite recruter des joueurs ayant plus d’impact athlétique.

CHALONS-REIMS – Le CCRB fait coup double

Malgré le nouvel échec sportif avec cette élimination en demi-finale des Play-Offs contre Poitiers, Châlons-Reims a souhaité continuer à travailler avec le technicien monténégrin, Nikola ANTIC (54 ans) pour encore 1 an. En poste depuis 2010 et la création du CCRB, ANTIC présente un bilan remarquable de 65 % de victoires. Sur les 3 dernières années, son club a terminé à la 3ème place et a disputé deux demi-finales et une finale. L’ancien entraîneur de Charleville a réagi à cette prolongation de contrat : « Les dirigeants ont voulu me prolonger, cela veut dire quelque chose. Je vais continuer à travailler avec la même volonté, avec la même ambition. Je suis venu ici pour accéder à la Pro A ». Autre très bonne nouvelle pour les supporters du CCRB, c’est la prolongation pour 2 ans du MVP français, Michel MORANDAIS (35 ans, 1.96 m). Cette saison, l’ailier guadeloupéen a compilé 14.1 points à 44 %, 4.5 rebonds, 2.4 passes et 1.5 interception pour 14.7 d’évaluation en 29 minutes. En play-offs, il a même réussi à élever son niveau en terminant à 18.8 d’évaluation en 4 rencontres. L’ancien international français n’a pas perdu de son efficacité sous les panneaux comme à longue distance, tout en apportant sa grinta et son enthousiasme. Un très joli coup qu’ont réalisé les dirigeants champenois. Le joueur tient également à remercié Nikola ANTIC de la confiance qu’il peut lui témoigner: « C’est lui qui m’a fait revenir. Il a eu confiance en moi. Je lui en suis reconnaissant. Moi aussi, j’ai confiance en lui ». 

LILLE – TRAORE s’engage jusqu’en 2016, CECI-DIOP rempile

Pour sa 1ère saison en Pro B , Jean-Victor TRAORE (29 ans, 2.04 m) a été plutôt convaincant au cours de la saison régulière sous les couleurs de l’ALM Evreux (6 points, 3.6 rebonds pour 6.7 d’évaluation en 15 minutes). En Play-Offs, l’ailier-fort franco-burkinabé a accompli six matchs extrêmement solides tournant à 11.5 points, 6 rebonds, 1.2 passe pour 15.8 d’évaluation en 24 minutes. Entre ses mains, il avait une prolongation de 2 ans avec une revalorisation salariale. Mais c’est finalement pour Lille que TRAORE évoluera jusqu’en 2016. Le joueur a déclaré dans Paris Normandie que « la proposition d’Évreux était intéressante mais mon choix est avant tout sportif. Je pars pour un club où on me propose un rôle de joueur majeur ». Cédric BINAULD, l’entraîneur nordiste est satisfait de sa nouvelle recrue: « Signer Jean-Victor, c’est avoir un vrai poste 4 athlétique qui nous a manqué la saison dernière. Cela va permettre d’élargir le jeu et de créer des espaces. C’est aussi un défenseur suffisamment grand et rapide pour défendre sur des intérieurs fuyants ou qui postent ». Le club lillois a également trouvé un accord avec Thomas CECI-DIOP (22 ans, 1.99 m) pour renouveler son contrat d’un an. Le joueur formé au Mans a compilé cette saison 4 points, 2.6 rebonds pour 5.1 d’évaluation en 14 minutes. Des statistiques qui ne demandent qu’à croître.

NANTES – CALVEZ, nouveau meneur de l’Hermine

Après 3 ans de bons et loyaux services à Charleville, Fabien CALVEZ (30 ans, 1.87 m) s’est engagé avec l’Hermine de Nantes. Décrit comme « un meneur gestionnaire, dynamiteur et par moment décisif dans le money-time » par son coach Cédric HEITZ, le normand sort d’une nouvelle saison accomplie dans les Ardennes avec 9.9 points, 2.7 rebonds, 7.2 passes, 2.3 interceptions pour 13.6 d’évaluation. S’il n’a pas réussi à ramener l’Étoile en Pro B, après s’être incliné dimanche dernier en finale du Final Four face à Angers, le club de la Loire-Atlantique lui a offert cette possibilité. Lors de la saison 2012/2013, les résultats catastrophiques de Charleville en Pro B avaient occulté ses très bonnes performances (10 points, 3.1 rebonds, 5.2 passes, 2.4 interceptions pour 13.3 d’évaluation en 29 minutes). Le club de la Loire-Atlantique va pouvoir le remettre en lumière et les ébroïciens seront ravis de le revoir à Jean Fourré cette saison.

POITIERS – GREER prolonge de 2 ans !

A l’issue de la finale des Play-Offs perdue par Poitiers face à la JL Bourg-en-Bresse, Jeff GREER (34 ans, 1.96 m), arrivé en cours de saison pour remplacer Anthony FISHER, avait exprimé son souhait de rester dans la Vienne: « Jespère rester ici, j’aime les gens, l’équipe, les fans. Ma famille se sent bien aussi. Je croise les doigts ! ». Les dirigeants n’ont pas attendu longtemps pour prolonger son aventure avec le PB86, lui qui a littéralement changer le visage de cette équipe à son arrivée. Poitiers a remporté 26 matchs sur 39 avec lui, saison régulière et Play-Offs confondus. Le dominicain a terminé la saison avec des statistiques de 11.5 points, 4.6 rebonds, 2.8 passes pour 12.9 d’évaluation en 31 minutes. Des chiffres qui ne traduisent pas totalement son importance dans la bonne marche du collectif de Ruddy NELHOMME. Cette prolongation de Jeff GREER est une excellente nouvelle pour Poitiers.

SOUFFELWEYERSHEIM – BACH rempile pour 2 ans

Au club depuis 2011, Jason BACH (27 ans, 1.98 m) prolonge de 2 ans avec le club alsacien. Ancien pensionnaire du Centre Fédéral, l’ailier martiniquais a réussi à se faire une place dans la rotation de Stéphane EBERLIN, pour sa 1ère saison en Pro B. Il a largement contribué au maintien tranquille de Souffelweyersheim en compilant 5.7 points, 2.4 rebonds et 1 passe pour 5.9 d’évaluation en 19 minutes. Quatre joueurs sont encore sous contrat avec le BCS : Jérémy TSCHAMBER (2 ans), Jessie BEGARIN (1 an) et Frédéric BROLIRON (1 an). En revanche, cela est moins sûr pour Abdoulaye N’DIAYE. Le sénégalais a certes encore un bail d’un an mais sa deuxième partie de saison n’a pas vraiment été satisfaisante. Affaire à suivre…

AS

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)BOURG-EN-BRESSE ETAIT LE PLUS FORT

En s’imposant en deux manches sèches face à Poitiers (81-72 puis 65-73) la JL Bourg a brillamment confirmé son statut de favori dans les Play-Offs d’accession à la Pro A. Après 13 victoires consécutives, Poitiers Basket 86 s’est donc incliné à deux reprises face à son rival. Les Burgiens, battus une seule fois (à Evreux) en 15 matches ont fait respecter la logique sportive puisqu’ils avaient terminé à la seconde place de la saison régulière, à un petit point du Champion de France Boulogne-sur-Mer. Les deux équipes rejoignent donc la Pro A dès la saison prochaine.

QUID DES WILD CARDS

Nous entrons aujourd’hui dans la phase décisionnelle concernant l’éventuelle obtention de Wild Cards par Saint-Quentin, Châlons-Reims, Fos-sur-Mer ou encore Rouen. La décision finale doit être prise par le Comité Directeur de la LNB avant le 30 juin prochain. Sur le plan sportif, Bourg-en-Bresse et Boulogne-sur-Mer remplaceront Antibes et Roanne en Pro A mais sur le plan administratif et financier, l’été 2014 réservera encore son lot de surprises. La méthode retenue pas la LNB pour augmenter le nombre de pensionnaires en Pro A parait particulièrement injuste et déconcertante, sans équivalent dans les autres sports collectifs et sans comparaison possible avec les Wild Cards distribuées dans les sports individuels, sortes de jokers offerts à des sportifs méritants pour remplacer un titulaire défaillant. On a parfois la fâcheuse impression que la LNB prend ses désirs pour des réalités et cherche à imposer coûte que coûte une équipe sur le tapis vert alors même qu’elle n’a pas convaincu sur le parquet… et si nous introduisions de nouveaux critères plus légitimes avant que souffle le vent de la révolte devant de tels agissements !

JYC

LE JOURNAL DE PRO B

ON REPARLE DES WILD-CARDS…

ALM-Fos (2)Après l’échec de 2013 où aucun candidat ne remplissait les critères de la LNB, la ligue a décidé de reconduire les Wild-Cards pour la saison 2014/15. Seule véritable modification par rapport à l’an dernier, ce sont uniquement les clubs évoluant en Pro B cette saison qui ont pu faire acte de candidature. Les clubs de Pro A qui avaient envisagé de pallier à une relégation ou les clubs sortant de Nationale 1 qui auraient voulu sauter un échelon plus rapidement que prévu pouvaient donc d’ores et déjà ranger leur dossier… Heureusement pour l’éthique sportive !

Le grand projet revu et corrigé de la LNB c’est le développement du basket professionnel en France et l’amélioration de la compétitivité des clubs sur la scène européenne et à moyen terme, le renforcement des ancrages régionaux, le développement des nouveaux marchés, l’augmentation du nombre de rencontres et de l’affluence dans les salles grâce à une amélioration de l’attractivité du championnat élite. C’est dans le cadre de ce « grand projet » que la LNB a souhaité pouvoir inviter deux clubs de Pro B à jouer a minima une saison en Pro A en 2014-2015.

Quatre clubs sont officiellement candidats depuis le début de l’année, dont trois anciens pensionnaires de Pro A : Saint-Quentin, Châlons-Reims, Rouen et Fos-sur-Mer. Ces clubs devront présenter un intérêt géographique ou proposer un projet innovant et structuré, tout en apportant des garanties sur leur solidité économique grâce à la mise en place d’un plan de développement des recettes, tirant le club vers le haut, crédible et argumenté. Ainsi, le barème de notation se décompose en quatre critères : financier pour 35%, équipements du club pour 30%, organisation et gouvernance du club pour 20% et enfin politique marketing et communication pour 15%. L’analyse finale des dossiers par la commission indépendante sera terminée pour le 31 mai 2014 tandis que la décision finale du comité directeur de la LNB devrait être rendue avant le 30 juin 2014.

Bien sûr on comprend facilement les motivations de Saint-Quentin ou de Châlons-Reims, deux clubs qui ont déjà fait leurs preuves à ce niveau, qui ont un public (surtout à Saint-Quentin) et qui incarnent chacun leur région, la Picardie et la Champagne-Ardennes. Pour Fos-sur-Mer, et même si les résultats sportifs du club sont bons et constants depuis son arrivée en Pro B (pratiquement toujours dans le Top 8 depuis cinq saisons), c’est un peu vouloir imposer « Marseille » dans une région où l’on trouve déjà deux valeurs du basket français, Antibes et Hyères-Toulon, sans oublier l’arrivée la saison prochaine de Monaco.

Enfin, que dire de Rouen ? Certes, le budget est là, de même que l’équipement. L’organisation et la gouvernance du club sont peut-être en passe d’être améliorées mais comment justifier un intérêt géographique et fabriquer un engouement populaire pour un SPO Rouen à qui il manque une âme, une histoire et maintenant des résultats sportifs ? A l’heure où l’on évoque la réunification de la Normandie, chacun sait que les vraies terres de basket de la région sont à Caen, Dieppe, Evreux et Le Havre. Le SPO Rouen ne sait toujours pas capitaliser sur des qualités intrinsèques et devient impopulaire en tentant de brûler les étapes avec comme seul argument un compte en banque bien rempli. Pour le voisin ébroïcien c’est particulièrement frustrant car les deux clubs n’ont pas les mêmes valeurs et il parait impensable que celles de l’ALM Evreux Basket ne motivent pas davantage les nouveaux élus ainsi que les partenaires privés qui leur font confiance. Mais il faut de tout pour faire un monde, y compris une nouvelle planète basket et l’histoire du sport, toutes disciplines confondues, prouve que les clubs historiques auront toujours leur place dans l’élite.

LAHAOU KONATE HONORE

ALM-Rouen (6)Le jeune arrière de l’ALM Evreux Basket, Lahaou KONATE (22 ans – 1.96 m), a été honoré par la LNB en terminant deuxième au Trophée SNB de la meilleure progression en Pro B. Belle performance quand on sait que l’ébroïcien n’aura joué que 27 matches suite à une blessure à l’épaule qui l’aura privé d’une belle fin de saison.

Joueur majeur de l’ALM Evreux Basket cette saison, Lahaou KONATE alignait 10.3 points, 4.3 rebonds, 1.4 passe, 1.3 interception et 10.4 d’évaluation en 27 minutes.

Il a été le grand artisan de la victoire ébroïcienne sur le parquet de Châlons-Reims le 3 décembre dernier avec son record personnel (22 points à 82 %, 7 rebonds, 2 passes, 8 fautes provoquées et 27 d’évaluation en 33 minutes).

Présent dans tous les classements statistiques, Lahaou KONATE va certainement encore beaucoup manquer aux hommes de Rémy VALIN pendant les Play-Offs.

Meilleure progression de Pro B  :

1er.Olivier Romain (Saint-Quentin) – 2ème.Lahaou Konaté (Evreux) – 3ème.Axel Julien (Hyères-Toulon).

JYC

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)Une PRO B new look pour trois saisons…

Le Comité Directeur de la LNB a entériné cette semaine la nouvelle formule du Championnat de France PRO B pour la saison 2014-15 et chose exceptionnelle l’a figée pour les trois prochaines saisons. Bien ou pas bien, d’accord ou pas d’accord, au moins nous allons éviter les changements incessants de formules !

Cette saison, la LNB avait décidé de réformer la formule du championnat PRO B de façon à produire plus de matchs, pour ainsi créer un « feuilleton » plus long et aussi renforcer la densité de la compétition. Les clubs de PRO B, réunis récemment en séminaire de débriefing de cette formule expérimentale  (3 poules régionales et 44 matches au total pour la saison régulière) ont émis leurs remarques et propositions, le SNB et le SCB ayant aussi apporté leurs contributions, pour que la Commission Sportive Elargie de la LNB, d’abord, puis le Comité Directeur puissent décider de la formule définitive. Si les conclusions de ces échanges montrent que les objectifs stratégiques ont été atteints, la prise en compte des remarques a conduit le Comité Directeur de la LNB à adopter une formule définitive permettant de jouer plus de matches, de conserver le principe des poules, mais dans un format différent qui va aussi permettre d’intégrer la PRO B dans l’évènement Basket PRO de mi-saison : la Disneyland Paris Leaders Cup LNB.

On change tout et on recommence…

Le principe des Poules Régionales (4 ou 6, selon que la division sera à 16 ou 18 équipes après le résultat concernant les invitations en PRO A) est donc maintenu mais ces matchs ne compteront plus pour la saison régulière. Ils compteront pour la Disneyland Paris Leaders Cup PRO B. Les deux premiers de chaque poule (ou les 6 premiers et les 2 meilleurs seconds) se retrouveront dans une séquence Playoffs en match aller-retour pour les quarts et demi-finales, les deux vainqueurs des demis se retrouvant ensuite pour disputer un trophée en lever de rideau de la finale de la Leaders Cup à la Disney Events Arena. Le vainqueur se verra attribuer une place automatique (on ne sait pas laquelle) pour les Playoffs d’Accession qui seront reconduits la saison prochaine afin d’attribuer la seconde place pour accéder en PRO A, sauf s’il fait partie du Top 9 ou s’il est relégué… autrement dit la neuvième place pourrait devenir la place du c.. ! Les clubs classés de 2 à 8 à l’issue de la saison régulière et le vainqueur de ce nouveau trophée se disputeront cette place pour l’accession en PRO A.

Dans l’hypothèse d’une Pro B à 16 clubs, le nombre de matches sera de 30 en saison régulière plus 6, 8 ou 11 matches pour la Leaders Cup, soit un total de 36 à 41. Avec une Pro B à 18 clubs, le nombre de matches sera de 34 en saison régulière plus 6, 8 ou 11 matches pour la Leaders Cup. Seul le grand vainqueur jouera donc plus de 44 matches (45) et uniquement dans une formule de Pro B à 18 clubs.

Par ailleurs, comme pour cette année, le club classé premier à l’issue de la saison régulière de PRO B sera sacré Champion de France PRO B et pourra ainsi se préparer pour accession directe à la PRO A.

Enfin, la quasi totalité des matches se déroulera le week-end et non plus en semaine, une bonne chose pour les affluences dans les salles et la possibilité pour les supporters de faire plus de déplacements.

Bien sûr, vous avez tout compris du premier coup…!

JYC

.

LE JOURNAL DE PRO B

Divers Rouen 8 février 2013 1AIX-MAURIENNE – DRAME de retour en Savoie !

L’AMSB, via un communiqué, a annoncé le retour au club de Mahamadou DRAME (27 ans, 1.88 m) en tant que pigiste médical de Joachim EKANGA-EHAWA. En effet, le combo-guard franco-malien a porté le maillot savoyard entre 2008 et 2010 et avait contribué à la saison exceptionnelle d’Aix-Maurienne en 2009-2010, qui avait échoué à un match de Bercy. Cette saison, le parisien a disputé 7 matchs avec Souffelweyersheim, comme pigiste de Frédéric MINET. Il y a compilé 5 points, 1.2 rebond pour 3 d’évaluation en 11 minutes. DRAME a joué à Fos-sur-Mer mardi soir mais n’a pu empêcher la lourde défaite de son équipe (74-50).

ORCHIES – Fin de saison pour PETROVIC

Samedi dernier, la soirée n’a pas été totalement parfaite pour Orchies. Si le club nordiste a fait trébucher sur son parquet de la Pubéco Pévèle Arena le leader Boulogne-sur-Mer et a par conséquent quitté la zone de relégation, le BCO a malheureusement perdu pour le restant de la saison son intérieur serbe Djordje PETROVIC (30 ans, 2.02 m). Le joueur s’est fracturé la main au cours du match et le club va devoir engager un pigiste. Un gros coup dur tant le serbe a démontré qu’il était un joueur solide de la division et ce, malgré l’arrivé de Marc SALYERS en cours de saison (13.4 points à 51 %, 4.3 rebonds, 1 passe pour 11.9 d’évaluation en 25 minutes). C’est donc sans un de ses cadres, que Orchies s’est incliné à Bourg-en-Bresse mardi soir (71-59).

MONACO EN PRO B

Facile vainqueur de Montbrison ce mardi (77-51), Monaco profite des défaites d’Angers à Blois (67-75) et de Charleville-Mézières à Rueil (95-105) pour verrouiller son ticket pour la Pro B. Avec six victoires d’avance sur ses poursuivants à cinq journées de la fin, l’ASM, qui compte 26 succès en 29 rencontres, ne peut plus être rejointe à la première place du classement. Déjà sacré champion de France de Nationale 2 (l’équivalent de la Pro B actuelle) en 1973, Monaco ne compte pas faire de vieux os dans l’antichambre. A coup sûr, l’ASM, qui sera toujours menée par Savo Vucevic, sera un des ténors de la prochaine saison de Pro B. 23 ans après avoir quitté la Pro A, fréquentée entre 1973 et 1975 puis de 1976 à 1991, l’objectif du club de la Principauté est clair : un retour rapide au sein de l’élite du basket français.

AS

LE JOURNAL DE PRO B

Divers Rouen 8 février 2013 1BOULOGNE-SUR-MER – MITCHELL opéré, le SOMB engage WEST

Coup dur pour le SOMB qui va devoir se passer des services de Deven MITCHELL (29 ans, 1.96 m) pour le restant de la saison. Souffrant du genou depuis la fin Février, le joueur est contraint à l’opération, ce qui provoque la fin de sa saison. Arrivé l’été dernier en provenance de Roumanie, l’ailier américain, pion essentiel dans le dispositif de Germain CASTANO, cumulait 11.5 points à 47 %, 4.8 rebonds, 1.2 passe et 1.4 interception pour 11.5 d’évaluation en 26 minutes. Boulogne n’a pas mis beaucoup de temps pour remplacer MITCHELL. En effet, 48 heures après, a été annoncé l’arrivée de Mario WEST (29 ans, 1.96 m). Le natif de Huntsville (Alabama) a été formé à Georgia Tech University entre 2003 et 2007, où il a entre autre côtoyé Zachery PEACOCK lors de son année senior. Non drafté, il parvient toutefois à convaincre la franchise des Atlanta Hawks à l’engager. Il y reste 3 saisons (2007-2010) mais en ayant un rôle mineur (pas plus de 5 minutes de moyenne). Dans un même temps, lors de la saison 2009-2010, il évolue avec l’équipe réserve d’Atlanta, à savoir Maine Red Claws (D-League). En 2010-2011, WEST fait une pige de quelques matchs sous le maillot des New Jersey Nets, sans suite. Il poursuit le reste de sa saison avec… Maine Red Claws (13.7 points, 5.3 rebonds, 2.9 passes, 1.7 interception en 34 minutes pour 42 matchs). En 2011-2012, l’arrière-ailier américain connaît, avec succès, sa première expérience européenne avec Vérone en 2ème division italienne (13.3 points, 4.9 rebonds, 1.4 passe et 3.1 interceptions (!) en 32 minutes pour 28 matchs). Aussitôt sa saison terminée, il part jouer quelques matchs en Philippines puis en République Dominicaine où il fût Champion National et élu MVP de la finale. Cette saison, WEST portait le maillot de Fuerza Reggia Monterrey en 1ère division mexicaine (12,8 points, 4,2 rebonds et 3,3 passes en 32 minutes pour 22 matchs). Capable d’évoluer aux postes d’arrière et d’ailier, cet ancien joueur NBA présente de grandes qualités athlétiques et défensives. Il est attendu dimanche dans le Nord.

SAINT-VALLIER – PLUVY suspendu de ses fonctions d’entraîneur

Sur la mauvaise pente depuis 3 mois et demi (16 défaites en 19 matchs et une 17ème place au classement), le SVBD, via un communiqué, a décidé de mettre à l’écart son entraîneur Laurent PLUVY. Cette décision, temporaire ou définitive, est destinée à mettre les joueurs face à leurs responsabilités dans l’objectif de maintenir le club en Pro B. Dans l’immédiat, la responsabilité de l’équipe a été confiée à Jean-Sébastien CHARDON, l’assistant de Laurent PLUVY depuis une saison et demie.

AS