Sondage

Que pensez-vous de la nouvelle équipe de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
24 juillet 2014, 6 h 08 min
Clair
Clair
17°C
Vents : 2 m/s NNE
Prévisions 24 juillet 2014
jour
Partiellement ensoleillé avec orages
Partiellement ensoleillé avec orages
28°C
Vents : 1 m/s NE
nuit
 
Prévisions 25 juillet 2014
jour
Partiellement ensoleillé avec des averses
Partiellement ensoleillé avec des averses
26°C
Vents : 2 m/s NNE
nuit
 
 

Face à face Stats

LE HIT PARADE 2013-2014

Nous venons d’assister à la plus longue saison que la Pro B ait connue depuis la création de la LNB en 1987. Avec 34 matches de saison régulière, 10 matches de poule géographique et 6 matches de Play-Offs, l’ALM Evreux Basket aura disputé la bagatelle de 50 matches officiels, soit près de 30 % de plus que la saison dernière.

Dans le tableau ci-dessous, nous faisons ressortir les performances de chacun, dans l’ordre décroissant des évaluations individuelles et dans chaque critère les trois meilleures performances apparaissent en rouge.

Joueurs MJ 5D Mins % Tirs % 3 Pts % LF Rbd T Co FC/FP In Bp Pd Pts Eval
Olu ASHAOLU 50 24 23.1 57 25 67 6.6 0.3 3.5/5.3 0.9 2.5 0.5 11.5 12.7
Samme GIVENS 49 48 25.8 50 29 62 5.5 0.3 2.7/3.2 0.8 1.7 1.8 12.7 12.3
Bobby-Anthony WALKER 50 50 28.5 44 38 78 2.5 0.2 2.3/2.2 0.8 1.8 3.4 12.9 11.9
Lahaou KONATE 27 27 27.3 43 24 76 4.3 0.1 2.5/3.4 1.3 1.8 1.4 10.3 10.4
Jean-Victor TRAORE 41 1 16.8 42 31 72 3.9 0.5 1.6/1.1 0.7 0.9 0.7 7.0 8.0
Pierre-Etienne DROUAULT 50 10 18.9 43 35 78 2.5 0.1 1.5/1.4 0.9 1.3 1.6 7.4 7.3
Lesly BENGABER 21 11 20.8 36 28 64 4.0 0.0 2.7/1.8 1.0 1.6 1.9 5.6 7.1
Guillaume COSTENTIN 48 47 24.3 32 28 66 3.3 0.1 2.7/0.8 1.0 1.2 2.1 3.0 6.0
Moustapha DIARRA 50 25 16.2 47 0 62 3.1 0.5 2.3/1.6 0.3 1.7 0.1 5.9 4.9
Bryan PAMBA 49 5 15.8 37 25 41 1.4 0.0 1.7/2.1 1.0 1.4 1.9 4.1 3.3
Kingsley PINDA 46 2 14.3 41 41 78 0.8 0.1 1.9/1.8 0.5 0.8 0.4 5.7 3.1
ALM EVREUX BASKET 50 50 21.1 45 32 67 36.2 2.2 21.8/21.4 8.0 15.1 13.8 74.8 80.2

L’ALM EVREUX JOUE SON AVENIR

play-offs_ALM-Portel (15)Cette semaine s’annonce cruciale pour l’avenir de l’ALM Evreux Basket, avec d’une part la demi-finale des Play-Offs en deux ou trois manches face au second de la saison régulière la JL Bourg-en-Bresse, et d’autre part la décision attendue du coach Rémy VALIN en fonction des propositions concrètes qui pourront lui être faites par le club et la municipalité. Pour ces deux raisons, les supporters ébroïciens retiennent leur souffle…

Les hommes du Président ROSTOL ne partent pas favoris dans cette demi-finale, mais aucun adversaire n’est très digeste dans le dernier carré des Play-Offs. Seuls Boulazac (2 fois), Aix-Maurienne et Châlons-Reims se sont imposés cette saison à Bourg-en-Bresse, qui jouera cette demi-finale aller dans sa nouvelle salle de l’Ekinox (3500 places) à guichets fermés. La JL Bourg reste sur une impressionnante série de 12 victoires consécutives, y compris les deux manches qui lui ont permis de se défaire de Hyères-Toulon en quart de finale (82-66 et 71-79). Les hommes de Frédéric SARRE auront en outre l’avantage du terrain jusqu’à la fin des Play-Offs, quel que soit leur adversaire.

Côté ébroïcien, il y a tout à gagner et rien à perdre. Moins spectaculaire, le bilan des normands est néanmoins de bonne facture avec 8 victoires pour 4 défaites au cours des 12 derniers matches. L’ALM Evreux Basket vient de l’emporter quatre fois sur cinq lors de ses récents déplacements (à Nantes, Orchies, Souffelweyersheim et au Portel). Pour se qualifier pour la finale, les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN devront nécessairement gagner l’un des deux match à l’Ekinox et bien sûr le match 2 à Jean Fourré jeudi soir.

Pendant la saison régulière, Normands et Rhônalpins ont fait jeu égal (1 victoire – 1 défaite – 149 / 149), mais le plus savoureux sera sans doute l’opposition entre les deux meilleures défenses de Pro B. Les ébroïciens retrouveront des arbitres présents lors des quarts de finale puisque ce sont Carlos MATEUS et JC COLLIN qui officieront ce mardi soir à Bourg-en-Bresse, tandis que Yohan ROSSO sera associé à un certain Fabrice CANET jeudi soir à Evreux..

FACE A FACE STATS

PRO B – 1/2 Finale PLay-Offs

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX BASKET

 51.4

32.1

45.1

67.9

10.9

25.5

36.4

13.4

8.2

15.0

2.2

74.6

71.7

80.1

JL BOURG-EN-BRESSE

53.1

34.0

46.1

75.9

8.7

26.1

34.8

17.2

7.3

14.8

2.7

76.8

71.3

87.5

 

EVREUX SONNE LE CHAHUT

ALM-Le_Portel (7)Après une grosse semaine de préparation, voici arrivée la semaine de vérité avec trois matches en cinq jours face à l’ESSM Le Portel, une vieille connaissance déjà rencontrée la saison dernière en quart de finale des Play-Offs.

Cette fois ce sont les hommes d’Eric GIRARD qui ont l’avantage du terrain, puisque le premier match se déroule ce soir à Damrémont (Boulogne-sur-Mer), le second est prévu jeudi soir à Jean Fourré, et si nécessaire une belle à nouveau à Damrémont samedi soir. D’ailleurs, on ne sait plus si l’avantage du terrain en est vraiment un puisque les équipes qui reçoivent lors du premier match subissent indéniablement une pression supplémentaire. Par contre, en cas de belle, c’est sans doute un avantage de finir la série sur son parquet et d’éviter ainsi une fatigue supplémentaire.

Depuis 7 saisons, les deux équipes se sont rencontrées 19 fois, dont 4 en 2013-2014. Les ébroïciens l’ont emporté à 14 reprises alors que les portelois l’ont emporté 5 fois. Jusqu’à cette saison, l’ALM Evreux Basket avait toujours triomphé dans le nord (7 victoires consécutives) mais l’ESSM Le Portel s’est également imposée 3 fois sur 10 à Jean Fourré. Les confrontations entre les deux équipes donnent toujours lieu à de belles empoignades assez viriles, le tout dans une ambiance type « chaudron chaud bouillant » sur fond de carnaval.

Ainsi, la bande* à COSTENTIN et son tambour-major* « Minos » (alias Rémy VALIN) ont décidé de faire le chahut* dès ce mardi soir à Damrémont pour envisager un rigaudon* final ce jeudi à Jean Fourré. Pas question de faire « chapelle* » dans la raquette mais plutôt de redonner un tour de manivelle à une défense pourtant déjà exemplaire. Pas question de « chôler* » ou de « brisquer* » et encore moins d’ouvrir le « berguenard* » en cas de résistance, quitte à « cruper* » il faudra triompher et « saquent n’dans »* ! En fait, contrairement à la tradition carnavalesque, les protégés du Président ROSTOL opteraient bien pour deux « Joyeuses* » au lieu de trois..

* Le petit lexique carnavaleux : bande : le défilé du Carnaval - tambour-major : il dirige la musique - chahut : le moment le plus physique du Carnaval – rigaudon : moment intense à la fin de la bande – chapelle : lieu mythique du Carnaval où les carnavaleux sont invités à se restaurer – chôler : traîner, aller au hasard -  brisquer : râler, ronchonner – berguenard : parapluie pour singer les campagnards – cruper : marcher à quatre pattes – saquent n’dans : y aller de bon cœur – joyeuses : des trois joyeuses, du nom des trois journées de lancement du Carnaval.

JYC, carnavaleux dans l’âme

FACE A FACE STATS

PRO B – 1/4 Finale PLay-Offs

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX BASKET

 51.4

32.1

45.1

67.9

10.9

25.5

36.4

13.4

8.2

15.0

2.2

74.6

71.7

80.1

ESSM LE PORTEL

54.9

35.1

49.1

75.5

9.5

24.6

34.1

17.2

8.0

14.9

3.0

80.5

76.5

91.9

.

LA 900ème DE L’ALM EVREUX BASKET EN LNB !

poulpe_evreux_sqbbLorsque l’on est passionné de basket depuis son enfance et fervent supporter de l’ALM Evreux Basket depuis plus de 30 ans, on ne peut pas rester insensible devant cette fin de championnat 2013-2014 (le plus long dans l’histoire de la LNB) qui s’annonce palpitant et surtout qui commence à faire monter l’adrénaline des supporters dans les travées du chaudron de Jean Fourré (qui d’après les dernières nouvelles a encore de beaux jours devant lui).

Les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN sont pour l’instant qualifiés et bien placés pour les Play-Offs (4ème aux points et 5ème au point-average général, le critère retenu en cas d’égalité entre plus de deux équipes) et ils ont la chance de disposer de leur destin à trois journées de la fin de la saison régulière avec un calendrier plutôt favorable si l’on considère qu’ils recevront deux fois de suite (Saint-Quentin ce vendredi et Boulogne-sur-Mer mardi) avant de conclure chez le promu qui n’a plus rien à craindre ni à espérer, Souffelweyersheim, le vendredi suivant. Evidemment, la réception de Saint-Quentin (une vieille connaissance et un club que l’on aime bien sur les bords de l’Iton) et celle du leader Boulogne-sur-Mer n’ont rien d’une promenade de santé, et seraient même plutôt de nature piégeuse, mais pourraient également constituer une rampe de lancement idéale avant d’aborder les Play-Offs.

LE SIXIEME HOMME Lille 03 février 2012 1Quoi qu’il en soit, l’ALM Evreux Basket est clairement en mode « Play-Offs » et pour tout dire en mode « Match de Gala » avec la 900ème rencontre disputée en LNB vendredi soir face à Saint-Quentin BB, avant la réception du leader quasi incontesté de la Pro B cette saison, le SOM Boulogne. Le Sixième Homme va devoir aller chercher ces deux victoires précieuses en osmose avec son équipe préférée et dans une ambiance que l’on pressent chaude de chez chaude ! On ignore si le staff du club a prévu de mettre les petits plats dans les grands pour ces deux grandes occasions, et on se met à rêver à un programme musical d’avant match digne de ce nom, particulièrement pour la présentation des joueurs… mais là nous sommes peut-être un peu gourmands !

Mais revenons plutôt à ce match face à Saint-Quentin. Jusqu’en 2008-2009, saison à l’issue de laquelle le SQBB a retrouvé la Nationale 1 en compagnie de l’UJAP Quimper, les confrontations entre l’ALM et le SQBB tournaient assez souvent à l’avantage des normands (5 victoires sur 6 entre 2006 et 2009). Mais depuis leur retour en LNB, les picards en font voir de toutes les couleurs aux ébroïciens lors de matches assez serrés et notamment lors de la dernière venue des Saint-Quentinois à Jean Fourré (69-71 le 12 octobre 2012). Cette saison, lors du match aller à Pierre Ratte au mois d’octobre dernier, le SQBB a fait basculer la rencontre à son avantage lors de la seconde mi-temps et l’a emporté 76-68, avec 72 des 76 points marqués par le cinq majeur composé par le meneur Olivier ROMAIN et le quatuor américain du SQBB (Humphrey, Wyatte, Wright et le naturalisé Williams). Ce jour là, les ébroïciens avaient accusé un déficit à l’adresse à 3 points et dans le nombre de lancers francs tentés et ils n’avaient pas été particulièrement inspirés dans le jeu. Quelle sera la bonne tactique pour ce match retour entre deux équipes qui ont besoin de l’emporter ? On sait que Rémy VALIN peut compter sur dix joueurs et que son homologue Sébastien LAMBERT s’appuie plus souvent sur sa légion étrangère et guère plus de sept joueurs en tout. Beau spectacle en perspective car le « Face à Face Stats » est plutôt favorable aux picards !

JYC

LES ECHOS VENUS D’AILLEURS…

Si les Ébroïciens battent Saint-Quentin vendredi soir (20 heures), ils se qualifieront pour les play-offs à deux journées de la fin de la saison régulière. Ce serait alors la cinquième participation consécutive à la phase finale de Pro B pour le club de l’Eure, demi-finaliste l’an dernier (battu en deux matches par Châlons-Reims) et quart de finaliste entre 2009 et 2012. L’entraîneur de l’ALM Rémy Valin, 37 ans, considère déjà la saison comme réussie au vu du renouvellement de son effectif (huit arrivées) et des moyens financiers limités (douzième budget de la division) : «  Les play-offs ne seront que du bonus, il faudra les aborder avec beaucoup d’enthousiasme. »

L’an dernier, Évreux avait bouclé l’exercice avec un déficit de 100 000 euros sur les 1,7 million de prévisionnel. La cinquième place actuelle relève donc de l’exploit, avec seulement deux joueurs conservés (l’emblématique capitaine Guillaume Costentin, 32 ans dans un mois, et le prometteur Lahaou Konaté, victime d’une luxation de l’épaule droite en début d’année, pour lequel la saison est terminée) et un groupe rajeuni (pas un élément au-dessus de 30 ans, à part Costentin et le remplaçant de Konaté, Lesly Bengaber, 34 ans).

Valin : « Six énormes joueurs à Saint-Quentin »

Les Saint-Quentinois (quatre joueurs de 32 ans et plus) opposeront leur expérience vendredi, à l’image du match aller (succès 76-68, le 12 octobre) où le collectif du SQBB (chaque joueur du 5 majeur à 13 points et plus) avait eu raison de la jeunesse ébroïcienne (seulement 9 unités en sortie de banc).

Rémy Valin craint les «  six énormes joueurs  » de Saint-Quentin : Julien Lesieu, Olivier Romain, Nigel Wyatte, Rasheed Wright, Markel Humphrey, et Darnell Williams. À propos de ce dernier, 35 ans et demi, il se dit «  impressionné par sa capacité à enchaîner d’une manière incroyable  ». L’intérieur (2,02 m) franco-américains n’a manqué que deux rencontres et affiche une moyenne de 10 points et 5 rebonds, ainsi qu’un bon taux de réussite à longue distance (42%). «  Si les deux équipes jouent sur leur force, le match sera au couteau, annonce le coach ébroïcien. Je ne pense pas que Saint-Quentin joue sa qualification en play-offs sur ce match, le calendrier leur est favorable (ndlr : réception de Rouen mardi et déplacement à Denain vendredi 2 mai). Nous devons jouer avec notre fougue et notre jeunesse, nous racheter devant notre public après notre défaite contre Fos-sur-Mer (60-71 il y a deux semaines) qui était un accident.  »

Il s’agissait du cinquième revers en vingt matches de l’ALM à domicile, où Evreux possède la meilleure défense : sa marque de fabrique, au même titre que Souffelweyersheim. Pas un bon souvenir pour le SQBB, au regard de son dernier voyage en Alsace d’où il était revenu avec une défaite (77-72) et un piètre 2 sur 22 à 3 points.

Source Le Courrier Picard

FACE A FACE STATS

PRO B – J 42

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX B

 51.5

32.3

45.2

67.7

11.0

25.1

36.1

13.2

8.0

14.6

2.2

75.4

73.1

80.4

SAINT-QUENTIN BB

52.7

33.4

45.5

71.9

11.1

22.7

33.8

14.8

6.9

13.7

1.8

79.8

80.3

83.4

UN GROS ENJEU A ORCHIES

ALM-Fos (12) (Photo EBC – Lesly BENGABER, le seul à ne pas avoir participé au match aller remporté par les ébroïciens 87-52)

La saison régulière se termine bientôt et presque toutes les équipes font leurs comptes. Seules celles qui ne peuvent plus espérer participer aux Play-Offs ou qui sont assurées de leur maintien abordent décontractées cette période.

Pour les autres, c’est une affaire beaucoup plus compliquée qui s’annonce ! Or, il se trouve que le promu nordiste BC Orchies est mathématiquement en danger et lutte encore pour son maintien en Pro B avec un tout petit point d’avance sur Lille (plus un point-average de + 16), tandis que l’ALM Evreux Basket a besoin de conforter sa cinquième place synonyme de bon calendrier pour les Play-Offs. Tant et si bien que cette rencontre présente de gros enjeux pour les deux clubs. Après un début de saison laborieux, le BC Orchies a équilibré ses résultats depuis onze rencontres (6 victoires pour 5 défaites) et l’arrivée du coach Didier DOBBELS en remplacement de Philippe NAMYST. Le BCO reste sur deux défaites à domicile face à son voisin Denain (59-85) et mardi soir face à Hyères-Toulon (70-79), mais a su triompher de justesse face à de grosses écuries du Top 8 telle que Boulogne-sur-Mer (82-79) ou encore à Châlons-Reims (75-77).

Depuis son écrasante victoire face au promu le 29 novembre dernier (87-52), l’ALM Evreux Basket a vécu une mauvaise période avec de nombreuses blessures et le remplacement de Lahaou KONATE, blessé jusqu’à la fin de la saison, par Lesly BENGABER. Mais les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN ont repris du poil de la bête depuis le retour de Jean-Victor TRAORE et avec un effectif de nouveau au complet. Ils ont même mis fin à une impressionnante série de 8 défaites consécutives loin de leur base en s’imposant avec panache mardi soir à Nantes (68-90), récupérant du même coup une cinquième place qu’ils n’entendent cette fois plus lâcher. Le BC Orchies évolue quant à lui avec l’arrière américain Torell MARTIN (grand voyageur depuis le début de la saison puisqu’il a porté les couleurs d’Orléans, Antibes, Roanne et Pau-Orthez en Pro A) en remplacement de DeJuan WRIGHT et l’autre américain Marc SALYERS (rapidement passé au Havre) depuis les blessures de Renaud BROCHERAY et de Djordje PETROVIC. Le troisième américain de l’équipe est l’ex-meneur ébroïcien Austen ROWLAND, MVP de Pro B le mois dernier, sans oublier le naturalisé Tony STANLEY. Les nordistes sont efficaces au rebond (1er au rebond défensif et 3ème au rebond total) mais ils pataugent aux interceptions et à l’adresse à 3 points (18ème et dernier), ce qui leur vaut d’être la troisième plus mauvaise attaque du championnat… qui aura donc fort à faire, si l’envie de défendre est là, face à la troisième meilleure défense de Pro B, celle de l’ALM Evreux Basket.

Voilà, le décor est planté ! Il faudra de l’abnégation et du courage aux hommes de Rémy VALIN pour ramener la feuille de match sur les bords de l’Iton. C’est à ce prix qu’ils pourront revendiquer une place de choix dans les Play-Offs…

JYC

FACE A FACE STATS

PRO B – J 41

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX B

 51.5

32.4

45.4

68.1

11.1

25.0

36.1

13.3

8.1

14.7

2.1

75.5

73.3

80.6

BC ORCHIES

49.9

30.2

43.3

68.5

10.4

26.3

36.7

13.1

6.3

13.0

1.8

73.0

78.6

76.7

 

FOS-SUR-MER EN LIGNE DE MIRE

ALM-Lille (6) (Photo EBC – Une rude tâche en perspective face aux BYers pour Samme GIVENS, Olu ASHAOLU et Kingsley PINDA)

Depuis sa victoire obtenue face au Portel, avec une prestation convaincante sur le fond comme sur la forme, l’ALM Evreux Basket a repris du poil de la bête et compte bien confirmer vendredi soir à Jean Fourré face à une équipe qui ne lui réussit pourtant guère, Fos-sur-Mer Ouest Provence Basket. En effet, lors des cinq saisons communes en Pro B, les provençaux l’ont emporté 8 fois (dont 2 en play-offs lors de la saison 2010-2011) et les normands seulement 3 fois (dont le 26 novembre dernier à la Halle Parsemain sur le score de 75-85). Fos-sur-Mer reste sur deux courtes victoires sur les bords de l’Iton (75-77 en 2013-14 et 64-68 en 2011-12) mais présente cette saison les mêmes carences que l’ALM Evreux Basket loin de ses bases avec 7 défaites consécutives à l’extérieur.

De plus, Fos-sur-Mer fait sans son pivot Moussa BADIANE, coupé depuis deux mois et  sans son arrière marocain Mohamed HACHAD, blessé depuis le 28 mars, excusez du peu… Ce dernier, touché aux adducteurs avant le match contre Aix-Maurienne, passait une échographie lundi dernier pour obtenir ou non le feu vert du staff médical pour le déplacement à Evreux. « Magic » Mo HACHAD est indiscutablement une pièce maitresse dans le dispositif du coach Rémi GIUITTA et sa présence ou non change déjà la physionomie du match pour les BYers (Black & Yellow). Défaits la semaine dernière sur le parquet rouennais, les BYers entendent bien faire un coup contre Evreux, pour remonter à la sixième place et pourquoi pas récupérer le point-average (- 10).

Les hommes de Rémy VALIN sont prévenus, ils devront s’arracher avec beaucoup de sérieux, surtout si Mohamed HACHAD effectue son retour avec son âme de créateur et son expérience. Non seulement la sixième place est en jeu mais la perspective de pouvoir récupérer la cinquième aux dépens d’Aix-Maurienne est toujours d’actualité.

JYC

FACE A FACE STATS

PRO B – J 39

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX B

 52.0

32.1

45.6

67.7

11.1

24.7

35.8

13.2

8.2

14.8

2.1

75.5

73.5

80.5

FOS-SUR-MER OPB

50.8

34.9

45.6

73.7

10.7

23.3

34.0

14.9

7.5

13.0

2.3

76.4

75.3

83.9

UN PREMIER CHOC POUR LA PHASE RETOUR

ALM-Le_Portel (4)C’est l’égalité parfaite entre les savoyards d’Aix-Maurienne et les normands de l’ALM Evreux Basket : 4ème du championnat avec 14 victoires pour 8 défaites à la fin des matches aller.

C’est presque l’égalité parfaite aussi entre les deux équipes avec une impressionnante série de 8 victoires au cours de ses dix derniers matches (80 %) pour Aix-Maurienne contre 7 victoires (70 %) pour l’ALM Evreux Basket.

Les hommes de Rémy Valin ont l’avantage de s’être frottés au BCM Gravelines mardi soir en Coupe de France avec une victoire (75-63) qui valorise cet entraînement de premier choix, même si Olu Ashaolu et Lahaou Konate ont du fréquenter l’infirmerie depuis. Côté savoyard, Antoine Michon est privé de son pivot Boris Meno, 6ème meilleur joueur et 3ème rebondeur de son équipe. Pour autant, les coéquipiers de Guillaume Costentin vont devoir fournir une prestation de premier choix pour espérer venir à bout d’une équipe qui a le vent en poupe (la meilleure de Pro B au moins de ballons perdus) et qui avait emporté la mise lors du match aller le 8 novembre dernier dans sa Halle Marlioz (71-62). Pour les superstitieux, les dix dernières confrontations entre les deux équipes à Jean Fourré laissent un petit goût amer aux ébroïciens puisqu’ils se sont inclinés une fois sur deux (5 victoires – 5 défaites), et que la victoire obtenue la saison passée était pour le moins étriquée (60-56).

Un vrai match au sommet dans le cadre de cette première journée de la phase retour avec déjà le Top 4 en ligne de mire et un point-average individuel à surveiller car non seulement l’ALM Evreux Basket serait bien inspirée de l’emporter ce soir à Jean Fourré mais un écart de dix points serait également le bienvenu.

JYC

FACE A FACE STATS

PRO B – J 23

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX B

 50.5

29.8

44.0

67.8

11.6

24.5

36.1

12.4

8.0

14.5

2.4

74.3

72.2

77.5

AIX-AURIENNE SB

48.3

35.2

42.7

74.2

11.6

22.8

34.4

12.3

6.8

12.1

1.9

80.8

78.0

81.6

FINIR L’ANNEE EN BEAUTE !?

C’est la der pour l’ALM Evreux Basket en 2013, ce vendredi soir à Poitiers. Le 22ème match de la saison marquera également la fin des matches aller, poules géographiques incluses.

Les coéquipiers de Guillaume Costentin, pour lequel ce seront d’émouvantes retrouvailles, l’avaient facilement emporté le 29 octobre dernier (83-67) à Jean Fourré, à une époque plutôt délicate pour les homme de Ruddy Nelhomme (5 défaites consécutives). Depuis, cela va mieux pour le Poitiers Basket 86, avec un bilan équilibré au cours des dix dernières rencontres (5 victoires pour 5 défaites) et même positif au cours des cinq derniers matches (3 victoires pour 2 défaites). Les Poitevins ont enfin serré les boulons à Saint Eloi et s’imposent régulièrement sur leur parquet depuis près de deux mois (Nantes, Boulogne, Saint-Quentin et Le Portel en ont fait les frais). Seuls Fos-sur-Mer (94-98), Aix-Maurienne (54-63) et Châlons-Reims (90-95) ont ramené les deux points de Poitiers.

Côté ébroïcien, il n’y aura aucune pression pour ce dernier déplacement de l’année. Avec huit victoires au cours des dix derniers matches, l’horizon est bien dégagé pour les normands qui ont réussi à s’imposer quatre fois de suite à l’extérieur (à Rouen 64-65, à Fos-sur-Mer 75-85, à Chalons-Reims 93-98 et à Nantes 73-78) et qui sont confortablement installés dans le Top 4. Bien sûr, une cinquième victoire consécutive loin de Jean Fourré constituerait un véritable exploit et apporterait un précieux joker avant d’attaquer sereinement l’année 2014.

On surveillera particulièrement la bataille au rebond et le nombre de balles perdues, deux des points forts de Poitiers, mais l’ALM Evreux Basket aura de solides arguments à faire valoir avec sa première place au nombre de fautes provoquées, à condition toutefois que l’adresse aux lancers francs soit au rendez-vous. A noter que Poitiers Basket 86 est la plus mauvaise équipe de Pro B à l’adresse aux lancers francs… Enfin, on va croire au Père Noël et espérer une belle adresse à 3 points face à une nouvelle zone que ne manquera pas de mettre en place l’adversaire du jour.

JYC

FACE A FACE STATS

PRO B – J  22

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX B

 51.8

30.0

44.9

68.5

11.0

24.7

35.7

12.4

7.9

14.7

2.4

74.9

72.1

78.7

POITIERS B 86

50.4

34.9

44.3

63.8

11.5

27.3

38.8

15.9

6.3

13.1

3.5

76.0

75.9

85.8

SURTOUT NE PAS RESTER EN RADE

ALM-Souffel (18)Mardi soir, les amicalistes, en appel après leurs deux défaites successives en déplacement, à Saint Vallier puis à Aix Maurienne (des terres qui se sont souvent avérées inhospitalières pour les joueurs des bords de l’Iton) vont recevoir Hyères-Toulon. Rétrogradée de Pro A il y a un an, toujours à la recherche de son passé, et après une première année de retrouvailles difficile avec la Pro B, l’équipe varoise semble décidée à repartir vers l’avant. Hyères-Toulon a certes dû baisser pavillon à domicile contre Chalons-Reims (57-75) Boulogne (80-87) et Fos-sur-Mer (70-78), trois défaites contre les trois premiers du championnat. Mais elle a aussi engrangé à l’extérieur des victoires probantes, qui l’autorisent à croire en ses chances pour une place dans le Top 8 en fin de saison… L’équipe du bord de la Méditerranée est allée vaincre en effet Aix-Maurienne en Savoie (81-77), Saint-Vallier sur les bords du Rhône (68-59) mais aussi Boulazac (85-75) et Souffelweyersheim (77-71). Une carte de visite qui ne peut qu’inciter les joueurs de Rémy Valin à la plus plus grande prudence. Ceux-ci, déjà à trois longueurs du leader Boulogne, ne peuvent plus se permettre d’accumuler trop de retard, même si la lourdeur de leur programme initial (sept matches joués à l’extérieur sur onze) explique en partie ce retard (Voir notre classement à l’anglaise). Alors, qui obtiendra gain de cause, entre l’équipe intransigeante à domicile (quatre matches, quatre victoires) et celle qui aime aller à la pêche chez les autres? Réponse mardi soir.

L’équipe varoise du jeune entraîneur (36ans) et ancien joueur du club Laurent Legname est comme celle d’Évreux une équipe jeune, qui ne comporte que deux trentenaires dans son effectif. Mais elle a été moins remaniée que son homologue normande, puisqu’elle a conservé quatre de ses joueurs de l’an dernier. Ses deux meneurs (Pierre Pierce et Axel Julien), son arrière Ludovic Chelle et son intérieur Babacar Niang. Une double paire de meneurs, c’est le gage d’une organisation bien au point. Pierre PIERCE, son meneur US de 30 ans, est arrivé en fin de saison dernière. Si son adresse laisse encore un peu à désirer lors des onze premiers matches de la saison (50/130 aux tirs dont 17/61 à trois points), de même que sa propension à perdre le ballon (3,6 bp depuis le début de la saison) qui explique sa moindre évaluation (10,0) l’activité de ce grand meneur (1m93) en fait un redoutable adversaire. Il est en effet le meilleur marqueur de son équipe avec 13,2 points en 30′ de jeu, présent au rebond, voleur de ballons et somme toute bon passeur (3,8 offrandes). Son alter ego, le jeune Axel JULIEN (25 ans) ne le supplée pas, il joue souvent à ses côtés (29′), moins marqueur, mais plus adroit (à 27/64 dont 8/24 à trois points). Meilleur organisateur (5,1 passes décisives) et fort intercepteur, son évaluation (10,7) est supérieure à son nombre de points marqués (8,4). Un duo casse tête pour l’adversaire, synonyme de systèmes en pagaille. Le 3ème joueur du cinq majeur est un grand ailier (1m99) de 23 ans, Christophe LEONARD, l’une des forces vives de l’équipe, son 3ème marqueur à 11,7 pts à 56% (50/89 dont 5/16), bon rebondeur (5,5 prises) et lui aussi bon passeur (2,3 Passes), ce qui explique son éval à 12,8… Lui aussi passe beaucoup de temps sur le parquet (30′). Jonathan MITCHELL est un ailier fort US de 26 ans et 2m qui joue beaucoup (29′) même si son rendement est pour l’instant en demi teinte (11 pts à 42%, avec 38/91 aux tirs dont un piteux 5/27 de loin qui ne demande qu’à s’améliorer et seulement 8,1 à l’éval). Présent néanmoins lui aussi au rebond (3,9). Le 5ème joueur du cinq est le grand (2m05) pivot US Kurt CUNNINGHAM, sobre aux tirs (53/86 à 61%), bon au rebond (5,1 en 25′) le 2ème marqueur de l’équipe avec 12,2 points mais son meilleur à l’évaluation (13,1). Ce cinq composé de PIERCE, JULIEN, LEONARD, MITCHELL et CUNNINGHAM cannibalise 143 minutes de temps de jeu (sur 200).

Mais ils ne sont pas les seuls atouts de cette équipe. Ludovic CHELLE, son arrière de trente ans, qui a vécu une année remarquée dans l’Eure, s’il n’est apparu que trois fois dans le cinq majeur prend de plus en plus d’importance dans cette équipe, au point d’en être devenu le MVP lors des deux derniers matches. L’arrière n’est pas qu’un bon scoreur (toujours aussi adroit avec 25/53 aux tirs à 47% dont un joli 18/37 à trois points soit 48%, dans ses standings de sa saison à Évreux). Bon défenseur, il est présent dans tous les secteurs du jeu, euphorique en plus en ce moment. Gare à ce joueur imprévisible mais talentueux dont Rémy Valin connaît autant les défauts que… les qualités. Et sur lequel il ne faudra pas faire faute à proximité du panneau car il est intraitable sur la ligne de réparation. Son relatif temps de jeu (21′) lui suffit pour l’instant pour faire mal. Trois autres joueurs viennent en complément, qui ont tous, eux aussi, démarré un match dans le cinq majeur, preuve que le coach varois, comme celui d’Évreux, compte sur tout son monde. L’arrière ailier de 23 ans Clément CAVALLO, grand pour son poste (1,99m) très sobre dans ses choix de tirs (21/34 à 61%) qui a déjà marqué 6,1 pts en 16′ (et 7 à l’éval), preuve qu’il n’est pas simple de défendre sur lui. Le grand intérieur de 22 ans Babacar NIANG (2m06) est très sobre (23/40 à 58%) et super rebondeur (3,5 rebonds en seulement 14′), et lui aussi a une éval supérieure à son nombre de points (5 et 6,4). Le 9ème larron de l’équipe, Nanta DIARRA est un autre intérieur, de 20 ans (et de 2m01) encore plus sobre que tous (17/25 à 65% malgré un raté pour l’instant de 0/5 à trois points), très très présent au rebond avec rien moins que 3,6 prises en seulement 11′ de jeu …

Si Rémy Valin compte sur l’usure de ses dix joueurs pour venir à bout de ces neuf là, il risque de ne jamais les revoir si son équipe débute timidement son match. Il est vraisemblable que son issue se jouera autant dans l’affrontement entre les cinq présumés du cinq majeur que dans celui du banc présumé, dont on vient de le voir, celui de Hyères-Toulon s’annonce plus que redoutable, bien loin d’être brouillon ou hésitant. Mais si l’ALM Evreux peut justifier son retard actuel (avec la tête du classement) par l’accumulation des matches joués à l’extérieur en un laps de temps réduit, elle n’a d’autre choix que de perpétrer son intransigeance à domicile, celle qui lui permet à l’heure actuelle, de croire en une reconquête du terrain perdu. Il n’y a aucune équipe à la rue dans ce championnat, celle de Hyères-Toulon encore moins. L’équipe du sud de la France jouait encore en Pro A il y a à peine plus d’un an et ne l’a obligatoirement pas encore oublié. Espérons que les coéquipiers de Guillaume Costentin auront récupéré physiquement et mentalement de l’invraisemblable parcours qui vient de leur être offert. Tous les matches comptent, certains plus que d’autres. Celui de mardi face aux varois en fait partie pour engranger une nouvelle (belle) série.

EBC

LE CLASSEMENT A L’ANGLAISE

Ce classement permet de situer les équipes les unes par rapport aux autres, quel que soit le nombre de matchs disputés à domicile ou à l’extérieur. Ce classement fonctionne de la manière suivante : Victoire à domicile ou Défaite à l’extérieur : 0 point – Victoire à l’extérieur : + 1 point – Défaite à domicile : – 1 point

1er – BOULOGNE-SUR-MER – CHÂLONS-REIMS : + 3 Points

3ème – EVREUX – FOS-SUR-MER – LE PORTEL : + 2 Points

6ème – HYERES-TOULON – SAINT-QUENTIN : + 1 Point

8ème – AIX-MAURIENNE – BOURG-EN-BRESSE – DENAIN – NANTES - SAINT-VALLIER : 0 Point

13ème – SOUFFELWEYERSHEIM : – 1 Point

14ème – BOULAZAC – POITIERS : – 2 Points

16ème – LILLE - ORCHIES – ROUEN : – 3 Points

UN BON COUP A JOUER

Pour le compte de la 10ème journée de championnat, les protégés du Président Rostol traversent à nouveau la France, direction la Drôme et Saint-Vallier, pensionnaire de Pro B depuis 2007.

En douze confrontations, les normands ont tiré sept fois leur épingle du jeu, avec deux victoires obtenues sur le parquet de Saint-Vallier, en avril 2009 (74-80) et en décembre 2010 (89-97). Au cours des deux dernières saisons, le Saint-Vallier BD est resté maître chez lui (76-71 en 2011-12 et 89-79 en 2012-13). Avec deux victoires pour trois défaites au cours des cinq derniers matches, les protégés de Laurent Pluvy naviguent dans le ventre mou de la Pro B mais restent sur une victoire en terre nantaise mardi dernier (72-82).

Côté Ebroïcien, on a le vent en poupe avec quatre victoires consécutives, dont trois en championnat, et les joueurs de Rémy Valin se disent qu’il serait judicieux de poursuivre cette belle dynamique face à un adversaire du jour qui se cherche encore et qui coiffe deux bonnets d’âne (plus mauvaise équipe au rebond défensif et plus mauvaise défense de Pro B !). Les normands seront-ils les troisièmes à s’imposer cette saison à Saint-Vallier, après Denain (84-87) et Hyères Toulon (59-68) ? Avec leur effectif complémentaire de dix joueurs, ils le peuvent car Laurent Pluvy ne dispose que de huit joueurs cadres avec en fers de lance son trio étranger Gamble, Newson, Zamroz, plus Delhomme et Haquet.

Il y a donc un bon coup à jouer ce soir d’autant que les résultats des autres équipes pourraient offrir une belle seconde place aux points à Guillaume Costentin et ses coéquipiers. La motivation est donc toute trouvée mais avaient-ils besoin de cela en ce moment ?

Jean-Yves Courtois

FACE A FACE STATS

PRO B – J 10

Tirs

 

Rebonds

 
Equipes

2%

3%

T%

1%

Ro

Rd

Rt

Pd

In

Bp

Co

Att

Déf

Eval

ALM EVREUX B

 52.5

32.7

46.4

66.5

9.3

24.3

33.6

11.9

9.2

15.1

2.6

74.4

70.6

78.1

SAINT-VALLIER BD

49.5

33.5

44.3

69.7

9.6

21.6

31.2

11.8

9.0

15.1

2.9

75.7

82.2

74.8