Derniers articles :
Journée N° 17
Antibes84 / 58 Angers
EVREUX77 / 65 Aix Maurienne
Hyères-Toulon68 / 58 Denain
Le Portel83 / 68 Souffelweyersheim
Lille92 / 90 Provence
Monaco84 / 68 Nantes
Orchies81 / 58 St Quentin
Poitiers70 / 81Boulazac
Roanne62 / 92Charleville-Mézières
Journée N° 18
Aix Maurienne- / - Monaco
Angers- / - Lille
Antibes- / - Poitiers
Charleville-Mézières- / - Hyères-Toulon
Denain- / - Orchies
Nantes- / - Roanne
St Quentin- / - Le Portel
Souffelweyersheim- / - Provence
Boulazac- / - EVREUX
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Hyères-Toulon31171439513521227
2Monaco30171348513191217
3Roanne29171256612881262
4Denain28171168313121184
5Antibes28171165613081227
6Orchies28171168311841115
7Boulazac28171166513391291
8Le Portel2617986313821299
9EVREUX2617988112271187
10Nantes2517895312531332
11Poitiers24177104312941302
12Charleville-Mézières24177103413011339
13St Quentin24177105213081404
14Provence23176115112801327
15Lille23176114212811329
16Souffelweyersheim22175123211721274
17Aix Maurienne21174132212701403
18Angers19172151111711322

Sondage

Etes-vous satisfait du retour de James MATHIS à l'ALM Evreux ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
26 janvier 2015, 1 h 17 min
Nuageux
Nuageux
5°C
Vents : 2 m/s O
Prévisions 26 janvier 2015
jour
Averses
Averses
9°C
Vents : 4 m/s O
nuit
 
Prévisions 27 janvier 2015
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
7°C
Vents : 2 m/s ONO
nuit
 
 

Divers

RETOUR DE JAMES MATHIS LE COMPLICE

alm -20081212-23-05-le portel_04 - TEDepuis la trêve, les rumeurs allaient bon train sur les bords de l’Iton.

En effet, jamais deux sans trois semble devoir s’appliquer au poste 4 de l’ALM Evreux Basket cette saison après le départ du décevant Mark SANCHEZ le 4 novembre dernier (9 matches dont 4 en championnat, pour 7.5 points, 3.8 rebonds, 0.8 passe et 6.8 d’évaluation en 17 minutes de jeu), puis le transparent passage du pourtant prometteur (sur le papier) Sam MULDROW, arrivé hors de forme et éloigné de toute compétition depuis de trop nombreux mois (10 matches pour 3.2 points, 2.6 rebonds, 0.7 contre – pourtant sa spécialité ! – et 4.6 d’évaluation en 15 minutes de jeu) et dont le staff amicaliste a décidé de se séparer à l’amiable après six laborieuses semaines passées dans la Capitale de l’Eure.

Rémy VALIN, qui ne s’est pas souvent trompé malgré les risques pris et inhérents à des budgets parfois étriqués, fait à nouveau preuve de réactivité face à l’adversité et profite de l’attractivité du club auprès des anciens de la maison. Il a décidé de faire appel à son vieux complice, le charismatique James MATHIS, meilleur joueur de l’ALM Evreux Basket pendant trois saisons consécutives, de 2007 à 2010 (14.1 points, 7.2 rebonds et 15.6 d’évaluation en 33 minutes) et qui laissa un souvenir impérissable à tous les supporters ébroïciens. Et voilà une excellente nouvelle pour débuter cette année 2015 !

James MATHIS (2.00 m et 31 ans l’été prochain) est un fin connaisseur de la Pro B puisqu’après avoir fait sensation sous les couleurs ébroïciennes, il a porté avec succés le maillot d’Aix-Maurienne en 2010-11 (14.5 points, 8.9 rebonds et 17.8 d’évaluation), puis de Boulogne-sur-Mer en 2011-12 (10.8 points, 6.4 rebonds et 13 d’évaluation), Nantes en 2013-13 (15.4 points, 7.7 rebonds et 18.5 d’évaluation) et enfin Lille pour quelques matches cette saison (8.4 points, 6.9 rebonds et 8.3 d’évaluation), soit plus de 200 matches disputés en Pro B (13.6 points, 7.4 rebonds et 15.6 d’évaluation en 31 minutes de temps de jeu moyen). La saison dernière, James MATHIS a confirmé ses qualités et ses performances habituelles avec le club Suisse de Monthey en LNA1 (16 points, 9.3 rebonds et 18.5 d’évaluation en 34 minutes de jeu).

Big JamesAprès les piges concluantes de Florent TORTOSA et de Sambou TRAORE et en attendant les retours de Pierre-Etienne DROUAULT et Desmond QUINCY-JONES au printemps prochain, les arrivées de Mickael VAR et de James MATHIS jusqu’à la fin de la saison sont de nature à transformer considérablement le rendement de l’équipe initialement concoctée par Rémy VALIN et de permettre à Glenn COSEY et Eugene TEAGUE d’évoluer avec une bien plus grande sérénité. Administrativement, l’ALM Evreux Basket fait donc signer son quinzième contrat Pro de la saison (sur les 16 autorisés) et se donne toutes les chances de bien figurer au classement général à la fin de la saison régulière.

Pour le coach ébroïcien cela change tout car James MATHIS est sans nul doute le joueur avec lequel il a entretenu la plus grande complicité et à qui il a accordé la plus grande confiance depuis son arrivée à Evreux. Le duo magique est à nouveau réuni pour le plus grand bonheur de tous et on a hâte de revoir ce bon James sur le parquet de Jean Fourré, le 23 janvier prochain, face à son ancien club d’Aix-Maurienne. Quant au déplacement chez le leader Hyères-Toulon le 20 janvier, dans cette nouvelle configuration, il sera bien sûr scruté à la loupe !

JYC

BONNES FÊTES DE FIN D’ANNEE

ALM-Angers (1)Entre Noël et Jour de l’An, entre deux matches de championnat hier soir face à Denain et mardi soir à Nantes, et avant une trêve qui durera jusqu’au 20 Janvier 2015 avec le déplacement chez le leader Hyères-Toulon, notre site evreux-basket.com vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.

C’est une 13ème année de bénévolat qui va démarrer pour toute une équipe à votre service, passionnée à la fois par le « sport » basket et par le club « ALM Evreux Basket ». Notre site est animé par des professionnels : tout d’abord notre grand technicien informatique, créateur du site au début des années 2000, Eric Daix, nos amis rédacteurs Marie-Hélène Dupoux (plus célèbre sous son pseudo MHD, et avocate de profession), Alexandre Sanson (Etudiant en Ecole de Journalisme) et Jacky Collet (Correspondant de Presse), sans oublier notre ami Bruno Levitre (Photographe de Presse) ainsi que votre serviteur Jean-Yves Courtois comme chef d’orchestre.

Nous faisons fonctionner ce site « non officiel » en toute autonomie et en complète indépendance, en fonction bien sûr du temps que nous laissent nos vies privées et professionnelles, pour le plaisir de plusieurs centaines de visiteurs chaque jour, que nous remercions chaleureusement pour leur présence au quotidien.

Enfin, un « Merci » tout particulier au Coach Rémy Valin, pour sa fidélité, sa disponibilité ainsi que pour ses conseils constructifs.

Votre Objectif : Suivre l’actualité du Basket Ebroïcien au quotidien.

Le notre : Vous y aider !

JYC

COSEY & KONATE EXPLOSENT LE COMPTEUR

ALM-Lille (2)Les ébroïciens ont battu et surclassé par moments leur pourtant ambitieux adversaire nordiste, comme sur ce surréaliste 26-2, infligé à l’équipe de Jean Christophe Prat, en l’espace de sept minutes, après la pause, de 37-33 à 63-35 (30ème). Ils avaient répondu là de la meilleure des manières à un 0-8 subi auparavant, de 37-25 à 37-33. Les hommes de Rémy Valin ont fait une bien belle opération en empêchant leurs visiteurs de s’échapper au classement (3èmes avec Orchies et Monaco avant ce match). Ils les conservent en ligne de mire et continueront donc à coup sûr à figurer en embuscade, au moment de la trêve, après leur match de mardi prochain, dernier d’une série infernale de 4 matches en 11 jours. D’autant que quatre de leurs adversaires directs (en vue des play offs) vont s’entre-déchirer ce samedi avec Poitiers – Le Portel et Boulazac – Nantes, où deux d’entre eux laisseront des plumes. Nantes, où l’ALM se rendra justement, pour un match qui décidera de son entrée franche dans le Top8 ou non. Pour s’y installer en bonne place, les amicalistes se doivent de valider enfin leurs nettes victoires à domicile par un succès à l’extérieur qui se refuse à eux depuis l’entame du championnat, à Souffelweyersheim. Ce n’est certes pas à ce petit jeu d’une victoire à domicile, si brillante soit-elle, suivie d’une défaite à l’extérieur, que l’on peut décoller vers le haut du tableau.

Est-ce à cause de ce match à venir dans trois jours, à Nantes, que le coach Rémy Valin n’a plus demandé à ses hommes la même énergie en défense, au cours du dernier quart temps, qui a permis aux denaisiens de limiter la casse (16-29) et d’adoucir la note de -28 à -15 ? C’est vraisemblable, d’autant qu’il a pu compter sur un Glenn Cosey, toujours chaud-bouillant, lors de ce dernier acte (3/3 aux tirs extérieurs) pour éloigner toute menace de rapproché.

A Nantes, Rémy Valin va pouvoir compter sur ses forces actuelles : une traction arrière quasi stratosphérique en ce moment, avec son meneur Glenn Cosey, éblouissant de talent ce soir encore, de charisme (8 passes décisives), d’autorité, que ses adversaires n’ont jamais pu stopper (7 fautes provoquées) et qui a mis sous l’éteignoir tous ses opposants directs, Jeb Ivey, le meneur US de 34 ans et Henri Kahudi. Ces derniers ont tenté de le contrarier, sans y parvenir et le rookie de l’ALM les a limité à 9 points à eux deux (à 3/8 en 34 minutes). Ou Benoît Gillet, le meneur-arrière, bien contenu lui aussi. Il faut dire qu’avec son compère Lahaou Konate, une nouvelle fois vice-MVP, auteur d’un match énorme lui aussi, où il est parfois apparu inarrêtable, la traction arrière de l’ALM a fait forte impression… Le duo d’enfer a compilé rien moins que 42 points (à 14/22 dont un formidable 8/13 à trois points) et 51 à l’évaluation, 12 passes décisives, pour autant de paniers en plus offerts à leurs partenaires. Énorme.

Pourra t’il compter sur ses deux intérieurs américains mardi prochain, encore largement en dessous hier soir ? Rien n’est moins sûr, car après leur contre performance à Monaco, Gene Teague et Sam Muldrow ont encore été transparents, à tel point que le coach les a très peu utilisé (31 minutes à eux deux, un comble pour un duo d’intérieurs US). Ce n’est pas à eux que l’ALM doit sa victoire (4 pts seulement, à 2/6 aux tirs, 7 rebonds et un très petit 4 à l’évaluation). Espérons qu’à Nantes le duo, peu d’enfer actuellement, saura montrer un meilleur visage, prélude à une montée en puissance ardemment désirée par le staff à partir de janvier…

Contre Denain, c’est le trio français composé de Sambou Traoré (le samouraï, qui jouera son dernier match à Nantes, sous les couleurs bleu et jaune de l’ALM) Mickaël Var et Babacar Niang, bien plus performants (27 pts à 12/19 aux tirs, 12 rebonds et 30 à l’évaluation) qui ont assuré le travail. Tout comme le minot Isaia Cordinier, étonnant de lucidité pour son âge : voyant que ses tirs ne rentraient pas, le jeune homme s’est montré utile dans les autres domaines du jeu (5 rebonds, 3 vols de ballon, pour un probant 8 à l’évaluation, malgré son 0/4 aux tirs). Encore une bien bonne nouvelle pour Rémy Valin. Qui va s’évertuer à reposer les organismes de ses protégés, tout en les maintenant sous pression. L’ALM a beaucoup à gagner sur les bords de l’Atlantique…

JC

EVREUX VEUT POSITIVER

ALM-Lille (31)Le mois de décembre s’annoncerait-il prometteur pour l’ALM Evreux Basket ?

Sans revenir sur les difficultés rencontrées depuis le début de saison par le coach Rémy VALIN, contraint de jongler entre les blessures et les erreurs de casting, il semblerait que les coéquipiers du capitaine Guillaume COSTENTIN commencent à positiver à nouveau. Les arrivées de Sam MULDROW et Mickael VAR y sont sans doute pour quelque chose. Le premier progresse à chaque sortie, retrouvant petit à petit sa forme physique, son rythme et par voie de conséquence son basket, le second affichant déjà une belle envie et une grande sérénité sous son nouveau maillot. Rémy VALIN ne s’y est pas trompé, déclarant après la prestation de son nouveau joueur face à Lille : « Mickael est un mec hyper positif, dont une équipe a besoin pour avancer. Il a fait un énorme match dans l’énergie. C’est lui qui, tout seul, entraîne la presse homme à homme à un moment. Ce n’était pas forcément demandé. Mettre de la pression sur les meneurs, sur certains joueurs comme B.A. WALKER, oui, mais lui est monté tout seul. Il montre la voie à l’équipe. »

A la faveur du calendrier, l’ALM Evreux Basket a su se réorganiser dans son antre de Jean Fourré (6 matches sur 10), concluant 5 victoires dont 4 consécutives. Cerise sur le gâteau, les protégés de Rémy VALIN sont les seuls à avoir fait tomber le leader Roannais, avec la manière ce soir là. Il reste désormais à aller chercher une petite victoire « joker » à l’extérieur pendant ce long mois de décembre (Poitiers, Monaco et Nantes) et confirmer l’embellie à Jean Fourré (Angers et Denain). Pour cela, l’ALM Evreux pourra également compter sur ses deux « rookies » Glenn COSEY et Eugene TEAGUE, qui semblent gentiment monter en puissance.

 

ALM-Charleville_28-11-2014 (9)Enfin, suite à la déclaration du nouveau Maire d’Evreux Guy LEFRAND, le Père Noël semble s’être à nouveau penché sur le club Eurois : « Aujourd’hui, nous avons deux hypothèses. Première hypothèse : nous construisons une salle neuve éventuellement vers Nétreville – et j’espère que Nétreville va être classée en Zone de Renouvellement Urbain ce qui nous permettrait d’avoir de l’argent – et cette nouvelle salle serait à côté de la voie rapide pour faire venir beaucoup de monde. Deuxième hypothèse : réhabiliter la salle Omnisports parce qu’aujourd’hui, on ne peut pas mettre 33 millions d’euros – comme cela avait été prévu précédemment – car les finances actuelles de la ville ne le permettent pas. Ça va se décider probablement dans les mois qui viennent. Nous saurons probablement le 16 décembre si Nétreville est classée Zone de Renouvellement Urbain. Si Nétreville est en Renouvellement Urbain, alors on essaiera rapidement de travailler sur un projet là-haut. » En attendant, il sera toujours temps de soigner un peu les abords de la salle Jean Fourré (un bourbier semé d’embûches), de réchauffer l’atmosphère les soirs de grand froid avant de découvrir début 2015 les tout nouveaux panneaux électroniques. 

Cette fois, nous avons envie de positiver pendant ce beau mois de décembre qui s’annonce…

JYC

LE CLASSEMENT A L’ANGLAISE

Ce classement permet de situer les équipes les unes par rapport aux autres, quel que soit le nombre de matchs disputés à domicile ou à l’extérieur. Ce classement fonctionne de la manière suivante : Victoire à domicile ou Défaite à l’extérieur : 0 point – Victoire à l’extérieur : + 1 point – Défaite à domicile : – 1 point

1er – HYERES-TOULON – ROANNE : + 4 Points

3ème – MONACO – ORCHIES : + 3 Points

5ème – DENAIN : + 2 Points

6ème – ANTIBES – BOULAZAC : + 1 Point

8ème – EVREUX – LE PORTEL – NANTES : 0 Point

————————————————————————————————————

11ème – LILLE – POITIERS – SAINT-QUENTIN : – 1 Point

14ème – PROVENCE – SOUFFLEWEYERSHEIM : – 2 Points

16ème – AIX-MAURIENNE – ANGERS : – 3 Points

18ème – CHARLEVILLE-MEZIERES : – 5 Points

EVREUX SURVIT DANS LA DOULEUR

ALM-Orchies_18-11-2014 (10)Il est des matches qu’il faut impérativement gagner quand on a quelques ambitions ou quand on veut se prouver sa valeur (comme ce fut le cas face à Roanne en début de saison, au moment de tous les rêves, seule défaite de la saison des rhodaniens) et il est des matches qu’il ne faut absolument pas perdre, comme celui de ce vendredi face au dernier de la classe, Charleville-Mézières. Les carolomacériens ont montré pourquoi ils étaient classés ainsi, avec une pléiade de jeunes joueurs ayant pourtant déjà goûté à ce niveau, mais au rendement très insuffisant (et qui, s’ils persistent ne feront pas long feu dans la division). Et des cadres qui ont fait montre surtout de criantes lacunes, excepté peut être leur meneur rookie Akeem Williams, les autres alternant les tirs ratés (Monyea Pratt) les balles perdues (Yaroslav Lemyk) Fabien Paschal tardant à montrer son talent. Mais à chacun ses problèmes.

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Mais vaincre, même sans gloire, était indispensable pour une équipe d’Évreux en proie au doute et qui accumule les pépins depuis le début de la saison. Le dernier en date la privant de son seul ailier de métier, avec la blessure de Pierre-Étienne Drouault, son dynamitero. De purs ailiers que ne sont pas Guillaume Costentin ni Lahaou Konate, soit dit en passant.

C’est une victoire tactique assez invraisemblable que Rémy Valin a remportée ce vendredi soir. Alors que l’on craignait une domination de ses hôtes à l’intérieur, avec l’immense Vincent Pourchot (2m22, le plus grand sportif français en exercice à l’heure actuelle), l’Ukrainien Yaroslav Lemyk et son joueur issu de la ProA, Fabien Paschal et donc une soirée difficile pour Gene Teague, Babacar Niang et Sambou Traoré (en attendant la remise en forme de Sam Muldrow), c’est en se basant sur son… trio de meneurs, des petits, Glenn Cosey, Mathis Keita et Isaia Cordinier (77 minutes de temps de jeu à eux trois) que le coach a bâti la victoire des siens…

Cela ne marchera pas à tous les coups, mais l’effet de surprise a été tel pour son adversaire, que cela lui aura donc réussi ce soir (ces trois-là se partageant avec bonheur les postes 1, 2 et 3 !!! Ce qui va lui permettre de préparer avec un peu plus de sérénité la venue de Lille (et des ses 3 ex-ébroïciens) dans une dizaine de jours. Car les chantiers sont multiples pour le coach ébroïcien.

ALM-Orchies_18-11-2014 (15)Citons, en vrac : Comment faire pour que Glenn Cosey entre mieux dans ses matches (-4 à l’éval avec un 0/5 aux tirs au bout de dix minutes, 23 pts marqués à la fin et MVP avec Gene Teague à 17) le joueur ayant démontré à la fois son immense talent et son envie… Peut-on, en l’occurrence envisager de se priver d’un tel talent ? Comment faire pour que Lahaou Konate ne soit plus privé de ses moyens lorsque les arbitres le sanctionnent ? S’il s’est transformé en joueur altruiste sur ce match (5 passes décisives, tout comme son meneur Glenn Cosey, il s’agit de le souligner) le chouchou du public est loin actuellement de ce qu’il peut apporter. Son rôle de «cadre» de l’équipe est-il trop lourd à porter, ou trop prématuré au point de le priver de son naturel ? Comment remplacer Pierre-Étienne Drouault, même si ce joyau d’Isaia Cordinier semble taillé sur mesure pour le faire épisodiquement ? Car une équipe à ce niveau ne peut se passer d’un véritable ailier de métier qu’elle ne possède plus dans son effectif. Quelle poisse, après avoir laissé filer Florent Tortosa, qui s’était si bien intégré dans l’équipe ! Quand Sam Muldrow redeviendra t’il opérationnel, sachant qu’il n’est pas un ailier fort, mais un intérieur, sans gêner les rôles de Gene Teague, le pivot, qui lui s’affirme de plus en plus, Babacar Niang, bien qu’inconstant et Sambou Traoré ?

Alors que l’on en est déjà au premier quart de la compétition, tout un chacun a l’impression que l’équipe de l’ALM Evreux est en période de préparation. Après 9 matches, certains estiment que l’équipe n’est taillée que pour le maintien (alors qu’elle est loin devant le quintette en danger) d’autres estiment qu’elle peut toujours se faire une place parmi les ténors (alors qu’elle est loin derrière le trio de tête). La vérité est sans doute bien plus simple. Avec son ratio de 5 victoires et 4 défaites, elle est tout simplement dans les temps de passage d’un club qui rêve de s’inviter aux Play Offs – qui se jouent au final à un ratio de 19-15 ou 18-16 vict et déf – Et alors, sait-on jamais ?!!! Ce n’est jamais simple de repositionner une équipe en cours de saison, à cause de blessures, encore moins à cause de «métier à apprendre» mais l’ALM Évreux a prouvé ces dernières années sa réactivité. Nul doute que la saison à venir sera encore une année à émotions… Laissons le staff travailler et les joueurs avec, même si le temps leur est de plus en plus compté.

JC 

SEQUENCE NOSTALGIE…

EBC_ALM-Fos (23)Chaque année, nous réactualisons la liste alphabétique des 272 joueurs qui ont porté le maillot de l’ALM Evreux Basket au cours des 28 saisons consécutives passées par le club en LNB. Ces 272 joueurs sont tous entrés en jeu en match officiel LNB avec le maillot de l’ALM Evreux sur les épaules.

Nous avons fait figurer en Vert le nom des 19 joueurs ou entraineurs évoluant toujours en LNB, dans un club de Pro A ou de Pro B, cette liste étant bien sûr susceptible d’évolution. Par ailleurs, nous avons signalé en Rouge le nom des 12 joueurs faisant partie de l’effectif de la saison en cours. Sans oublier les trois joueurs qui ont évolué en NBA : Bruce BOWEN, Antonio DAVIS et Olivier SAINT-JEAN (Tarik ABDUL-WAHAD).

Nous vous souhaitons une bonne lecture et une agréable séquence « nostalgie »

Wilfrid AKA – David ARISTEE – Jamie ARNOLD – Olu ASHAOLU – Kenny ATKINSON – Kyle AUSTIN – Oladipo AYINLA – James BANKS – Yann BARBITCH – Thierry BECCHETTI – Guillaume BECQUET – Darryl BEDFORD – Farid BELHIMEUR – Marc BENARD – Lesly BENGABER – David BERGSTROM – Saadi BESSAR – James BLACKWELL – Johan BLOT – Régis BOISSIE – David BOOTH –Christophe BOURSE – Bruce BOWEN – Flinder BOYD – Chris BRACEY – Marques BRAGG – Benoît BRAUN – Dathon BROWN – Troy BROWN – Torgeir BRYN – Allen BUNTING – Dwight BURKE – Fabien CALVEZ – Fred CAMPBELL – Stephen CAMPBELL – Bobby CATTAGE – Eric CAVELIER – Greg CAVENER – Eric CHAULVET – Ludovic CHELLE – Fabien CHENAVAZ – Eric CLEYMANS – Thomas COMPAORE – Bruno COQUERAN – Isaia CORDINIERMory CORREAGlenn COSEYGuillaume COSTENTIN – Shea COTTON – Fabrice COURCIER – Hervé COUTAND – Corey CROWDER – Karim DAHAK – Miloud DAHINE –  Philippe DA SILVA – Antonio DAVIS – Daviin DAVIS – Ralph DAVIS – Joe DAWSON – Valéry DEMORY – Thierry DESFRESNES – Aziz DIA – Moustapha DIARRA – Yamar DIENE – Amadou DIOUM – Makan DIOUMASSI – Borislav DJORDJIC – Michael DOLES – Thomas DOLOMINGO – Sasa DONCIC – Taron DOWNEY – Pierre-Etienne DROUAULT – Frédéric DUBOIS – Colin DUCHARME – Pat DURHAM – David DUTOT – Nick EPPEHIMER – Dany EVANS – Sidi FAYE – Shaun FEIN – Grégory FILET – Eric FLEURY – Pascal FLEURY – Jérôme FLORENSON – Gary FLORIMONT – Anthony FREDERICK – David FRIGOUT – Nicolas GALMICHE – Kiwane GARRIS – Stéphane GAZZETTA – Samme GIVENS – Anthony GLOVER – Josh GOMES – Joseph GOMIS – Kevyn GREEN POPOVICH – Jean-François  GRIMAULT – Mike HACKETT – Mickael HADIRI – Clevin HANNAH – James HAVRILLA – DeRon HAYES – Michael HICKS – Chris HILL – Samuel HINES – Antwan HOARD – Mérédice HOUMOUNOU – Tony HOUSIEAUX – Stephen HOWARD – Steeve HO YOU FAT – Brandon HUNTER – Antoine HYMAN – Marko JANJUSEVIC – Rolandas JARUTIS – Sébastien JASARON – Khari JAXON – Eric JOLDERSMA – Jean-Luc JOULAUD – Clarence JUILLET – Alain JULHES – Daye KABA – Charles KAHUDI – Mohamed KANTE – Mark KARCHER – Lamar KARIM – Mathis KEITA – Chris KELLY – Anicet KESSELY – Damien KINLOCH – Bougari KONATE – Lahaou KONATE – Majak KOU – Nenad KOVACEVIC – Jadranko KOVIC – André KPOKOU – Jean-Marc KRAIDY – Ales KUNC – Matt LANGEL – Robert LASLO – Michel LASME – Larry LAWRENCE – Bobby LAZOR – Jean-Emmanuel LE BRUN – Martin LE PELLEC – Cyril LECOUTEUR – Rashard LEE – Jyri LEHTONEN – José LELIEVRE – Yvon LEO – David LESMOND – Grégory LESSORT – Zeddie LOCKE – Gary LUMPKIN – Sergio LUYK – Teddy MAIZEROI – Tony MARAJO – Cédric MARIE – Paul MARIGNEY – Clément MARTIN – Sean MASON – James MATHIS – Amy M’BOMA – Spencer McKAY – Namori MEITE – Cédric MELICIE – Bob MENAMA – Clément MENDY – Patrick MET – Julius MICHALIK – Eric MICOUD – Frédéric MIGUEL – Milos MIJALJOVIC – Lance MILLER – Andrew MITCHELL – Jérôme MONNET – Derek MOORE – David MORIN – Isma’il MUHAMMAD – Sam MULDROW – Gaëtan MULLER – Patrick MUTOMBO – Abdoulaye N’DIAYEBabacar NIANG – Dayon NINKOVIC – Dyron NIX – Frédéric N’KEMBE – Joseph N’SIMA – Hughes OCCANSEY – Malik OMAR – Daniel OYONO – Bryan PAMBA – Richard PAPIN – Klemensas PATIEJUNAS – Chris PEARSON – Dwayne PERRY – Jaime PETERSON – Rashad PHILLIPS – Miguel PIERRE FANFAN – Kingsley PINDA – Fred PIPER – Gaétan PLATEAU – Goran POBRIC – Eric POOLE – Guillaume PONS – Nicholas POPE – Laquan PROWELL – Daren QUEENAN – Eric RAMBEAU – Radoslav RANCIK – Hervé RAOULT – Johan RAT – Emmanuel RAYNAUD – Drake REED – Jason REESE – Hubert REGISTER – Emmanuel RENARD – Rolan ROBERTS – Jason ROWE – Austen ROWLAND – Pascal SABLERIE – Olivier SAINT-JEAN – Samuel SAINT-JEAN – Madany SAMAKE – Lamine SAMBE – Papis SAMBE – Christian SAMY – Mark SANCHEZ – Mark SANFORD – Emmanuel SCHMITT – Matthias SCHUBLER – James SCOTT – Ahmed SEKKAÏ – Guillaume SENE – Laurent SENECHAL – Steve SEVERS – Tom SEWELL – Earnest SHELTON – Jason SIEMON – Jadranko SMOJVER – Williams SOLIMAN – Jeff STERN – Barry SUMPTER – Abbas SY – Franck TCHILOEMBA – Eugene TEAGUE – Damien THIBEDORE – Cheikhou THIOUNE – Ronny THOMPKINS – Benoît TOFFIN – Florent TORTOSA – Linton TOWNES – Jean-Victor TRAORE – Sambou TRAORE – Troy TRUVILLION – Franck VAN HERREWEGHE – Jean VEILLET – Georges VESTRIS – Philippe VON BUCHWALDT – Paul VRIND – Ivan VUJICIC – Stéphane WAGNER – Bobby-Anthony WALKER – Calvin WATSON – John WHEELER – Claude WILLIAMS – Roderick WILMONT – Voise WINTERS – Jeremiah WOOD – Horace WYATT – Laurent ZAKNOUN – Patrick ZAMOUR – Andrej ZELENBABA – Michael ZENO

JYC

LES SUPPORTERS AU DIAPASON

ALM-Boulazac_31-10-14 (12)Nous n’allons pas revenir sur les misères de l’ALM Evreux Basket tout en espérant que l’arrivée de Sam MULDROW contribuera à transformer rapidement l’équipe de Rémy VALIN, dans les comportements autant que dans les résultats.

Si c’est le cas, ce que nous espérons tous, nous (les supporters) devrons nous montrer à la hauteur, histoire de ne pas décevoir les joueurs, mais surtout Sam MULDROW, habitué aux ambiances de folie dans le chaudron de l’Aris SALONIQUE.

Si vous voulez vous entrainer, suivez le guide et CLIQUEZ ICI .

JYC

L’ALM MET LE PAQUET AVEC MULDROW !

Deux jours après la résiliation du contrat de Mark SANCHEZ, l’ALM Evreux Basket a déjà mis la main sur son remplaçant puisque l’on annonce l’arrivée imminente de Sam MULDROW (2,05 m, 26 ans) dans la préfecture de l’Eure.

Né à Florence en Caroline du Sud, il présente un CV extrêmement solide. Professionnel depuis 2011, il a goûté à l’Eurocup avec le prestigieux club grec de l’Aris Salonique (8,3 points à 46%, 5,7 rebonds et 2,3 contres pour 11,5 d’évaluation en 12 matchs) avant de s’exporter en Lituanie puis en Ukraine ces deux dernières saisons sous les couleurs du Dnipro Azot (10,7 points à 43%, 6,7 rebonds et 2,9 contres en 15 rencontres en 2013/14). Dès son arrivée des Etats Unis, il a terminé meilleur contreur de l’Eurocup (3.13 contres par match) et dominé outrageusement les intérieurs du championnat ukrainien pendant deux saisons. Enfin, ses qualités de gros défenseur sont indéniables puisqu’il a été élu en 2011, Défenseur de l’Année dans la Southern Conference (NCAA).

Si tout va bien, Sam MULDROW devrait faire ses débuts sous le maillot ébroïcien les 14 et 18 novembre prochains, à Jean Fourré, pour les deux matches face à Fos Provence et Orchies.

Rémy VALIN s’est déclaré très satisfait : « Sam MULDROW a un gros CV ! Ce n’est pas un poste 4 comme on en voit généralement en Pro B, avec la capacité de shooter à 3 points, mais il va nous apporter tout ce qui nous manque actuellement en puissance physique, en rigueur défensive, en verticalité et en rebond offensif« .

Les Contres de Sam MULDROW VIDEO Cliquer ICI

JYC

EVREUX EN ALERTE VIGILANCE ORAGE

ALM-Boulazac_31-10-14 (5)Depuis le week-end dernier et la défaite concédée par l’ALM Evreux Basket sur son parquet de Jean Fourré face à Boulazac, tous les voyants oranges se sont allumés sur les bords de l’Iton !

En effet, avec 5 défaites (dont 2 à Jean Fourré) et 4 victoires (dont 2 à l’extérieur) en 9 matches, toutes compétitions confondues, les hommes de Rémy VALIN réalisent un début de saison particulièrement laborieux. Eliminés en Coupe de France et en Leaders Cup, ils sont entrés dans le ventre mou du championnat de Pro B sur un rythme se situant entre maintien et sortie de playoffs.

Certes, on se doutait que ce début de saison ne serait pas un long fleuve tranquille, avec un effectif renouvelé à 70 %, trois joueurs (dont 2 américains) fraichement sortis des Universités Américaines, un effectif en majorité jeune et inexpérimenté et pour arranger le tout, une infirmerie très fréquentée depuis deux mois.

Bref, on se doutait que cette situation ne durerait pas longtemps, d’autant que le coach Rémy VALIN ne cachait pas son agacement face à un collectif à géométrie variable et quelques joueurs « cadres » défaillants. Le staff ébroïcien a tranché dans le vif et annoncé le départ à l’amiable de son intérieur américain Mark SANCHEZ, particulièrement décevant depuis le début de la saison, alors que son titre de MVP obtenu en Autriche la saison dernière aurait du lui permettre de jouer un rôle prépondérant auprès de ses jeunes coéquipiers en cours d’apprentissage.

L’ALM Evreux Basket se déplacera donc à Antibes avec 10 joueurs Pros mais seulement 2 américains, en attendant le nom du remplaçant de Mark SANCHEZ.

JYC

LA LEADERS CUP : C’EST TERMINE !

On se souviendra longtemps de ce début de saison chaotique de l’ALM Evreux Basket !

Le staff amicaliste avait annoncé la couleur pendant l’été :  » On jouera toutes les compétitions à fond !  » . Depuis cette annonce pour le moins optimiste, les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN ont connu quelques désillusions ! Une élimination en Coupe de France, dès son entrée en lice, sur le parquet de la JDA Blois, équipe de Nationale 1, puis hier soir sur le parquet du promu angevin, sortie prématurée de la Leaders Cup, après un bilan mitigé (2 victoires – 2 défaites). On se demande encore à quoi aura servi la victoire obtenue au Portel quatre jours plus tôt ?!

Les huit « heureux » qualifiés pour les quart de finale de la Leaders Cup sont donc Nantes, Poitiers, Le Portel, Denain, Roanne (cinq équipes que l’on pouvait attendre) ainsi que Antibes, Fos Provence et Souffelweyersheim (trois équipes qui auraient peut-être voulu s’éviter un programme chargé dans les semaines à venir !).

Bref, il n’y pas eu vraiment photo hier soir face à Angers, porté par un Richie GORDON stratosphérique (33 points pour 42 d’évaluation), et qui termine la Leaders Cup par une victoire alors que ce match était sans enjeu pour les hommes de Vincent LAVANDIER (89-78 aux points et surtout 110-71 à l’évaluation). Au passage quelques inquiétudes après les déclarations de Rémy VALIN concernant d’une part le manque d’investissement de ses joueurs lors des entrainements, d’autre part les contre performances de certains joueurs « cadre ». On s’était bigrement inquiété à propos de l’intérieur américain Eugene TEAGUE, lequel parvient à s’adapter progressivement au basket européen Pro (13 points à 100 % et 15 d’évaluation en 13 minutes hier soir), mais tous les regards sont désormais braqués sur l’américain Mark SANCHEZ, ex-MVP du championnat autrichien et qui semble patauger dans la Pro B française avec en moyenne sur ses quatre derniers matches 6 points et 4.2 d’évaluation…

Il va rester à l’ALM Evreux Basket ce bon vieux championnat de Pro B, avec dès vendredi la réception de Boulazac pour le compte de la quatrième journée…

JYC