Derniers articles :
Journée N° 33
Antibes69 / 67 Provence
Charleville-Mézières82 / 69 Aix Maurienne
EVREUX91 / 49 Souffelweyersheim
Hyères-Toulon82 / 78 Poitiers
Le Portel84 / 83 Denain
Nantes80 / 76 Boulazac
Roanne60 / 69Lille
Angers62 / 71Orchies
St Quentin83 / 95Monaco
Journée N° 34
Aix Maurienne- / - Angers
Boulazac- / - Antibes
Denain- / - EVREUX
Provence- / - St Quentin
Lille- / - Hyères-Toulon
Monaco- / - Charleville-Mézières
Orchies- / - Nantes
Poitiers- / - Roanne
Souffelweyersheim- / - Le Portel
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Monaco5933267141225522331
2Hyères-Toulon5833258151025802397
3Antibes5333201311924782284
4Boulazac5333201313724792427
5Nantes5333201313724992519
6Denain5233191412724982357
7Roanne5233191411824612480
8EVREUX5133181514424342356
9Orchies5133181513523152300
10Le Portel5033171613426652496
11Lille493316178823932436
12Provence463313207624452480
13Poitiers463313209425252565
14St Quentin4633132010325872733
15Charleville-Mézières453312217525352596
16Aix Maurienne453312219324232571
17Souffelweyersheim453312217522342421
18Angers37334293122382592

Sondage

Pensez-vous que l'ALM Evreux va se qualifier pour les Play-Offs ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
22 mai 2015, 11 h 55 min
Nuageux
Nuageux
10°C
Vents : 2 m/s NO
Prévisions 22 mai 2015
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
18°C
Vents : 2 m/s NO
nuit
 
Prévisions 23 mai 2015
jour
Nuageux avec averses
Nuageux avec averses
19°C
Vents : 2 m/s N
nuit
 
 

Divers

EVREUX ATOMISE SOUFFEL

 

ALM-Charleville_28-11-2014 (17)Mais … c’est cette même (faible) équipe alsacienne que nos seuls concurrents pour une qualification en play offs, les valeureux nordistes du Portel, vont aller affronter lors de l’ultime journée. Autant dire qu’il vaut mieux ne pas compter sur une défaillance des Ch’tis, surtout après avoir assisté à la prestation insipide des protégés de Stéphane Eberlin, qui n’ont fait illusion que l’espace d’un quart-temps, le premier (20-20) avant de prendre l’eau tout le restant du match, sans même que les protégés de Rémy Valin aient besoin d’enflammer le match. Les choses sont donc claires : les hommes de Rémy Valin vont devoir ne compter que sur eux-mêmes à Denain, la semaine prochaine … Car il est peu probable que les portelois, qui sont revenus du diable vauvert ce vendredi soir contre le même Denain (menés 37-54 à la mi-temps, ils l’ont emporté 84-83 au final) aillent se noyer dans les eaux de la Souffel. Ce sera en Alsace, certes, mais d’une part, leurs adversaires y ont concédé neuf défaites depuis le début de la saison (pour seulement sept victoires) mais, de plus, ils n’ont plus rien à craindre pour leur sauvegarde à ce niveau. Il ne faut pas rêver : les protégés d’Eric Girard, qui ont épinglé en Coupe de France, quatre équipes de première moitié de tableau de Pro A, iront à Strasbourg décrocher leur 18è victoire (le total actuel de l’ALM Evreux).

Il y a bien Orchies, derrière à une victoire des ébroïciens, mais avec un match en retard à … Angers, le dernier de la classe (4 victoires et 28 défaites depuis le début de la saison) et qui seront ce samedi soir, à coup sûr, à 18 victoires eux aussi (d’autant qu’ils auront encore une séance de rattrapage contre Nantes, lors de la dernière journée). Dans ce cas de figure, chacun le sait, l’ALM Evreux sera le dindon de la farce, puisque le point avérage lui sera défavorable face à ces deux équipes, si l’équipe perd à Denain. Les choses sont donc limpides : à Denain, il faudra gagner à tout prix.

Ce vendredi 15 mai au soir, comme prémonitoire, un hommage émouvant a été offert au coach de l’ALM Evreux, qui a eu du mal à ravaler ses larmes, sur le coup. Certains trouveront qu’il a été prématuré. Logique, oui, car il est possible que notre coach ait dirigé son équipe pour la dernière fois à la salle Jean Fourré, mais prématuré, ça c’est sûr. Parce que d’abord, ses garçons ont fait ce soir ce qu’il fallait pour que l’aventure continue, ensuite parce qu’elle n’est pas terminée … Face à Rémy Valin, beaucoup de supporters ont eu les larmes aux yeux, en voyant face à lui son équipe, soudée, unie. A Denain, soyons-en sûr, ils vont tout donner pour conserver leur avantage actuel, puisqu’une victoire les qualifierait à coup sûr… Un immense remerciement à Rémy Valin car c’est bien lui qui a rempli de nouveau l’arène de Jean Fourré, match après match, sans discontinuer, avec sa façon de ne jamais tolérer une défaite deux fois de suite. Allez, allez, encore un petit effort pour ne pas dire stop mais encore ! Cette équipe a tant souffert lors de la saison régulière, que libérée, qui sait où cela pourrait la conduire … Ce dernier match, à Denain, ultime solution pour refaire bouillir le chaudron ! On y croit tous !

JC & JYC

LES AVENTURES DE MHD EN TERRAIN CONNU

ALM-Denain (15)

Chapitre 1 : Samedi 9 Mai 13 heures 50. On a du soutien

Diane LESEIGNEUR, adjointe aux sports, est venue soutenir le « 6ème Homme » – le club des supporters de l’Alm Evreux Basket – s’excuser de n’être pas du voyage à ORCHIES, et encourager les supporters à encourager les joueurs comme ils s’y emploient à chaque fois.

Tout le monde le sait, le « 6ème Homme » est un élément clé du grand ensemble que constitue notre club de basket Pro.

Elle nous applaudit. On l’applaudit.

Merci Diane. C’est sympa.

Chapitre 2 : Samedi 9 Mai 14 heures. On part

Je suis assise dans le car à côté d’Adrien. J’aime bien.

Martine fait l’appel :

– MHDDDDD …

– Présente !

Tu parles que je suis là. Pour rien au monde je louperais ça. Un match qui qualifie pour les Playoffs … Tu penses !

L’ambiance est cool. On discute basket. On photographie souvenirs. On répète chansonnettes.

17 heures. Je sieste. C’est ainsi. En 15 secondes, profondément endormie !

ALM-Monaco (21)Chapitre 3 : Samedi 9 Mai 18 heures 30. On y est

Davo Pévèle Arena, nous voilà !

Il fait un vent d’chien dans c’pat’lin !

J’ai faim. Et pour Madame, ce sera ? … qui dit le gars dans la baraque. Frites et fricadelles. Ajoute une bière, frère.

Michel s’occupe déjà d’une blonde quand je me pose à côté de lui. Goûte mes frites que j’y dis.

L’ambiance est bon enfant.

Les bleus et jaunes et bleus et jaunes et bleus et jaunes sont installés. Moi aussi, je fais dans l’uniformité. S’agit d’impressionner !!!

ALM-Orchies_18-11-2014 (18)Chapitre 4 : Samedi 9 Mai 20 heures. On supporte

On a parié dans le bus. En majorité, on est persuadé qu’Evreux va gagner.

Peine perdue. Y perdent. C’est pas beau à voir.

Orchies muselle Glen et nous lamine. On fait pâle figure. Là, on s’en est pris plein la gueule. Pourtant, on a fait du boucan.  

L’ambiance est pesante.

Pierric Poupet me raconte dans « l’interview d’en face » comment l’équipe d’Orchies s’est organisée pour nous désorganiser.

C’est bien chagrinant de se faire comme ça rentrer dedans…

Chapitre 5 : Samedi 9 Mai 22 heures 30. On salue Jean-Victor Traoré

ALM-Rouen (31)Alors, heureux de voir Evreux ?

Oui. Jean-Victor l’est. Épanoui. Souriant. Amusant. Ému. Drôle. Content. Allo, le capitaine de Lille est en ligne.

Lahaou et lui-même sont nominés aux Trophées LNB dans la catégorie « meilleure progression en Pro B ». Ça créée des effusions entre eux deux. C’est chouette à voir. Moment joyeux.

Avec Jean-Victor Traoré papote MHD. C’est rien sympa. Comme deux vieux potes. Il m’explique que la saison n’a pas toujours été facile et qu’il a fallu cravacher pour éviter de changer de palier. Il est prévu 2 ans à Lille. Il sera donc encore une fois Lillois. Et pour le capitanat, il ne rechignera pas si on lui propose à nouveau ça. Les Playoffs, si les mathématiques s’en mêlent, pourquoi pas … mais bon … Alors, pourquoi que ce serait pas ? Que je lui réplique ! Projetons-nous dans la réussite. Pourquoi t’hésites ?!!!! On a rien à y perdre !!!

Chapitre 6 : Samedi 9 Mai 23 heures. On rentre

Finalement, y’a des gagnants au concours des pronostics. Ceux qui ont osé parier sur la défaite ont gagné. Comme quoi, jamais rien n’est perdu suivant l’endroit où on se situe !

L’ambiance est à l’analyse. Il en ressort que tout n’est pas cuit même si ça commence à sentir le roussi pour les Playoffs. Mais on continue à y croire.

Pour terminer la nuit, je revêts mon costard d’agent du renseignement afin de cuisiner le Président et la Trésorière du 6ème Homme. C’est ainsi que Michel et Rolande me confirment qu’ils sont mariés avec le basket pour le meilleur et pour le pire depuis 1997. Une passion débordante, dévorante qui les a fait adhérer au 6ème Homme en 2000.

Une passion qu’ils me décrivent tandis qu’un connard avec un masque de scream et une batte de baseball traîne – menaçant – sur le parking de l’autoroute où nous stationnons. Là, il faut bien noter que j’interviewe à l’extérieur du car, c’est à dire à quelques mètres de l’inquiétant abruti. N’est-ce pas renversant ? Mais que fait la police ?

Bref. C’est en septembre prochain que Rolande rend sa calculette de Trésorière et Michel son mandat de Président. Ils exercent leur fonction respectivement depuis 2 ans et 6 ans.

Michel a trouvé quelqu’un qui saura le remplacer dans sa mission principale de faire respecter la charte du bon supporter, à savoir le fair-play en toutes circonstances. Son successeur sera officiellement désigné lors de l’Assemblée Générale qui se tiendra en septembre prochain : c’est Joël, le Vice-Président actuel. Quant à Michel, il devient, dès la saison prochaine, Trésorier de l’Union Nationale des Clubs de Supporters de Basket (UNCSB).

Leur fierté est que tout le monde – et notamment l’équipe – vient saluer les supporters au Salon Bleu. C’est Rémy Valin, le coach actuel, qui leur a permis d’avoir des contacts privilégiés avec les joueurs. D’ailleurs, lui-même vient toujours leur rendre visite, que l’équipe perde ou gagne. Ils espèrent que l’esprit sera toujours le même après le départ de Rémy … qui semble plus que probable …

Chapitre 7 : Dimanche 17 Mai 13 heures 30. On se rend au Loto du 6ème Homme à la Halle des Expositions d’Evreux

Comme me l’explique Rolande – la trésorière – l’argent gagné grâce au Loto, c’est pour financer les déplacements, acheter des choses dont on a besoin (peaux de tambour, écharpes, etc …). On donne aussi une partie de cet argent à « l’ALM Général » qui nous gère en tant que section d’association. D’ailleurs, les comptes de l’association sont remis à « l’ALM Général »chaque année.

C’est notre deuxième loto. L’année dernière, ça a très bien marché. Mieux que les foires à tout, trop soumises aux caprices du temps …

Décidément, les supporters n’ont pas les deux pieds dans la même basket … Avec eux, c’est toujours carton plein !!!

Chapitre 8 : Conclusion

Il est 4 h du matin ce dimanche 10 Mai. Hum … Contente de retrouver mon lit.

Bonne nuit mes amis. Et merci.

MHD, qui s’est régalée !

BRANDON PETERSON A LA RESCOUSSE

Comme à son habitude, le staff de l’ALM Evreux Basket s’est montré très réactif face à l’adversité !

Pour pallier au départ pour le moins précipité de son pivot américain Eugene TEAGUE, démissionnaire il y a une semaine, le coach Rémy VALIN a jeté son dévolu sur l’intérieur Brandon PETERSON (24 ans, 2.05 m), arrivé dès hier soir sur les bords de l’Iton.

Brandon PETERSON évoluait en Ligue Pro Belge avec le club de Stella Artois Leuven Bears, équipe hélas arrivée lanterne rouge de la division en février dernier. Meilleur joueur de son équipe (12 points à 53.9 %, 75.3 % aux lancers francs, 6.4 rebonds, 2.9 fautes provoquées, 0.7 passe décisive et 12.3 d’évaluation en 25.7 minutes de jeu), Brandon PETERSON a joué un dernier match de barrage avec son club samedi dernier. Il a signé son record de la saison le 17 janvier face à Proximus Spirou (6ème de la saison régulière) avec la bagatelle de 31 points à 73.3 %, un joli 9 sur 10 aux lancers francs, 15 rebonds, 7 fautes provoquées et à l’arrivée un impressionnant 43 d’évaluation en 39 minutes de jeu !

Très mobile et assez adroit dans la raquette et sous le panier, il devrait rapidement apporter ce qui manquait cruellement aux ébroïciens depuis quelques semaines, en espérant qu’il puisse être rapidement qualifié par la LNB et ainsi faire son baptême du feu à Jean Fourré face au leader Hyères-Toulon.

JYC

EUGENE TEAGUE JETTE L’EPONGE

ALM-Lille (24) (Photo EBC – Les conseils du capitaine Guillaume COSTENTIN n’y feront rien, Eugene TEAGUE quitte l’ALM Evreux en demeurant une énigme)

Incroyable mais vrai ! Le pivot américain de l’ALM Evreux Basket Eugene TEAGUE, a démissionné en début de semaine ! Une première dans l’ère Pro ébroïcienne !

Déjà sur la sellette en début de championnat, le jeune joueur américain avait bien réagi avant de sombrer à nouveau depuis le début de l’année, devant le talent et le charisme du duo Mickaël VAR – James MATHIS. Lors du dernier match face à Poitiers, il avait particulièrement agacé les supporters, déstabilisant le groupe et lui faisant perdre son avance au score et pour tout dire… le point-average !

Contrarié par son faible temps de jeu, c’est finalement en démissionnant que le rookie rend un double service à ses coéquipiers, permettant à l’ALM Evreux Basket d’envisager une ultime recrue dans les meilleures conditions financières car Eugene TEAGUE avait en plus le salaire le plus important de l’équipe. De son recrutement à sa démission, il restera un grand mystère… et une véritable erreur de casting !

Reste que l’ALM Evreux Basket s’en remettra au duo VAR – MATHIS pour tenter un exploit à Aix-Maurienne demain soir.

JYC

 

DOUBLE OBJECTIF POUR L’ALM EVREUX

ALM-Denain (6)Les protégés de Rémy VALIN vont à nouveau remettre le couvert à Jean Fourré, pour tenter d’échapper au ventre mou du championnat de Pro B, dans lequel ils semblent désormais englués.

En accueillant Saint-Quentin, l’ALM Evreux Basket aura donc un double objectif : la victoire pour mettre à distance un adversaire direct pour les Play-Offs et si possible avec un minimum de 9 points d’écart afin de remporter le point-average (- 8 après le match aller). Ce double objectif atteint permettrait de reléguer le SQBB virtuellement à trois victoires.

Dans le cas contraire, c’est-à-dire en cas de victoire du SQBB en Normandie, ce serait, il faut bien le dire, une très mauvaise opération puisque les hommes de Thomas GIORGUITTI passeraient devant l’ALM Evreux au classement général (même nombre de points mais avec le point-average forcément favorable). C’est dire si l’enjeu est de taille !

Les Ebroïciens sont jusque là restés maîtres dans leur salle (8 victoires pour 1 défaite) tandis que les Saint-Quentinois ne sont guère mieux lotis que leurs hôtes avec deux petits succès à l’extérieur, au Portel (87-89) et à Lille (81-90).

Reste que les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN devront se serrer les coudes avec les absences cumulées de Pierre-Etienne DROUAULT et de Babacar NIANG. Les choses très sérieuses commencent, pour le meilleur ou pour le pire, et les ébroïciens vont devoir monter d’un cran leur niveau de jeu, sous peine de disparaître prématurément du devant de la scène.

JYC

RETOUR DE JAMES MATHIS LE COMPLICE

alm -20081212-23-05-le portel_04 - TEDepuis la trêve, les rumeurs allaient bon train sur les bords de l’Iton.

En effet, jamais deux sans trois semble devoir s’appliquer au poste 4 de l’ALM Evreux Basket cette saison après le départ du décevant Mark SANCHEZ le 4 novembre dernier (9 matches dont 4 en championnat, pour 7.5 points, 3.8 rebonds, 0.8 passe et 6.8 d’évaluation en 17 minutes de jeu), puis le transparent passage du pourtant prometteur (sur le papier) Sam MULDROW, arrivé hors de forme et éloigné de toute compétition depuis de trop nombreux mois (10 matches pour 3.2 points, 2.6 rebonds, 0.7 contre – pourtant sa spécialité ! – et 4.6 d’évaluation en 15 minutes de jeu) et dont le staff amicaliste a décidé de se séparer à l’amiable après six laborieuses semaines passées dans la Capitale de l’Eure.

Rémy VALIN, qui ne s’est pas souvent trompé malgré les risques pris et inhérents à des budgets parfois étriqués, fait à nouveau preuve de réactivité face à l’adversité et profite de l’attractivité du club auprès des anciens de la maison. Il a décidé de faire appel à son vieux complice, le charismatique James MATHIS, meilleur joueur de l’ALM Evreux Basket pendant trois saisons consécutives, de 2007 à 2010 (14.1 points, 7.2 rebonds et 15.6 d’évaluation en 33 minutes) et qui laissa un souvenir impérissable à tous les supporters ébroïciens. Et voilà une excellente nouvelle pour débuter cette année 2015 !

James MATHIS (2.00 m et 31 ans l’été prochain) est un fin connaisseur de la Pro B puisqu’après avoir fait sensation sous les couleurs ébroïciennes, il a porté avec succés le maillot d’Aix-Maurienne en 2010-11 (14.5 points, 8.9 rebonds et 17.8 d’évaluation), puis de Boulogne-sur-Mer en 2011-12 (10.8 points, 6.4 rebonds et 13 d’évaluation), Nantes en 2013-13 (15.4 points, 7.7 rebonds et 18.5 d’évaluation) et enfin Lille pour quelques matches cette saison (8.4 points, 6.9 rebonds et 8.3 d’évaluation), soit plus de 200 matches disputés en Pro B (13.6 points, 7.4 rebonds et 15.6 d’évaluation en 31 minutes de temps de jeu moyen). La saison dernière, James MATHIS a confirmé ses qualités et ses performances habituelles avec le club Suisse de Monthey en LNA1 (16 points, 9.3 rebonds et 18.5 d’évaluation en 34 minutes de jeu).

Big JamesAprès les piges concluantes de Florent TORTOSA et de Sambou TRAORE et en attendant les retours de Pierre-Etienne DROUAULT et Desmond QUINCY-JONES au printemps prochain, les arrivées de Mickael VAR et de James MATHIS jusqu’à la fin de la saison sont de nature à transformer considérablement le rendement de l’équipe initialement concoctée par Rémy VALIN et de permettre à Glenn COSEY et Eugene TEAGUE d’évoluer avec une bien plus grande sérénité. Administrativement, l’ALM Evreux Basket fait donc signer son quinzième contrat Pro de la saison (sur les 16 autorisés) et se donne toutes les chances de bien figurer au classement général à la fin de la saison régulière.

Pour le coach ébroïcien cela change tout car James MATHIS est sans nul doute le joueur avec lequel il a entretenu la plus grande complicité et à qui il a accordé la plus grande confiance depuis son arrivée à Evreux. Le duo magique est à nouveau réuni pour le plus grand bonheur de tous et on a hâte de revoir ce bon James sur le parquet de Jean Fourré, le 23 janvier prochain, face à son ancien club d’Aix-Maurienne. Quant au déplacement chez le leader Hyères-Toulon le 20 janvier, dans cette nouvelle configuration, il sera bien sûr scruté à la loupe !

JYC

BONNES FÊTES DE FIN D’ANNEE

ALM-Angers (1)Entre Noël et Jour de l’An, entre deux matches de championnat hier soir face à Denain et mardi soir à Nantes, et avant une trêve qui durera jusqu’au 20 Janvier 2015 avec le déplacement chez le leader Hyères-Toulon, notre site evreux-basket.com vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.

C’est une 13ème année de bénévolat qui va démarrer pour toute une équipe à votre service, passionnée à la fois par le « sport » basket et par le club « ALM Evreux Basket ». Notre site est animé par des professionnels : tout d’abord notre grand technicien informatique, créateur du site au début des années 2000, Eric Daix, nos amis rédacteurs Marie-Hélène Dupoux (plus célèbre sous son pseudo MHD, et avocate de profession), Alexandre Sanson (Etudiant en Ecole de Journalisme) et Jacky Collet (Correspondant de Presse), sans oublier notre ami Bruno Levitre (Photographe de Presse) ainsi que votre serviteur Jean-Yves Courtois comme chef d’orchestre.

Nous faisons fonctionner ce site « non officiel » en toute autonomie et en complète indépendance, en fonction bien sûr du temps que nous laissent nos vies privées et professionnelles, pour le plaisir de plusieurs centaines de visiteurs chaque jour, que nous remercions chaleureusement pour leur présence au quotidien.

Enfin, un « Merci » tout particulier au Coach Rémy Valin, pour sa fidélité, sa disponibilité ainsi que pour ses conseils constructifs.

Votre Objectif : Suivre l’actualité du Basket Ebroïcien au quotidien.

Le notre : Vous y aider !

JYC

COSEY & KONATE EXPLOSENT LE COMPTEUR

ALM-Lille (2)Les ébroïciens ont battu et surclassé par moments leur pourtant ambitieux adversaire nordiste, comme sur ce surréaliste 26-2, infligé à l’équipe de Jean Christophe Prat, en l’espace de sept minutes, après la pause, de 37-33 à 63-35 (30ème). Ils avaient répondu là de la meilleure des manières à un 0-8 subi auparavant, de 37-25 à 37-33. Les hommes de Rémy Valin ont fait une bien belle opération en empêchant leurs visiteurs de s’échapper au classement (3èmes avec Orchies et Monaco avant ce match). Ils les conservent en ligne de mire et continueront donc à coup sûr à figurer en embuscade, au moment de la trêve, après leur match de mardi prochain, dernier d’une série infernale de 4 matches en 11 jours. D’autant que quatre de leurs adversaires directs (en vue des play offs) vont s’entre-déchirer ce samedi avec Poitiers – Le Portel et Boulazac – Nantes, où deux d’entre eux laisseront des plumes. Nantes, où l’ALM se rendra justement, pour un match qui décidera de son entrée franche dans le Top8 ou non. Pour s’y installer en bonne place, les amicalistes se doivent de valider enfin leurs nettes victoires à domicile par un succès à l’extérieur qui se refuse à eux depuis l’entame du championnat, à Souffelweyersheim. Ce n’est certes pas à ce petit jeu d’une victoire à domicile, si brillante soit-elle, suivie d’une défaite à l’extérieur, que l’on peut décoller vers le haut du tableau.

Est-ce à cause de ce match à venir dans trois jours, à Nantes, que le coach Rémy Valin n’a plus demandé à ses hommes la même énergie en défense, au cours du dernier quart temps, qui a permis aux denaisiens de limiter la casse (16-29) et d’adoucir la note de -28 à -15 ? C’est vraisemblable, d’autant qu’il a pu compter sur un Glenn Cosey, toujours chaud-bouillant, lors de ce dernier acte (3/3 aux tirs extérieurs) pour éloigner toute menace de rapproché.

A Nantes, Rémy Valin va pouvoir compter sur ses forces actuelles : une traction arrière quasi stratosphérique en ce moment, avec son meneur Glenn Cosey, éblouissant de talent ce soir encore, de charisme (8 passes décisives), d’autorité, que ses adversaires n’ont jamais pu stopper (7 fautes provoquées) et qui a mis sous l’éteignoir tous ses opposants directs, Jeb Ivey, le meneur US de 34 ans et Henri Kahudi. Ces derniers ont tenté de le contrarier, sans y parvenir et le rookie de l’ALM les a limité à 9 points à eux deux (à 3/8 en 34 minutes). Ou Benoît Gillet, le meneur-arrière, bien contenu lui aussi. Il faut dire qu’avec son compère Lahaou Konate, une nouvelle fois vice-MVP, auteur d’un match énorme lui aussi, où il est parfois apparu inarrêtable, la traction arrière de l’ALM a fait forte impression… Le duo d’enfer a compilé rien moins que 42 points (à 14/22 dont un formidable 8/13 à trois points) et 51 à l’évaluation, 12 passes décisives, pour autant de paniers en plus offerts à leurs partenaires. Énorme.

Pourra t’il compter sur ses deux intérieurs américains mardi prochain, encore largement en dessous hier soir ? Rien n’est moins sûr, car après leur contre performance à Monaco, Gene Teague et Sam Muldrow ont encore été transparents, à tel point que le coach les a très peu utilisé (31 minutes à eux deux, un comble pour un duo d’intérieurs US). Ce n’est pas à eux que l’ALM doit sa victoire (4 pts seulement, à 2/6 aux tirs, 7 rebonds et un très petit 4 à l’évaluation). Espérons qu’à Nantes le duo, peu d’enfer actuellement, saura montrer un meilleur visage, prélude à une montée en puissance ardemment désirée par le staff à partir de janvier…

Contre Denain, c’est le trio français composé de Sambou Traoré (le samouraï, qui jouera son dernier match à Nantes, sous les couleurs bleu et jaune de l’ALM) Mickaël Var et Babacar Niang, bien plus performants (27 pts à 12/19 aux tirs, 12 rebonds et 30 à l’évaluation) qui ont assuré le travail. Tout comme le minot Isaia Cordinier, étonnant de lucidité pour son âge : voyant que ses tirs ne rentraient pas, le jeune homme s’est montré utile dans les autres domaines du jeu (5 rebonds, 3 vols de ballon, pour un probant 8 à l’évaluation, malgré son 0/4 aux tirs). Encore une bien bonne nouvelle pour Rémy Valin. Qui va s’évertuer à reposer les organismes de ses protégés, tout en les maintenant sous pression. L’ALM a beaucoup à gagner sur les bords de l’Atlantique…

JC

EVREUX VEUT POSITIVER

ALM-Lille (31)Le mois de décembre s’annoncerait-il prometteur pour l’ALM Evreux Basket ?

Sans revenir sur les difficultés rencontrées depuis le début de saison par le coach Rémy VALIN, contraint de jongler entre les blessures et les erreurs de casting, il semblerait que les coéquipiers du capitaine Guillaume COSTENTIN commencent à positiver à nouveau. Les arrivées de Sam MULDROW et Mickael VAR y sont sans doute pour quelque chose. Le premier progresse à chaque sortie, retrouvant petit à petit sa forme physique, son rythme et par voie de conséquence son basket, le second affichant déjà une belle envie et une grande sérénité sous son nouveau maillot. Rémy VALIN ne s’y est pas trompé, déclarant après la prestation de son nouveau joueur face à Lille : « Mickael est un mec hyper positif, dont une équipe a besoin pour avancer. Il a fait un énorme match dans l’énergie. C’est lui qui, tout seul, entraîne la presse homme à homme à un moment. Ce n’était pas forcément demandé. Mettre de la pression sur les meneurs, sur certains joueurs comme B.A. WALKER, oui, mais lui est monté tout seul. Il montre la voie à l’équipe. »

A la faveur du calendrier, l’ALM Evreux Basket a su se réorganiser dans son antre de Jean Fourré (6 matches sur 10), concluant 5 victoires dont 4 consécutives. Cerise sur le gâteau, les protégés de Rémy VALIN sont les seuls à avoir fait tomber le leader Roannais, avec la manière ce soir là. Il reste désormais à aller chercher une petite victoire « joker » à l’extérieur pendant ce long mois de décembre (Poitiers, Monaco et Nantes) et confirmer l’embellie à Jean Fourré (Angers et Denain). Pour cela, l’ALM Evreux pourra également compter sur ses deux « rookies » Glenn COSEY et Eugene TEAGUE, qui semblent gentiment monter en puissance.

 

ALM-Charleville_28-11-2014 (9)Enfin, suite à la déclaration du nouveau Maire d’Evreux Guy LEFRAND, le Père Noël semble s’être à nouveau penché sur le club Eurois : « Aujourd’hui, nous avons deux hypothèses. Première hypothèse : nous construisons une salle neuve éventuellement vers Nétreville – et j’espère que Nétreville va être classée en Zone de Renouvellement Urbain ce qui nous permettrait d’avoir de l’argent – et cette nouvelle salle serait à côté de la voie rapide pour faire venir beaucoup de monde. Deuxième hypothèse : réhabiliter la salle Omnisports parce qu’aujourd’hui, on ne peut pas mettre 33 millions d’euros – comme cela avait été prévu précédemment – car les finances actuelles de la ville ne le permettent pas. Ça va se décider probablement dans les mois qui viennent. Nous saurons probablement le 16 décembre si Nétreville est classée Zone de Renouvellement Urbain. Si Nétreville est en Renouvellement Urbain, alors on essaiera rapidement de travailler sur un projet là-haut. » En attendant, il sera toujours temps de soigner un peu les abords de la salle Jean Fourré (un bourbier semé d’embûches), de réchauffer l’atmosphère les soirs de grand froid avant de découvrir début 2015 les tout nouveaux panneaux électroniques. 

Cette fois, nous avons envie de positiver pendant ce beau mois de décembre qui s’annonce…

JYC

LE CLASSEMENT A L’ANGLAISE

Ce classement permet de situer les équipes les unes par rapport aux autres, quel que soit le nombre de matchs disputés à domicile ou à l’extérieur. Ce classement fonctionne de la manière suivante : Victoire à domicile ou Défaite à l’extérieur : 0 point – Victoire à l’extérieur : + 1 point – Défaite à domicile : – 1 point

1er – HYERES-TOULON – ROANNE : + 4 Points

3ème – MONACO – ORCHIES : + 3 Points

5ème – DENAIN : + 2 Points

6ème – ANTIBES – BOULAZAC : + 1 Point

8ème – EVREUX – LE PORTEL – NANTES : 0 Point

————————————————————————————————————

11ème – LILLE – POITIERS – SAINT-QUENTIN : – 1 Point

14ème – PROVENCE – SOUFFLEWEYERSHEIM : – 2 Points

16ème – AIX-MAURIENNE – ANGERS : – 3 Points

18ème – CHARLEVILLE-MEZIERES : – 5 Points

EVREUX SURVIT DANS LA DOULEUR

ALM-Orchies_18-11-2014 (10)Il est des matches qu’il faut impérativement gagner quand on a quelques ambitions ou quand on veut se prouver sa valeur (comme ce fut le cas face à Roanne en début de saison, au moment de tous les rêves, seule défaite de la saison des rhodaniens) et il est des matches qu’il ne faut absolument pas perdre, comme celui de ce vendredi face au dernier de la classe, Charleville-Mézières. Les carolomacériens ont montré pourquoi ils étaient classés ainsi, avec une pléiade de jeunes joueurs ayant pourtant déjà goûté à ce niveau, mais au rendement très insuffisant (et qui, s’ils persistent ne feront pas long feu dans la division). Et des cadres qui ont fait montre surtout de criantes lacunes, excepté peut être leur meneur rookie Akeem Williams, les autres alternant les tirs ratés (Monyea Pratt) les balles perdues (Yaroslav Lemyk) Fabien Paschal tardant à montrer son talent. Mais à chacun ses problèmes.

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Mais vaincre, même sans gloire, était indispensable pour une équipe d’Évreux en proie au doute et qui accumule les pépins depuis le début de la saison. Le dernier en date la privant de son seul ailier de métier, avec la blessure de Pierre-Étienne Drouault, son dynamitero. De purs ailiers que ne sont pas Guillaume Costentin ni Lahaou Konate, soit dit en passant.

C’est une victoire tactique assez invraisemblable que Rémy Valin a remportée ce vendredi soir. Alors que l’on craignait une domination de ses hôtes à l’intérieur, avec l’immense Vincent Pourchot (2m22, le plus grand sportif français en exercice à l’heure actuelle), l’Ukrainien Yaroslav Lemyk et son joueur issu de la ProA, Fabien Paschal et donc une soirée difficile pour Gene Teague, Babacar Niang et Sambou Traoré (en attendant la remise en forme de Sam Muldrow), c’est en se basant sur son… trio de meneurs, des petits, Glenn Cosey, Mathis Keita et Isaia Cordinier (77 minutes de temps de jeu à eux trois) que le coach a bâti la victoire des siens…

Cela ne marchera pas à tous les coups, mais l’effet de surprise a été tel pour son adversaire, que cela lui aura donc réussi ce soir (ces trois-là se partageant avec bonheur les postes 1, 2 et 3 !!! Ce qui va lui permettre de préparer avec un peu plus de sérénité la venue de Lille (et des ses 3 ex-ébroïciens) dans une dizaine de jours. Car les chantiers sont multiples pour le coach ébroïcien.

ALM-Orchies_18-11-2014 (15)Citons, en vrac : Comment faire pour que Glenn Cosey entre mieux dans ses matches (-4 à l’éval avec un 0/5 aux tirs au bout de dix minutes, 23 pts marqués à la fin et MVP avec Gene Teague à 17) le joueur ayant démontré à la fois son immense talent et son envie… Peut-on, en l’occurrence envisager de se priver d’un tel talent ? Comment faire pour que Lahaou Konate ne soit plus privé de ses moyens lorsque les arbitres le sanctionnent ? S’il s’est transformé en joueur altruiste sur ce match (5 passes décisives, tout comme son meneur Glenn Cosey, il s’agit de le souligner) le chouchou du public est loin actuellement de ce qu’il peut apporter. Son rôle de «cadre» de l’équipe est-il trop lourd à porter, ou trop prématuré au point de le priver de son naturel ? Comment remplacer Pierre-Étienne Drouault, même si ce joyau d’Isaia Cordinier semble taillé sur mesure pour le faire épisodiquement ? Car une équipe à ce niveau ne peut se passer d’un véritable ailier de métier qu’elle ne possède plus dans son effectif. Quelle poisse, après avoir laissé filer Florent Tortosa, qui s’était si bien intégré dans l’équipe ! Quand Sam Muldrow redeviendra t’il opérationnel, sachant qu’il n’est pas un ailier fort, mais un intérieur, sans gêner les rôles de Gene Teague, le pivot, qui lui s’affirme de plus en plus, Babacar Niang, bien qu’inconstant et Sambou Traoré ?

Alors que l’on en est déjà au premier quart de la compétition, tout un chacun a l’impression que l’équipe de l’ALM Evreux est en période de préparation. Après 9 matches, certains estiment que l’équipe n’est taillée que pour le maintien (alors qu’elle est loin devant le quintette en danger) d’autres estiment qu’elle peut toujours se faire une place parmi les ténors (alors qu’elle est loin derrière le trio de tête). La vérité est sans doute bien plus simple. Avec son ratio de 5 victoires et 4 défaites, elle est tout simplement dans les temps de passage d’un club qui rêve de s’inviter aux Play Offs – qui se jouent au final à un ratio de 19-15 ou 18-16 vict et déf – Et alors, sait-on jamais ?!!! Ce n’est jamais simple de repositionner une équipe en cours de saison, à cause de blessures, encore moins à cause de «métier à apprendre» mais l’ALM Évreux a prouvé ces dernières années sa réactivité. Nul doute que la saison à venir sera encore une année à émotions… Laissons le staff travailler et les joueurs avec, même si le temps leur est de plus en plus compté.

JC