Derniers articles :
Journée N° 12
Aix Maurienne69 / 74Souffelweyersheim
Denain72 / 65 Poitiers
EVREUX81 / 67 Angers
Provence102 / 99 Charleville-Mézières
Hyères-Toulon78 / 67 Boulazac
Lille81 / 90St Quentin
Nantes84 / 79 Le Portel
Monaco72 / 78Antibes
Orchies70 / 54 Roanne
Journée N° 13
Angers- / - Boulazac
Charleville-Mézières- / - Lille
Denain- / - Provence
Le Portel- / - Orchies
Monaco- / - EVREUX
Nantes- / - Poitiers
Roanne- / - Aix Maurienne
St Quentin- / - Hyères-Toulon
Souffelweyersheim- / - Antibes
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Hyères-Toulon231211165971875
2Orchies21129363836735
3Roanne21129354908861
4Denain20128453890828
5Monaco20128453924863
6EVREUX19127561880840
7Antibes19127534924888
8Boulazac19127543934919
9Le Portel18126642976922
10Nantes18126642883933
11Poitiers17125732922915
12Souffelweyersheim17125732822857
13St Quentin171257329411030
14Provence16124840884935
15Lille16124831851908
16Aix Maurienne15123912932993
17Angers141221011830903
18Charleville-Mézières141221002856959

Sondage

Depuis le début de la saison, quel est votre joueur préféré ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
22 décembre 2014, 21 h 33 min
Nuageux
Nuageux
10°C
Vents : 4 m/s SO
Prévisions 22 décembre 2014
jour
Surtout nuageux
Surtout nuageux
11°C
Vents : 4 m/s SO
nuit
 
Prévisions 23 décembre 2014
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
10°C
Vents : 3 m/s SO
nuit
 
 

Entre-deux

VICTOIRE OBLIGATOIRE FACE A L’ETOILE

ALM-Orchies_18-11-2014 (23) (Photo EBC/BL – Nouveau coup dur pour l’ALM Evreux Basket, qui sera à nouveau privée de Pierre-Etienne DROUAULT, victime d’une fissure de fatigue au pied et arrêté pour… 3 mois !)

C’est la lanterne rouge de Pro B, le plus petit budget de la division et le club bénéficiaire de la Wild Card, l’équipe de Charleville-Mézières, qui sera l’hôte des amicalistes ce vendredi soir. Une équipe dos au mur, qui n’a pour ambition que de se maintenir coûte que coûte. Une contre performance des locaux serait donc un bien mauvais signe et probablement synonyme de crise. Car les adversaires directs des carolos se nomment Angers, le promu sportif (c’est en Anjou qu’ils ont obtenu leur seule victoire de la saison) Souffel, Provence et Aix-Maurienne…

Des raisons de se méfier

1/ Les ardennais ont joué cinq matches sur huit à domicile et ne comptent que des défaites contre des équipes du haut de tableau telles que Monaco (1er, 57-90) Orchies (4ème, 64-68) Denain (5ème, 64-86) Poitiers (5ème, 55-76) et Nantes (11ème, 86-92, leur seul véritable couac de la saison). Mais c’est à l’extérieur que l’équipe a réalisé, si l’on peut dire, ses meilleures performances, à Angers (72-81) preuve que les joueurs de Cédric Heitz savent être présents dans les rendez-vous décisifs pour eux et qu’ils sont bien imprégnés de leur unique objectif. Mais surtout à Saint Quentin, où la victoire ne leur a échappé que de peu (87-86, avec ce jour-là, un triple double de leur intérieur Monyea Pratt – 18 pts, 12 reb et 10 passes -) et même chez le leader, Hyères Toulon, battus seulement 72-64.

2/ L’Étoile est avec l’ALM l’équipe la plus jeune du championnat (24 ans de moyenne d’âge, avec 7 joueurs sur 10 de moins de 23 ans) sauf que plusieurs d’entre eux connaissent bien le monde professionnel, Fabien Paschal, Romain Dardaine, Vincent Pourchot, Kevin Thalien et Kevin Mondesir, les deux derniers Alexandre Jallier et Valentin Corréia, ayant déjà évolué en Nationale 1

3/ Après une claque (et l’équipe vient d’en subir deux, cinglantes, face à Denain et Monaco) l’équipe a toujours su réagir, pour ne pas perdre confiance en elle. C’est après sa défaite face à Poitiers qu’elle était allée se redonner du courage à Saint Quentin.

4/ Les Ardennais ont quelques uns des mêmes défauts que les ébroîciens: des difficultés en attaque (24/58 aux tirs contre 24/55) et un trop grand nombre de balles perdues (18,5 contre …19,1). Qui saura les gommer ?

Les forces en présence

Glenn Cosey va trouver en face de lui, un jeune meneur américain de 23 ans, rookie en Europe comme lui, Akeem Williams. Il ne devrait pas être dépaysé pour une fois, mais en matière de stats, pour un même temps de jeu (27′) il ne le domine que de peu : 12,3 pts contre 9,6 ; 3 rebonds contre 2,4 ; 2,9 passes contre 2,3 ; 10,9 à l’éval contre 7,5.

Le 2ème meneur de l’équipe est un ancien grand espoir du basket, Kevin Thalien, à Orchies l’an dernier. A l’instar de la paire de l’ALM, les deux joueurs évoluent côte à côte parfois. Ses stats sont là encore quasi similaires à celle de Mathis Keita (20′ contre 18′ à Mathis). Méfiance cependant, Kevin Thalien provoque deux fois plus de fautes et il est réputé pour être (très) adroit de loin, même si ce n’est pas le cas depuis le début de la saison (5/19)

Au sein des lignes arrière, l’Étoile a subi un coup dur avec la perte de son dynamiteur de défense, son seul trentenaire, son combo Moustafa Diallo, victime d’une rupture des ligaments croisés du genou à l’entraînement. Le jeune arrière-ailier, Valentin Correia, 21 ans, déjà l’an dernier, a été appelé à la rescousse. L’ancien espoir de Strasbourg a pour l’instant un faible temps de jeu (7′ pour 1,2 pt en 6 matches). L’autre jeune arrière de 22 ans, Alexandre Jallier, est lui aussi issu de la Nat1 (à Chartres l’an dernier) mais est également un ancien espoir d’un club de ProA, Paris-Levallois. Avec un petit peu plus de temps de jeu (12′ pour 3 pts à 10/22 aux tirs). Deux jeunes qui donnent tout en entrant sur le parquet…

C’est sur les ailes que l’on trouve une des meilleurs armes de l’équipe, avec son fer de lance américain, Monyea Pratt, son meilleur marqueur de la saison dernière, un pur ailier d’1m96, expérimenté (29 ans) à l’esprit maison. C’est le 2ème marqueur de l’équipe avec 12,9 pts en 35′ de jeu (38/90 aux tirs) mais sa meilleure évaluation à 13,9, car c’est un fort rebondeur (7,4 prises) altruiste et collectif (2,9 pd, son meilleur passeur) voleur de ballons et provocateur de fautes (moyen aux lancers francs cependant avec un 20/34) capable de fulgurances (32 à l’éval à Saint Quentin). L’ailier fort, Romain Dardaine (ex Bordeaux) est lui aussi un joueur expérimenté (26 ans) présent dans tous les secteurs du jeu, avec ses 7,8 pts en 29′ (23/59) ses 5,3 reb surtout (il mesure 2m01) très sûr aux lancers (mais qui commet plus de fautes qu’il n’en provoque) 5è évaluation de l’équipe (7,3)

A ces 6 joueurs s’ajoute un quatuor à l’intérieur qui est la force vive de l’équipe (36 reb, proche de l’ALM et son 38). Avec une hiérarchie bien définie : l’Ukrainien Yaroslav Lemyk (29 ans) vient seulement de quitter son pays natal. L’intérieur de 2,05m a été intronisé au poste de pivot par son coach et avoue s’y sentir de mieux en mieux. Il est le meilleur marqueur de son club avec 15,9 pts (à 46/91) présent au reb (5,9) à la passe (2,0) provocateur de fautes (4,4) mais qui perd beaucoup de ballons (3,5) le tout en 27′ pour 13 à l’évaluation. Fabien Paschal, l’intérieur de 2m05 et espoir du basket français de 23 ans, est un client. Arrivé en cours de saison, il est la preuve de l’ambition du club de se sauver. Havrais l’an dernier, il a signé à Gravelines cet été, mais a accepté d’être prêté à Charleville, faute de temps de jeu dans le Nord. Nul doute qu’il va monter en puissance et améliorer grandement ses performances actuelles qui sont loin de son standing (8,3 pts en 4 matchs et 28′ avec un faible 14/35 aux tirs, 5,5 reb néanmoins et 1,5 in, pour un insuffisant 6,8 à l’éval). Un client à ne pas négliger car il n’en restera évidemment pas là.

Les deux autres défenseurs du panneau ont un temps de jeu moindre, tous les deux sont bien connus de la division. Notamment le plus grand joueur du sport français, Vincent Pourchot, l’ex lillois de 22 ans (2m22) troisième évaluation de l’équipe avec 9,1 malgré son maigre temps de jeu (11′ seulement). Un rapport qualité prix impressionnant! Très sûr aux tirs (6,3 pts à 20/32) évidemment présent au rebond (3,9). En pleine bourre en ce moment et au temps de jeu en augmentation. Gare au garçon qui vient de battre son record de points en carrière. Kevin Mondesir, déjà là l’an dernier, n’est pas au mieux de sa forme. L’intérieur fort de 2,05m et de 23 ans, ex Saint Quentin ne tourne qu’à 4,1 pts en 13′ (avec un bien moche 9/29) et seulement 1,1 à l’évaluation. Il se doit de rendre sa confiance au club qui lui a fait confiance en le renouvelant.

Un match à prendre au sérieux

La sévère leçon prise au Portel, voire la déculottée reçue (79-39 au milieu du 3ème quart temps) a probablement remis quelques têtes à l’endroit. Et devrait empêcher toute forme de relâchement ou de sentiment de supériorité. C’est un match à prendre très au sérieux, car son enjeu l’est lui, sérieux.

Parce que si cette équipe de Charleville donnera tout ce qu’elle a lors de ses matches couperet, face à ses adversaires directs pour le maintien, nul doute que, sans pression, elle ne lâchera pas l’occasion de faire un coup si l’occasion se présente. Méfiance oui, car la moitié de cette équipe connaît bien la division et même la Pro A (Fabien Paschal).

Un match à prendre (très) au sérieux, car perdre face au dernier de la classe (une seule victoire face à l’autre dernier et sept défaites) face à une équipe (peut être la seule) à avoir une évaluation inférieure à son nombre de points marqués (69,6 points contre 65,8) preuve de ses nombreuses lacunes (à comparer avec l’ALM, dont les 70,8 pts montent à 78,5 à l’évaluation) ce serait tout simplement la honte.

JC

UNE PETITE COUPE POUR COMMENCER

ALM-Rouen (6) (Photo EBC – Lahaou KONATE prêt à en découdre après son excellente préparation)

Mieux vaut tenir que courir à l’aube de cette nouvelle saison suspendue aux caprices d’une Ligue Nationale de Basket sur lesquels nous sommes las d’intervenir.

Alors que les instances nationales ont validé sans surprise une Pro B à 18 clubs, avec le promu Monégasque enfin accepté, le repêchage d’Orchies et une Wild Card pour Charleville-Mézières, l’ALM Evreux Basket va pouvoir débuter sa saison officielle par un petit tour de Coupe de France ce mardi soir face à l’ADA Blois pensionnaire de longue date en Nationale 1.

D’un côté, Mickaël HAY, l’entraineur Blésois et ex-joueur de Pro A jusqu’en 2007 (Angers, Chalon, Limoges, Nantes et Bourg-en-Bresse), dit aborder ce match comme un match de préparation. L’ADA Blois cumule en effet les pépins physiques depuis la reprise, ce qui explique en grande partie le bilan très mitigé des matches amicaux (2 victoires pour 5 défaites). Pour autant, les protégés de Mickaël HAY auront certainement à cœur de se racheter devant leur public après leur piètre prestation face à Vichy samedi dernier (53-72).

De l’autre côté, Rémy VALIN, l’entraineur ébroïcien, qui a annoncé en début de saison qu’il jouerait toutes les compétitions à fond. Après un bilan équilibré lors de sa préparation (5 victoires et 5 défaites), l’ALM Evreux Basket ayant quand même affronté quatre équipes de Pro A (1 victoire – 3 défaites), cinq équipes de Pro B (3 victoires – 2 défaites) et une Université Américaine (1 victoire), on s’attend à une prestation sérieuse et aboutie face à l’ADA Blois, avec un effectif normand au complet (excepté Isaïa CORDINIER dont la période de repos est prolongée jusqu’au 5 octobre) et qui a pu bien préparer cette rencontre depuis son dernier match amical disputé le 6 septembre dernier.

JYC

EVREUX EXPLOSE EN PAYS BRESSAN

ALM-Lille (10)C’était dans les scénarios envisageables compte tenu du calendrier des deux équipes depuis le début des Play-Offs et l’ALM Evreux Basket a encaissé sa plus sévère défaite de toute la saison en terre bressane (96-67) pour le compte du match aller des demi-finales.

Avec quatre matches en huit jours dont trois à l’extérieur, le programme des normands était beaucoup moins digeste que celui des bressans qui cumulent seulement trois matches en huit jours, dont deux à domicile. Mais ceci n’explique pas totalement la franche correction reçue par les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN sur le parquet de l’Ekinoxe, avec une sorte d’explosion en vol lors de la seconde mi-temps (54-26) et une évaluation collective qui en dit long sur la différence de niveau entre les deux équipes en ce mardi soir (131-51).

Comme au Portel huit jours plus tôt, la triplette étrangère ébroïcienne a fait pâle figure (18 points et 9 d’évaluation en 63 minutes) face à l’impressionnant trio de la JL Bourg, BOOKER, BASSET et FLOWERS cumulant dans le même temps (ou presque… 71 minutes) 39 points et 48 d’évaluation. Encore une fois, les ex-angevins Pierre-Etienne DROUAULT et Jean-Victor TRAORE ont évité le naufrage pour Evreux.

Alors on se met à nouveau à rêver d’une révolte ce jeudi soir à Jean Fourré, pour sortir la tête haute, dans le pire des cas, ou pour mettre le chaudron en ébullition et s’offrir une belle face à cette JL Bourg qui a le vent en poupe et qui fait figure de favori dans ce dernier carré qui ne compte que des anciens pensionnaires de Pro A. L’ALM Evreux Basket est dans le dur jusqu’au bout et il ne reste en lice que des équipes qui lui ont été supérieures pendant la saison régulière.

Tant et si bien qu’il n’y a plus aucune question à se poser et qu’il faut tout donner pour surtout ne rien regretter. Dans le pire des cas, ce sera le dernier match de la saison à Jean Fourré, dans le meilleur des cas, l’avant dernier… dans tous les cas, on est proche du terme !

JYC

UN DERBY INEDIT

Pour leur quinzième confrontation officielle en LNB, le SPO Rouen et l’ALM Evreux Basket se retrouvent dans un contexte inédit. Rarement en effet les deux équipes n’avaient connu un tel écart au classement au moment de s’affronter pour le désormais fameux derby normand, pire jamais l’un des deux clubs ne s’était retrouvé en pleine crise depuis dix ans.

Alors que les protégés de Rémy Valin gèrent plutôt bien un début de saison au calendrier particulièrement indigeste (7 victoires pour 5 défaites) avec seulement 5 matches joués à Jean Fourré, leur salle « fétiche » dans laquelle ils restent invaincus cette saison, ceux de Laurent Sciarra vivent un cauchemar sportif sur fond de crise structurelle (3 victoires pour 9 défaites) avec une série de 7 défaites consécutives et déjà quatre revers enregistrés au Kindarena, face à Bourg-en-Bresse, Le Portel, Boulogne-sur-Mer et Saint-Quentin.

Pour arranger les affaires rouennaises, c’est l’ALM Evreux Basket qui mène la danse avec 10 victoires en 14 confrontations, les ébroïciens restant sur quatre victoires consécutives dans le derby normand. Les joueurs du Président Rostol ont même été les premiers à faire chuter le SPO Rouen dans sa nouvelle salle du Kindarena et il faut remonter au 15 février 2011 pour retrouver la dernière victoire rouennaise, aux Cotonniers (89-79).

On ne manquera pas le duel Florimont / Diarra, ni bien sûr la prestation de l’ex-capitaine de l’ALM Evreux, le charismatique Philippe Da Silva. L’ALM Evreux Basket cherchera à profiter de la situation pour décrocher un troisième succès à l’extérieur tandis que le SPO Rouen devra à tout prix stopper l’hémorragie sous peine d’entrevoir déjà le spectre de la relégation.

Jean-Yves Courtois

 

COUPE DE FRANCE : LA SUITE

Pas de grosse surprise pour cette suite aux 32èmes de Finale de la Coupe de France ce mercredi soir.

Toutes les équipes hiérarchiquement supérieures se sont qualifiées assez nettement. Seuls Boulogne-sur-Mer face à Rueil (qui avait fait souffrir Evreux la saison dernière à ce même stade de la compétition) et l’ALM Evreux Basket face à Quimper ont gagné petitement. Comme convenu, Rémy Valin a fait tourner son effectif pour un service minimum gagnant, tout en économisant complètement son MVP Samme Givens. Mission accomplie !

  • Monaco (NM1) – Bourg-en-Bresse (Pro B) : 71-81
  • Sorgues (NM1) – Saint-Vallier (Pro B) : 81-98
  • Chartres (NM1) – Le Havre (Pro A) : 59-94
  • Saint-Brieuc (NM1) – Orchies (Pro B) : 76-80
  • Rueil (NM1) – Boulogne (Pro B) : 78-80
  • Quimper (NM1) – Evreux (Pro B) : 79-82

PREMIERES SURPRISES EN COUPE DE FRANCE

Les premiers matches comptant pour les 32èmes de finale de la Coupe de France ont donné lieu à quelques premières surprises. Outre le promu Antibois qui s’est incliné à Saint-Chamond, cinq clubs de Pro B sont déjà passés à la trappe. Rien à dire pour le duel qui opposait Aix-Maurienne à Fos-sur-Mer si ce n’est que les savoyards semblent prendre leurs marques à domicile. En revanche, les défaites de Lille à Vichy (NM1), Souffelweyersheim à Cergy-Pontoise (NM1) et Nantes à Tarbes-Lourdes (NM1) montrent à quel point la marge est faible sur un match entre la seconde moitié de Pro B et la Nationale 1. Mais que penser de la surprenante défaite de l’un des ténors de la Pro B, Châlons-Reims, face à Kaysersberg, pensionnaire de NM2 ?!

Boulazac, le prochain adversaire de l’ALM Evreux Basket en championnat, a eu recours aux prolongations pour venir à bout de Bordeaux (NM1) mais aura une journée de récupération en plus avant d’accueillir les normands. Les hommes de Rémy Valin poursuivent leur incroyable périple avec ce calendrier automnal si peu favorable. Un long déplacement les amène ce soir à Quimper (NM1 – 5ème avec 4 victoires pour 1 défaite), ancien pensionnaire de Pro B et tout à fait capable de réaliser un exploit.

Jean-Yves Courtois

LES PREMIERS RESULTATS

  • Saint-Chamond (NM1) – Antibes (Pro A) : 86-81
  • Aix-Maurienne (Pro B) – Fos-sur-Mer (Pro B) : 80-72
  • Bordeaux (NM1) – Boulazac (Pro B) : 93-97 (a.p.)
  • Cognac (NM1) – Poitiers (Pro B) : 62-67
  • Angers (NM1) – Limoges (Pro A) : 72-76 (a.p.)
  • Blois (NM1) – Le Portel (Pro B) : 73-90
  • La Charité (NM2) – Denain (Pro B) : 66-93
  • Montbrison (NM1) – St Quentin (Pro B) : 69-114
  • Vichy (NM1) – Lille (Pro B) : 63-54
  • Kaysersberg (NM2) – Châlons-Reims (Pro B) : 77-73
  • Cergy-Osny-Pontoise (NM1) – Souffelweyersheim (Pro B) : 82-64
  • Tarbes-Lourdes (NM1) - Nantes (Pro B) : 68-65

ENTRE DEUX : Evreux – Châlons-Reims

Les équipes…

 ALM EVREUX BASKET

Les coaches : Rémy VALIN et Sylvain GRZANKA 

Les meneurs : Austen ROWLAND (USA – 30 ans – Le Portel Pro B) – Karim DAHAK (23 ans – au club)

Les extérieurs : Guillaume COSTENTIN (29 ans – Poitiers Pro A – Capitaine) – Kevyn POPOVICH-GREEN (USA – 26 ans – SAV Vacallo  Suisse D1) – Lahaou KONATE (19 ans – Denek Bat Urcuit  Nat 1) – Daye KABA (25 ans – Charleville-Mézières Pro B)

Les intérieurs : Jeremiah WOOD (USA – 26 ans – Karhu  Finlande D1) – Steeve HO YOU FAT(23 ans – Antibes Pro B) – Mory CORREA (32 ans – au club) – Gary FLORIMONT (24 ans – Charleville-Mézières Pro B) 

Le blessé : Lamine SAMBE (21 ans – Antibes Pro B) 

CHAMPAGNE CHÂLONS REIMS BASKET 

Les coaches : Nikola ANTIC

Les meneurs : Brian MULLINS (Americano-Irlandais – 24 ans – au club) – Etienne PLATEAU (25 ans, Boulogne-sur-Mer Pro B)

Les extérieurs : Kevin JOSS RAUZE (23ans – au club) – Rodrigue MELS (26 ans – AEK Athènes Grèce) – Gary CHATHUANT (28 ans – au club) – Steeve SOLIMAN (23 ans – Le Puy en Velay NM1)

Les intérieurs : Chris DANIELS (USA – 29 ans, au club) – Nate CARTER (USA – 27 ans – Nanterre Pro B) – Kevin CORRE (26 ans – Bourg-en-Bresse Pro B) – Papa BEYE (21 ans – Clermont Pro B)  

 Le match, son contexte…

Pour ce second match de la saison et le premier dans son antre de Jean Fourré, l’ALM Evreux Basket aura une jolie petite pression sur les épaules avec déjà une obligation de résultat et si possible avec la manière, histoire de faire oublier à ses fidèles supporters deux derniers matches amicaux bien ternes contre Le Portel puis Lille et une première mi-temps insipide face au SOM Boulogne. Les ébroïciens auraient-ils fait une indigestion de basket « chti » ?!

Les Champenois sont restés à la porte du Top 8 la saison dernière (9ème avec 18 victoires pour 15 défaites), mais ils ont renouvelé leur effectif à 60 % avec des ambitions à la hausse grâce au second plus gros budget de la division.

Les protégés de Nikola ANTIC ont plutôt brillé pendant leur préparation, engrangeant 6 victoires pour 4 défaites, et ils ont assuré pour leur première officielle à domicile en s’imposant face à une équipe de Saint-Vallier décomplexée sur le score de 75 à 69, avec un Chris DANIELS de gala (15 points, 14 rebonds et 27 d’évaluation en seulement 28 minutes).

Les Ebroïciens l’avaient emporté la saison dernière à Jean Fourré d’un tout petit point (82-81) mais s’étaient lourdement incliné en Champagne (85-69). Autant dire qu’il n’y aura pas beaucoup de place pour flemmarder et que les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN devront déjà faire preuve de réalisme et d’agressivité pour espérer remporter la mise et se mettre ainsi en ordre de marche.

JYC

ENTRE-DEUX : Boulogne – Evreux

Les équipes…

 

ALM EVREUX BASKET

Les coaches : Rémy VALIN et Sylvain GRZANKA

 Les meneurs : Austen ROWLAND (USA – 30 ans – Le Portel Pro B) – Karim DAHAK (23 ans – au club)

Les extérieurs : Guillaume COSTENTIN (29 ans – Poitiers Pro A – Capitaine) – Kevyn POPOVICH-GREEN (USA – 26 ans – SAV Vacallo  Suisse D1) – Lahaou KONATE (19 ans – Denek Bat Urcuit  Nat 1) – Daye KABA (25 ans – Charleville-Mézières Pro B)

Les intérieurs : Jeremiah WOOD (USA – 26 ans – Karhu  Finlande D1) – Steeve HO YOU FAT (23 ans – Antibes Pro B) – Mory CORREA (32 ans – au club) – Gary FLORIMONT (24 ans – Charleville-Mézières Pro B)

Le blessé : Lamine SAMBE (21 ans – Antibes Pro B)

 

STADE OLYMPIQUE MARITIME BOULOGNE SUR MER

Les coaches : Germain CASTANO et Franck HENOCQ

 Les meneurs : Zainoul BAH (27 ans – Fos-sur-Mer  Pro B) – Jonathan ROUSSELLE (21 ans, prêt Gravelines Pro A)

Les extérieurs : Ingus BANKEVIC (Lettonie – 26ans – BK Ventspils Lettonie) – Tony STANLEY (USA naturalisé – 34 ans – au club) – Martin LE PELLEC (24 ans – Le Portel  Pro B) – Romain GREGOIRE (20 ans – Gravelines Espoirs Pro A)

Les intérieurs : Corey ROUSE (USA – 27 ans, Charleville-Mézières  Pro B) –James MATHIS (USA – 27 ans – Aix-Maurienne Pro B) – Fernando RAPOSO (21 ans – au club) – Romain BA (27 ans – au club)  

 Le blessé : Chris McCRAY (USA – 27ans – Sioux Falls Sky Force  D-League USA)

 

Le match, son contexte…

Comme en 2010, l’ALM Evreux Basket et le SOM Boulogne vont ouvrir le bal, mais cette fois dans l’antre des nordistes, la salle Damrémont au parquet flambant neuf qui a si bien réussi aux normands ces dernières années, tant face au Portel que face à Boulogne. Les superstitieux auront sans doute également noté que le coach Rémy VALIN n’a jamais perdu son premier match de la saison régulière avec l’ALM Evreux Basket…

Les Boulonnais ont réalisé une excellente première saison en LNB (6ème avec 19 victoires pour 15 défaites) et ils se sont offert le droit de participer aux play-offs, éliminant au passage le SPO Rouen (2-1) avant de sortir la tête haute face à la JDA Dijon (1-2).

Renouvelée à 70 %, l’équipe de Germain CASTANO a réalisé un parcours équilibré en préparation (5 victoires pour 6 défaites), malgré beaucoup de blessures perturbantes mais avec une certaine embellie au cours du mois de septembre et une succession de victoires face à Lille (2 fois), Saint-Quentin et Rouen, avant de tomber face au CSP Limoges (89-76).

Les Ebroïciens ont remporté deux fois la mise face au SOM Boulogne la saison dernière, terminant juste devant les Boulonnais au classement de la saison régulière, mais sortis sèchement dès le quart de finale de play-offs face à Fos-sur-Mer (0-2).

Avec 4 victoires pour 4 défaites en préparation, les protégés de Rémy VALIN ont connu plus de désagréments sur la fin avec quatre revers face au Havre, à Rouen, Le Portel et Lille, pour une seule victoire face à Quimper.

Les deux clubs disposent de moyens financiers quasi identiques et ce premier duel de la saison oppose deux équipes qui ambitionnent une nouvelle participation au Top 8. Les Boulonnais seront privés de leur américain Chris McCRAY, remplacé par le letton Ingus BANKEVIC, tandis que les ébroïciens sont privés de Lamine SAMBE, remplacé par Daye KABA (formé à Limoges puis en NCAA 1 à Boston College de 2006 à 2008, et à Marist College de 2008 à 2010, avant de faire ses débuts en Pro B la saison dernière avec Charleville-Mézières).

La dernière inconnue pour ce premier match de la saison 2011-2012, et pas des moindres, c’est la désignation des arbitres sur fond de grogne entre le corps arbitral et la Fédération Française de Basket Ball… impossible de savoir qui sera derrière les sifflets et quelle sera l’expérience à ce niveau de la doublette désignée en catimini…

Heureusement, les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN pourront compter sur l’appui non négligeable des supporters du 6ème Homme pour gérer au mieux cette première sortie dans l’inconnu…

JYC