Derniers articles :
Journée N° 3
Angers57 / 62Monaco
Hyères-Toulon72 / 64 Charleville-Mézières
Le Portel76 / 61 Aix Maurienne
Lille66 / 97Poitiers
Nantes74 / 71 Souffelweyersheim
Roanne85 / 67 Provence
Boulazac65 / 63 Denain
Orchies76 / 61 Antibes
St Quentin78 / 70 EVREUX
Journée N° 4
Angers- / - Charleville-Mézières
Antibes- / - Nantes
Denain- / - Roanne
EVREUX- / - Boulazac
Provence- / - Souffelweyersheim
Le Portel- / - St Quentin
Poitiers- / - Aix Maurienne
Monaco- / - Lille
Orchies- / - Hyères-Toulon
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Monaco633012218195
2Hyères-Toulon633021232210
3Le Portel532111236207
4Poitiers532111241212
5Denain532111225205
6EVREUX532111218202
7Roanne532120224210
8Orchies532111207201
9Boulazac532111218216
10Nantes532111225233
11Angers431201222221
12St Quentin431210239252
13Antibes431201210224
14Lille431201231248
15Aix Maurienne431201220266
16Charleville-Mézières330300214232
17Souffelweyersheim330300195217
18Provence330300237261

Sondage

Souhaitez-vous que l'ALM Evreux se qualifie pour les 1/4 de finale de la Leaders Cup ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
22 octobre 2014, 11 h 34 min
Nuageux
Nuageux
8°C
Vents : 3 m/s O
Prévisions 22 octobre 2014
jour
Partiellement ensoleillé
Partiellement ensoleillé
12°C
Vents : 4 m/s ONO
nuit
 
Prévisions 23 octobre 2014
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
14°C
Vents : 3 m/s SO
nuit
 
 

articles

catégorie virtuelle regroupant toutes les catégories des articles

LES BONS ECHOS VENUS D’AILLEURS

ALM-Fos (5)

Qu’elle fait du bien ! Samedi soir, les joueurs du SQBB ont assuré devant leur public, s’offrant Évreux en guise de première victoire de la saison en championnat (78-70), et ce malgré un dernier quart-temps compliqué (18-24). C’est d’ailleurs en première mi-temps qu’Anthony Smith et les siens ont fait le trou, l’ailier américain se montrant déterminant durant les vingt premières minutes (18 points, 4 rebonds, 1 interception).

Après un premier acte équilibré et défensif (12-13), les Saint-Quentinois ont fait le trou, surclassant une formation d’Évreux soudainement fébrile (26-12 dans le 2ème quart-temps). Notamment dans les pertes de balles : «  Les statisticiens sont gentils, ils nous donnent 17 balles perdues, mais il y en a 22, ironise Rémy Valin, le coach ébroïcien. On en perd déjà 27 contre Roanne mais c’est pas grave, on continue, on s’en fout ! C’est sûr que Saint-Quentin n’a pas assez de talent offensif pour leur donner le ballon !  »

Si Smith puis Sherman Gay ont malmené l’ALM, les visiteurs ont fait preuve de naïveté. Ou de jeunesse, au contraire des Saint-Quentinois, enfin au complet. «  Quand je dis que mercredi on s’est entraîné pour la première fois au complet depuis le 7 août, c’est la vérité, atteste Sébastien Lambert, soulagé. On a fait une grosse première mi-temps, il faut féliciter les garçons. L’essentiel est là, malgré le dernier quart-temps qui a été difficile, car on a voulu gérer trop tôt la victoire. Même avec 14 points d’avance, on ne gère pas un match à sept minutes de la fin. »

Siggers monte en puissance

Cette gestion de match, ou coup de moins bien physique dans le dernier quart-temps, a effectivement failli être fatale au SQBB, mais Siggers puis l’homme du match, Smith, ont tenu l’équipe. «  Siggers a manqué de rythme en première mi-temps, c’est normal, explique l’entraîneur axonais. Mais on sait que c’est un joueur de série, on sait qu’il peut mettre zéro point en première, et quatorze en deuxième. »

Jason Siggers savoure ce retour victorieux : «  Depuis cinq ans que je suis en France, Évreux est une équipe difficile à jouer. Quand l’équipe est complète, avec un très bon état d’esprit, c’est plus facile. » Sébastien Lambert apprécie évidemment le fait de pouvoir compter sur tout son groupe, même s’il veut désormais que l’ensemble progresse collectivement : «  On a un effectif complet avec des joueurs interchangeables, on a besoin de travailler la coordination et la complémentarité, c’est pour ça qu’on a besoin d’enchaîner les matches et les victoires. »

Anthony Racine va dans le sens de son entraîneur. «  Jason est un joueur majeur, on le sait, on l’a retrouvé. Avec Anthony (Smith), ils sont très importants dans notre groupe, mais le plus important ce sont les automatismes. Si on a tout le monde, on joue mieux, mais on s’est fait peur sur la fin car on manque de vie commune sur le terrain. »

La saison est donc lancée pour le SQBB qui retrouvera la Leaders Cup dès samedi (réception de Souffelweyersheim). «  On attendait cette première victoire, reconnaît Racine, on avait déjà gagné en Leaders Cup, mais ce n’est pas pareil. » Pour Lambert, «  ce match va faire du bien dans les têtes  ».

Quant à Rémy Valin, très en colère samedi, il a reconnu la supériorité du SQBB, notamment dans l’expérience, quand ses jeunes joueurs ont laissé à plusieurs reprises Siggers planter sous l’arceau : « Quand on joue un match de haut de tableau, il faut savoir donner les fautes. Saint-Quentin a su le faire sur Teague, qui derrière n’a fait qu’un 2/9 aux lancers francs ! Mes joueurs peuvent se les mordre, en tout cas, moi, je n’accepte pas qu’on perde autant de ballons parce qu’on veut ressembler à Magic Johnson ! »

Xavier Swartvagher – Le Courrier Picard

Rémy VALIN pas content !

Battu samedi à Saint-Quentin, Evreux a concédé sa première défaite de la saison en Pro B. La faute, notamment, à une défense trop permissive. A l’image d’un deuxième quart-temps manqué (26-12) qui a plombé les chances ébroïciennes. « Quand on a fait des rotations, il y a des joueurs qui sont dramatiques défensivement » regrette Rémy Valin, l’entraîneur de l’ALM, dans les colonnes de Paris Normandie. Une remarque qui vise surtout l’Américano-Mexicain Mark Sanchez qui a été sorti du cinq majeur dans l’Aisne ce week-end, à qui l’entraîneur reproche un manque d’engagement. « Je ne sais pas s’il défend. Il va falloir qu’il m’explique… Il faut s’impliquer à l’entraînement. Son investissement est très moyen, donc voilà… ». Nul doute que le staff de l’ALM, après cette première défaite, va exiger une réaction de son joueur dans les prochains jours après ce recadrage.

SAINT-QUENTIN – EVREUX : LA FEUILLE DE MATCH

Championnat de Pro B 2014-2015 – 28ème Saison en LNB

3ème Journée – Samedi 18 octobre 2014

SAINT-QUENTIN BB 78 – 70 ALM EVREUX BASKET

(12-13) (26-12) (MT 38-25) (22-21) (18-24)

Palais des Sports Pierre Ratte – Environ 2500 spectateurs

Arbitrage messieurs VANSTEENE & TARTARE

MVP DU MATCH : Anthony SMITH (SAINT-QUENTIN BB)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Glenn COSEY* 31 6/12 6/10 3/4 3 4 0 1 3 0 3 0 21 14
Eugene TEAGUE* 22 7/10 0/1 2/9 3 6 0 4 6 2 1 0 16 13
Guillaume COSTENTIN* 25 2/4 2/4 0/0 4 1 0 1 4 2 2 3 6 11
Lahaou KONATE* 26 3/9 0/2 2/2 4 2 0 0 3 2 3 4 8 8
Mark SANCHEZ 16 3/8 1/4 0/0 0 0 0 2 6 0 2 1 7 7
Babacar NIANG 18 2/4 0/0 1/2 2 3 0 0 6 0 3 0 5 5
Florent TORTOSA 22 2/7 0/3 1/2 1 2 0 1 2 1 0 3 5 5
Mathis KEITA 16 1/3 0/1 0/0 2 1 0 0 3 0 2 2 2 3
Sambou TRAORE* 24 0/4 0/3 0/2 1 3 0 0 3 0 1 2 0 - 2
Thomas DOLOMINGO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
ALM EVREUX BASKET 200 26/61 9/28 9/21 20 22 0 9 36 7 17 15 70 64

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Anthony SMITH* 34 9/15 4/9 3/3 3 4 0 1 4 3 0 1 25 27
Sherman GAY 28 5/8 0/0 3/4 1 3 4 2 9 1 3 0 13 20
Julien LESIEU 24 5/7 0/0 4/6 3 4 0 3 7 1 2 1 14 17
Jason SIGGERS* 29 4/9 1/3 5/6 5 4 0 0 4 0 3 0 14 9
Zainoul BAH* 26 0/4 0/1 2/2 2 1 0 2 4 1 1 4 2 6
Darnell WILLIAMS* 13 2/6 1/3 0/0 3 0 0 0 2 0 1 0 5 2
Mory CORREA* 15 0/0 0/0 1/2 2 1 1 1 3 0 2 0 1 2
Thomas LARROUQUIS 16 2/6 0/2 0/0 2 2 0 0 0 0 1 1 4 0
Anthony RACINE 15 0/6 0/4 0/0 1 1 0 0 1 1 0 3 0 - 1
Salim JAITEH 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
       
SAINT-QUENTIN BB 200 27/61 6/22 18/23 22 20 5 9 34 7 13 10 78 82

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)LILLE – Un ancien amicaliste à la rescousse

Décidément, Lille est une destination très prisée des anciens joueurs de l’ALM. James MATHIS (30 ans, 2.00 m) portera le maillot lillois jusqu’à la fin Novembre, en remplacement de Jonathan KALE. L’intérieur américain évoluait la saison passée, à BBC Monthey, dans le championnat suisse. MATHIS y compilait 16 points, 9.3 rebonds, 2 passes pour 18.5 d’évaluation en 35 minutes. Cédric BINAULD est ravi de cette signature puisqu’il avait définit comme critère n°1, la connaissance de la Pro B et le natif de Newark remplit parfaitement cette condition (5 saisons et demi au total). La seule interrogation concerne son état de forme. Élément de réponse ce soir avec la réception de Poitiers.

PROVENCE – MENDY intègre l’effectif

Elson MENDY (28 ans, 2.00 m), sans club depuis sa blessure au coude la saison dernière avec Poitiers, a signé un mois au Provence Basket. Mamadou DIA (36 ans, 2.01 m) en délicatesse avec son tendon d’Achille, le club sudiste a préféré ne prendre aucun risque. MENDY a pris part aux entraînements de pré-saison avec l’Elan Béarnais et depuis quelques temps, il s’entraînait à Souffelweyersheim. L’ailier fort franco-sénégalais est qualifié pour le déplacement à Roanne, ce soir.

AS

QUITTE OU DRIBBLE

A LOUER

LC_ALM-Angers (3)En attendant que ça arrive, de ces belles victoires, je m’enivre. J’engrange des souvenirs tout en trépignant de connaître l’avenir.

L’impatience serait-elle devenue une vertu ? Le futur seul me le dira …

Mais j’ai hâte !!!!!!! Ne vous méprenez pas. Nos joueurs ne sont pas disponibles. Je loue juste leur courage, leur ténacité et leur volonté de nous en remontrer. Y’en a toujours un pour rattraper l’autre.

Si j’osais me lâcher, je dirais que je suis épatée. Et il m’en faut car, comme chacun ne peut l’ignorer, je peux aussi être dure de la feuille.

Mais je me sens la plume légère, au moment où je vous écris mes amis, et pleine d’allant pour fêter de si authentiques talents.

Pourtant, y’a déjà eu de la casse et ça tracasse. Mais on a bien tort de se faire du mouron quand, malgré tout, ça tourne si rond. Y’aura bien aussi quelques ratages …

MHD juste passionnée !

L’ESSENCE DE L’ESSENTIEL

Staring Glenn COSEY – Après le match contre ROANNE du vendredi 10 Octobre 2014

LC_ALM-Angers (5)- Heureux d’avoir gagné.

- Ce sont mes coéquipiers qui m’ont dit que j’étais MVP.

- On s’est trouvé pour mettre des tirs ouverts : c’est la clé.

- On était bien.

- On a joué dur.

- On a défendu.

- On a fait ce qu’il fallait.

- On a visionné nos précédents matches, on a vu nos fautes et on a corrigé.

- On sait maintenant ce qu’on doit faire et ça nous a permis de gagner ce soir.

- Sambou et Florent nous ont beaucoup aidés et ils nous apportent leur contribution chaque jour à l’entraînement et également lors de chaque match.

- Je me sens très à l’aise dans cette équipe et essentiel comme chacun a confiance en les autres.

Merci Glenn.

MHD

CHRONIQUE DE L’INNOCENT SUR LE BANC

Après le match contre ROANNE du vendredi 10 Octobre 2014, l’innocent d’en face sur le banc d’à côté est Luc-Arthur VEBOBE

Ce qui s’est passé : On commence bien mais on savait qu’on n’allait pas mettre 15 – 20 points à EVREUX. Cette équipe joue dur. On connaît le coach, on connaît leur manière de jouer. On savait donc que ce serait un match difficile d’autant qu’on sortait d’une semaine délicate avec des malades, des blessés (Steeve blessé à la main et lui-même victime d’une entorse à la cheville la veille du match). C’était assez compliqué à gérer. Steeve est arrêté 8 semaines et il va nous manquer. Quant à moi, je pense reprendre dès la semaine prochaine. Je suis désolé d’avoir manqué ce match-là car il me tenait à coeur de venir rejouer à EVREUX (rappelez-vous, chers amis lecteurs, que Luc-Arthur fut des nôtres lors de la saison 2008-2009). Ce sera pour le match retour. Tant pis …

On résiste à tout et même à vos salves répétées à 3 points (8/16 soit 50%) :  EVREUX a commencé la seconde mi-temps avec un 12-0. Ensuite, on revient dans le match. Moi, du banc, je croyais que le plus dur était fait et qu’on allait pouvoir rester dans le match jusqu’à la fin et jouer le match sur une dernière possession. Et dans le quatrième quart-temps, on a un trou de 2 minutes qui nous coûte littéralement le match. Et puis, on avait déjà 2 intérieurs blessés ce soir (lui et Steeve) et le troisième, Charles JACKSON, qui ne peut pas jouer longtemps suite à ces 3 fautes offensives tôt dans le match (15 minutes de jeu).

Qu’est ce qu’on améliore à ROANNE pour nous mettre la pâté au match retour   : Je ne vais pas te le dire !!! Tu serais capable de tout répéter !!! On a pas mal de choses à bosser mais je ne te dirai pas quoi. En tout cas, EVREUX est une équipe qui a du répondant. Ils ont joué avec une intensité incroyable du début à la fin. Même quand on est parti devant à + 8 / + 9 points, ils sont toujours revenus dans le match. Et eux, quand ils ont pris les devants, on n’a pas su revenir. C’était un très bon match de leur part. Ils peuvent être contents de leur victoire. Rémy a fait un super boulot … j’ai envie de dire, comme d’habitude.

Pas trop décevant cette défaite pour vous qui briguez le retour en Pro A : Ce sont les gens qui disent qu’on brigue la Pro A quand ils voient les noms des joueurs qui composent l’équipe. Nous, on n’arrête pas de dire qu’on est une équipe nouvelle avec dix nouveaux joueurs. À partir de là, les choses vont mettre un peu de temps à s’organiser. Pour l’instant, on vise les Playoffs. Et on doit encore s’améliorer. Mais on a une énorme marge de progression. Une fois qu’on aura récupéré Steeve et qu’on en aura fini avec cette série noire, on  va pouvoir envisager l’avenir. Pour le moment, tant qu’on n’est pas au complet et qu’on n’a pas encore des habitudes d’équipe, on ne peut pas parler de Pro A.

Remerciement à Luc-Arthur et un prompt rétablissement à tous les malades et les blessés.

MHD

JOURNEE 2 : LE BAROMETRE

Il y a bien longtemps que l’ALM Evreux Basket avait eu un pareil carnet de notes puisque pour 9 des 19 critères que nous retenons pour ce Baromètre l’équipe ébroïcienne monte sur le podium : 4 premières places (Points Encaissés, Rebond Total, Point Average Général, Ratio Attaque/Défense), 2 secondes places (Adresse aux Lancers Francs & Rebond Défensif) et 3 troisièmes places (Adresse à 3 Points, Rebond Offensif & Fautes Commises) !

Par contre, paradoxalement, les hommes de Rémy VALIN coiffent le bonnet d’âne de la division sur 3 critères : Fautes Provoquées, Dunk et surtout… Balles Perdues !

LES MENTIONS DE L’ALM EVREUX BASKET

TRES BIEN  :lol:

1er aux Points Encaissés (62.00) =

1er au Point-Average Général (+ 24) + 2

1er au Ratio Attaque / Défense (1.1935) + 2

1er au Rebond Total (43.00) + 6

2ème à la Réussite aux Lancers Francs (83.78 %) + 5

2ème au Rebond Défensif (29.00) + 6

3ème au Moins de Fautes Commises (19.00) =

3ème au Rebond Offensif (14.00) + 3

3ème à la Réussite aux Tirs à 3 Points (38.46 %) + 4

BIEN  ;-)

8ème à l’Evaluation Collective (83.50) + 3

8ème aux Interceptions (7.50) + 5

9ème aux Passes Décisives (15.00) - 3

PASSABLE   :cry:

13ème à la Réussite Totale aux Tirs (43.22 %) - 2

14ème aux Contres (1.00) - 3

14ème aux Points Marqués (74.00) - 1

MEDIOCRE  :evil:

17ème à la Réussite aux Tirs à 2 Points (45.57 %) - 4

18ème aux Dunks (0.00) - 2

18ème aux Fautes Provoquées (18.00) - 1

18ème au Moins de Balles perdues (21.00) - 11 

UN DEBUT EN FANFARE

Après deux victoires consécutives, il faut bien l’avouer un peu contre toute attente, l’ALM Evreux Basket s’installe dans le fauteuil de leader de Pro B, avec l’avantage du point-average général sur Denain, Monaco et Hyères-Toulon. En effet, avec Pierre-Etienne DROUAULT, Desmond QUINCY-JONES et Isaia CORDINIER à l’infirmerie plus Mark SANCHEZ indisposé par une cheville douloureuse face à Roanne, les protégés de Rémy VALIN réalisent avec beaucoup de mérite un début de championnat courageux et réactif.

Les surprises ont été nombreuses avec pas moins de 12 victoires à l’extérieur en 18 rencontres ! Ils sont six à disposer d’un premier joker tandis que la Wild-Card Charleville-Mézières et le promu de la saison dernière Souffelweyersheim ratent complètement leur entame avec deux défaites consécutives à domicile. 

LE CLASSEMENT A L’ANGLAISE

Ce classement permet de situer les équipes les unes par rapport aux autres, quel que soit le nombre de matchs disputés à domicile ou à l’extérieur. Ce classement fonctionne de la manière suivante : Victoire à domicile ou Défaite à l’extérieur : 0 point – Victoire à l’extérieur : + 1 point – Défaite à domicile : – 1 point

1er – EVREUX - ANGERS – DENAIN – HYERES-TOULON – MONACO – ORCHIES : + 1 Point

7ème – AIX-MAURIENNE – ANTIBES -BOULAZAC – LE PORTEL – LILLE – NANTES – POITIERS – ROANNE : 0 Point

————————————————————————————————————

15ème – PROVENCE – SAINT-QUENTIN : – 1 Point

17ème – CHARLEVILLE-MEZIERES – SOUFFELWEYERSHEIM : – 2 Points

LA PASSE DE DEUX POUR UN FAUTEUIL DE LEADER

+14 à Souffel et +10 contre Roanne (de retour en Pro B, après 12 ans à l’étage supérieur, champion de France en 2007) la saison ne pouvait mieux commencer pour les minots de Rémy Valin, qui semblent apprendre vite. Ces deux victoires initiales vont permettre au staff et aux joueurs de travailler dans la sérénité, contrat plus que largement rempli. Le club a été si blessé dans sa chair depuis le début de l’année (Isaia Cordinier, Pierre Étienne Drouault et Desmond Quincy-Jones out, avant même l’entame de la saison et Mark Sanchez visiblement pas bien remis de sa cheville meurtrie hier soir, ce qui s’est vu…) que l’on ne s’apitoiera pas outre mesure sur les malheurs de notre hôte de la soirée, laminé aux rebonds (45 à … 22) en partie, force est de le reconnaître, à cause de l’absence dans sa raquette de Steeve Ho You Fat et Luca Vebobe, nos deux anciens ébroïciens (le remplaçant Negueba Samake n’ayant pas joué non plus). Parce qu’enfin, si des pointures comme Charles Jackson, Kenny Grant, Raphaël Desroses et Torell Martin, bien présents, eux, sont passés au travers, c’est bien parce que l’équipe locale a fait en sorte, avec abnégation, de ne pas leur permettre de s’exprimer. Personne ne pourra reprocher non plus au staff local sa réactivité en recrutant dans l’urgence, deux joueurs (le samouraï Sambou Traoré et le feu-follet Florent Tortosa) plus que précieux. Un championnat se joue aussi à ces détails-là. A chacun ses problèmes.

Peut-on, dans ces conditions, parler de «match-référence» pour ce jeune collectif 2014-2015 ? Pas vraiment, mais presque ! Car cette équipe-là puisera sans doute dans ce match des raisons de croire en sa valeur et surtout en sa capacité à savoir réagir au niveau tactique, car je vous le demande, qui aurait parié sur l’ALM, à la mi-temps, après la démonstration de l’équipe rhodanienne ? (10/17 dans les tirs extérieurs au bout de 20 minutes, signe d’un talent estampillé Pro A, mais 14/35 au final, signe d’une défense impitoyable de nos amicalistes). Pas moi, en tout cas. Dans les vestiaires, sans nul doute, le coach a dû mettre l’accent sur cet aspect (ne plus leur laisser de tirs ouverts) sans oublier de leur demander de prendre des risques à leur tour (n’est-ce-pas Glenn Cosey qui s’y est engouffré avec gourmandise) avant de porter l’estocade à l’intérieur. De la belle ouvrage, du beau travail, pour une victoire qui ne souffre pas la moindre contestation et qui comptera sûrement au final. En 2ème mi-temps, en effet, on n’a plus vu qu’une équipe: celle de l’ALM.

Lahaou Konate, le starter local

La rencontre démarre dans les pires conditions. Glenn Cosey adresse une mauvaise passe à Gene Teague, peu vif sur le coup. La réplique est cinglante, André Young, le meneur adverse, se montre adroit à 6 mètres. Charles Jackson marque et provoque la faute de Teague (ses seuls 3 points du match !). Guerschon Yabusele en fait de même et convertit lui aussi son 2+1. Au bout de deux minutes, Roanne a déjà pris le large, 0-8. Il faudra Lahaou Konate, à mi-distance, pour stopper l’hémorragie et Teague, avec une grosse énergie, pour remettre les locaux dans le match, même si ce dernier rate son 2+1. La défense de Konate sur Torell Martin est féroce, ce dernier rate tout ce qu’il entreprend et fait faute sur le chouchou local : Lahaou met ses deux lancers, l’ALM est revenue au score (6-8 à la 4ème). Déjà la bataille est intense sous les panneaux, ni Konate ni Teague ne parviennent à conclure, le meneur adverse, Young, lui, y parvient à mi-distance (6-10). Mais l’équipe est désormais sur les rails et accélère le tempo, Sambou Traoré, d’au moins six mètres, marque en première intention, puis Konate, qui met au supplice son opposant Martin, égalise en convertissant encore ses deux lancers (le garçon, travailleur, s’améliore dans tous les domaines). Et cela fait 10-10 au bout de six minutes. Le public n’a même pas eu le temps d’avoir peur ! Il ne va pas tarder à scander le nom de son préféré, qui fait un carnage chez ses adversaires et convertit encore ses deux lancers (6/6 au bout des dix minutes). Mark Sanchez échoue de loin, mais Traoré est au rebond et marque. De 0-8 (comme en Alsace) le score est monté à 14-10. Le mano à mano peut commencer, qui oppose Raphaël Desroses à Florent Tortosa, très propre dans sa pénétration et qui permet à Sanchez d’accentuer l’écart sur ses 2 lancers (ses seuls points du match) 18-13 au bout des 10 premières minutes. Incroyable après un tel débours !

Le début du show Glenn Cosey

C’est une nouvelle tornade qui va s’abattre sur les locaux, orchestrée par deux joueurs en feu, le meneur André Young (14 pts à 6/7 aux tirs à la mi-temps) et Sadio Doucouré (11 pts à 5/6). A la 13ème, l’ALM n’a alimenté le score que grâce aux lancers (21-18) et va craquer brutalement sous les coups de boutoir de son adversaire, qui se permet même de faire le spectacle (Alley-oop de Doucouré pour porter le score à 21-26). Quel talent dans cette équipe rhodanienne ! Lahaou Konate, de retour sur le parquet, stoppe l’hémorragie, 23-26 à la 15ème, avant qu’un vent de folie ne déferle sur la salle Jean Fourré. Les missiles pleuvent d’un coup, de chaque côté. Libre de toute entrave, André Young dégaine le premier. Vexé, Glenn Cosey lui répond dans la foulée (26-29). Doucouré s’y met à son tour, Florent Tortosa lui répond (29-32) mais ce sont les roannais qui, à ce petit jeu, auront le dernier mot, Young insiste à mi-distance et Raphaël Desroses y va aussi de son tir primé et cela fait 29-37 à la 18ème. Une fois encore, ce sera Konate qui va relancer la machine en volant la balle dans les mains de Desroses, pour filer à l’arceau, puis qui filera encore au panier, après avoir bénéficié d’une énorme défense de ses coéquipiers (3 échecs successifs de Roanne) 34-39 sur son 2+1. L’équipe semble alors à son maximum pour tenter de résister à son adversaire. Erreur! Florent Tortosa sollicite son meneur Glenn Cosey qui récupère comme il le peut la balle de la main gauche, avant d’armer sa flèche primée de la main droite, 39-42. L’équipe se bat, avec ses armes, même si l’équipe de Roanne semble donner l’impression de dominer les débats: diabolique, André Young marque à la sirène.

Cosey, le talent à l’état brut

Au retour sur le parquet, ce sont des lions en jaune qui réapparaissent, le mors aux dents, littéralement métamorphosés, en jambes. En un tournemain, les garçons de Rémy Valin vont retourner la situation et se projeter vers une victoire peu évidente avant la pause. Teague se transforme en passeur pour Konate, sous le panneau, le monde à l’envers et cela va déjà mieux (41-44). Le même Konate donne à Glenn Cosey, sur l’aile, qui égalise. Et l’arbitre, qui le lui avait refusé dans un premier temps, accorde finalement le panier à Glenn Cosey, bousculé par son alter-ego Young. Le meneur de l’ALM convertit son 2+1 et cela fait 47-44. Mieux, Gene Teague provoque la 4ème faute de Charles Jackson et met ses deux lancers, Traoré s’arrache au rebond défensif pour donner à Glenn Cosey, 51-44 à la 23ème sur un somptueux 12-0, qui change la donne. Mais une fois encore, l’équipe rhodanienne va semer le trouble, par Desroses, de loin, puis Doucoure qui provoque la 3è faute de Teague (lequel venait de marquer en force, malgré Yabusele). A 53-50, la chorale est toujours dans le match (25è). Cosey permet à son équipe de reprendre ses distances, d’au moins six mètres (55-52) puis de refaire le break en réussissant ses 3 lancers francs (3è faute de Young alors qu’il armait son tir lointain) mais c’est la Chorale qui va finir en trombe pour repasser devant au bout des trente minutes, par Desroses, Young, esseulé et Martin (58-59)

Cosey de près, Niang de loin

Si Glenn Cosey relance la machine, après un dribble, d’un tir de cinq mètres (60-59) la surprise est totale de voir le pivot Yabusele lui répondre à 3 points (60-62). La réaction locale sera fulgurante. Cosey délivre une passe sublime à Babacar Niang et Sambou Traoré arme plein centre un missile qui fait mouche. Les ébroïciens ne relâchent pas leur emprise. Konate prend le ballon des mains de Martin, qui le pousse au moment du tir. Faute anti sportive. Lahaou rate son 1er lancer du match (8/9 au total) mais cela fait déjà 66-62. Il n’y a plus qu’une seule équipe sur le terrain, déchaînée, celle de l’ALM, qui enfonce le clou par Babacar Niang, qui bonifie son panier après avoir renvoyé Charles Jackson sur le banc avec sa 5ème faute (69-62) et bientôt 72-62 par Cosey qui décide de tuer le match, d’un tir d’au moins huit mètres plein centre (72-62 à la 35ème). Que Babacar Niang enterre après un rebond offensif et que Glenn Cosey valide d’un nouveau tir lointain (5/7 ce soir) tout en faisant exploser la salle (77-62 sur un 19-3 invraisemblable en forme d’hallali). Est-ce une victoire référence pour l’ALM, dés cette 2ème journée de championnat ? Cette équipe a du peps en tout cas, de l’envie, du talent. Exactement comme ses devancières. La saison à venir s’annonce palpitante.

JC

EVREUX – ROANNE : LA FEUILLE DE MATCH

Championnat de Pro B 2014-2015 – 28ème Saison en LNB
2ème Journée – Vendredi 10 octobre 2014

ALM EVREUX BASKET 83 – 73 CHORALE ROANNE BB

(18-13) (21-31) (MT 39-44) (19-15) (25-14)

Salle Jean Fourré – Environ 2500 spectateurs

Arbitrage médiocre de Laurent ARNOUX & Thomas BISSUEL

MVP DU MATCH : Glenn COSEY (ALM EVREUX BASKET)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Glenn COSEY* 35 8/13 5/7 4/4 1 3 0 2 4 2 4 7 25 29
Babacar NIANG 27 6/14 0/0 4/5 4 4 0 7 17 1 7 0 16 18
Lahaou KONATE* 32 5/12 0/3 8/9 5 5 0 2 4 3 5 2 18 14
Eugene TEAGUE* 13 2/5 0/0 2/3 4 3 0 2 6 2 2 2 6 10
Sambou TRAORE* 30 3/8 1/1 0/0 2 1 0 2 8 0 4 2 7 8
Florent TORTOSA 12 2/4 1/3 2/2 0 1 0 0 1 0 3 1 7 4
Mathis KEITA 19 0/1 0/1 2/2 1 2 0 0 2 0 2 2 2 3
Guillaume COSTENTIN* 24 0/1 0/1 0/0 4 1 1 0 1 1 0 0 0 2
Mark SANCHEZ 8 0/3 0/2 2/2 1 1 0 1 2 0 0 0 2 1
Thomas DOLOMINGO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
ALM EVREUX BASKET 200 26/61 7/18 24/27 22 21 1 16 45 9 27 16 83 89

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
André YOUNG* 34 7/13 3/5 0/0 3 3 0 0 2 4 4 6 17 19
Sadio DOUCOURE 22 7/10 1/1 1/1 0 0 0 1 3 1 1 1 16 17
Guerschon YABUSELE* 33 4/6 1/1 3/4 3 3 1 0 5 1 2 1 12 15
Kenny GRANT* 28 3/9 2/5 4/4 4 6 0 0 3 3 5 4 12 11
Charles JACKSON* 15 1/2 0/0 1/1 5 1 1 0 2 2 3 2 3 6
Raphaël DESROSES* 36 3/10 1/4 1/1 2 2 0 0 1 1 1 1 8 3
Thomas VILLE 4 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 1
Martin TORRELL 25 1/10 0/0 3/4 3 5 0 2 6 1 4 2 5 0
Pierre BRUN 2 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0
Negueba SAMAKE 1 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 
       
CHORALE ROANNE BB 200 26/60 8/16 13/15 21 20 2 3 22 14 21 18 73 72