Sondage

Que pensez-vous de la nouvelle équipe de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...
Météo
Evreux
3 septembre 2014, 6 h 33 min
Brouillard
Brouillard
13°C
Vents : 2 m/s NE
Prévisions 3 septembre 2014
jour
Ensoleillé
Ensoleillé
23°C
Vents : 3 m/s ENE
nuit
 
Prévisions 4 septembre 2014
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
23°C
Vents : 2 m/s NE
nuit
 
 

EN TETE DE RAQUETTE AVEC STEEVE HO YOU FAT

Interview de Steeve Ho You FAT après le match contre NANTES du vendredi 23 Décembre 2011

Pour la circonstance, David ELHAIK, journaliste de son état à Eure Infos et La Dépêche est venu me rejoindre …

MHD : Y’en a plus que pour toi. Tu es monté en puissance. Waouh. Dis donc. Là, c’est l’explosion ! C’était parfait.

Steeve : C’est vrai. Même moi, j’ai du mal à en revenir. C’est vrai que c’était parfait. C’était un beau match. Parfait … Il y a encore des petits détails que je vois et que je ressors un peu de ce match.

MHD : Vas – y, vas – y, ça nous fait pas peur d’aller à la ligne tiret, à la ligne tiret … C’est pas comme dans les journaux, hein David …, moi, j’ai toute la place …

Steeve : J’allais bien au rebond. Donc, ça, ça allait. Mais un petit manque d’agressivité avec le ballon alors que j’avais le jeune DOUILLET sur moi.

MHD : Il est agressif !

Steeve : Oui. Il est agressif. Je devais le jouer et je le jouais pas. Donc, j’avais le coach qui me gueulait dessus mais c’est le genre de trucs que j’ai encore du mal à réaliser …

David : Tu ne voulais pas faire de mal au fils du ministre !!!

MHD : Hihihi …

Steeve : Hahaha… Je me suis dit : il va sortir des tribunes et me faire une prise de judo !!!

MHD : Mais pourquoi tu as du mal à t’enclencher là-dedans ? Théoriquement, quand tu es sous les paniers, tu dois être agressif sinon il ne se passe rien sauf que le coach n’est pas content.

Steeve : Dans ce genre de prise de responsabilité, je me cherche encore. J’essaie de ne pas faire de bêtises. Et avec la balle, en première intention, j’ai encore du mal à attaquer le panier parce que je n’ai pas encore confiance. Après, autour, je me concentre sur ce qu’il y a à faire. Quand je n’ai pas la balle, je cours, je vais au rebond, je me bats. C’est ce qui me permet de faire deux bons matches en deux semaines.

MHD : Oui. Carrément. Et puis, c’est bien organisé ce que tu fais.

David : Comme un joueur de basket …

Steeve : J’écoute l’équipe. J’essaie de voir ce dont ils ont besoin, ce qu’ils attendent de moi, et je le fais. Là, on avait besoin de rebonds car leurs intérieurs sont plutôt bons. Donc, j’ai couru, je suis allé au rebond. C’est le genre de petits détails sur lesquels je me concentre car, ça, je sais le faire, je peux le faire et ça ne me demande rien du tout. On compte sur ça, ça marche. Tant mieux.    

MHD : C’est une vraie progression. On a l’impression que ce que tu sais faire est bien acquis. Ça sort pas du chapeau.

Steeve : D’un point de vue extérieur peut-être. Après, moi je considère que rien n’est acquis et je continue à essayer de faire mieux, à être plus précis. Mais je perds des ballons sur le terrain à des moments plus ou moins importants. Ces petits détails là, je dois les régler.

David : Tu as quel âge ?

Steeve : J’ai 23 ans.

David : Et tu estimes encore que tu es un jeune joueur ou à 23 ans, on est déjà un peu plus … évolué ?

Steeve : Il faut commencer à se dire qu’on est vraiment un joueur professionnel. Mais on est considéré quand même comme jeune potentiel.

MHD : Tu es un jeune potentiel qui doit confirmer. Ah, ça y est mon pote, tu viens de te prendre un coup de vieux ! Le coup de vieux du basketteur ! 

Steeve : C’est ce que j’entends le plus. Jeune potentiel qui doit confirmer.

 MHD : C’est normal. À un moment donné, il faut confirmer. Tu peux pas rester indéfiniment non plus dans les jupes de Jeremiah. Quoi qu’il doit pas beaucoup en porter des jupes. Peut-être le kilt ?

David : Oui. Il a bien la tête à ça ! Tu avais bien la rage, on l’a senti avec les 2/3 dunks que tu as claqués. On a l’impression que tu dis que tu ne sais pas mais tu avais quand même bien envie.

Steeve : Oui, c’est sur le terrain. Je m’investis. Là, on est en dehors du terrain. Je vais vous dire : je sais pas / oui / peut-être. Sur le terrain, je ne réfléchis pas. J’y vais. Il faut y aller. J’ai pas le temps de me dire peut-être / peut-être que non / si / ça …

David : On sentait que tu avais envie de partager ça avec le public.

Steeve : Oui. J’aime bien exprimer mes émotions, que ce soit la colère ou la joie. Et là, c’est la joie. Et quand ça va bien, et là, ça allait extrêmement bien, je vais chercher le public parce que ça me fait plaisir. En plus, j’ai tellement de gens qui m’encouragent que quand je marque un panier et qu’en me retournant, je vois tout le monde se lever, ça me plaît de partager ça avec le public.

David : Un dernier gros match contre BOURG-EN-BRESSE pour bien finir l’année.

Steeve : On croise les doigts. Mais on est bien lancé. Avec BOULAZAC et LIMOGES, on a acquis un certain niveau de jeu que l’on a su conserver ce soir. Et c’est ce qu’on doit garder toute l’année.

MHD : C’est comme les fonds de sauce en cuisine. Si tu veux faire des bons plats, il faut avoir de bons fonds de sauce ! Et qu’elle prenne … la sauce !

David : Un petit bilan de ta prestation personnelle depuis le début de saison. Tu t’attendais à un petit peu mieux ? Tu t’attendais à ça ? Tu t’attendais à moins bien ? On peut dire qu’à un moment, on pouvait s’attendre à mieux. Non ?

Steeve : C’est sûr. C’est vrai que j’ai fait une présaison correcte, dans les stats, dans l’investissement. Après, j’ai eu un trou mais … incroyable. Dans ces moments-là, il faut savoir se relever. C’est vrai que je pensais apporter plus à l’équipe un peu plus tôt. Mais bon, les choses se passent comme elles se passent. Y’a pas de soucis. Donc là, j’ai appris, j’apprends encore et je prends les choses comme elles viennent. J’ai un certain recul et j’accepte le fait de ne pas être bon à certains moments pour pouvoir progresser. J’essaie de gérer ça bien et, pour l’instant, ça va !

MHD : Tu nous en vois ravis ! Bon courage pour le dernier match. Bonnes fêtes de fin d’année à vous deux.

Steeve et David : Merci. Toi aussi.

 MHD : Merci.

MHD