Sondage

Que pensez-vous de la nouvelle équipe de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...
Météo
Evreux
30 juillet 2014, 23 h 13 min
Clair
Clair
16°C
Vents : 1 m/s ONO
Prévisions 30 juillet 2014
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
24°C
Vents : 3 m/s NO
nuit
 
Prévisions 31 juillet 2014
jour
Partiellement ensoleillé
Partiellement ensoleillé
24°C
Vents : 1 m/s ONO
nuit
 
 

EN TETE DE RAQUETTE AVEC REMY VALIN

The coach interview

Interview réalisée après le match EVREUX/DENAIN du vendredi 13 Janvier 2012

MHD : Bonsoir Rémy. Dis-moi, tout le monde a l’air d’avoir perdu confiance en cette équipe. Tu en fais partie ?

Rémy : Non. Je n’ai pas perdu confiance en cette équipe. J’essaie d’analyser les problèmes et de voir vraiment ce qui nous manque à l’heure actuelle. Je pense avoir cerné certains de nos manques. Maintenant, il y en a qu’on ne pourra pas combler et il va falloir – sur les manques que l’on ne peut pas combler – qu’on soit plus fort dans d’autres domaines, notamment défensif pour pouvoir combler des lacunes offensives qu’on peut avoir.

MHD : Et alors, quand tu dis qu’on peut s’améliorer dans certains domaines, tu peux développer un peu plus ?

Rémy : Défensivement, on était relativement bien à la maison depuis le début de l’année. Contre DENAIN, on a été sanctionné par une adresse phénoménale mais on les a bien aidés. On ne peut pas se permettre de défendre comme ça à la maison, notamment sur la pression et sur le porteur de balle. C’est quelque chose qui peut se corriger si les joueurs s’investissent dans le projet défensif parce qu’il suffit d’y mettre de la volonté et de travailler. 

MHD : Et qu’est-ce qu’on ne pourra jamais améliorer dans cette équipe ? Parce que tu as l’air de dire qu’il y a des choses pour lesquelles on ne peut pas faire grand-chose.

Rémy : Le problème, c’est que depuis le début de l’année, on a – et il ne faut pas se voiler la face – un manque criant sur le rendement du poste américain extérieur. Et puis, depuis le début de l’année aussi, on n’a pas Lamine SAMBE. Et même si Daye KABA a fait du très bon travail, ce n’était pas le joueur que … Lamine avait vraiment un rôle majeur à jouer dans cette équipe cette saison. Avec l’arrivée de Guillaume PONS, on va pouvoir régler ce problème. Maintenant, l’apport du joueur américain sur l’aile … il faut que ça change parce que sinon, tout repose sur les épaules d’Austen au scoring sur les positions extérieures. Et le jour où Austen n’est pas dedans, à chaque fois, on n’y arrive pas. Déjà, les autres doivent apporter plus à l’aile sur le scoring – et je pense que Guillaume PONS peut nous aider un petit peu plus là-dessus. Mais Rod aussi doit arriver un peu à mettre dedans. Et puis après, on a un problème sur le poste 4 – ce qu’on avait l’année dernière avec Teddy MAIZEROI et Drake REED sur le tir extérieur. Cette année, on ne l’a pas sur un poste 4 et, forcément, on a des problèmes en attaque.

MHD : Et notamment, lorsque l’équipe adverse se met en zone …  

Rémy : À partir du moment où on ne met pas les tirs extérieurs, c’est difficile. Les intérieurs, eux, globalement, ils ont fait leur travail : ils ont pris les rebonds offensifs, ils sont arrivés à mettre des points, notamment Jeremiah et Steeve. Maintenant, à un moment, sur une zone, il faut être capable de mettre des tirs extérieurs. À l’heure actuelle, on n’est pas capable de le faire … Donc, on ne peut pas proposer d’alternance, et, à un moment donné, si on n’a pas de jeu rapide parce qu’on encaisse des points, et qu’on ne peut pas mettre de tirs extérieurs … forcément, on perd contre ce type de défense.

MHD : Il arrive quand guillaume PONS ?  

Rémy : Il arrive dimanche.

MHD : Et dimanche, vous vous entraînez. Comment tu redonnes le moral à tes troupes … d’autant que la défaite de vendredi n’est pas loin …

Rémy : Ce n’est que du travail. Et justement, on va leur expliquer que certains joueurs doivent reprendre leurs responsabilités, qu’Austen doit relever son niveau de jeu, pareil pour Rod. On va essayer d’intégrer Guillaume PONS le plus rapidement possible, mais avec son expérience, je pense qu’il n’y aura pas trop de problème. On peut compter sur son apport. Et puis, c’est surtout de se rassurer sur l’aspect défensif. Et puis aussi, à un moment donné, de compter sur le collectif pour gagner un match et ne pas s’éparpiller. On manque de caractère et on n’arrive pas à avoir une sorte d’émulation collective qui pourrait le faire …

MHD : … on n’arrive pas à les galvaniser.

Rémy : Voilà. Ils ont un peu de mal en ce moment. Après, le tout, c’est d’abord de reconnaître que chacun a fait des erreurs, que chacun n’apporte pas assez, soit défensivement ou offensivement. Bien sûr, il y a des joueurs qui nous apportent, comme Jeremiah. Il est toujours régulier. Certains doivent aussi comprendre que tout le monde ne s’appelle pas Jeremiah WOOD. Donc, il faut également être lucide sur ce qu’on est capable de faire offensivement. Mais d’abord, se rassurer défensivement, faire les efforts tous ensemble. C’est comme ça qu’on regagne des matches quand on n’est pas en confiance. On sait, enfin je pense, qu’on ne va pas faire des grands matches et des supers beaux matches. Maintenant, il faut gagner et, pour gagner, peu importe la manière. C’est d’abord de stopper l’adversaire défensivement.     

MHD : Il faut avoir du caractère à mort.

Rémy : Il faut avoir du caractère et il faut avoir envie de se mettre par terre soi-même, il faut accepter de prendre des fautes. J’ai envie de prendre l’exemple de Lahaou qui ne se pose pas de questions, qui se donne, qui fait quelques erreurs et encore …

MHD : … Pas beaucoup hein ?

Rémy : Pas beaucoup. Et qui se donne sans compter.

MHD : Il a été la bouffée d’oxygène au 2ème quart. Le problème est qu’il ne peut pas tout faire tout seul.

Rémy : Il ne peut pas tout faire tout seul. Exactement.

MHD : Je voudrais finir sur une question désagréable. Je ne suis pas à ça près. Penses-tu ! Est-ce que tu songes à couper d’autres joueurs si, quelquefois, la sauce ne reprend pas après ?

Rémy : Là, on va avoir l’apport de Guillaume PONS qui va régler le problème de l’absence de Lamine depuis le début de l’année. Déjà, on va voir comment on va vivre par rapport à ça. Après, je n’aime pas couper et quand je le fais, c’est qu’il y a plus un problème d’ordre comportemental que de niveau – avec moi en tous cas. On va voir mais ce n’est pas à l’ordre du jour.

MHD : On attend la suite. La suite, c’est mardi contre FOS-SUR-MER.

Rémy : Oui … À FOS …

MHD : Bah écoute … Moi, je suis quelqu’un qui reste toujours assez calme et assez confiant. Je me dis mais pourquoi pas ? En sport, on peut passer du pire au meilleur. Je le sais très bien.

Rémy : De toutes façons, on a déjà su se relever plusieurs fois cette saison. Il n’y a pas de raison. Après, ça passe d’abord par un socle défensif à l’extérieur. 

MHD : Ok. C’est bien noté. Maintenant, je travaille pour faire passer le message avant le match de mardi soir !!! Je te souhaite un bon dimanche.

Rémy : Merci. Toi aussi. Tchao.

MHD : Merci. Tchao.

MHD