Sondage

Que pensez-vous de la nouvelle équipe de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...
Météo
Evreux
31 juillet 2014, 19 h 34 min
Ensoleillé
Ensoleillé
24°C
Vents : 3 m/s NO
Prévisions 31 juillet 2014
jour
Ensoleillé
Ensoleillé
24°C
Vents : 1 m/s NO
nuit
 
Prévisions 1 août 2014
jour
Surtout nuageux
Surtout nuageux
26°C
Vents : 1 m/s SE
nuit
 
 

UNE BELLE ENERGIE MAIS PAS DE COLLECTIF

Déception hier soir en terre nantaise pour une équipe ébroïcienne largement remaniée ces dernières semaines et dont on pouvait attendre une toute autre prestation.

Le Président ROSTOL avait fait le déplacement avec quelques membres de son Directoire et c’était un peu la soupe à la grimace après un match simplement qualifié de « mauvais« . Et de nous confier : « Je suis déçu car j’ai le sentiment d’avoir fait ce qu’il fallait pour redresser la barre et je m’attendais à autre chose ce soir. Ce match n’était pas bon, il nous manquait de la niaque et du collectif, il va falloir travailler de toute urgence ce collectif et enfin faire prendre la mayonnaise. Ce soir, on aurait du tuer le match en première mi-temps… »

Du côté du coach, l’amertume était également palpable malgré « une belle énergie et le soulagement de ne plus prendre 20 points à l’extérieur... ». L’ALM Evreux Basket s’est effectivement à nouveau retrouvée en panne d’adresse (37.1 % et 31.6 % à trois points), la faute à un collectif inexistant (12 passes décisives) et la volonté de quelques joueurs de prendre – ou plutôt d’essayer de prendre – le match à leur compte. Ainsi, une fois n’est pas coutume, Jeremiah WOOD mais surtout Austen ROWLAND ont été pointés du doigt pour leurs mauvais choix alors que de meilleures solutions existaient sur de nombreuses actions. « Il faut aller au bout des systèmes mais avant il faut annoncer les systèmes et faire jouer l’équipe, ce n’est pas à moi de diriger la manoeuvre... » confiait Rémy VALIN à l’issue du match. Malgré l’excellente défense mise en place par des nantais revanchards, il y avait la place pour quelques missiles à trois points mais les artilleurs normands ont une nouvelle fois failli avec Austen ROWLAND (1/6) et Guillaume COSTENTIN (1/5), tandis qur Drake REED (1/2) et surtout Guillaume PONS (3/6) ont fait le métier dans ce secteur du jeu.

On retiendra donc l’excellente prestation de Guillaume PONS (MVP ébroïcien avec 21 points à 54 %, dont 50 % à 3 points, à nouveau 100 % aux lancers francs (14/14 en trois matches !) et 17 d’évaluation en 35 minutes. Comme d’habitude, le jeune Lahaou KONATE s’est illustré en défense tout en assurant ses lancers francs (4/4). Enfin, dommage que l’arbitrage (hélas à nouveau médiocre) n’ait pas permis à Garry FLORIMONT (5 fautes et 18 minutes de jeu) de poursuivre son oeuvre car il était bien entré dans le match.

Il reste au staff ébroïcien à mettre au plus vite les qualités de chaque joueur au service d’un collectif, car le Basket est collectif ou n’est pas. A chacun de se persuader que c’est dans un bon collectif que les individualités se mettent en valeur, et non l’inverse…

JYC