Sondage

Que pensez-vous de la nouvelle équipe de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...
Météo
Evreux
16 septembre 2014, 17 h 25 min
Ensoleillé
Ensoleillé
25°C
Vents : 3 m/s ENE
Prévisions 16 septembre 2014
jour
Partiellement ensoleillé
Partiellement ensoleillé
26°C
Vents : 2 m/s E
nuit
 
Prévisions 17 septembre 2014
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
24°C
Vents : 3 m/s SE
nuit
 
 

EN TETE DE RAQUETTE AVEC REMY VALIN

The coach interview

Interview réalisée après le match EVREUX/LILLE du vendredi 3 Février 2012 

 (Photo Stéphane Vuillemin – Rémy VALIN vient de coacher son 168ème match avec l’ALM Evreux Basket – 85 victoires pour 83 défaites)

MHD : Bon alors, qu’est-ce qu’on dit ? Y’en a qu’en ont eu ce soir. Je parle de Drake évidemment …

Rémy : Il n’y a pas que Drake.

MHD : On est d’accord. Mais ce soir, c’est quand même lui qui a la plus grosse paire …  

Rémy : Il nous amène de l’énergie positive, l’envie de ne pas baisser la tête, l’envie de se battre et, du coup, ça rejaillit sur les autres. Avec l’arrivée de Guillaume PONS, c’est vrai, ça fait de la fraîcheur, parce que les autres cadres de l’équipe ont perdu pas mal de matches, et, à chaque fois, ce sont des coups sur la tête, des coups sur la tête. Cette fraîcheur permet à tout le monde de pouvoir relever la tête et croire à nouveau en nos chances.  

MHD : Et quand c’est comme ça, on ne peut pas … c’est une question à la con … changer de capitaine ?  

Rémy : Puhhh … Je n’ai pas envie de polémiquer là-dessus. Guillaume COSTENTIN est capitaine et il le fait très bien depuis le début de la saison. Je ne veux pas monter des joueurs les uns contre les autres. Moi, je trouve qu’il fait très bien son travail et il est investi dans le groupe, il est investi dans la vie. Ce soir, les gens ne s’en rendent peut-être pas compte, mais c’est quand même lui qui, à – 6, fait une petite claquette sur un rebond offensif pour nous redonner la possession, qui donne l’interception derrière. Ce sont des gestes décisifs. Il remplit son rôle. On a juste un joueur de plus d’expérience avec Guillaume PONS. Mais Guillaume COSTENTIN est et restera le capitaine de l’équipe.   

MHD : Bon d’accord. Enchaînons … Alors, est-ce qu’ils ont respecté les systèmes ?  

Rémy : Globalement, on a respecté les systèmes. Austen a encore du mal à donner les ballons dans les timings alors qu’on a les systèmes pour, ce qui fait que, parfois, la différence elle est faite, le ballon n’arrive pas dans le timing et du coup, le système est un peu foiré. Drake a été face à une défense de zone qu’on n’a pas encore eue depuis qu’il est arrivé. À l’entraînement, ça se passait bien mais, là, dans la folie du match, il a oublié 2 ou 3 placements hyper importants sur la zone ; ce qui nous a un peu pénalisés dans la fluidité du jeu. On va faire du travail vidéo. On va corriger les choses.

MHD : Et qu’est-ce qui fait qu’Austen ne respecte pas à la lettre tes consignes ?

Rémy : Ce n’est pas qu’il ne les respecte pas parce qu’il le sait. C’est juste que sur le pick and roll, il faut qu’il apprenne à donner le ballon dans le timing. Il le donne mais avec un dribble de trop. Et le problème du dribble de trop est que la défense est revenue. Alors que s’il met la balle dans le timing, ça passe. Maintenant, Austen a fait un bon match ce soir aussi dans l’énergie. Il a été dans le scoring. Il nous a beaucoup apporté. Ce sont des petits détails à corriger si on veut être meilleur.

MHD : C’est pas mal parce que Lille est bien classée actuellement (7ème avant cette défaite). En plus, ils sont sur 8 victoires consécutives. C’est l’inverse pour nous au classement avec 8 victoires / 11 défaites et eux, c’est 11 victoires / 8 défaites …  

Rémy : Et là, ça fait 9 / 11 et 11 / 9. Maintenant, le point positif, c’est que l’on a déjà battu quelques-unes des équipes du Top 8. On a battu CHÂLONS-REIMS, LILLE deux fois, on a battu BORDEAUX. On sait donc qu’on peut battre des équipes du Top 8.

MHD : Ça donne un capital confiance qui n’est pas négligeable.

Rémy : Non. Maintenant, vu ce qu’on a vécu dans la saison, j’ai expliqué aux joueurs qu’on se projetait uniquement sur la semaine prochaine et qu’il fallait être capable d’enchaîner et de reproduire ce type de performance à chaque match. Il en reste 14, on n’a aucune marge de manœuvre si on veut continuer à avoir des ambitions. Il faut remettre le couvert la semaine prochaine.

MHD : Oui, mais c’est bien. Il faut maintenir l’intensité … de toutes façons …

Rémy : Oui. Ça, c’est sûr.

MHD : Et puis la joie de gagner. Parce qu’ils étaient vachement contents et c’est plaisant. Pour nous aussi, c’est plaisant. Et l’arbitrage dis-donc … euh …

Rémy : On ne va pas en parler …

MHD : … Bon d’accord !…  

Rémy : Il y a eu des décisions incompréhensibles des deux côtés.    

MHD : Bref. Ça arrive ! Mais globalement, tu es content ?

Rémy : Oui. Oui. Je suis content mais je reste mesuré. Il y a beaucoup de mieux depuis 3 semaines avec une victoire contre BORDEAUX, à NANTES où on peut mettre le tir décisif mais où on a été catastrophique en attaque mais pas en défense, et là, il y aura des choses à améliorer en défense, mais on a pris le match, et c’est le plus important. On va recommencer à retravailler bien lundi.

MHD : Et c’était un chouette cinq de départ. Il était sympa celui-là. Il change à chaque fois. Mais c’est  bien.

Rémy : C’est bien mais il faut que les joueurs soient stables. Je leur ai dit qu’il y avait beaucoup de configurations possibles maintenant et on n’a pas le temps de …

MHD : … Non. Donc, dans le cinq de départ, les plus stables. C’est le défi, le challenge.

Rémy : Steeve a été bien aujourd’hui. Il est très bien rentré dans le match. Il a été bon. Là, on a beaucoup de solutions et ça va être au mérite aussi dans la semaine. Et après, les joueurs qui seront stables dans leur performance au cours des matches. 

MHD