Derniers articles :
Journée N° 33
Antibes69 / 67 Provence
Charleville-Mézières82 / 69 Aix Maurienne
EVREUX91 / 49 Souffelweyersheim
Hyères-Toulon82 / 78 Poitiers
Le Portel84 / 83 Denain
Nantes80 / 76 Boulazac
Roanne60 / 69Lille
Angers62 / 71Orchies
St Quentin83 / 95Monaco
Journée N° 34
Aix Maurienne91 / 76 Angers
Boulazac82 / 75 Antibes
Denain78 / 56 EVREUX
Provence91 / 78 St Quentin
Lille52 / 47 Hyères-Toulon
Monaco85 / 70 Charleville-Mézières
Orchies67 / 64 Nantes
Poitiers79 / 75 Roanne
Souffelweyersheim69 / 71Le Portel
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Monaco6134277151226372401
2Hyères-Toulon5934259151026272449
3Boulazac5534211314725612502
4Antibes5434201411925532366
5Denain5434201413725762413
6Nantes5434201413725632586
7Orchies5334191514523822364
8Roanne5334191511825362559
9Le Portel5234181613527362565
10EVREUX5234181614424902434
11Lille513417179824452483
12Provence483414208625362558
13Poitiers4834142010426042640
14Aix Maurienne4734132110325142647
15St Quentin4734132110326652824
16Charleville-Mézières463412227526052681
17Souffelweyersheim463412227523032492
18Angers38344303123142683

Sondage

Pensez-vous que l'ALM Evreux va se qualifier pour les Play-Offs ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
23 mai 2015, 0 h 06 min
Nuageux
Nuageux
13°C
Vents : 1 m/s NO
Prévisions 22 mai 2015
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
18°C
Vents : 2 m/s NO
nuit
 
Prévisions 23 mai 2015
jour
Nuageux avec averses
Nuageux avec averses
19°C
Vents : 2 m/s N
nuit
 
 

L’ALM EVREUX CROCHE LE TOP 9

 

ALM-Hyères (6)Qui aurait misé sur un tel scénario au soir de la 26ème journée, où l’équipe de l’ALM Évreux semblait avoir perdu ses dernières chances de participation aux play offs, à l’issue d’une défaite amère subie face au leader Hyères-Toulon (71-73) qui faisait suite à une défaite cinglante concédée à Aix-Maurienne (66-82) quelques jours plus tôt, après la désertion de son pivot Gene Teague ? Qui ? A part Sylvain Grzanka, l’assistant de Rémy Valin, qui dès cet instant avait prédit que son équipe finirait à la… 5ème place ! Engluée alors à la 10ème place, l’équipe, avec ses seules 12 victoires d’alors, avait même commencé à surveiller son rétroviseur. Cinq matches plus tard et autant de victoires, la question ne se pose plus et c’est même vers un avenir engageant que les garçons de Rémy Valin s’avancent. Après cette victoire sur une équipe du Portel qui était bien le danger annoncé, c’est à la 8ème place que l’ALM Evreux se situe désormais, ex-æquo aux points avec Antibes, un succès devant son adversaire du jour et Orchies.

Résultat des opérations ? Nos amicalistes ont tout simplement leur destin entre leurs mains à trois journées de la fin. Cinq victoires consécutives auront suffi pour arriver à cela, eux qui n’avaient pu n’en engranger que deux d’affilée en début d’exercice (à Souffel, puis face à Roanne).

Cela n’a pas été facile, face à une équipe auréolée de sa finale de Coupe de France, perdue avec les honneurs, deux jours plus tôt, contre le leader de la Pro A, Strasbourg (après avoir éliminé rien moins que 4 équipes de Pro A, toutes issues de la première moitié du classement -Le Mans, Le Havre, Villeurbanne et Limoges, rien que ça-) et qui a valeureusement défendu sa chance, remportant trois quarts temps sur quatre, dont le premier et le dernier. Ce qui ressemble bien à une performance, pour nos amicalistes, que d’avoir vaincu de tels clients.

Ce succès, Rémy Valin et ses joueurs le doivent en priorité à leur meneur de poche phénoménal tout au long de la rencontre (et qui la finira à 30 points et 31 d’évaluation, sans oublier ses… 11 fautes provoquées, aucun de ses adversaires n’ayant pu le maîtriser). Glenn Cosey qui a fait gagner bien des matches à son équipe depuis le début de la saison, avait un peu de mal à entrer en action. Là, il a fait mal de la première à la dernière minute, avec une maestria incroyable (4/6 dans les tirs primés) une intelligence de jeu, un altruisme de meneur (6 passes décisives) et un sang froid qui a fait gagner son équipe en fin de match.

Rappel d’un final à couper le souffle

Il reste 30 secondes de jeu. Mathieu Wojciechowski vient de ramener les siens à 82-80. Glenn Cosey fait tourner intelligemment le chrono. En face, personne n’ose l’attaquer, connaissant son adresse aux lancers francs. Juste avant l’échéance des 24 secondes, il s’élance, Gary Chathuant est obligé de faire faute. Si Glenn met les deux, c’est gagné, mais il n’en met qu’un, abusivement chambré par Jakim Donaldson : 83-80. Lahaou Konate, pour éviter un tir éventuel à trois points, fait faute immédiatement sur Benoît Mangin à 5 secondes de la fin. Celui-ci ne peut plus inverser le score, sauf à réussir le premier et à rater volontairement le second. Il ne le fait pas, c’est gagné. Car dans la foulée, le héros du jour, Glenn met les deux siens. 85-82, score final. 

Quelles sont nos forces actuelles ?

ALM-Hyères (18)L’infirmerie de l’ALM Evreux n’a pas désempli de l’année. Isaia Cordinier est out pour la fin de la saison. Desmond Quincy-Jones, qui n’a quasiment pas joué cette année, est opérationnel, mais va manquer de rythme, tandis que Babacar Niang n’est toujours pas en situation de reprise. L’ALM Evreux va donc devoir composer avec les huit joueurs valides qui ont réussi cet incroyable rétablissement de la situation. Elle pourra compter sur ces quatre joueurs qui lui ont offert (au niveau statistique) cette «grosse» victoire contre les Ch’tis du Portel, Glenn Cosey évidemment, James Mathis (Avec cette interception incroyable, au ras du sol, suivie d’un dunk de folie !), Pierre Étienne Drouault, retrouvé ce mardi soir, comme à ses plus belles heures avant sa blessure (Ses deux tirs primés plein de maîtrise, maintenant son adversaire à distance, à 38-35 puis à 44-35) et Brandon Peterson… Lui a été mis à mal hier soir face à Jakim Donalson, le monstre d’en face, mais il ne s’est jamais découragé. Mais l’ALM Evreux pourra bien sûr également compter aussi sur ses quatre autres combattants qui n’ont pas donné leur part aux chiens, à l’image de Guillaume Costentin, le capitaine, l’organisateur et le commandeur de la défense, qui en plus, a su convertir en première intention, sa seule opportunité du match d’un tir primé salvateur, d’au moins neuf mètres à 58-45, Lahaou Konate («seulement» 8 pts et 8 d’évaluation), Mathis Keita, parfois perturbé ses glissades et par la décision des arbitres, le sanctionnant d’une faute attribuant trois lancers francs à Mehdi Cherriet à la dernière seconde du premier quart temps et lui refusant un panier valable après une contre attaque express, enfin Mickaël Var, un peu en difficulté face au Portel mais qui a bien permis à son équipe de rester dans le match lors du premier quart temps. Reste pour cette équipe à livrer la bataille de l’année, samedi soir, dans la salle flambant neuve d’Orchies.

JC

BREVES DE PARQUET

ALM-Hyères (19)Fuites Médiatiques…

Une nouvelle fois, et pour la seconde année consécutive de manière bien inopportune , le coach Rémy VALIN a été annoncé par une presse « spécialisée ? » en partance de l’ALM Evreux Basket et en direction de la Pro A et du SPO Rouen. L’intéressé nous a fait savoir qu’il regrettait cette médiatisation prématurée et indépendante de sa bonne volonté. Sur le fond, on sait que Rémy VALIN bénéficie d’une clause libératoire pour évoluer à l’étage supérieur, qu’il souhaite rester dans la région parisienne pour des convenances personnelles et qu’il doit respecter certaines dates « butoir » figurant dans son contrat.

Après plus de huit saisons à la tête de l’ALM Evreux Basket avec la réussite que l’on sait, chacun peut comprendre qu’il aspire à évoluer à l’étage supérieur même s’il laissera avec une certaine nostalgie une partie de son cœur sur les bords de l’Iton.

Toutefois, sur la forme, nous attendrons le Communiqué de Presse Officiel qui ne manquera pas d’être publié lorsque ce sera nécessaire et nous cesserons tout bavardage hasardeux sur le sujet, laissant Rémy VALIN nous prouver une fois de plus sa grande conscience professionnelle (de quoi en inspirer certains) au cours de cette fin de saison qui s’annonce palpitante sur un plan sportif…

La 120ème de James MATHIS…

ALM-Monaco (19)Mardi soir, en disputant face au Portel son 120ème match sous le maillot amicaliste, James MATHIS est devenu le joueur américain le plus capé de l’ALM Evreux Basket, juste devant son compatriote Claude WILLIAMS.

A bientôt 31 ans, James MATHIS est toujours plus valeureux, compétiteur et charismatique que jamais, comme en témoigne sa dernière prestation (13 points à 75 %, 8 rebonds, 2 interceptions dont une monstrueuse, 6 passes décisives et 22 d’évaluation en 29 minutes). 

Cela nous promet du « grand James » pour les Play-Offs, pour le plus grand plaisir des supporters ébroïciens qui en ont fait depuis bien longtemps leur « chouchou ». Ce nouveau record aurait mérité de figurer dans la rubrique sportive d’une certaine presse « spécialisée ? »…

Mais où vont-ils les dénicher ?…

Mardi soir, le duo arbitral a soufflé sur les braises du barbecue ébroïcien et fait monter en température un public passablement exaspéré par la piètre prestation des « petits gris ».

Deux jeunes arbitres sortis du chapeau pour un match au sommet de la Pro B avec gros enjeu, cela sentait le soufre.  Thomas KERISIT (27 ans) arbitre en Pro B depuis 2013 et a sifflé pour la première fois en Pro A au mois d’octobre dernier tandis que son compère Morgan MURILLON (23 ans) a débarqué en Pro B en 2014. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont assumé sans complexe leurs incohérences autant que leurs erreurs en nous laissant une bouillie bien indigeste…

Bulletins de santé…

A l’infirmerie de l’ALM Evreux Basket, il y a du monde depuis le début de la saison ! C’est définitivement terminé pour le jeune Isaia CORDINIER (tendinite aux deux genoux), c’est assez compromis pour Babacar NIANG (poignet) tandis que Desmond QUINCY-JONES a enfin pu rejoindre ses coéquipiers à l’entrainement en début de semaine. Espérons qu’il retrouvera rapidement son niveau pour apporter quelques minutes de rotation pendant les Play-Offs…

JYC

EVREUX – LE PORTEL : LA FEUILLE DE MATCH

Championnat de Pro B 2014-2015 – 28ème Saison en LNB

31ème Journée – Mardi 5 Mai 2015

ALM EVREUX BASKET 85 – 82 ESSM LE PORTEL 

(16-20) (32-18) (MT 48-38) (16-18) (21-26)

Salle Jean Fourré – Environ 3000 spectateurs

Mauvais Arbitrage de Thomas KERISIT & Morgan MURILLON

MVP DU MATCH : Glenn COSEY (ALM EVREUX BASKET)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Glenn COSEY* 38 6/10 4/6 14/16 3 11 0 0 1 1 1 6 30 31
James MATHIS 29 6/8 0/1 1/2 2 1 0 3 8 2 4 6 13 22
Brandon PETERSON* 35 5/8 0/0 3/4 2 2 1 1 6 0 2 2 13 16
Pierre-Etienne DROUAULT 18 3/5 2/3 4/4 2 4 0 0 3 1 1 0 12 13
Lahaou KONATE* 29 3/5 0/0 2/2 2 4 0 1 2 1 2 1 8 8
Guillaume COSTENTIN* 25 1/1 1/1 0/0 5 0 0 0 2 0 0 0 3 5
Mickael VAR* 16 2/5 0/2 0/0 2 3 0 1 2 0 2 1 4 2
Mathis KEITA 10 1/3 0/1 0/0 3 0 0 0 0 1 3 0 2 – 2
Desmond QUINCY-JONES 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0  
Thomas DOLOMINGO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
ALM EVREUX BASKET 200 27/45 7/14 24/28 21 25 1 6 24 6 15 16 85 95

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Jakim DONALDSON* 34 9/14 0/1 6/6 4 5 1 3 8 0 4 3 24 27
Benoit MANGIN* 37 6/8 1/3 3/3 4 6 0 0 1 2 5 5 16 17
Mathieu WOJCIECHOWSKI 28 6/12 3/6 0/0 3 1 1 3 7 0 2 0 15 15
Kinu ROCHFORD* 31 4/6 0/0 1/4 2 2 1 1 2 1 1 3 9 10
Gary CHATHUANT* 36 3/11 2/7 0/0 4 3 1 0 3 0 2 7 8 9
Mehdi CHERIET 8 1/2 0/1 3/3 2 1 0 0 0 0 0 0 5 4
Ronald ROSS* 15 1/2 0/1 3/4 4 2 0 0 1 1 2 1 5 4
Tom FOUCAULT 4 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1
Jimmy DJIMRABAYE 7 0/0 0/0 0/0 2 0 0 0 0 0 0 1 0 1
Martin NGOLORO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
ESSM LE PORTEL 200 30/55 6/19 16/20 25 21 4 7 22 4 16 21 82 88

CA CHANGE TOUT POUR EVREUX

ALM-Monaco (24)Depuis le 4 avril dernier et la victoire obtenue sur le parquet de la lanterne rouge angevine (81-96), on peut dire que les mouches ont changé d’âne et que l’ALM Evreux Basket a de nouveau son destin entre ses mains.

Après 11 défaites consécutives loin de sa Normandie, l’équipe ébroïcienne vient de remporter 4 victoires consécutives, dont 3 sur parquet adverse (Angers, Fos Provence et Charleville-Mézières), ce qui replace les protégés de Rémy VALIN dans le Top 9 synonyme de qualification pour les Play-Offs, le tout à la veille d’affronter leurs deux adversaires directs : Le Portel le 5 mai prochain à Jean Fourré puis Orchies 4 jours plus tard dans le Nord. Inutile de préciser que le sort des ébroïciens sera pratiquement scellé à l’issue de ces deux rencontres.

Le Portel a pour le moment l’ascendant psychologique avec deux victoires en trois confrontations face à l’ALM Evreux, dont une à Jean Fourré en Leaders Cup le 23 septembre dernier (62 – 69). Le point-average est également largement à l’avantage des Portelois (94-77 au match aller). Reste que l’ESSM Le Portel ne s’est plus imposée sur parquet adverse depuis le 13 février dernier à Lille (5 défaites consécutives à l’extérieur) et que les protégés d’Eric GIRARD joueront la Finale de la Coupe de France à la Halle Carpentier à Paris, le Dimanche 3 mai face à l’équipe de Strasbourg, actuel leader de Pro A. Quant au BC Orchies, défait à Jean Fourré d’un tout petit point le 18 novembre dernier (48-47), il est ni plus ni moins l’une des meilleures équipes du championnat à domicile (12 victoires pour 2 défaites face à Fos Provence et Boulazac).

Antibes, Roanne, Orchies, Le Portel et Evreux, soit cinq équipes pour seulement quatre places ! Chaud devant !

LE CLASSEMENT A L’ANGLAISE

Ce classement permet de situer les équipes les unes par rapport aux autres, quel que soit le nombre de matchs disputés à domicile ou à l’extérieur. Ce classement fonctionne de la manière suivante : Victoire à domicile ou Défaite à l’extérieur : 0 point – Victoire à l’extérieur : + 1 point – Défaite à domicile : – 1 point

1er –  MONACO : + 8 Points

2ème – HYERES-TOULON : + 7 Points

3ème – BOULAZAC  : + 4 Points

4ème – DENAIN – NANTES : + 3 Points

6ème – ANTIBES – ORCHIES – ROANNE : + 2 Points

9ème – EVREUX – LE PORTEL : + 1 Point

————————————————————————————————————

11ème – LILLE – FOS PROVENCE – SAINT-QUENTIN : – 2 Points

14ème – POITIERS : – 3 Points

15ème – AIX-MAURIENNE – SOUFFELWEYERSHEIM: – 4 Points

17ème – CHARLEVILLE-MEZIERES : – 5 Points

18ème – ANGERS : – 11 Points

LES CLASSEMENTS 

9ème au GENERAL (30 matches – 16 victoires – 14 défaites / 53 %)

4ème à DOMICILE (15 matches – 12 victoires – 3 défaites / 80 %)

11ème à l’EXTERIEUR (15 matches – 4 victoires – 11 défaites / 27 %)

LE TABLEAU DE MARCHE MENSUEL* 

SEPTEMBRE 2014 : 1V – 2 D (209 – 214 / – 5)

OCTOBRE 2014 : 3 V – 3 D (454 – 448 / + 6)

NOVEMBRE 2014 : 3 V – 2 D (343 – 340 / + 3)

DECEMBRE 2014 : 3 V – 3 D (445 – 416 / + 29)

JANVIER 2015 : 1 V – 2 D (195 – 208 / – 13)

FEVRIER 2015 : 1 V – 3 D (291 – 308 / – 17)

MARS 2015 : 2 V – 2 D (309 – 312 / – 3)

AVRIL 2015 : 4 V – 0 D (307 – 270 / + 37)

* Toutes Compétitions Confondues

LE POINT AVERAGE 

BOULAZAC : 0V – 2 D (134 – 153 / – 19)

SAINT-QUENTIN : 0V – 2 D (141 – 155 / – 14)

MONACO : 1V – 1 D (139 – 140 / – 1)

LILLE : 1V – 1 D (154 – 137 / + 17)

ROANNE : 1V – 1 D (152 – 154 / – 2)

NANTES : 1V – 1D (155 – 154 / + 1)

POITIERS : 1V – 1D (160 – 161 / – 1)

AIX-MAURIENNE : 1V – 1D (143 – 147 / – 4)

HYERES-TOULON : 0V – 2D (135 – 150 / – 15)

ANGERS : 2V – 0D (177 – 148 / + 29)

ANTIBES : 1V – 1D (135 – 137 / – 2)

FOS PROVENCE : 2V – 0D (139 – 109 / + 30)

CHARLEVILLE-MEZIERES : 2V – 0D (155 – 142 / + 13)

CHARLEVILLE – EVREUX : LA FEUILLE DE MATCH

Championnat de Pro B 2014-2015 – 28ème Saison en LNB

30ème Journée – Vendredi 24 Avril 2015

E CHARLEVILLE-MEZIERES 76 – 80 ALM EVREUX BASKET 

(25-18) (15-31) (MT 40-49) (20-16) (16-15)

Salle Bayard – Environ 1000 spectateurs

Arbitrage Messieurs ARNOUX & MENDES

MVP DU MATCH : Glenn COSEY (ALM EVREUX BASKET)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Glenn COSEY* 40 6/13 3/8 7/8 4 8 0 0 3 2 2 6 22 23
Brandon PETERSON* 28 7/11 0/2 2/3 3 4 0 4 10 0 4 2 16 19
Mickael VAR* 28 6/11 3/7 0/0 3 0 1 2 4 1 0 0 15 16
Lahaou KONATE* 36 6/11 2/5 2/2 3 1 0 0 2 1 1 2 16 15
James MATHIS 24 1/6 0/0 3/4 2 3 0 3 8 0 1 0 5 6
Guillaume COSTENTIN* 24 0/2 0/2 0/0 4 1 0 0 2 3 1 1 0 3
Mathis KEITA 13 2/4 0/2 0/0 0 0 0 0 0 1 2 0 4 1
Pierre-Etienne DROUAULT 7 1/5 0/1 0/0 1 0 0 0 3 0 1 0 2 0
Desmond QUINCY-JONES 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0  
Thomas DOLOMINGO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
ALM EVREUX BASKET 200 29/63 8/27 14/17 20 17 1 9 32 8 12 11 80 83
Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Monyea PRATT* 40 8/13 3/7 4/7 3 6 0 3 10 1 1 6 23 31
Vincent POURCHOT 15 2/5 0/0 3/3 4 2 3 2 5 0 0 1 7 13
Fabien PASCHAL* 21 4/6 0/0 0/0 1 1 2 2 5 1 4 1 8 11
Kevin MONDESIR* 22 4/9 2/5 0/1 2 1 0 3 5 2 1 1 10 11
Marvin PHILLIPS 20 2/11 1/5 4/4 2 2 0 2 4 0 0 3 9 7
Akeem WILLIAMS* 32 5/14 0/6 0/0 3 1 0 0 3 1 2 3 10 6
Kevin THALIEN* 36 1/3 1/3 4/4 1 4 0 0 1 0 3 2 7 5
Valentin CORREIA 8 1/2 0/1 0/0 0 2 0 0 1 1 2 0 2 1
Romain DARDAINE 6 0/1 0/1 0/0 1 1 0 0 0 0 2 0 0 – 3
Alexandre JALLIER 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
E CHARLEVILLE-MEZIERES 200 27/64 7/28 15/19 17 20 5 12 34 6 15 17 76 82

EVREUX SE REPLACE POUR LE SPRINT FINAL

 

L’ALM Evreux Basket vient enfin d’enchainer trois victoires consécutives, dont deux à l’extérieur, ce qui peut paraitre exceptionnel après la douloureuse série de onze défaites consécutives loin de ses bases qui a bien failli plomber la saison ébroïcienne. C’est seulement la seconde fois que l’ALM Evreux l’emporte deux fois sur le même adversaire, avec qui plus est deux fois 15 points d’écart, ce qui ne constitue pas un mince exploit si l’on considère les dernières confrontations entre Evreux et Fos, qui furent rarement à l’avantage des Normands. 

Cette fois, les protégés de Rémy VALIN ont leur destin entre leurs mains et vont devoir aller chercher leur qualification aux Play-Offs au cours des cinq dernières journées. Le classement à l’Anglaise nous indique que l’ALM Evreux a cette fois distancé ses poursuivants, mais devra aller chercher sa qualification lors de ses prochaines confrontations face au Portel et à Orchies. Toutefois, au regard du calendrier de ses rivaux, les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN seraient bien inspirés d’aller s’imposer dans les Ardennes, à Charleville-Mézières en cette fin de semaine, avant d’enchainer les deux confrontations déterminantes face au Portel et à Orchies.

LE CLASSEMENT A L’ANGLAISE

Ce classement permet de situer les équipes les unes par rapport aux autres, quel que soit le nombre de matchs disputés à domicile ou à l’extérieur. Ce classement fonctionne de la manière suivante : Victoire à domicile ou Défaite à l’extérieur : 0 point – Victoire à l’extérieur : + 1 point – Défaite à domicile : – 1 point

1er –  MONACO : + 8 Points

2ème – HYERES-TOULON : + 7 Points

3ème – BOULAZAC  : + 4 Points

4ème – DENAIN : + 3 Points

5ème – ANTIBES – NANTES – ORCHIES – ROANNE : + 2 Points

9ème – LE PORTEL : 1 Point

10ème – EVREUX : 0 Point

————————————————————————————————————

11ème – LILLE – POITIERS – FOS PROVENCE – SAINT-QUENTIN : – 2 Points

15ème – AIX-MAURIENNE – CHARLEVILLE-MEZIERES – SOUFFELWEYERSHEIM: – 4 Points

18ème – ANGERS : – 11 Points

LES CLASSEMENTS 

10ème au GENERAL (29 matches – 15 victoires – 14 défaites / 52 %)

4ème à DOMICILE (15 matches – 12 victoires – 3 défaites / 80 %)

15ème à l’EXTERIEUR (14 matches – 3 victoires – 11 défaites / 21 %)

LE TABLEAU DE MARCHE MENSUEL* 

SEPTEMBRE 2014 : 1V – 2 D (209 – 214 / – 5)

OCTOBRE 2014 : 3 V – 3 D (454 – 448 / + 6)

NOVEMBRE 2014 : 3 V – 2 D (343 – 340 / + 3)

DECEMBRE 2014 : 3 V – 3 D (445 – 416 / + 29)

JANVIER 2015 : 1 V – 2 D (195 – 208 / – 13)

FEVRIER 2015 : 1 V – 3 D (291 – 308 / – 17)

MARS 2015 : 2 V – 2 D (309 – 312 / – 3)

AVRIL 2015 : 3 V – 0 D (227 – 194 / + 33)

* Toutes Compétitions Confondues

LE POINT AVERAGE 

BOULAZAC : 0V – 2 D (134 – 153 / – 19)

SAINT-QUENTIN : 0V – 2 D (141 – 155 / – 14)

MONACO : 1V – 1 D (139 – 140 / – 1)

LILLE : 1V – 1 D (154 – 137 / + 17)

ROANNE : 1V – 1 D (152 – 154 / – 2)

NANTES : 1V – 1D (155 – 154 / + 1)

POITIERS : 1V – 1D (160 – 161 / – 1)

AIX-MAURIENNE : 1V – 1D (143 – 147 / – 4)

HYERES-TOULON : 0V – 2D (135 – 150 / – 15)

ANGERS : 2V – 0D (177 – 148 / + 29)

ANTIBES : 1V – 1D (135 – 137 / – 2)

FOS PROVENCE : 2V – 0D (139 – 109 / + 30)

FOS PROVENCE – EVREUX : LA FEUILLE DE MATCH

Championnat de Pro B 2014-2015 – 28ème Saison en LNB

29ème Journée – Vendredi 17 Avril 2015

FOS PROVENCE 53 – 68 ALM EVREUX BASKET 

(13-15) (5-18) (MT 18-33) (14-21) (21-14)

Halle des Sports Parsemain – Environ 1500 spectateurs

Arbitrage Messieurs LAPLACE & COLLIN

MVP DU MATCH : Glenn COSEY (ALM EVREUX BASKET)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Glenn COSEY* 33 6/13 4/10 2/2 1 5 0 1 6 3 4 5 18 21
James MATHIS 31 3/5 0/0 5/7 3 5 0 5 9 3 2 1 11 18
Mathis KEITA 22 5/7 1/2 2/2 1 2 0 0 1 1 2 1 13 12
Mickael VAR* 16 2/6 0/1 4/5 3 3 0 1 6 1 2 0 8 8
Brandon PETERSON* 33 2/8 0/0 2/2 1 1 0 0 8 0 2 1 6 7
Lahaou KONATE* 33 3/6 1/3 1/1 3 3 0 0 2 0 4 2 8 5
Pierre-Etienne DROUAULT 14 0/4 0/1 2/2 2 3 0 0 3 0 1 0 2 0
Guillaume COSTENTIN* 18 1/3 0/2 0/0 4 0 0 1 2 0 3 1 2 0
Isaia CORDINIER 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 – 
Babacar NIANG 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
ALM EVREUX BASKET 200 22/52 6/19 18/21 18 22 0 8 37 8 20 11 68 71

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Will HARRIS* 29 9/16 2/7 1/2 2 3 0 1 4 0 1 0 21 16
Mamadou DIA* 36 4/9 0/4 0/0 4 1 1 2 7 2 2 0 8 11
Gaetan CLERC 22 3/8 1/2 0/0 3 2 0 2 2 1 1 0 7 4
Aaron BROUSSARD* 33 2/9 0/2 2/4 3 5 0 0 7 1 3 2 6 4
Nicolas HYLAIRE 2 1/1 1/1 0/0 1 0 0 0 0 0 0 0 3 3
Bruno CINGALA-MATA 5 0/1 0/0 0/0 2 0 0 1 2 0 0 0 0 1
Amadi McKENZIE* 20 1/6 0/1 3/4 3 5 0 1 3 1 2 0 5 1
Edouard CHOQUET* 34 1/4 1/3 0/0 1 1 0 1 1 0 4 3 3 0
Sambou TRAORE 19 0/8 0/2 0/0 2 1 0 3 6 0 2 0 0 – 4
Lucas CLARET 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
FOS PROVENCE 200 21/62 5/22 6/10 21 18 1 11 32 5 15 5 53 36

EN TETE DE RAQUETTE AVEC BRANDON PETERSON

 

Interview de Brandon PETERSON après le match contre ANTIBES du vendredi 10 Avril 2015

ALM-Hyères (6)MHD : Bonsoir Brandon. C’est quoi la différence entre l’équipe avant et après la mi-temps ? Cette question vaut pour tout le monde car en première mi-temps, vous avez tous ramé (22 d’éval. contre 55 pour ANTIBES), toi y compris !!!

Brandon : En première mi-temps, on n’était pas suffisamment agressif que ce soit en attaque ou en défense. Mais en seconde mi-temps, on a bien mis en place notre défense.  

MHD : Tu sais, on doutait vraiment que vous puissiez revenir lors des deux derniers quarts. Ils semblaient si faciles en face tandis que vous étiez en réelle difficulté… Mais tu ne crois pas que, finalement, tu as joué un rôle prépondérant dans cette victoire (MVP 21 d’éval. 14 points, 9 rebonds) ?  

Brandon : Tout le monde a contribué à cette victoire. C’est une belle victoire d’ailleurs et nous sommes tous très heureux.

MHD : Et toi alors, tu t’intègres immédiatement et sans problème dans cette équipe.

Brandon : Je me suis tout de suite senti bien au milieu de tout le monde. J’adore jouer ici. Et puis « Basketball is basketball ». Je fais mon job, c’est-à-dire ce que j’ai à faire.

MHD : Arrêteeeee !!! Tu as un secret et tu ne veux rien me dévoiler… Cela semble si facile quand on te regarde jouer …

Brandon : Hahahaha ! « No secret ! » Je joue à fond chaque jour et lors de chaque match le week-end. Et ce n’est pas facile… Cela demande de travailler dur !

MHD : Merci Brandon. À bientôt.

Brandon : Merci. À bientôt

MHD

EN TETE DE RAQUETTE AVEC KARIM ATAMNA

Interview de Karim ATAMNA, joueur des sharks d’Antibes, après le match contre Antibes du vendredi 10 Avril 2015

AS: Vous prenez un super (6-19, 10ème), à la mi-temps vous menez facilement les débats (28-42), il y a un beau jeu collectif, c’est fluide. Ensuite que s’est-il passé en seconde mi-temps ?

Karim Atamna: Ce qui s’est passé c’est qu’on savait qu’ils allaient revenir avec des intentions défensives plus fortes, c’est ce qu’ils ont fait. Ils ont été très agressifs. On a pas su trouver d’alternance et on s’est mangé 26-2. On a perdu le quart-temps par un gros écart, on arrivait plus à jouer. Ils ont cet ascendant psychologique pour finir le match et après sur la fin, ça se joue à une possession. C’est un peu rageant..

AS: Mais justement, si vous saviez d’avance qu’ils allaient être beaucoup plus agressifs en seconde mi-temps, pourquoi vous ne l’avez pas été plus qu’eux ?

Karim: On a pas alterné notre jeu parce qu’on a eu des shoots ouverts, beaucoup de shoots ouverts qu’on a pas mis. C’est les aléas du basket. C’est un sport d’adresse. C’était leur défense, leur stratégie de bloquer à l’intérieur et de nous laisser des shoots ouverts, qu’on a pas mis. Il est resté sur cette défense Rémy, et puis ça a joué pour eux. Ça n’aurait pas été le même match, en mettant les shoots, ça aurait pu faire un plus gros écart. Mais aujourd’hui le troisième quart-temps nous a fait défaut mais ça ne retire rien à toute la débauche d’énergie qu’ils ont mis, car ils ont poussé, ils ont voulu chercher ce match, et à la fin ça se joue sur une possession, sur des détails, des lancers-francs.

AS: Dans le troisième quart-temps justement, Évreux commence à prendre feu, mais on voit sur le banc que votre coach ne prend pas de temps-mort, comme s’il manquait de solution. Pourquoi a-t-il autant laissé le jeu se dérouler ?

Karim: Là-dessus, je n’ai pas d’explication à donner. Ce sont ses choix tactiques. Il a pris un temps-mort rapidement (22ème) après c’est dur d’en griller un autre tout de suite et sans savoir ce qui allait se passer dans le quatrième quart-temps. Après manger la foudre comme ça et être KO debout, lui l’était aussi je pense. Il devait peut être attendre une réponse du terrain. Elle n’est pas venue. Le temps a passé et ils ont réussi à faire un gros écart. Dommage parce que ce match, on l’avait en main, on devait le prendre

AS: On voit que Tim Blue, votre meilleur joueur, est à 15 points à la mi-temps, 15 points au final…

Karim: Voilà. Je pense que Rémy a dû faire passer le message car Tim avait dominé en première mi-temps. Il était chaud. C’était sûrement sa stratégie. Je ne sais pas ce qu’il leur a demandé mais au final, il ne marque pas de la seconde mi-temps.

AS: Antibes est dans une mauvaise passe en ce moment. Défaite à Angers, contre Lille, ce soir à Evreux…

Karim: C’est ce que nous nous sommes dit, que c’est une mauvaise passe et j’espère qu’elle s’arrêtera rapidement car là on a les deux premiers du championnat (Monaco et Hyères-Toulon) à recevoir coup sur coup. Avant d’aller au Portel et à Denain sur un road trip d’une semaine. Donc la fin de championnat est très compliquée. Après ce qui est rageant, c’est que l’on perd trois matchs de 3, 2 et 3 points, donc ça se joue sur un détail. Angers, pour info, ils ont fait un très très bon match. On n’y a pas été la fleur au fusil. Ils ont mérité de gagner. Un peu dans le même scénario que ce soir. On est devant à la mi-temps, on gagne tous les quart-temps sauf un trou d’air de quelques minutes qui les met en confiance. Et comme c’est une équipe qui, je ne vais pas dire condamnée car rien n’est fait mathématiquement, mais avec une fin de saison en roue en libre, ils n’ont pas de pression. Ils ont mis des shoots compliqués, ils sont allés la chercher donc voilà c’est rageant pour nous. Car il vaut mieux se prendre une bonne claque de 20 ou 30 points dans la gueule. Là, ça fait trois défaites de suite de moins de 3 points. La semaine dernière c’est moi qui ait le shoot de la gagne, je ne le rentre pas. Ce soir, c’est Will qui a la possibilité d’égaliser ou de nous faire passer devant, ça ne rentre pas. Ce sont les détails du basket mais je ne pense pas que cela se joue là-dessus. Celui qui été là au troisième quart-temps a vu qu’il a été dramatique pour nous…

AS: Malgré tout, Antibes a eu les ressources pour revenir dans le quatrième quart-temps.

Karim: Oui tout à fait. Mais c’est un truc qui est cher à notre groupe car on a des valeurs à défendre. Je pense que l’on a construit un peu là-dessus, sur l’engagement. Mais c’est vrai que l’on a réussit à revenir et comme je l’ai dit, ça se joue à une possession. C’est malheureux pour nous mais félicitations à Évreux.

AS: Et bien, merci beaucoup Karim !

Karim: De rien !

AS

 

 

LA CHEVAUCHEE FANTASTIQUE

 

ALM-Hyères (4)Qui aurait parié le moindre kopeck sur une victoire de l’ALM Evreux à la mi-temps de ce match contre Antibes, qui avait montré des amicalistes certes impliqués par moments (mais par moments seulement) en défense mais empruntés (tout le temps ou presque) en attaque ? Comme en témoigne le score clôturant le premier acte : 6-19 pour les azuréens. Face à une équipe sudiste, qui déroulait son jeu, à l’image du duo infernal Will Solomon (7 points et 10 à l’évaluation) Tim Blue (15 points et 19 à l’évaluation) lequel avait inscrit les neuf premiers points de son équipe (4-9 à la 6ème). Qui aurait encore parié que ces deux joueurs, estampillés stars de la Pro B à leurs postes respectifs, en resteraient à ces 7 et 15 points à la fin du match ?!!!! Personne sans doute.

A ce moment du match, la saison de nos amicalistes semblait bel et bien entérinée et terminée, réduite à l’expédition des affaires courantes pour les six derniers matches de la saison et à la préparation de la suivante… Oui, mais voilà, à l’ALM Evreux il y en a un qui ne tolère pas que l’on ne donne pas tout, lors d’un match de basket. Déjà, dans les heures qui avaient précédé la rencontre, il avait fustigé le laisser-aller de ses joueurs à l’entraînement, leur sentiment de satisfaction après leur victoire si probante et si facile à Angers. Le coach d’Évreux leur avait rappelé qu’en face, ce seraient de fameux clients qu’ils allaient devoir affronter. Et cette première période lui donnait raison. Que s’est-il dit dans les vestiaires, pour que l’on assiste à un tel renversement de situation ? Qui n’aurait pas aimé être une petite souris pour voir et entendre cela ?

ALM-Hyères (6)Retour sur images. Au bout de dix minutes de jeu, nos amicalistes ont la tête au fond du seau, dominés de la tête et des épaules par des antibois qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent, avec l’apport de Junior Mbida et Mamatou Diarra, en soutien de leurs deux leaders, tandis qu’à Évreux ils ratent tout (3/11 aux tirs et 7 balles perdues). Le cauchemar perdure, le score monte à 8-24, sur un missile de Solomon, puis à 13-29, sur un missile du même (6/8 pour les antibois à la mi-temps dans l’exercice des tirs primés) et bientôt 16-34, sur un … missile de Mamoutou Diarra. N’en jetez plus, la coupe était pleine, pour un coach rameutant ses troupes sur le banc. Un 7-0 plus tard orchestré par Glenn Cosey et James Mathis (23-34), la punition semblait moins douloureuse, mais à 23-41, sur un 0-7, elle était redevenue sévère… Et chacun de se demander à quelle sauce cette équipe, notre équipe, allait être mangée au final. C’est à peine alors, si l’on retenait le panier de Mathis Keita, avec la planche à 25-41 et surtout celui de Glenn Cosey, à la sirène, ramenant les siens à 28-42 (ce tir à trois points qui sera l’écart final).

ALM-Hyères (3)Que s’est-il dit dans le vestiaire ? Remy Valin a t’il titillé les égos ? Toujours est-il que son cinq de départ, auquel il avait renouvelé sa confiance a alors tout emporté sur son passage, haussant son niveau de jeu à des hauteurs insoupçonnables quelques minutes auparavant. Enfin, son équipe jouait. Jouait ? Volait plutôt, réduisant son adversaire à l’état de faire-valoir. Pour les plus anciens, cela rappelait furieusement l’incroyable scénario de la première confrontation entre les deux équipes, l’ALM Evreux évoluant alors en Pro A face à des Antibois champions de France en titre. Contempler l’évolution du score paraissait surréaliste pour un chaudron de Jean Fourré chauffé à blanc, il fallait s’écarquiller les yeux, se demander si on rêvait ou non pour y croire… De 25-42, Glenn Cosey avait donc réduit le score à 28-42 à la mi-temps. Et celui-ci a enflé jusqu’à 44-42 à la 25ème… Les antibois rataient tout, serrés de près par une défense qui ne lâchait rien (il leur faudra attendre la 29ème minute pour convertir enfin leur… 13ème tentative et stopper l’hémorragie). Puis à 48-42, à 52-42… Invraisemblable ! Du quasi jamais vu à ce niveau de basket, même face à des derniers de la classe, que n’étaient pas les antibois, loin s’en faut. Retenons les noms, pour la postérité, de ces cinq joueurs ayant réalisé cette performance hallucinante, un 27-0 qui restera dans les annales : Glenn Cosey (10 pts) Brandon Peterson (10 pts) Lahaou Konate (5 pts) et James Mathis (2 pts) «drivés» par un capitaine exemplaire Guillaume Costentin (5 passes décisives). Reste qu’après ce haut fait d’arme, il y avait encore un match à gagner. 54-44 au bout de 30 minutes.

ALM-Hyères (7)Dix points d’avance, les connaisseurs du basket le savent, cela n’est pas une garantie avant l’ultime quart temps. Et cette équipe d’Antibes, pas encore KO, l’a prouvé en revenant peu à peu dans le match… C’est Mamoutou Diarra, le premier qui s’y est employé, après que James Mathis ait assuré le 59-48 (sur son 2+1) à la 35ème. D’un tir lointain, à 59-51, l’ex international rameute ses troupes. S’il ne met qu’un lancer sur l’action suivante, il est encore là pour donner une passe invraisemblable à Mbida (59-56 à la 37ème). L’adrénaline s’empare de la salle Jean Fourré, qui n’ose envisager que ses protégés puissent perdre ce match, après ce qu’ils viennent de réaliser… Et pourtant ! Glenn Cosey, impeccable, met bien ses deux lancers, sur la 4ème faute de Solomon, dont il a enfin pris la mesure, mais Diarra en fait autant (61-58). Pire, Karim Atamna, avec maîtrise, rapproche les siens à 61-60, alors qu’il reste encore une minute à jouer. Une éternité en basket. D’autant que les arbitres s’en mêlent, sur une décision très contestable : Glenn Cosey a la balle, il est encerclé, ne peut s’en débarrasser, l’arbitre arrête l’action, siffle entre deux et donne la balle aux antibois. Cela sent le roussi, le hold-up de la dernière seconde. Mais la défense d’Évreux, féroce, est en place et récupère le ballon. On est à 24 secondes de la fin. 12 secondes plus tard, Glenn Cosey provoque une faute et, d’un calme olympien, convertit la réparation (63-60). Solomon tente le tir de l’égalisation mais le rate… A 1 seconde de la fin, James Mathis, épuisé, mais sachant que son équipe avait gagné, rate ses deux lancers. Ce sera mon seul regret, car le soldat James terminera ce match avec 11 points et 9 d’évaluation alors qu’il aurait dû le terminer à 13 et 13. Mais bon, cela fait du bien de chipoter. Cette équipe-là, telle qu’elle est constituée en cette fin de saison, avec l’apport des deux blessés sur le retour (Niang et Quincy-Jones), mériterait malgré tout ce que l’on a vu de laborieux ces derniers mois de jouer les play offs. A Fos sur Mer, puis à Charleville, il faudra confirmer pour enfin pousser la porte des play offs. 

L’adjoint de Rémy Valin, Sylvain Grzanka a dit ces derniers temps dans les médias locaux que son équipe terminerait à la 5ème place. La 9ème nous conviendrait aussi, tant l’on a envie de voir cette équipe en play offs et ces matches aller-retour où tous les compteurs sont remis à zéro…

JC