Derniers articles :
Journée N° 3
Angers57 / 62Monaco
Hyères-Toulon72 / 64 Charleville-Mézières
Le Portel76 / 61 Aix Maurienne
Lille66 / 97Poitiers
Nantes74 / 71 Souffelweyersheim
Roanne85 / 67 Provence
Boulazac65 / 63 Denain
Orchies76 / 61 Antibes
St Quentin78 / 70 EVREUX
Journée N° 4
Angers72 / 81Charleville-Mézières
Antibes81 / 58 Nantes
Denain59 / 70Roanne
EVREUX80 / 87Boulazac
Provence68 / 60 Souffelweyersheim
Le Portel87 / 89St Quentin
Poitiers- / - Aix Maurienne
Monaco- / - Lille
Orchies- / - Hyères-Toulon
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Roanne743121294269
2Boulazac743112305296
3Le Portel642211323296
4Monaco633012218195
5Hyères-Toulon633021232210
6Antibes642211291282
7Denain642211284275
8EVREUX642211298289
9St Quentin642211328339
10Nantes642211283314
11Poitiers532111241212
12Orchies532111207201
13Angers541301294302
14Charleville-Mézières541301295304
15Provence541310305321
16Lille431201231248
17Souffelweyersheim440400255285
18Aix Maurienne431201220266

Sondage

Êtes-vous satisfait du début de saison de l'ALM Evreux Basket ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
1 novembre 2014, 11 h 53 min
Ensoleillé
Ensoleillé
17°C
Vents : 2 m/s S
Prévisions 1 novembre 2014
jour
Ensoleillé
Ensoleillé
19°C
Vents : 2 m/s SSO
nuit
 
Prévisions 2 novembre 2014
jour
Partiellement ensoleillé avec orages
Partiellement ensoleillé avec orages
16°C
Vents : 5 m/s SSO
nuit
 
 

LES BONS ECHOS VENUS D’AILLEURS

La Chorale a trouvé le pigiste médical d’Ho You Fat. Il s’agit de Samake…

La Chorale de Roanne et Negueba Samake (pivot, 24 ans, 2.11m, joueur formé localement, Malien) ont trouvé un accord pour une pige en remplacement de Steeve Ho You Fat, absent huit semaines. Le président de Roanne, Daniel Pérez a rencontré la DNCG hier matin et la commission devrait donner son feu vert ou non ce jour. Dans le cas où la DNCG donne son accord, le joueur, formé au Mans avant d’effectuer des piges à Rouen, Boulazac, Pau, Bordeaux… devrait être qualifié pour jouer ce vendredi à Evreux. En effet, le pivot massif a passé les examens médicaux à Paris avant que le club ne fournisse tous les papiers nécessaires. Si la Chorale était dans un premier temps sur Philippe Hacquet, elle a donc enrôlé Negueba Samake. C’est un poste 5 qui n’a pas encore véritablement lancé sa carrière par rapport au « potentiel qu’il était plus jeune ». Sa présence permettrait de densifier la raquette et Yabusele aurait plus de responsabilités, sachant que Vebobe et Desroses peuvent aussi dépanner au poste d’ailier fort. La saison dernière, celui qui a un physique « à la Zerbo » jouait seulement en NM2, à Vanves. Il devra saisir cette opportunité d’être en lumière pour relancer sa carrière.

Infos Dernières : La DNCG a donné son accord et le géant pourrait même faire ses débuts sous le maillot ligérien dés ce weekend pour le déplacement à Evreux, match comptant pour la deuxième journée de championnat de Pro B.

Source Journal Le Progrès

BREVES DE PARQUET

Faites ce que je dis, pas ce que je fais…

La LNB continue de nous surprendre alors que les championnats de Pro A et de Pro B ont repris depuis quelques jours. Alors que les clubs marchent à la baguette et sous la menace de multiples amendes pour de petites entorses au cahier des charges de la « Ligue Pro », la mise à jour du site officiel de la LNB laisse quelque peu à désirer. On y voit apparaître depuis quelques jours seulement les adresses et capacités des salles de Pro B mais quid des visuels des équipes, des maillots et des salles de Pro B ?! Ne cherchez pas non plus le classement général à l’issue des saisons 1987-88 à 2003-04 ! Mais peut-être avons-nous mal compris la « base line » figurant sous le logo LNB « Laissez-vous prendre au jeu » car il s’agit certainement du jeu des 7 erreurs… Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais… n’est-ce pas monsieur Béral* ?…

* Elu Président de la LNB en Juin 2011 par acclamations pour un mandat de quatre ans, Alain Béral avait pourtant prévenu le jour de son élection : « On ne va pas faire de la précipitation mais de la réflexion » .

Que deviennent-ils en Pro A et en Pro B ?…

A l’aube de la 28ème saison sous l’ère LNB, une saison pas comme les autres avec deux Wild Cards en Pro A (Châlons-Reims et Rouen), une Wild Card et un repêchage en Pro B (Charleville-Mézières et Orchies), tous les passionnés de la balle orange jettent un œil sur le devenir de ces équipes qui à priori n’auraient pas du se retrouver à pareille aubaine. En Pro A, ni les deux promus (Boulogne-sur-Mer et Bourg-en Bresse), ni Châlons-Reims n’ont encore gagné le moindre match tandis que le SPO Rouen s’est installé sur le podium avec deux victoires au compteur face au Mans et à Pau-Orthez. Seul bémol, malgré son excellent début de saison, le SPO Rouen a joué devant 2500 curieux… (dans le même contexte, Jean Fourré aurait affiché complet !). En Pro B, Orchies est allé décrocher une victoire à l’extérieur en ouverture… sur le parquet de Charleville-Mézières. Enfin, aucune des équipes ayant bénéficié d’un petit coup de pouce d’Alain « la bricole » ne participera aux huitièmes de finale de la Coupe de France…

JYC

JOURNEE 1 – LE BAROMETRE

Nous avons assisté à une première journée assez surprenante avec pas moins de huit victoires à l’extérieur et un premier bonus pour Denain, Orchies, Evreux, Hyères-Toulon, Antibes, Angers, Monaco et Aix-Maurienne. Seul le relégué de Pro A, Roanne, a réussi à s’imposer, non sans mal, dans sa salle face à Poitiers.

Au passage, quelques premières contre performances inattendues à domicile pour Le Portel, Saint-Quentin, Boulazac et Provence.

LES MENTIONS DE L’ALM EVREUX BASKET

TRES BIEN  :lol:

1er aux Points Encaissés (51.00)

3ème au Moins de Fautes Commises (16.00)

3ème au Point-Average Général (+ 14)

3ème au Ratio Attaque / Défense (1.2745)

6ème au Rebond Offensif (11.00)

6ème aux Passes Décisives (15.00)

BIEN  ;-)

7ème au Rebond Total (37.00)

7ème à la Réussite aux Tirs à 3 Points (38.10 %)

7ème à la Réussite aux Lancers Francs (70.00 %)

7ème au Moins de Balles perdues (15.00)

8ème au Rebond Défensif (26.00) 

PASSABLE   :cry:

11ème à l’Evaluation Collective (74.00) 

11ème à la Réussite Totale aux Tirs (43.86 %)

11ème aux Contres (1.00)

13ème aux Points Marqués (65.00)

13ème à la Réussite aux Tirs à 2 Points (47.22 %)

13ème aux Interceptions (6.00)

MEDIOCRE  :evil:

16ème aux Dunks (0.00)

17ème aux Fautes Provoquées (15.00)

 

PAROLES DE COACH

ALM-Rouen (5)Après la première victoire ébroïcienne de la saison obtenue en terre alsacienne, nous nous sommes entretenus avec le coach de l’ALM Evreux Basket, Rémy VALIN.

JYC : Bonjour Rémy. Après le petit match contre Le Portel en Leaders Cup, avec trois blessés à l’infirmerie et des joueurs cadres pas toujours convaincants ces dernières semaines, sans oublier quelques difficultés pour l’équipe à s’imposer à l’extérieur pendant la préparation et deux nouveaux joueurs à intégrer, il faut bien dire que chacun craignait un peu ce premier match en Alsace. Finalement, l’élimination en Coupe de France a peut-être été un mal pour un bien ?

Rémy VALIN : Oui c’est vrai que nous avons eu dix jours pour préparer ce match et intégrer les deux nouveaux et heureusement que nous n’étions pas qualifiés en Coupe de France car on aurait dû jouer le Paris-Levallois à sept, TORTOSA et TRAORE n’étant pas encore qualifiés !

JYC : Finalement tu décroches ta première victoire, qui plus est à l’extérieur, avec un écart de 14 points et une belle défense qui laisse l’adversaire à 51 points. C’était ton scénario ?

Rémy VALIN : Souffelweyersheim est une équipe que l’on pouvait craindre, qui avait fait une bonne préparation et qui n’est jamais facile à manœuvrer dans sa salle. On a du reste été un peu cueillis à froid avec un 0-8 et une série de paniers primés (4 sur 4) qui nous mettent à la peine dès l’entame. Après un temps mort, nous avons mis de l’intensité défensive, imposé notre rythme et retrouvé notre adresse. Il nous fallait de la réactivité car Souffel aurait pu revenir à n’importe quel moment. Ensuite il y a eu une bonne gestion et une seconde mi-temps de qualité au cours de laquelle on a su mettre les bons paniers au bon moment.

JYC : Es-tu satisfait de tes deux recrues ?

Rémy VALIN : Ils viennent de débarquer et j’ai donc limité leur temps de jeu à une douzaine de minutes, mais ils ont eu un bon impact tous les deux sur ce match malgré leur absence de repères. Sambou a l’expérience pour lui et il connait bien la maison ébroïcienne. Ses 8 points à 100 % ont bien sûr été précieux, tout autant que les 3 points et 3 rebonds de Florent.

JYC : Mis à part les deux petits nouveaux, tu as sans doute été rassuré par la prestation de Mark SANCHEZ, mais que penser du zéro pointé à l’évaluation de Glenn COSEY ?

Rémy VALIN : Mark SANCHEZ a effectivement joué à son niveau, rien à dire. Par contre, j’ai revu le match à la vidéo et les statisticiens se sont un peu plantés. Si j’ai laissé Glenn COSEY 35 minutes sur le parquet c’est qu’il a réalisé un match tout à fait correct. Il a marqué un panier qui a été attribué à Babacar NIANG, il lui manque des passes et des rebonds, bref c’est beaucoup moins grave qu’il n’y parait.

JYC : Peux-tu nous donner des nouvelles des joueurs qui sont à l’infirmerie tout en nous précisant les nouvelles règles concernant les pigistes médicaux ?

Rémy VALIN : Les règles ont effectivement changé pour cette saison. Nous avons un nombre de contrats maximum à faire signer dans la saison. Lorsque nous engageons un pigiste médical, le contrat minimum est d’un mois et non plus de six semaines. Par contre, en cas de prolongation, nous devons signer un nouveau contrat avec le joueur jusqu’à la fin de la saison. C’est la raison pour laquelle nous avons signé Sambou TRAORE jusqu’à la fin de l’année 2014, car nous savons que la blessure de Desmond QUINCY-JONES, plus ou moins héritée de la saison dernière, nécessitera ce temps de repos. Je devrais récupérer Pierre-Etienne DROUAULT vers la fin du mois d’Octobre, au mieux pour le déplacement à Saint-Quentin. Quant à Isaia CORDINIER, il va reprendre progressivement pour être opérationnel vers la fin novembre. Cette saison, les contrats peuvent se chevaucher, alors nous gèrerons en fonction des évènements.

JYC : Comment envisages-tu le prochain match face à Roanne, le premier de la saison officielle à Jean Fourré ?

Rémy VALIN : Nous venons de prendre deux points pour le match d’ouverture et nous avons déjà ouvert notre compteur de victoires à l’extérieur, ce qui est très satisfaisant. La confiance s’installe avant ce second rendez-vous avec une ex-équipe de Pro A qui sera très difficile à jouer sur le plan physique. Nous allons bien nous préparer, sans pression.

JYC : Merci Rémy et à vendredi pour à nouveau recueillir tes commentaires !

JYC

LES BONS ECHOS VENUS D’AILLEURS

En tête durant les treize premières minutes, le BCS a vu son avance fondre avant de subir le faux rythme et surtout l’adresse aux tirs longue distance d’Évreux. Les Souffelois encaissent leur deuxième défaite de la semaine après celle concédée en Coupe de France.

Souffel entre pourtant parfaitement dans son match. Bach et Tschamber ont fait monter le score à 8-0 et le chrono a déjà égrené quatre minutes avant que Konaté ne marque le premier panier pour les visiteurs.

Rémy Valin choisit d’arrêter le jeu pour procéder à quelques ajustements, autant en défense qu’en attaque. Les Ébroïciens ralentissent le rythme et les Souffelois ne réussissent plus à jouer vite. Si Bach, décidément en réussite, score une nouvelle fois à trois points, Teague et Traoré, en face, trouvent plus facilement le chemin du panier. Et, à la fin du premier quart, les visiteurs ont effacé une partie de leur débours.

En mal de solution Évreux continue sur sa lancée et, plus appliqué en défense, limite les espaces dans lesquels les Souffelois avaient jusqu’alors réussi à s’engouffrer. À la 13ème, les deux équipes sont à égalité (19-19), Cosey et Traoré ayant colmaté la brèche. Un primé de Tortosa a ramené les hommes de l’Eure, Niang les fait basculer en tête. Dominateurs dans ce deuxième quart, durs en défense et adroits en attaque, les visiteurs infligent un 9-22 aux Alsaciens, qui surnagent essentiellement grâce à Tschamber : le meneur du BCS inscrit six des neuf petits points de son équipe. Deux paniers longue distance consécutifs de Keita et Souffel est relégué à huit longueurs à la mi-temps (25-33).

Les hommes de Rémy Valin entament la seconde période comme ils ont terminé la première, avec deux primés de rang de Sanchez et Konaté. Évreux pose son jeu, tranquillement, sans jamais se précipiter. Les joueurs de Stéphane Eberlin sont en mal de solution. Pris dans la nasse ébroïcienne, les Alsaciens souffrent et n’arrivent pas à imprimer de la vitesse à leurs attaques. La belle adresse affichée en début de match n’est plus.

Les Normands font sans arrêt basculer le jeu, donnant véritablement le tournis aux Alsaciens qui ne réussissent pas à revenir, malgré les efforts de Dinal (40-49, 30ème). Le dernier quart ne changera pas le cours de la rencontre. Les Souffelois, incapables de redonner de l’intensité en défense, courent après le score… et le ballon. Dans le dur, le BCS encaisse sa première défaite en championnat.

Source Journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace

SOUFFELWEYERSHEIM – EVREUX : LA FEUILLE DE MATCH

Championnat de Pro B 2014-2015 – 28ème Saison en LNB
1ère Journée – Vendredi 3 octobre 2014

BC SOUFFELWEYERSHEIM 51 – 65 ALM EVREUX BASKET

(16-11) (9-22) (MT 25-33) (15-16) (11-16)

Gymnase de la Rotonde – Environ 1500 spectateurs

Arbitrage : Messieurs CRETON & TARTARE

MVP DU MATCH : Babacar NIANG (ALM EVREUX BASKET)

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Babacar NIANG 15 4/6 0/0 5/6 3 4 0 4 5 1 1 0 13 15
Mark SANCHEZ* 27 7/12 2/4 0/0 2 0 0 1 5 0 2 1 16 15
Lahaou KONATE* 26 2/5 1/1 0/0 2 1 1 1 4 2 0 1 5 10
Guillaume COSTENTIN* 27 2/5 2/5 0/0 1 1 0 1 3 1 1 4 6 10
Sambou TRAORE 12 4/4 0/0 0/0 1 0 0 0 0 1 1 0 8 8
Eugene TEAGUE* 25 2/4 0/0 1/2 3 4 0 2 10 0 5 1 5 8
Mathis KEITA 21 2/7 2/5 0/0 1 2 0 1 4 0 1 2 6 6
Florent TORTOSA 12 1/5 1/3 0/0 3 0 0 0 3 0 2 1 3 1
Glenn COSEY* 35 1/9 0/3 1/2 0 3 0 0 1 1 1 5 3 0
Thomas DOLOMINGO 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 -
       
ALM EVREUX BASKET 200 25/57 8/21 7/10 16 15 1 10 35 6 14 15 65 73

 

Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Jason BACH* 36 5/9 2/5 0/0 4 3 1 2 8 1 1 2 12 19
Kevin DINAL 24 4/7 0/2 2/4 2 3 0 6 9 1 1 0 10 14
Frédéric BROLIRON 15 2/5 2/5 2/2 0 1 0 1 1 1 0 0 8 7
Jérémy TSCHAMBER* 24 4/13 1/6 2/2 2 2 0 0 3 1 1 1 11 6
Moustapha DIARRA* 23 1/6 0/0 0/0 3 4 1 0 4 2 2 3 2 5
Daviin DAVIS* 22 1/5 1/3 0/0 2 0 1 0 3 0 1 2 3 4
Arnaud IMHOFF 16 1/6 1/5 0/0 0 1 0 0 1 2 2 3 3 2
Jessie BEGARIN 22 1/3 0/1 0/0 3 2 0 0 1 1 1 1 2 2
Austin DUFAULT* 18 0/3 0/2 0/0 0 0 1 2 3 0 2 0 0 - 1
Arnaud ANSTETT 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0
       
BC SOUFFELWEYERSHEIM 200 19/57 7/29 6/8 16 16 4 11 33 9 11 12 51 58

BREVES DE PARQUET

Y-a-t’il un arbitre sur le parquet ?…

A quelques heures du 1er match de championnat de Pro B entre le BC Souffelweyersheim et l’ALM Evreux Basket, aucun arbitre n’a été officiellement désigné par la FFBB… Tout du moins c’est ce que nous laisse penser l’absence totale d’informations concernant la désignation des arbitres pour ce seul match de la première journée, sur le site officiel de la FFBB. Peut-être s’agit-il d’un match fantôme ?!…

Des ex-ébroïciens sous le maillot alsacien…

Promu la saison dernière en Pro B, le BC Souffelweyersheim a déjà enrôlé plusieurs ex-joueurs ébroïciens. Ce fut le cas la saison dernière avec les américains Drake REED et Daviin DAVIS, sans oublier le sénégalais Abdoulaye N’DIAYE. A ces deux derniers, toujours présents cette saison en Alsace, est venu s’ajouter le pivot français Moustapha DIARRA, qui comme lors de son arrivée il y a un an sur les bords de l’Iton, se montre très performant depuis la reprise…

Sambou TRAORE le retour…

Non qu’il faille se réjouir de la blessure de Desmond QUINCY-JONES, par ailleurs déjà très apprécié par le staff amicaliste, mais il y a fort à parier que le coach Rémy VALIN n’est pas mécontent d’avoir récupéré Sambou TRAORE dans son effectif. En effet, l’international malien nous offre un « jamais deux sans trois » après ses piges médicales en 2007-08 puis 2010-11. A bientôt 35 ans, Sambou TRAORE va sans aucun doute apporter trois bienfaits à l’équipe normande : son expérience tous critères confondus, son précieux relais de motivation et de conseil sur la raquette ébroïcienne et sa rugosité…

Eugene TEAGUE s’accroche et bosse…

Un moment contesté au point d’être mis sur la sellette ces dernières semaines, l’intérieur américain Eugene TEAGUE va finalement débuter la saison, sa première en Europe et chez les Pros. A défaut de convaincre en match officiel dans toutes les situations, il a montré beaucoup de bonne volonté ces derniers temps et a fait preuve d’une réactivité très… pro ! Il sera donc à nouveau observé ce soir en Alsace, au même titre d’ailleurs qu’un Mark SANCHEZ qui n’a pas encore montré ce qui avait fait de lui le MVP du championnat autrichien la saison dernière…

JYC

CHRONIQUE DE L’INNOCENT SUR LE BANC

Après le match contre LE PORTEL (Leader’s Cup) du mardi 23 Septembre 2014, l’innocent sur le banc est Pierre-Étienne DROUAULT

LC_ALM-Angers (3)Avant que Pierre-Étienne vous présente son analyse du match, je l’ai questionné sur sa blessure.  

Sa blessure : C’est une entorse du poignet avec arrachement osseux. C’est l’arrachement qui est emmerdant et qui demande une immobilisation totale pendant trois semaines. Après sa grosse chute si spectaculaire et « bien provoquée » par un joueur angevin, à l’origine de cette blessure, Pierre-Étienne a essayé de jouer mais la douleur augmentait et cela devenait impossible de continuer. Grosse frustration.

Je la ramène : Pierre-Étienne, l’abus de chutes est dangereux pour la santé du joueur ! Il faut essayer de se préserver tout en restant efficace et utile pour l’équipe. Je sais que ton adversaire y a été un peu lourdement mais toi-même, tu étais dans un effort un peu trop démesuré. Non ? Pierre-Étienne n’est pas d’accord sur ce dernier point. Il affirme n’avoir pas tenté une action dangereuse en soi ce que confirme la vidéo. Point. On médite !

Son analyse du match :

Les deux équipes ont pas mal changé. Nous avons gardé seulement trois joueurs : moi, Guillaume et Lahaou. De leur côté, ils n’ont gardé que quatre gars sur l’effectif précédent : Mathieu WOJCIECHOWSKI, Florian GALLOO, Benoît MANGIN et Garry CHATHUANT.

Ce soir, il faut le dire, on n’a pas fait un bon match. On n’était pas dedans en défense, pas dedans en jeu de passes. Alors évidemment, contre une équipe qui défend bien et de façon spéciale, tout de suite, on tombe sur un os. D’ailleurs, on n’est pas arrivé à se dépêtrer de cette défense. Et nous, comme dirait Rémy, que ce soit en individuelle ou en zone, on n’a pas défendu. Alors, on s’est fait passer dès qu’il y avait pénétration. Ils changeaient sur vraiment tout en défense. C’est la première fois qu’on est confronté à ce genre de défense. Ils changeaient sur tous les écrans et on n’a pas su réagir à ça. Au lieu de jouer en face et de créer des décalages, on a plutôt garder la balle et ils se sont installés dans ce qu’ils voulaient.

Et après, on a eu un manque d’adresse et on a commencé à douter. Et quand on doute … Et eux, en défense, ils voient que ça marche et ils redoublent d’intensité.

Lorsqu’on joue, il faut qu’on prenne des décisions plus rapides. Souvent, quand on peut tirer, on hésite, quand il faut attaquer, on hésite aussi et on n’y va pas franchement. Avant une passe, on fait souvent un dribble de trop. Les décalages de notre part font que leur défense a le temps de se mettre en place. Et quand on tombe sur une défense peu commune comme la leur, on a du mal à dérouler notre jeu.

L’année dernière, on a réussi à créer un jeu d’équipe plus rapidement. Là, on se cherche encore un petit peu. Cela fait seulement un mois et demi que l’on travaille ensemble et la plupart d’entre nous n’ont jamais joué en France et, pour quelques-uns, c’est même leur première expérience professionnelle. Il faut que les cultures se mettent un petit peu ensemble. Mais ça va se mettre en place. Il n’y a pas de raison.

Contre ANGERS, on a réussi à développer notre jeu. Mais on sait qu’on est en construction. Là, on a 10 jours sans match pour bosser dur car on a beaucoup de points tactiques à voir pour travailler le collectif et la défense collective.   

Remerciement à Pierre-É et un prompt rétablissement.

MHD

LES BONS ECHOS VENUS D’AILLEURS

Le BCS débute le championnat de Pro B avec la réception d’Evreux. Battus mardi en Coupe de France, l’un des objectifs de leur saison, les Souffelois espèrent rebondir dès ce soir.

Les joueurs de Souffelweyersheim ont disputé tellement de rencontre ces dernières semaines qu’on aurait presqu’oublié que le championnat de ProB n’a pas encore commencé.

Entre la Leaders Cup et la Coupe de France, les hommes de Stéphane Eberlin, tout en continuant leur préparation d’avant-saison, n’ont pas eu le temps de chômer. Au contraire. Peut-être faut-il aussi trouver là les raisons de la petite baisse de régime de mardi soir, à l’heure de disputer un 16ème de finale de Coupe de France, qui aurait pu leur permettre d’écrire une nouvelle page de l’histoire du club.

« On a manqué d’énergie face à Denain, qui a mis beaucoup d’intensité, avec des gars très athlétiques. On était constamment en retard sur tout et, lorsqu’on a pris un éclat, on n’a pas été en mesure de revenir. En plus, il n’y avait pas beaucoup de monde dans la salle pour nous pousser, nous faire réagir », regrette le coach souffelois, qui a utilisé cette défaite pour remotiver ses troupes.

« Cela m’a permis de pratiquer une petite piqûre de rappel. Nous avions enchaîné les succès, là j’ai redit aux gars qu’il fallait qu’on soit plus agressif, qu’on mette plus d’intensité dans notre jeu sinon nous n’y arriverons pas. »

Deux jours pour préparer cette rencontre, Evreux en a eu dix

Mais Jérémy Tschamber et ses coéquipiers n’auront pas eu vraiment le temps de s’appesantir sur ce revers, le temps d’un décrassage, d’un entraînement, d’une séance vidéo et d’un shooting et les voilà à nouveau sur le parquet du gymnase de la Rotonde pour la réception d’Evreux, leur premier adversaire de la saison.

« Nous n’avons eu que deux jours pour préparer cette rencontre alors qu’Evreux en a eu dix pour nous observer, rumine Stéphane Eberlin, confronté à un autre problème. Il y a eu deux nouvelles recrues (Florent Tortosa et Sambou Traoré) pour remplacer des blessés, c’est la première fois que l’équipe va évoluer dans cette configuration-là. Elle a un gros poste 1, Cosey, un pivot très fort, Teague, et un 4 shooteur, Sanchez, qui s’écarte comme Austin Dufault chez nous. C’est une équipe qui dispose également d’un fort potentiel défensif. »

Autant de casse-têtes dont il faudra trouver la solution pour aborder au mieux cette première confrontation. Après les belles dispositions montrées lors des répétitions officielles en Leaders Cup, ce serait dommage de se prendre les pieds dans le tapis, le grand soir…

Source Journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace

L’INTERVIEW D’EN FACE

Mathieu WOJCIECHOWSKI après le match contre LE PORTEL (Leaders Cup) du mardi 23 Septembre 2014

Leaders Cup_ALM-Portel (5)MHD : Bonsoir Mathieu. Je ne me souviens pas de toi dans cette équipe l’année dernière. Mais là, on te voit !

Mathieu : Il est vrai que je jouais moins l’année dernière. Et puis, j’ai profité du fait que Martin N’GALORO (dont le contrat n’avait pas été validé à temps je crois) et Justin SAFFORD (pigiste médical de Wibert « Cliff » BROWN) n’étaient pas qualifiés pour ce match. Après, j’ai la chance que le coach me donne un peu plus de confiance cette année pour que je puisse jouer et j’essaie de faire de mon mieux.

MHD : Bah, ça marche pas mal !

Mathieu : Je touche du bois pour l’instant ! On a eu des petits soucis en prépa. Après, nous, on est là depuis le début.

MHD : Quels soucis ?

Mathieu : On a des mecs qui sont arrivés en retard. « Cliff » s’est blessé. Justin est arrivé seulement hier soir. On a donc jamais réellement été au complet.

MHD : Pour une équipe qui n’est pas au complet, vous vous débrouillez bien.

Mathieu : On bosse très dur à l’entraînement tous les jours. Mais on a une bonne équipe parce que, déjà, on a des bons gars dans l’équipe. C’est un plaisir de venir bosser tous les jours à la salle avec ces gars-là.

MHD : Et alors, l’équipe d’EVREUX, c’est une proie facile pour vous ce soir ?

Mathieu : Non. On a beaucoup joué contre eux l’année dernière et c’est une équipe très dure à mener. C’est une équipe très physique.

MHD : Pour l’instant, ils me semblent moins physiques que les joueurs de l’année dernière.

Mathieu : Franchement, c’est toujours un combat de venir gagner dans cette salle. Et l’année dernière, on a galéré et perdu ici. Et à chaque fois, ce sont des matches très très compliqués. Ce soir, ils ont encore montré qu’ils sont toujours capables de revenir au score. (Comme par exemple, dans le 4ème quart, de – 14 points à – 4 points dans les deux dernières minutes)

MHD : Oui. Mais malgré cela, vous les avez maintenus dans le négatif pendant tout le match.

Mathieu : Je pense vraiment que c’est grâce à notre défense. On a bien défendu. C’était cohérent. Et après, on a mis des paniers. On est arrivé à creuser l’écart. Donc, c’est cool.

MHD : Et leur défense de zone … Du jamais vu !!!

Mathieu : On n’a jamais vraiment travaillé la zone et je pense que sur leurs 4 attaques de zone, on met trois paniers. On est donc arrivé à la casser tout de suite. On a trouvé des solutions. On s’est bien passé la balle. C’était propre. C’était bien.

MHD : Alors, qu’est-ce qui manque à cette équipe d’EVREUX pour vous battre ce soir ?

Mathieu : C’est pas mon boulot d’y répondre …

MHD : Allez … tu as bien une petite idée …

Mathieu : Je ne me sens pas habilité à te répondre … (Rien à faire …)

MHD : Bref … Vous êtes heureux d’avoir gagné.

Mathieu : Franchement oui. Vraiment content. L’année dernière, on a perdu en Playoffs contre eux et ça fait plaisir de gagner dans cette salle.

MHD : Merci pour cette interview et bon retour.

Mathieu : Merci beaucoup.

MHD