Derniers articles :
Journée N° 3
Angers57 / 62Monaco
Hyères-Toulon72 / 64 Charleville-Mézières
Le Portel76 / 61 Aix Maurienne
Lille66 / 97Poitiers
Nantes74 / 71 Souffelweyersheim
Roanne85 / 67 Provence
Boulazac65 / 63 Denain
Orchies76 / 61 Antibes
St Quentin78 / 70 EVREUX
Journée N° 4
Angers- / - Charleville-Mézières
Antibes- / - Nantes
Denain- / - Roanne
EVREUX- / - Boulazac
Provence- / - Souffelweyersheim
Le Portel- / - St Quentin
Poitiers- / - Aix Maurienne
Monaco- / - Lille
Orchies- / - Hyères-Toulon
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Monaco633012218195
2Hyères-Toulon633021232210
3Le Portel532111236207
4Poitiers532111241212
5Denain532111225205
6EVREUX532111218202
7Roanne532120224210
8Orchies532111207201
9Boulazac532111218216
10Nantes532111225233
11Angers431201222221
12St Quentin431210239252
13Antibes431201210224
14Lille431201231248
15Aix Maurienne431201220266
16Charleville-Mézières330300214232
17Souffelweyersheim330300195217
18Provence330300237261

Sondage

Souhaitez-vous que l'ALM Evreux se qualifie pour les 1/4 de finale de la Leaders Cup ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
21 octobre 2014, 12 h 18 min
Nuageux
Nuageux
15°C
Vents : 8 m/s OSO
Prévisions 21 octobre 2014
jour
Nuageux avec averses
Nuageux avec averses
15°C
Vents : 7 m/s O
nuit
 
Prévisions 22 octobre 2014
jour
Nuages par intermittence
Nuages par intermittence
12°C
Vents : 5 m/s ONO
nuit
 
 

LES BONS ECHOS VENUS D’AILLEURS

Le BCS débute le championnat de Pro B avec la réception d’Evreux. Battus mardi en Coupe de France, l’un des objectifs de leur saison, les Souffelois espèrent rebondir dès ce soir.

Les joueurs de Souffelweyersheim ont disputé tellement de rencontre ces dernières semaines qu’on aurait presqu’oublié que le championnat de ProB n’a pas encore commencé.

Entre la Leaders Cup et la Coupe de France, les hommes de Stéphane Eberlin, tout en continuant leur préparation d’avant-saison, n’ont pas eu le temps de chômer. Au contraire. Peut-être faut-il aussi trouver là les raisons de la petite baisse de régime de mardi soir, à l’heure de disputer un 16ème de finale de Coupe de France, qui aurait pu leur permettre d’écrire une nouvelle page de l’histoire du club.

« On a manqué d’énergie face à Denain, qui a mis beaucoup d’intensité, avec des gars très athlétiques. On était constamment en retard sur tout et, lorsqu’on a pris un éclat, on n’a pas été en mesure de revenir. En plus, il n’y avait pas beaucoup de monde dans la salle pour nous pousser, nous faire réagir », regrette le coach souffelois, qui a utilisé cette défaite pour remotiver ses troupes.

« Cela m’a permis de pratiquer une petite piqûre de rappel. Nous avions enchaîné les succès, là j’ai redit aux gars qu’il fallait qu’on soit plus agressif, qu’on mette plus d’intensité dans notre jeu sinon nous n’y arriverons pas. »

Deux jours pour préparer cette rencontre, Evreux en a eu dix

Mais Jérémy Tschamber et ses coéquipiers n’auront pas eu vraiment le temps de s’appesantir sur ce revers, le temps d’un décrassage, d’un entraînement, d’une séance vidéo et d’un shooting et les voilà à nouveau sur le parquet du gymnase de la Rotonde pour la réception d’Evreux, leur premier adversaire de la saison.

« Nous n’avons eu que deux jours pour préparer cette rencontre alors qu’Evreux en a eu dix pour nous observer, rumine Stéphane Eberlin, confronté à un autre problème. Il y a eu deux nouvelles recrues (Florent Tortosa et Sambou Traoré) pour remplacer des blessés, c’est la première fois que l’équipe va évoluer dans cette configuration-là. Elle a un gros poste 1, Cosey, un pivot très fort, Teague, et un 4 shooteur, Sanchez, qui s’écarte comme Austin Dufault chez nous. C’est une équipe qui dispose également d’un fort potentiel défensif. »

Autant de casse-têtes dont il faudra trouver la solution pour aborder au mieux cette première confrontation. Après les belles dispositions montrées lors des répétitions officielles en Leaders Cup, ce serait dommage de se prendre les pieds dans le tapis, le grand soir…

Source Journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace

L’INTERVIEW D’EN FACE

Mathieu WOJCIECHOWSKI après le match contre LE PORTEL (Leaders Cup) du mardi 23 Septembre 2014

Leaders Cup_ALM-Portel (5)MHD : Bonsoir Mathieu. Je ne me souviens pas de toi dans cette équipe l’année dernière. Mais là, on te voit !

Mathieu : Il est vrai que je jouais moins l’année dernière. Et puis, j’ai profité du fait que Martin N’GALORO (dont le contrat n’avait pas été validé à temps je crois) et Justin SAFFORD (pigiste médical de Wibert « Cliff » BROWN) n’étaient pas qualifiés pour ce match. Après, j’ai la chance que le coach me donne un peu plus de confiance cette année pour que je puisse jouer et j’essaie de faire de mon mieux.

MHD : Bah, ça marche pas mal !

Mathieu : Je touche du bois pour l’instant ! On a eu des petits soucis en prépa. Après, nous, on est là depuis le début.

MHD : Quels soucis ?

Mathieu : On a des mecs qui sont arrivés en retard. « Cliff » s’est blessé. Justin est arrivé seulement hier soir. On a donc jamais réellement été au complet.

MHD : Pour une équipe qui n’est pas au complet, vous vous débrouillez bien.

Mathieu : On bosse très dur à l’entraînement tous les jours. Mais on a une bonne équipe parce que, déjà, on a des bons gars dans l’équipe. C’est un plaisir de venir bosser tous les jours à la salle avec ces gars-là.

MHD : Et alors, l’équipe d’EVREUX, c’est une proie facile pour vous ce soir ?

Mathieu : Non. On a beaucoup joué contre eux l’année dernière et c’est une équipe très dure à mener. C’est une équipe très physique.

MHD : Pour l’instant, ils me semblent moins physiques que les joueurs de l’année dernière.

Mathieu : Franchement, c’est toujours un combat de venir gagner dans cette salle. Et l’année dernière, on a galéré et perdu ici. Et à chaque fois, ce sont des matches très très compliqués. Ce soir, ils ont encore montré qu’ils sont toujours capables de revenir au score. (Comme par exemple, dans le 4ème quart, de – 14 points à – 4 points dans les deux dernières minutes)

MHD : Oui. Mais malgré cela, vous les avez maintenus dans le négatif pendant tout le match.

Mathieu : Je pense vraiment que c’est grâce à notre défense. On a bien défendu. C’était cohérent. Et après, on a mis des paniers. On est arrivé à creuser l’écart. Donc, c’est cool.

MHD : Et leur défense de zone … Du jamais vu !!!

Mathieu : On n’a jamais vraiment travaillé la zone et je pense que sur leurs 4 attaques de zone, on met trois paniers. On est donc arrivé à la casser tout de suite. On a trouvé des solutions. On s’est bien passé la balle. C’était propre. C’était bien.

MHD : Alors, qu’est-ce qui manque à cette équipe d’EVREUX pour vous battre ce soir ?

Mathieu : C’est pas mon boulot d’y répondre …

MHD : Allez … tu as bien une petite idée …

Mathieu : Je ne me sens pas habilité à te répondre … (Rien à faire …)

MHD : Bref … Vous êtes heureux d’avoir gagné.

Mathieu : Franchement oui. Vraiment content. L’année dernière, on a perdu en Playoffs contre eux et ça fait plaisir de gagner dans cette salle.

MHD : Merci pour cette interview et bon retour.

Mathieu : Merci beaucoup.

MHD

EN TETE DE RAQUETTE AVEC HUGO SUHARD

Interview de Hugo SUHARD après le match contre ANGERS (Leaders Cup) du vendredi 19 Septembre 2014

LC_ALM-Angers (2)MHD : Bonsoir Hugo. Vous avez toujours été dangereux pour EVREUX avant de vous incliner. Mais comme je le disais à Mathis Keïta, c’était les montagnes russes !

Hugo : Je pense qu’on a fait une bonne première mi-temps. On était à – 6 points avant de prendre l’eau en début de troisième. Après, on peine tout le match à revenir.

MHD : Effectivement, vous terminez la première mi-temps menés de 6 points seulement (43-37). Et puis, il y a ce fameux 6-0 en entame de troisième (49-37) qui vous met à – 12 dès la première minute …

Hugo : Et lorsqu’à la fin du 4ème quart, on repasse en dessous des 10 points, Lahaou met notamment deux tirs à trois points et le match est plié.

MHD : Mais vous ne donnez jamais l’impression de baisser les bras.

Hugo : Non. Ce n’est pas dans notre tempérament.

MHD : Et puis, EVREUX a eu du mal à décoller et à s’organiser. C’est de votre faute tout ça !!!

Hugo : Après, on n’est pas venu ici pour prendre 40 points. Déjà, quand on voit le score partir à + 10 / + 15, il y a des équipes qui lâchent mais ce n’est pas notre genre.

MHD : Enfin, aux tirs à 3 points, votre score de 8/23 est prometteur … Je pense donc que vous êtes une équipe qui peut faire chier !!!

Hugo : Je pense aussi et je l’espère.

MHD : Vous ne vous en laisserez jamais conter ! Et ça se voit ! Match encourageant pour vous ce soir.

Hugo : Je suis d’accord avec toi.

MHD : Quel est votre axe de progression maintenant ?

Hugo : Je pense qu’on a une marge de progression assez importante quand même. Et comme tu l’as dit au début de l’interview, ne pas faire les montagnes russes et essayer d’être plus constant sur toute la durée du match, ce serait déjà pas mal.

MHD : Et comment on fait ça ?!!!

Hugo : Haha !!! Il faut travailler à l’entraînement. Travailler, travailler, travailler.

MHD : Parce que physiquement, vous êtes déjà très au point.

Hugo : On a eu une préparation physique assez chargée. Là, on commence à récupérer pas mal nos jambes. C’était le but.

MHD : En tout cas, je suis très séduite par votre équipe et son style. Je pense qu’on va bien s’amuser avec vous.

Hugo : Merci.

MHD : C’est moi qui te remercie pour cette interview. À bientôt.

Hugo : À bientôt.

MHD

EN TETE DE RAQUETTE AVEC MATHIS KEITA

Interview de Mathis KEÏTA après le match contre ANGERS (Leaders Cup) du vendredi 19 Septembre 2014

MHD : Bon. C’était les montagnes russes ! Angers pourrait bien venir jouer les trouble-fêtes ! Ce sont de sacrés emmerdeurs !

Mathis : Hihi. C’est une bonne équipe.

MHD : Ils ne se laissent pas faire.  

Mathis : Ils sont rugueux, ils shootent beaucoup extérieur. Donc, quand ça rentre, c’est difficile. Mais on a bien contrôlé le match et ça a été. 

MHD : Vous avez contrôlé mais ils sont quand même revenus tout le temps. Même de – 17 points dans le troisième quart, ils sont revenus. Ils ont été dangereux pendant tout le match.

Mathis : C’est clair. Mais ça fait partie du basket. Malgré tout, quand ils ont mis des shoots, on a su répondre. Lahaou a mis 2 gros tirs à la fin (tu m’étonnes : 2 tirs à 3 points dans la dernière minute de jeu). D’autres joueurs ont également su rester concentrés. C’est une bonne victoire.

MHD : Mais ça ne manque pas encore un peu de construction pour l’instant votre affaire ? Les ajustements, c’est pas encore au point … 

Mathis : On est encore au début de saison. Je pense que l’on va s’améliorer au fur et à mesure. Et puis on a des postes 4 qui ont un peu joué poste 3 puisque Pierre-Étienne et moi-même nous nous sommes blessés (poignet pour PED et hanche pour MK). Ça ne facilite pas les choses. On est bien et on va s’améliorer encore.

PS : Est-ce que quelqu’un pourrait dire à Pierre-Étienne qu’il n’est pas obligé de se tuer pour faire gagner l’équipe. Le convaincre ne sera pas peut-être pas si aisé mais il en va de sa santé. Merci pour lui parce qu’à ce rythme-là, il va pas finir la saison …

MHD : Et tu te sens comment en match ? 

Mathis : Très bien.  

MHD : Et tous ensemble, vous vous sentez comment ?

Mathis : Plutôt bien. Il y a une bonne cohésion d’équipe. Tout se passe bien.

MHD : D’accord. Alors, à BLOIS, il s’est passé quoi ? (Pour ceux qui l’auraient oublié, on est battu assez sèchement en Coupe de France par BLOIS, équipe de Nationale 1)    

Mathis : À BLOIS, on a eu du mal. C’était un jour sans. On n’a pas su répondre.

MHD : Y’avait personne. C’était tout creux.

Mathis : Ouais. On n’a pas été très bon mais on va essayer que ça ne se reproduise plus.  

MHD : Ça ne vous a pas trop mis le moral à zéro ?

Mathis : Non. Pas à zéro. Au contraire, ça nous a donné envie de répondre. Et voilà. Je pense qu’on l’a fait ce soir.

MHD : Oui. C’est bien. Votre prochain adversaire (mardi soir 23 septembre) est LE PORTEL. En général, ils sont pas très marrants … 

Mathis : Moi, je ne les connais pas et je ne sais pas du tout comment ils jouent. C’est ma première année dans cette division (Mathis jouait l’année dernière chez les Crimson Haws d’Indiana University of Pennsylvania, NCAA II). Mais on va tout faire pour essayer de gagner.

MHD : Tu as eu un peu de mal en début de saison. Tu étais quand même très attentif à ce que disait le coach. Tu es plus relâché maintenant ?

Mathis : C’était mes débuts en Pro B. Donc, j’avais vraiment des choses à apprendre. Là, je me sens de plus en plus confortable. Et j’espère que ça va encore s’améliorer au fur et à mesure du temps.

MHD : Et pourquoi, ça ne s’améliorerait pas ?

Mathis : Bah … En tout cas, je vais travailler pour.

MHD : Donc, tu te sens de plus en plus à l’aise, bien intégré.

Mathis : Oui. Je me sens très bien. J’écoute ce que Rémy a à me dire et j’essaie de le faire.

MHD : Dans l’ensemble, vous vous situez comme une équipe disciplinée ?

Mathis : Disciplinée … Heu … Je ne sais pas trop. On joue ! 

MHD : À ton avis, dans quoi devez-vous progresser vite et bien ?

Mathis : Y’a plein de trucs à rectifier … Et il y a toujours des choses à rectifier … Pour savoir exactement dans quels domaines il faut qu’on progresse, je laisse la parole au coach. Je ne suis qu’un joueur et je n’ai pas à décider de ça. 

MHD : Oui mais tu as bien une petite idée !

Mathis : Je ne sais pas. Je vais donner mon meilleur à chaque entraînement et puis on verra bien.

MHD : Bon. D’accord. Bah alors on attend … Mais tu es content globalement ?

Mathis : Très content. Je suis très content à EVREUX.

MHD : Et l’équipe te plaît ?

Mathis : L’équipe me plaît.

MHD : Tu t’amuses bien ?

Mathis :  Ah oui !!! Sinon, ça ne sert à rien !

MHD : Complètement d’accord. Te voilà donc au point en Pro B après un petit temps normal d’adaptation ! Ça va marcher !

Mathis : Merci.

MHD : Merci à toi pour cette interview. À bientôt.

Mathis : À bientôt.

MHD

LE JOURNAL DE PRO B

ALM-Fos (2)ANTIBES – Lesly BENGABER de retour chez lui !

Afin de pallier à l’absence de Junior M’BIDA (24 ans, 2.06 m) jusqu’à la fin du mois d’Octobre, en raison d’une déchirure musculaire à la cuisse, les sharks ont rapatrié Lesly BENGABER (34 ans, 1.96 m) sur la Côte d’Azur. L’ailier guadeloupéen a, en effet, évolué à Antibes entre 2005 et 2006 puis entre 2010 et 2013 et est devenu l’un des chouchou des supporters du club. Champion de France de Pro B en Juin 2013, BENGABER n’avait pas été prolongé par le club sudiste et était sans club jusqu’à ce que Poitiers ne le signe comme pigiste médical d’Arnaud THINON pour le mois d’Octobre (4.4 points, 3.8 rebonds, 1.6 passe pour 5 d’évaluation en 5 matchs). C’est ensuite à l’ALM Evreux que BENGABER poursuit la saison 2013/2014 en qualité de remplaçant de Lahaou KONATE. Il participe au bon dernier tiers de la saison du club ébroicien (6ème du Championnat et demi-finaliste des playoffs face à Bourg-en-Bresse) et aligne 5.6 points, 4 rebonds, 1.9 passe pour 7 d’évaluation en 21 rencontres. Véritable energizer sur un parquet, leader dans l’âme, polyvalent sur les postes extérieurs, le natif des Abymes fera tout pour mettre Antibes sur de bons rails.

HYERES-TOULON – Réajustements d’effectif

Au moins la  »Coupe Mickey » aura servi à quelque chose. Décevant en préparation et au cours des deux rencontres de Leaders Cup, les américains David LOUBEAU (25 ans, 2.03 m) et Zaccheus MASON (23 ans, 1.98 m) quittent les bords de la Méditerranée. Laurent LEGNAME a jeté son dévolu sur l’arrière-ailier Charlie WESTBROOK (25 ans, 1.93 m) et le pivot Davante GARDNER (23 ans, 2.03 m). Le premier a partagé sa formation entre Iowa Western Community College (2008-2010) et South Dakota University (2010-2012). Il prend part à la Summer League de Las Vegas en 2012 avec le Magic d’Orlando afin d’obtenir une place dans la Grande Ligue. Loin d’être ridicule (8 points, 2.3 rebonds en 13 minutes), il est remercié au bout de 3 matchs. Le néo-toulonnais rejoint l’Italie pour la saison 2012-2013 et défend les couleurs Tezenis Verona. Au sein de la seconde divison, l’américain frappe les esprits, tournant à 16.2 points, 3.7 rebonds, 2 passes en 31 minutes. Recruté il y a un an tout juste par le Heat de Miami, il ne resta que 3 semaines au sein de la formation floridienne avant de devenir free-agent. Sa saison 2013-2014 est partagée entre deux équipes de NBA D-League. D’abord avec Sioux Falls Skyforce (12 points, 3 rebonds, 2 passes, 1.3 interception en 10 matchs) puis Austin Toros (8.2 points, 2 rebonds, 1.8 passe en 27 matchs). Bon attaquant, c’est donc un choix de plus dans le dispositif offensif du HTV. Il aura à cœur de s’installer en Europe. Davante GARDNER est en revanche un rookie et vient découvrir le monde professionnel dans le Sud de la France. Issu de l’excellente université de Marquette (2010-2014), GARDNER a accompli une saison senior de bonne qualité (14.9 points à 53%, 5.7 rebonds, 1.3 passe en 27 minutes). A noter que ce massif pivot (132 kg !) a été élu meilleur 6ème homme en 2013 et 2014 au sein de sa conférence, la Big East Conference. En raison de quelques kilos superflus, GARDNER a eu des difficultés à accumuler les minutes (19 minutes de jeu en moyenne en 4 ans). En s’appuyant sur les statistiques qu’il a obtenu au cours de ses 4 années passées à Marquette, le natif de Suffolk (Virginie) est doté de bonnes mains (56 %), adroit aux lancers-francs (79 %) – ce qui n’est pas courant chez les pivots – mais rencontre quelques difficultés aux rebonds (4.5 prises). Enfin, le HTV a dû engager Fabien ATEBA (23 ans, 1.91 m) en tant que pigiste médical de Ludovic CHELLE (blessure à la cheville). L’ancien joueur du SPO Rouen et de Fos-sur-Mer retrouve son club formateur mais surtout un club, lui qui était sans club depuis la fin de la saison 2014. Les trois joueurs sont qualifiés pour le déplacement au Portel.

LILLE – CAIRO « out », ZAKI débarque

Décidément, Lille n’est pas verni et multiplie les changements depuis le début de la pré-saison. Après avoir rapidement coupé Jeremy WISE pour B.A. WALKER, engagé Bryan PAMBA comme pigiste médical d’Émilien BARBRY jusqu’en Janvier 2015, en plus des petits  »pépins physiques » des autres joueurs (voûte plantaire pour Jean-Victor TRAORE, entorse de la cheville pour Tristan TONEGUZZO), c’est au tour de Chrislain CAIRO de rejoindre l’infirmerie. Le pivot français s’est fait une luxation du pouce à l’entraînement et est indisponible un mois. Cédric BINAULD a rapidement réagi fait appel à Roger ZAKI (26 ans, 2.14 m): « Il a un profil différent de Chrislain. Notre travail principal va consister à le remettre en rythme et l’intégrer au collectif offensif et défensif…Cela devrait nous prendre une quinzaine de jours ». ZAKI devrait être de la partie, demain, pour la réception d’Antibes.

AS

EN OCTOBRE RESTE SOBRE

Leaders Cup_ALM-Portel (1) (Photo EBC – Il faudra un Glenn COSEY très inspiré pour tirer l’ALM Evreux Basket vers le haut au cours du mois d’octobre)

Cette fois, nous y voilà ! Après un tour de Coupe de France raté à Blois (68-62) et deux matches de Poule de la Leaders Cup mitigés à Jean Fourré face à Angers (85-77) et Le Portel (62-69), les hommes de Rémy VALIN vont enfin attaquer la troisième compétition de la saison, le Championnat de Pro B.

L’élimination en Coupe de France fut peut-être un mal pour un bien quand on sait que les ébroïciens auraient été amenés à enchainer un match éprouvant face au Paris Levallois, 72 heures seulement avant leur déplacement en Alsace à Souffelweyersheim. Les deux premiers matches de Leaders Cup  décevants sur leur parquet avec notamment une défaite face au Portel qui pourrait bien sonner le glas des espérances normandes dans cette compétition et du même coup alléger un calendrier qui sera démentiel au mois de décembre pour tous ceux qui croiseront le fer en quart de finale et demi finale de la Leaders Cup (6 matches de championnat plus 2 ou 4 matches de Leaders Cup !)

Le mois d’octobre sera déjà bien rempli et à hauts risques pour l’ALM Evreux Basket, avec ses trois blessés à l’infirmerie (CORDINIER, DROUAULT et QUINCY-JONES), remplacés par deux pigistes (TORTOSA et TRAORE), d’autant que les coéquipiers de Guillaume COSTENTIN sont peu à l’aise à l’extérieur depuis la reprise (2 victoires – 6 défaites) et qu’ils devront faire 4 déplacements au cours des 6 matches du mois d’octobre (Souffelweyersheim, Saint-Quentin, Le Portel et Angers). Quant aux 2 matches à Jean Fourré face à Roanne et Boulazac, ce ne seront certainement pas des promenades de santé.

Pour Souffelweyersheim, le premier adversaire de l’ALM Evreux Basket en championnat, c’est un peu tout le contraire : une qualification en Coupe de France aux dépens de Mulhouse (63-70) et un match à la maison ce mercredi soir face à Denain pour le compte des 16ème de finale, deux victoires en Leaders Cup face à Saint-Quentin (83-79) et à Charleville-Mézières (72-77), soit 3 victoires en 3 matches, même si elles furent acquises par de petits écarts.

LE CALENDRIER D’OCTOBRE

J1 – Vendredi 3 octobre – SOUFFLEWEYERSHEIM – EVREUX

J2 – Vendredi 10 octobre – EVREUX – ROANNE

J3 – Samedi 18 octobre – SAINT-QUENTIN – EVREUX

LC – Vendredi 24 octobre – LE PORTEL – EVREUX

LC – Mardi 28 octobre – ANGERS – EVREUX

J4 – Vendredi 31 octobre – EVREUX – BOULAZAC

JYC

LEADERS CUP PRO B

Malgré tout le « bien » que nous pensons de cette nouvelle compétition, nous allons faire un premier point à l’issue des matches aller des 6 Poules Régionales.

Six équipes virent en tête avec deux victoires : Poitiers, Le Portel, Denain, Souffelweyersheim, Monaco et Provence (Fos). Ces six là sont bien partis pour aller en quart de finale de la compétition, surtout Le Portel qui compte deux victoires à l’extérieur. Pour l’instant les deux meilleurs seconds (1 victoire – 1 défaite) sont Saint-Quentin (+ 9) et Antibes (+4). Nantes (+ 1) et Evreux (+ 1) suivent de près mais les ébroïciens devront se déplacer deux fois, le 24 octobre prochain au Portel et le 28 octobre à Angers. Quelques ténors sont encore plus en difficulté avec deux défaites, c’est le cas pour Boulazac, Roanne et Hyères-Toulon.

POULE A : 1er – POITIERS (2v-0d / + 8) – 2ème – NANTES (1v-1d / + 1) – 3ème – BOULAZAC (0v-2d / – 9)

POULE B : 1er – LE PORTEL (2v-0d / + 38) – 2ème – EVREUX (1v-1d / +1) – 3ème – ANGERS (0v-2d / – 39)

POULE C : 1er – DENAIN (2v-0d / + 25) – 2ème – LILLE (1v-1d / – 12) – 3ème – ORCHIES (0v-2d / – 13)

POULE D : 1er – SOUFFELWERYERSHEIM (2v-0d / + 9) – 2ème – SAINT-QUENTIN (1v-1d / + 9) – 3ème – CHARLEVILLE-MEZIERES (0v-2d / – 18)

POULE E : 1er – MONACO (2v-0d / + 17) – 2ème – AIX-MAURIENNE (1v-1d / – 5) – 3ème – ROANNE (0v-2d / – 12)

POULE F : 1er – PROVENCE FOS (2v-0d / + 13) – 2ème – ANTIBES (1v-1d / + 4) – 3ème – HYERES-TOULON (0v-2d / – 17)

JYC

BREVES DE PARQUET

OPEN REGIONAL…

C’est ce week-end que le Championnat d’Excellence Région Féminine reprend avec comme le veut désormais la coutume tous les matches de la première journée dans la même salle.

Cette saison, Evreux est à l’honneur puisque l’Open Régional organisé par la Ligue Régionale de Basket-Ball se déroulera à la Salle Jean Fourré le Samedi 27 Septembre (matches de 14h00 à 20h30) et le Dimanche 28 Septembre (matches de 14h00 à 16h00). L’entrée est gratuite et l’Evreux AC Basket attend votre soutien franc et massif !

CONCOURS DE PRONOSTICS…

Et c’est reparti pour le concours de pronostics 2014-2015. Vous pouvez vous inscrire et recommencer à parier pour le compte de la première journée. Cette saison, evreux-basket.com va renouer avec le passé et proposer de récompenser les meilleurs d’entre vous au cours d’une petite soirée conviviale juste après la saison. Bonne saison et bons pronostic à toutes et à tous !

ET DE TROIS A L’INFIRMERIE…

Nouveau coup dur pour l’ALM Evreux Basket ! Après Isaia CORDINIER et Pierre-Etienne DROUAULT, c’est au tour de Desmond QUINCY-JONES de se retrouver à l’infirmerie pour huit semaines avec une entorse à la cheville. Les premières rumeurs donnent l’international Malien Sambou TRAORE (34 ans – 1.98 m) comme pigiste médical. L’ex-joueur du CSP Limoges et de la JDA Dijon (Pro A) est bien connu sur les bords de l’Iton puisqu’il a évolué en Pro B sous le maillot ébroïcien en 2007-08 (8.6 points, 5 rebonds et 11 d’évaluation en 19 minutes), puis de nouveau quelques matches en 2010-11 (10 points, 7 rebonds et 12 d’évaluation en 29 minutes). A suivre dans les prochains jours…

COMME UN MAUVAIS RÊVE

play-offs_ALM-Portel (1)J’ai fait un rêve… comme un mauvais rêve !

Je me suis retrouvé un mardi soir dans la salle Jean Fourré, alors que la radio locale n’avait même pas annoncé dans ses éditions du matin le match qui devait s’y dérouler le soir. J’étais assis, désespérément isolé dans ma travée avec comme seules perspectives un escalier sur ma gauche et un autre sur ma droite. De toute évidence, il allait y avoir un match de basket car je voyais les deux arbitres et tous les préposés à la table de marque s’agiter. Était-ce le premier match amical du mois d’Août ? Sans doute car nous étions peu nombreux dans les tribunes.

Mon regard se porte alors sur le tableau d’affichage, vierge de numéros et de noms de joueurs, noir, comme l’attelle que portait Pierre-Etienne DROUAULT au poignet. Il s’agissait apparemment d’un match entre l’ALM Evreux Basket et je ne sais quelle équipe venue d’une autre planète dans son bel habit vert. Seule la mascotte de Mickey aurait pu égayer cette mascarade. On s’ennuie ferme, l’ambiance est plombée.

« Ce n’est pas le joueur qu’il nous fallait » avait déclaré dans la presse le président ROSTOL à propos de son pivot américain Eugène TEAGUE. Sous les yeux bienveillants de son agent, Eugène se débat et tous les copains tentent de sauver le soldat Teague. C’est vrai qu’il est sympa ce gars là et que dans mon rêve il tenait une bonne place dans l’équipe. Oui, je dois rêver, car je le vois errer sur le parquet, ne parvenant pas à se défaire de la défense adverse, oui je dois rêver car à la lecture des stats il est le deuxième meilleur joueur de l’équipe aux points et à l’évaluation. Je me pince, je n’y comprends rien !

Je dois me réveiller car ce que je vois dans mon rêve ne colle pas avec les exigences de la première journée du championnat de Pro B ! Au secours qu’allons-nous faire en Alsace ?! Tout le monde est triste autour de moi, mon rêve vire au cauchemar, Jean Fourré fout la trouille car des spectateurs y en avait pas beaucoup, pas beaucoup, y en avait bien peu, bien peu, y en avait si peu, si peu, si peu, vraiment si peu j’vous jure entre nous, y en avait pas beaucoup, pas beaucoup, pas beaucoup, presque pas du tout !

Dehors il fait noir comme sur le tableau d’affichage et l’attelle de Pierre-Etienne. Doit-on grimper aux réverbères pour raviver une lueur d’espoir ? Mieux vaut rentrer chez soi et se coucher… Le lendemain matin, la radio locale ne parle pas du match dans ses éditions… j’ai vraiment fait un mauvais rêve…

JYC

FLORENT TORTOSA A LA RESCOUSSE

LC_ALM-Angers (3) (Photo EBC – L’arrivée de Florent TORTOSA va permettre de compenser les absences de Pierre-Etienne DROUAULT et Isaia CORDINIER)

L’inquiétude se dissipe un peu sur les bords de l’Iton… En effet, les deux joueurs actuellement à l’infirmerie, Isaia CORDINIER et Pierre-Etienne DROUAULT, sont tous deux au poste d’arrière et la situation devenait préoccupante à huit jours de l’ouverture du championnat.

Rémy VALIN a donc décidé d’engager Florent TORTOSA (25 ans – 1.96 m), actuellement sans club. L’ailier français a été formé à Hyères-Toulon, club avec lequel il a évolué de 2006 à 2010. Il a ensuite passé trois saisons en Pro B avec Saint-Vallier (2010-2013) avec de bonnes stats la dernière année (11.1 points à 47 %, 39 % à 3 points et 77 % aux lancers francs, 3.2 rebonds, 1.6 passe et 10.1 d’évaluation en 25 minutes de jeu). Il jouait la saison dernière avec Châlons-Reims, toujours en Pro B, mais avec un temps de jeu à la baisse (12 minutes) et des stats beaucoup moins avantageuses.

Comme à son habitude, Rémy VALIN va donc s’employer à relancer le natif de Montpellier qui aura certainement à cœur de se montrer à son avantage en terre normande.

JYC