Derniers articles :
Journée N° 16
Le Portel86 / 77 Bourg-en-Bresse
Hyères-Toulon77 / 59 Saint-Chamond
Denain80 / 77 Poitiers
EVREUX92 / 84 Lille
Nantes59 / 53 Souffelweyersheim
Vichy-Clermont 76 / 73 Roanne
Boulazac83 / 78 Orchies
Boulogne-sur-Mer65 / 77Fos-sur-Mer
Charleville-Mézières89 / 81 St Quentin
Journée N° 17
Bourg-en-Bresse - / - Hyères-Toulon
Saint-Chamond- / - Fos-sur-Mer
Lille- / - Nantes
Le Portel- / - EVREUX
Roanne- / - Boulazac
Poitiers- / - Boulogne-sur-Mer
Orchies- / - Charleville-Mézières
Souffelweyersheim- / - Denain
St Quentin- / - Vichy-Clermont
Classement Championnat
ptsMJVDdomextPoCo
1Hyères-Toulon28161247513141166
2Boulogne-sur-Mer27161156514121340
3EVREUX26161067313891310
4Bourg-en-Bresse 26161066412411250
5Le Portel2516977212141162
6Boulazac2516977212821255
7Souffelweyersheim2416885311271128
8Fos-sur-Mer2416884411811186
9Poitiers2416885312311255
10Vichy-Clermont 2416886211671206
11Denain2416886211971240
12Nantes2316795212281217
13Charleville-Mézières2316795212651271
14St Quentin2316792511181141
15Saint-Chamond2316793411941233
16Lille22166105111111140
17Roanne22166105112501312
18Orchies19163132111761285

Sondage

Quelle est votre Capitale du Basket pour la nouvelle Normandie ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Météo

Evreux
9 février 2016, 14 h 37 min
Nuageux
Nuageux
5°C
Vents : 10 m/s NO
Prévisions 9 février 2016
jour
Pluie
Pluie
11°C
Vents : 6 m/s OSO
nuit
 
Prévisions 10 février 2016
jour
Partiellement ensoleillé avec des averses
Partiellement ensoleillé avec des averses
7°C
Vents : 5 m/s OSO
nuit
 
 

Denain – Evreux : la feuille de match

Championnat de Pro B 2015-2016

29ème Saison et 957ème Match en LNB

Saison Régulière – Vendredi 27 Novembre 2015

ASC DENAIN 89 – 81 ALM EVREUX BASKET

(20-26) (27-17) (MT 47-43) (20-13) (22-25)

Complexe Sportif Jean Degros – Environ 1800 spectateurs
Arbitrage de messieurs AMRANI & ALOUAHABI
MVP DU MATCH : Isaia CORDINIER (ASC DENAIN)
Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Joe BURTON* 29 11/15 0/0 0/1 0 1 0 5 7 2 5 2 22 23
Drake REED* 30 4/16 1/4 9/9 3 7 0 2 7 1 1 3 18 16
Mathis KEITA* 34 4/8 0/1 0/0 4 4 0 0 4 1 3 9 8 15
Bastien PINAULT 12 3/5 3/5 0/0 1 0 0 0 0 1 0 0 9 8
Babacar NIANG* 20 2/4 0/0 2/3 2 2 2 0 3 0 0 0 6 8
Pierre-Etienne DROUAULT* 17 3/6 0/1 0/0 2 0 0 0 2 0 1 2 6 6
Guillaume COSTENTIN 22 0/1 0/1 2/2 3 1 0 0 2 0 1 2 2 4
Pape BEYE 13 3/4 0/0 0/0 2 0 0 1 2 0 4 0 6 3
Bobby-Anthony WALKER 23 1/4 0/0 2/3 2 3 0 0 4 0 4 1 4 1
Kevin LAVIEILLE 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
ALM EVREUX BASKET 200 31/63 4/12 15/18 19 18 2 8 31 5 19 19 81 84
Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
     31 9/14 4/7 3/4 1 3 1 2 4 2 1 2 25 27
Charles JACKSON* 20 5/10 0/0 2/2 2 0 1 2 5 3 2 0 12 14
Jerry BOUTSIELE 20 4/8 0/0 0/2 0 7 2 2 6 1 2 1 8 10
Austin HOLLINS* 21 3/7 3/6 0/0 5 0 1 0 2 0 0 2 9 10
Jeb IVEY* 33 3/11 2/9 3/4 1 2 0 0 2 0 0 6 11 10
Ibrahima SIBIDE 14 1/4 1/3 4/4 2 5 1 0 0 0 1 5 7 9
Yanis MORIN* 25 2/4 0/1 0/0 4 0 2 2 7 2 4 0 4 9
Benoit GILLET 17 2/5 2/5 0/0 3 0 0 0 1 1 1 0 6 4
Vafassa FOFANA 15 2/4 1/2 0/2 0 2 0 1 2 0 0 1 5 4
Jérémy RICARD-DORIGO 4 1/1 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 1 1 2 2
       
ASC DENAIN VOLTAIRE 200 32/68 13/33 12/18 18 19 8 9 29 9 12 18 89 99

Quitte ou Dribble

Le Portel, amuse-gueule de l’Alm Evreux Basket … Vive la CupCake !!!!!!

Hé oui. C’est ainsi.

D’un côté, les Portelois enragent d’avoir rien pu de rien, à part se faire dévorer. Hummmm … c’est bon !!!!

De l’autre côté, les Ébroïciens, très en beauté, sont venus troubler l’ordre établi qui voulait que ce soit Le Portel en demi.

Et c’est vrai, faut l’souligner, quand tu mets de l’osmose dans l’potentiel et de l’insolence dans l’caractère, ça ravage et pas qu’en termes d’image ! Ouais. Zieute un peu l’marquage : 71 – 85.

Quelle prochaine équipe sera sous notre coupe ?

Suspense …

MHD, à satiété !

Quitte ou Dribble

EBC_ALM-Boulogne_LCup (23)CHARLOVILLE-MISÈRES

Hé oui, le QUITTE ou DRIBBLE, c’est reparti et il est terrrrriiiibbbbllllleeeee.

D’abord, je rebaptise la ville qu’est venue perdre chez nous le 20 Novembre dernier. C’est vrai, on leur a fait des misères à ces Carolomacériens. Lalalalalalalalalalalala, quel manque de respect MHD !!!! C’est pas joli, joli. Excuse-moi mais tant pis.

Ensuite, j’arrête de faire mon arrogante parce que, quand même, on a les j’tons en 1ère mi-temps, et particulièrement dans le 1er quart. Nos joueurs ont toujours le moteur qui fume dans les 1ères cotes. Y s’pourrait bien qu’un jour y calent sans pouvoir repartir. Ce s’rait pire. On vivrait un martyre … On leur pardonnerait …

Mais, en attendant qu’ils nous fassent le coup de la panne, je me pâme : Joe et Drake se retrouvent en coeur dans l’équipe idéale de la cinquième journée de Pro B. Excusez du peu.

Ah, au fait, y’aura pas « L’interview d’en face » car Maxime ZIANVENI ne me va pas … HAUTAIN !!!!! Peau de chien. Impardonnable.

MHDéchaînée

En tête de raquette avec Kevin Lavieille

Kévin LAVIEILLE après le match contre CHARLEVILLE-MÉZIÈRES du vendredi 20 Novembre 2015

MHD : Bonsoir Kévin. À chaque fois que tu rentres, c’est très convaincant. Contre BOULOGNE-sur-MER, le 9 octobre 2015 à la maison (Leaders Cup), 4 d’éval. en 7 minutes de jeu (1 Faute Provoquée, 1 Rebond, 1 Passe Décisive et 1/1 au tir). Et ce soir, 4 d’éval. en 2 minutes de jeu (4 points à 100%, 1 Faute Provoquée, 1 Passe Décisive). Tu rates donc peu de choses.

Kévin : J’essaie de prendre toutes les opportunités qu’on me donne et faire le maximum sur le terrain.

MHD : J’aime bien. Il y a quelque chose qui me plaît beaucoup. D’abord, je te trouve assez calme, même si, à l’intérieur, tu as le coeur qui bat à 1000 à l’heure … Malgré tout, tu arrives à te contenir … Et puis, je trouve que tu as une belle vision du jeu.

Kévin : J’essaie de voir toutes les possibilités, les joueurs ouverts.

MHD : Et à l’entraînement, je suis sûre que ça se passe très bien.

Kévin : Oui. À l’entraînement, ça se passe très bien avec tout le monde. Je m’entends bien avec tout le monde.

MHD : Tout le monde t’a encouragé ce soir. Tes coéquipiers et tout le public.

Kévin : Ça fait plaisir d’entendre tout ce bruit. Et puis, tous les supporters qui crient « Kévin, Kévin », ça fait vraiment plaisir.

MHD : C’est ta première année en Pro.

Kévin : Oui. C’est ma première année en tant que stagiaire Pro. Et c’est aussi ma cinquième année au Centre de Formation.

MHD : Comment es-tu rentré chez les Pro ?

Kévin : Je dirais … naturellement. Ils m’ont convoqué et m’ont proposé un contrat que j’ai accepté.

MHD : Et j’imagine que tu as déjà bien progressé avec les Pro.

Kévin : Oh oui ! Déjà, au quotidien, tous les entraînements avec les Pro, ça fait progresser de jour en jour. Et puis, je suis en progression dans mon jeu. Mais il y a encore beaucoup de boulot.

MHD : Qu’est-ce que tu as encore à travailler ?

Kévin : Le shoot. Le shoot. Le shoot. Et, plus généralement, tout mon jeu. Voilà mes objectifs.

MHD : Et l’année prochaine ?

Kévin : Je suis encore ici car j’ai signé, en tant que stagiaire Pro, pour 2 ans.

MHD : Et maintenant, quand tu joues avec la Nationale 3, est-ce que ton expérience de stagiaire Pro te sert ?

Kévin : J’essaie d’apporter ma petite expérience au groupe et de faire le maximum. On a une très bonne équipe également en N3. On est deuxième au classement pour l’instant et ça se passe très bien aussi avec le coach Fabrice LEFRANÇOIS.

MHD : Je trouve ça très intéressant d’être à la fois dans une équipe Pro où tu apprends et dans une équipe moins aguerrie où tu as la chance de pouvoir apporter une expérience Pro. Ça suppose que tu aies assimilé d’un côté pour mettre en application de l’autre.

Kévin : C’est effectivement très intéressant de pouvoir jouer sur les 2 tableaux et d’apporter tout ce que je peux au groupe.

MHD : En résumé, tu as un truc spécial, un plus, et c’est cette vision du jeu. J’aime beaucoup.

Kévin : Merci.

MHD : Et également, il y a ce calme que tu t’imposes malgré tout.

Kévin : Effectivement, j’essaie d’être le plus calme possible sur le terrain. Je ne me mets pas de mauvaise pression. Une pression quand même, mais une bonne pression. Et puis, je donne mon maximum.

MHD : C’est vachement bien. Bravo.

Kévin : Merci.

MHD : Je disais la même chose à Lahaou KONATÉ en le suppliant de ne rien changer à sa façon spéciale d’exister sur le terrain. Un bel exemple notre Lahaou … Et si on travaille un « plus », là, on tient un « truc » plus que sympa. Voilà. C’est dit. Je te laisse et te dis à bientôt en te remerciant pour cette interview.

Kévin : Merci beaucoup.

MHD

Chronique de l’innocent sur le banc

ALM-St_Quentin (4)Après le match contre CHARLEVILLE-MÉZIÈRES du vendredi 20 Novembre 2015, l’innocent sur le banc est Pape BEYE

Avant que Pape vous présente son analyse du match, je l’ai questionné sur sa blessure … pour finir par lui demander comment il allait.  

Sa blessure : Pape s’est blessé lors du match de mardi dernier 17 novembre contre LE PORTEL (match de Leaders Cup – 1/4 de Finale Aller). Une petite entorse à la cheville gauche qui l’a retenu sur le banc lors du match disputé contre CHARLEVILLE-MÉZIÈRES vendredi 20 Novembre et qui le tiendra également hors du parquet mardi prochain 24 Novembre, lors du match retour de Leaders Cup qui se déroulera au PORTEL. Il reprend l’entraînement mercredi 25 Novembre. Jouera-t-il le match contre DENAIN vendredi 27 Novembre ? Espérons-le.

Son analyse du match :

Un beau match. Du bonheur de voir que l’on joue comme ça en prenant du plaisir. Et puis, on gagne (100 – 83). C’est donc très positif.

Et toi, ça va ?

Au sein de l’équipe, ça se passe bien. Je pense aussi, comme toi MHD, que je peux faire mieux. Ce qui m’en empêche ? Rien. C’est juste une mauvaise passe. Il y a des périodes comme ça où des fois, tu es bien, et d’autres fois, tu es moins bien. Tout le monde connaît ça. C’est mental. Tu as raison, il ne faut pas se bloquer. La régularité ? On essaie de se focaliser dessus mais tu sais, tu n’as aucun champion qui est régulier sur 80 matches. Ma progression ? Des détails à soigner. Oui. Bien sûr. Souvent, ça fait l’essentiel.

Remerciement à Pape et un prompt rétablissement.

MHD

Evreux enchaine à domicile

ALM-Poitiers_06nov2015 (17)Dans le sport de haute compétition, c’est l’enjeu qui dicte l’attitude: ce que l’on avait cru deviner, mardi dernier, contre Le Portel, à savoir que la Leaders Cup n’était pas un enjeu de première importance pour le club, selon les mots de son propre coach («Une victoire en Leaders Cup ne rapporte qu’une place en play-offs, à coup sûr. Nous, cette qualification en play-offs, par le biais du championnat, c’est juste notre objectif»). La piètre prestation de Joe Burton et surtout de Drake Reed, trois jours auparavant, n’était donc qu’un accident, comme les deux compères l’ont démontré hier soir, lors de cette facile victoire acquise contre une équipe ardennaise qui n’avait qu’un cinq majeur de qualité à opposer aux locaux, la faute à un banc trop limité, contrairement à l’équipe locale (pourtant privée de Pape Beye, qui n’a pas foulé le parquet, hier soir). Car c’est aussi la leçon à tirer de ce match : si l’ALM Evreux est emmenée par un trio américain de haut tonnage (60 pts à 25/50 aux tirs et … 76 à l’évaluation), les joueurs français de l’effectif n’ont pas été en reste (40 pts à 14/28 et 49 à l’évaluation). Après le match avorté à Orchies, qui n’avait pas permis à l’ALM Evreux de se maintenir dans le rythme, contrairement aux portelois, qui avaient joué, le choix du coach de privilégier ce match de championnat contre une équipe dont il se méfiait, a donc été le bon. Car voici l’ALM Evreux seule en tête avec ses quatre premières victoires en autant de matches, en attendant le match Bourg-Boulazac de ce soir. Il y a de fortes chances que Laurent Pluvy partagera encore le temps de jeu, mardi prochain, au Portel, pour le quart de finale retour, afin de mieux préparer le match suivant, à Denain (vaincu nettement dans sa salle par Vichy-Clermont, 60-80 et qui sera revanchard. Le club de l’ALM Évreux est largement dans les clous de ses ambitions, en championnat.

Face à une équipe de Charleville qui a d’abord tiré le meilleur parti de son remarquable cinq majeur, les amicalistes n’ont pas eu de retard à l’allumage. Drouault, conforté dans le cinq majeur, puis Reed, de loin, avaient répondu aux deux missiles envoyés par Mc Knight et Diallo, puis à l’incursion de ce magnifique joueur de Zianveni (5-8). Sans baisser la tête, même quand Horton puis Williams, de nouveau de loin (9-13 à la 5ème) ont permis à leur équipe de faire la course devant… On était loin du 0-12 initial subi quatre jours plus tôt. Drake Reed, retrouvé, vole la balle à Williams, preuve de sa volonté de se racheter. L’équipe subit encore cependant et Zianveni, Diallo, en dribble et drôlement adroit et de nouveau Zianveni enfoncent le clou, certes (11-19 à la 8ème), mais le revanchard Reed, le pragmatique Burton et la bombe B-A Walker démontrent que les locaux sont bien concentrés (17-19). S’ensuit une drôle de séance où le panier de Saumont n’est d’abord pas accordé, puis si, plus une faute convertie par l’immense Pourchot (17-24). A la sirène, Pinault adoucit la note, de l’extrême aile (19-24).

ALM-Poitiers_06nov2015 (14)Lors du second acte, l’équipe locale entre alors franchement dans le match. Costentin s’enfonce dans la défense adverse et donne à Burton, Reed y va en finesse. Côté défense, ce n’est pas encore cela, vu que Zianveni peut encore aligner tout seul, un joli missile, plein centre, au cours duquel il prend tout son temps (23-27) mais B-A Walker lui répond aussitôt (26-27). L’équipe ardennaise fait encore de la résistance, par Williams et le duo Zianveni-Saumont (26-31) mais Joe Burton entre en action, à deux reprises, à chaque fois en bonifiant son panier (32-33). Le jeu s’accélère alors, des deux côtés. Et Reed égalise enfin, malgré Bouquet et Racine (34-34). L’ALM Evreux prend la tête, par un Keita rageur, qui bonifie son panier et ne la lâchera plus, d’autant que Niang contre Horton et permet à B-A Walker de mettre en contre attaque son équipe nettement devant (39-34). On n’y reverra plus les nordistes. Les locaux sont bien dans leur tête, à l’image de Burton, qui recule d’un pas pour armer à mi-distance et de Keita, qui lui aussi recule d’un pas, pour mieux armer son missile, comme B-A Walker, qui lui aussi recule pour armer son tir à mi-distance (46-37). Du grand art ! L’ALM Evreux est devant à la mi-temps, même si les ardennais adoucissent la note à 46-41 (heureusement pas trop adroits aux lancers francs -8/12 contre 3/3 aux locaux).

La victoire en vue, contre un adversaire qui ne leur fait plus peur, les joueurs de Laurent Pluvy vont alourdir la note à la reprise, par Reed. Il rate la bonification de son panier, mais Niang, présent au rebond, lui permet de retourner sur la ligne de réparation. Cette fois-ci, il met ses deux lancers (50-41). Jamais plus l’ALM Evreux ne relâchera la pression. D’autant que Drouault, peu en réussite jusqu’à présent, va y mettre du sien, pour prolonger l’avance (52-44 à la 21ème). Le jeu est emballant, des deux côtés, l’ALM Evreux enchaîne par une superbe action en triangle, Walker-Burton-Niang, enthousiasmante et qui chauffe le public (56-48 à la 23ème). Niang, l’intérieur, allume de l’aile droite mais les ardennais reviennent encore, par Buquet qui décale loin derrière Diallo (58-53). Ce sera le dernier rapproché de Charleville, car B-A Walker, en se retournant et avec la planche, puis en sautant très haut pour capter un rebond et envoyer Drouault au alley-oop, vont vite éloigner la menace, d’autant que le même Drouault vole un nouveau ballon pour envoyer Niang au panier, qu’il rate, mais que sieur Burton convertit, d’une claquette (64-53). Au bout de 30 minutes, l’ALM Evreux entrevoit la victoire (70-61).

ALM-Poitiers_06nov2015 (5)L’ALM Evreux a 4 joueurs à 3 fautes, contre aucun pour son adversaire, mais elle va bien gérer ce paramètre, même si elle est encore sous pression à 71-63, match toujours pas gagné. Mc Knight fait gamelle. Frustré, il fait faute sur Drouault, qui ne met qu’un lancer (72-63). Survient le moment crucial du match : Keita intercepte, mais il est arrêté par le maillot par Williams, faute anti sportive stupide, qui n’est que peu exploitée par le jeune meneur (73-63), qui s’en veut, mais Reed surgit, prend le rebond et marque dans la foulée. Keita se rattrape en se jouant de Mansah, tous les deux ayant bonifié leur panier (79-63) puis met sur orbite Reed, plein centre, qui allume … (82-63, à la 34ème, match plié). Tout comme Pinault, qui récupère la balle comme un funambule, avant d’armer en première intention un tir qui fait mouche, puis de récidiver (88-67). Les nordistes tentent de répondre de la même manière, par Williams, mais Burton, tel un sprinter, démarre d’un seul coup et part en dribble, la salle se lève comme un seul homme, ALM, ALM… Le spectacle est total, Reed vole encore un ballon (4 en tout, 16 pour l’équipe !). A deux minutes du terme, Laurent Pluvy envoie le minot Kevin Lavieille (19 ans) sur le parquet, qui s’illustre sur le champ en donnant un caviar à Reed, qui lui rend la pareille, après un long cafouillage au sol (96-73 à la 39ème, écart maximum). Ce sera lui qui aura l’honneur de franchir la barre des cent points en ne tremblant pas sur ses deux lancers (100-80). Quatre victoires sur quatre, l’équipe de Laurent PLUVY a rempli son contrat. Même s’il convient de relativiser, car les amicalistes n’ont pas encore rencontré de cadors. Ce qui est pris n’est plus à prendre. A Denain, dans une semaine, ce sera un premier grand test à l’extérieur. «Le goût de la victoire nous convient très bien, on ira là-bas pour gagner»

JC

 

Evreux – Charleville Mézières : la feuille de match

 

Championnat de Pro B 2015-2016

29ème Saison et 955ème Match en LNB

Saison Régulière – Vendredi 20 Novembre 2015

ALM EVREUX BASKET 100 – 83 E CHARLEVILLE-MEZIERES

(19-24) (27-17) (MT 46-41) (24-20) (30-22)

Salle Jean Fourré – Environ 2500 spectateurs
Arbitrage de messieurs TARTARE & MENDES
MVP DU MATCH : Joe BURTON (ALM EVREUX BASKET)
Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Joe BURTON* 37 8/14 0/0 2/2 3 3 0 4 12 1 0 5 18 30
Drake REED* 31 11/23 2/5 3/4 5 3 0 0 9 4 1 2 27 28
Bobby-Anthony WALKER 31 6/13 1/7 2/2 1 2 0 2 4 3 1 4 15 18
Mathis KEITA* 18 4/7 1/2 2/4 5 5 0 0 1 3 0 4 11 14
Bastien PINAULT 18 3/3 2/2 0/0 4 1 0 0 0 3 0 0 8 11
Pierre-Etienne DROUAULT* 21 4/9 0/4 4/4 2 2 0 0 1 0 1 2 12 9
Babacar NIANG 24 2/7 0/1 1/2 3 1 3 4 6 2 3 1 5 8
Kevin LAVIEILLE 2 1/1 0/0 2/2 0 1 0 0 0 0 1 1 4 4
Guillaume COSTENTIN* 18 0/1 0/1 0/0 3 1 0 0 2 0 3 3 0 1
Pape BEYE 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
       
ALM EVREUX BASKET 200 39/78 6/22 16/20 26 19 3 10 35 16 10 22 100 123
Joueurs Min Tr/Tt 3Tr/3Tt 1Tr/1Tt Fc Fp Co RbO RbT In Bp Pd Pts Eval
Moustafa DIALLO*       32 7/11 5/9 2/3 3 4 0 0 3 2 1 4 21 24
Maxime ZIANVANI* 32 4/5 1/2 4/6 3 4 0 0 6 1 3 5 13 19
Christopher McKNIGHT* 32 4/9 1/4 1/4 3 5 0 2 10 1 2 1 10 12
Seraphin SAUMONT 9 3/5 1/2 0/0 1 0 0 1 2 0 0 0 7 7
Jermont HORTON* 19 4/10 0/4 1/3 2 4 0 2 8 0 3 1 9 7
Anthony RACINE 8 1/4 1/4 2/2 0 2 0 1 4 0 1 0 5 5
Damien BOUQUET 17 2/4 0/2 0/0 1 0 0 1 2 0 2 3 4 5
Akeem WILLIAMS* 35 4/10 2/4 1/2 3 3 0 0 1 0 4 4 11 5
Vincent POURCHOT 11 0/0 0/0 3/4 1 2 2 0 1 0 5 0 3 0
William MENSAH 5 0/2 0/1 0/0 2 2 0 0 0 0 1 0 0 – 3
       
E CHARLEVILLE MEZIERES 200 29/60 11/32 14/24 19 26 2 7 37 4 22 17 83 81

L’interview d’en face… à 4 mains

Jessie BEGARIN après le match contre LE PORTEL du mardi 17 Novembre 2015 (Leaders Cup – Quart de finale aller)

MHD : Une victoire amplement méritée.

Jessie : Toute victoire est méritée. On a respecté notre plan de jeu et ça a marché. On a réussi à résister lorsqu’ils ont fait des petits retours. Et on est resté solidaire. C’était la clé.

AS : Vous avez montré beaucoup plus d’envie que notre équipe avec notamment un 12 – 0 dès le départ.

Jessie : Le 12 – 0, c’est plus un cache misère parce qu’avec les derniers évènements à PARIS, EVREUX a eu deux jours sans entraînement. Donc, ils ont commencé sur un faux rythme et nous en avons profité. Et après, ils avaient les jambes un peu plus fraîches aussi, c’est pour ça qu’ils ont pu revenir et nous mettre en difficulté.

MHD : Vous avez quand même une défense qui vous a permis de résister, plus une volonté aux rebonds qui fait aussi la différence (41 contre 28 pour EVREUX) et une meilleure circulation de balle.

Jessie : Le coach souhaite que nous soyons l’une des meilleures défenses du Championnat. Ce sera le secret cette année si on veut aller loin. Pour l’instant, on est sur la bonne voie. Mais le chemin est long aussi. L’année dernière, notre équipe était la meilleure attaque du Championnat mais pas la meilleure défense et ils ont vu que ça n’a pas mené au titre ou encore à ce qu’ils voulaient. On a également une équipe complète. Et même si le banc n’est pas équivalent au 5 majeur, on a vraiment des joueurs complémentaires qui peuvent jouer en apportant un danger permanent. Et je pense que ça, c’est une grosse force. Quant au rebond, c’est 70% le coeur et 30% la technique. Là, on savait qu’il fallait y aller et se jeter dans le combat.

MHD : Oui. On a vu l’acharnement de DONALDSON, notamment lors du panier qu’il marque à la 27ème minute dans le troisième quart pour mener 44-50.  

Jessie : À un moment, si on veut gagner, faut leur rentrer dedans. C’est une équipe très dure, très physique, très athlétique. Donc, on n’a pas le choix.

AS : Vous montrez beaucoup d’envie. Est-ce que c’est l’objectif du club d’aller en finale et remporter le titre ?

Jessie : Ce n’est pas l’objectif affiché. On prend les matches de Championnat comme ils viennent, les uns après les autres. Il y a un moment où on fera les comptes. On verra déjà un peu après la trêve de Noël où on en est par rapport au travail effectué et aux résultats obtenus. En dehors du Championnat, et comme on est éliminé de la Coupe de France, on se focalise, pour l’instant, sur la Leaders Cup car, si on ne termine pas dans les deux derniers, on a un ticket d’entrée pour les playoffs.

MHD : En tout cas, ce soir, c’était beau. Il y a eu de belles actions de votre côté.

AS : Oui. Absolument. Vous récupérez DONALDSON, qui a été blessé pendant un petit moment. Ça vous fait du bien également ? (Blessure à l’épaule lors du match de Leaders Cup à EVREUX du mardi 29 septembre 2015)

Jessie : C’est toujours bien de récupérer un joueur, surtout lorsqu’il est un leader offensif. Il vient de revenir, il monte en régime, on ne va pas lui demander non plus de décrocher la lune. Et puis, ce n’est pas un joueur qui joue perso. Il est intelligent, il a de l’expérience, il va s’intégrer et, petit à petit, apporter à l’équipe ce qu’il sait faire. Qu’on ait un joueur en moins sur un ou deux matches, on peut quand même gérer. Après, sur toute une saison, et en fonction du joueur, ça peut être compliqué. Si derrière, on a un gars qui peut jouer sur les 2 postes, ça va. Et Jakim, il n’y a pas beaucoup de personnes qui peuvent jouer dans son registre. C’est un combattant, et au final, c’est vrai que ça fait du bien de le retrouver.

MHD : Merci.

Jessie : Je vous en prie.

MHD : Et bravo !

MHD + AS

Quitte ou Dribble

ALM-Denain (15)Minute de sérieux

Je ne ferai pas silence mais je tairai ma fantaisie.

Ce n’est pas difficile car, depuis vendredi dernier 13 Novembre, ma source s’est tarie.

Ces nouveaux attentats m’ont mise à terre. Mon crayon ne s’égare plus dans ma main. J’ai la plume hagarde et l’esprit atterré.

À mes mots succèdent d’autres maux.

Je me sens brisée, cassée, comme si la vie me faisait défaut. Pourtant, ce n’est pas à moi qu’elle a été enlevée.

Alors, il me faut me relever, continuer, fendre le chemin tracé par l’espoir que demain, je pourrai taire mon chagrin.

MH en Deuil

Quitte ou Dribble

EBC_ALM-Boulogne_LCup (46)PINAULT simple shooteur !

Lors du match contre POITIERS du 6 novembre dernier, il a fait un malheur Bastien PINAULT.

À l’en croire, pour marquer des tirs à 3 points, point n’est besoin de réfléchir. Lui, il tire … Et ça fait 6 tirs à 3 points.

Joueur de banc. Joueur debout. On l’attendait, il l’a fait.

Ils sont vraiment tous dangereux nos joueurs, et nous, ça nous rend heureux.

Bravo à tous. Vers le haut ça pousse.

MHD, qui attend la suite sans anxiété.